Assurance chat d’extérieur : comment bien le protéger ?

Assurance chat d’extérieur : comment bien le protéger ?
assurance chat d'extérieur

La souscription d’une assurance chat d’extérieur permet de veiller sur la santé et le bien-être de votre animal de compagnie. Les accidents, les blessures et les maladies sont des problèmes courants. La formule Chat + permet de prendre soin du chat amateur du grand air !

Pourquoi prendre une assurance pour son chat d’extérieur ?

Il est vivement conseillé qu’un chat qui a un accès au jardin puisse bénéficier d’une protection en cas de maladie et d’accident. C’est un fait : dans l’espace extérieur, les problèmes de santé (maladies, intoxications…), les blessures (bagarres entre les chats, accidents de la circulation, boiteries, griffes infectées, abcès, épillets…) sont récurrents et les consultations (et interventions vétérinaires) bien souvent onéreuses. C’est pourquoi, assurer son chat d’extérieur s’avère nécessaire afin de lui faciliter l’accès aux soins vétérinaires et d’alléger le budget santé animale par la même occasion.

Les maladies du chat qui vit dehors

Un chat d’extérieur est sujet à développer davantage de maladies que le chat d’intérieur. Le froid, l’humidité, les rencontres félines et les diverses bactéries environnantes sont les facteurs principaux. Il est important de faire attention au Coryza (maladie infectieuse contagieuse touchant les voies respiratoires), à la Chlamydiose (infection bactérienne associée à la grippe du chat), au Sida du chat (maladie virale très contagieuse et souvent mortelle), à la Leucose (maladie due au virus leucémogène félin) et au Typhus (maladie infectieuse touchant les chatons non vaccinés).

Heureusement, il existe un moyen préventif pour lutter contre certaines maladies : la vaccination du chat. La primo-vaccination du chaton est primordiale, suivie des rappels quelques semaines après. Un rappel annuel n’est pas à oublier pour veiller sur la santé du chat.

Prendre soin de son chat d’extérieur en hiver

La chute des températures ne glace généralement pas le dos d’un chat. Il bénéficie d’un pelage épais qui lui permet de supporter l’hiver. Toutefois, quand le temps est beaucoup trop froid, le risque d’une hypothermie n’est pas à sous-estimer et le mieux est de le garder au chaud dans le logement.

Il est important de ne pas laisser sortir un chaton dans l’espace extérieur lors des saisons froides de l’année. Son système immunitaire est encore trop fragile. Ce conseil pratique s’applique également pour un vieux chat. Celui-ci peut sortir uniquement aux heures les plus chaudes des journées hivernales, et de jour. Si le chat adulte a accès au jardin, le mieux est de lui installer une maisonnette rehaussée du sol avec une couverture chaude afin qu’il puisse se reposer à l’abri du vent, du froid et de l’humidité. Le rentrer la nuit est conseillé.

Il est vivement recommandé de lui fournir une alimentation sèche de haute qualité. Elle a l’avantage de ne pas geler par rapport à la pâtée. Toutefois, si le petit félin prend ses repas en intérieur, il est tout à fait possible de lui proposer une bi-nutrition (croquettes et pâtées). L’eau est à changer très régulièrement. Le mieux est de placer la nourriture et l’eau sous un abri (garage, sous-sol…) avec la mise en place d’une chatière.

Même s’il fait ses besoins dans le jardin, il est possible d’installer un bac à litière, mais loin du coin repas. Un chat propre n’hésitera pas à uriner et déféquer dans les graines de litière. Cela permet au maître de vérifier régulièrement la consistance des selles et/ou s’il y a une augmentation du volume urinaire.

Les races de chats adaptées à la vie en extérieur

Il existe des races de chats particulièrement adaptées à la vie en extérieur. Ces chats sont dotés d’un pelage épais et d’un organisme robuste au froid.

  • Le Norvégien est un chat des forêts norvégiennes. Ultra sportif et vif d’esprit, c’est un compagnon de vie idéal. Il apprécie la présence des enfants et des autres animaux. La vie en extérieur n’a pas de secret pour lui ! Il convient de canaliser son énergie avec divers jeux.
  • Le Maine Coon est un doux géant facile à vivre. Très affectueux et paisible, ce chat aime la présence de son maître auprès de lui et apprécie la compagnie des autres animaux. Afin de satisfaire ses instincts naturels, un accès à l’espace extérieur est primordial.
  • Le Bengal est un chat hyperactif aux allures de petit fauve. Il a besoin de séances de jeu régulières pour combler ses instincts sauvages. Il aime également crapahuter dans le jardin, et notamment grimper dans les arbres pour aiguiser ses griffes.
  • L’Abyssin est une race de chat très ancienne dotée d’une robe aux couleurs charmantes. Ce chat est élégant, curieux et vif. Excellent chasseur, il est nécessaire de lui donner un accès à l’espace extérieur grâce à une chatière afin de combler ses besoins naturels.
  • Le Burmese est un chat très attaché à son maître qui n’aime pas être seul. Il aimerait le suivre partout où il va ! Ce chat d’extérieur a besoin de beaucoup d’espace pour être bien dans ses pattes. Lui offrir des jeux est de rigueur afin de satisfaire ses instincts de chasse.

Assurer son chat d’extérieur : le protéger avec la formule Chat +

Vous avez un chat qui aime vagabonder en plein air ? Afin de le protéger en cas de maladie et d’accident, il est recommandé de souscrire une assurance chat d’extérieur avec la formule de protection Chat +. Ce pack d’assurance rembourse les frais vétérinaires à hauteur de 60% des frais réels et comprend de nombreux autres avantages :

  • Un forfait vaccination : 1er vaccin : 30 euros, 2ème vaccin : 15 euros.
  • Un forfait stérilisation : prise en charge de 50 euros lors d’une castration du chat mâle ou d’une ovariectomie de la chatte.
  • Les frais de pension pour la prise en charge du chat en cas d’hospitalisation de son maître : jusqu’à 150 euros, plafond annuel max.
  • Une garantie assistance est également incluse dans la formule Chat + : prise en charge de l’hébergement du propriétaire si le chat doit recevoir des soins sur place (jusqu’à 300 euros) ; démarches de recherche du chat en cas de perte (jusqu’à 50 euros) ; prise en charge de la garde du chat en cas d’hospitalisation (jusqu’à 500 euros) et prise en charge des frais de consultations vétérinaires à l’étranger (jusqu’à 500 euros avec une franchise de 20 euros).

A lire sur le même thème

Assurance sante animal : Faut-il utiliser les comparateurs ?

Vos animaux de compagnies sont devenus des membres à part entière de votre famille. Pour leur offrir ce qu’il y a de mieux et prendre soin d’eux convenablement, la démarche la plus importante à faire c’est de souscrire à une assurance sante animal. Grâce à cette dernière, à l’exemple d’Assur O’Poil, une partie de vos dépenses liées à des problèmes majeurs, comme les accidents et les maladies seront couverts. Vous bénéficierez ainsi d’un remboursement des frais médicaux ou d’hospitalisation, ce qui est idéal pour faire des économies. Bien que les offres d’assurance sante animal soient nombreuses, il n’est pas toujours évident de choisir. Pour vous aider dans votre décision, utiliser un comparateur est l’étape la plus importante à faire.

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil