Chien et froid : 6 dangers de l’hiver à connaître

Chien et froid : 6 dangers de l’hiver à connaître
mon chien a froid

Les effets du froid sur le chien ne sont pas à sous-estimer, car ils peuvent nuire à sa bonne santé. Découvrez tous les dangers qui le guettent en hiver afin de veiller sur son bien-être.

Mon chien, le froid et les dangers de l’hiver

En hiver, le chien doit affronter le froid et peut tomber malade. Cette saison représente un réel danger, car la baisse des températures peut conduire à l’apparition de problèmes de santé graves.

L’hypothermie peut toucher le chien

Quand la température corporelle descend en dessous de 38°C, le chien est en hypothermie. Ce mauvais état de santé se développe quand l’animal reste dans le froid, la neige et le gel pendant longtemps mais également s’il souffre d’une maladie sous-jacente. L’hypothermie est un danger grave !

Le chien a les muqueuses bleues, a du mal à respirer, reste prostré, n’a plus de réflexes, tremble de tout son corps, a les pupilles dilatées et son rythme cardiaque est bas. S’il souffre de ces symptômes, il est primordial de le réchauffer à l’aide d’une couverture chaude et de le placer à proximité d’une source de chaleur. Si la température corporelle ne remonte pas et/ou si d’autres signes cliniques s’ajoutent au diagnostic, il est nécessaire de consulter un vétérinaire en urgence.

Les engelures empêchent le chien de se déplacer par temps froid

Le sol gelé entraîne des gelures sur les coussinets du chien. Ces craquelures sont extrêmement douloureuses (rougeurs, peau à vif) et empêchent l’animal de se déplacer correctement. Pour éviter les engelures, il est vivement conseillé d’appliquer un baume protecteur sur les pelotes du chien.

Le sel de déneigement est toxique pour le chien

Tous les particuliers utilisent du sel de déneigement pour saler les chaussées recouvertes de neige. Lors des promenades, le chien peut lécher cette substance au sol et s’intoxiquer avec la manifestation de troubles gastro-intestinaux. Les coussinets du chien peuvent également souffrir au contact de ce produit toxique. Cela peut créer une pododermatite et impliquer une consultation chez le vétérinaire.

La gastro-entérite et le rhume sont les maladies de l’hiver

Le chien peut attraper froid. Un chien enrhumé manifeste les mêmes symptômes que l’Homme : fièvre, éternuements et écoulements oculaires et nasaux. Le ventre est une partie hypersensible et il convient d’en prendre soin en séchant correctement le corps de l’animal à chaque retour de balade.

En hiver, le chien peut souffrir d’une gastro-entérite avec de la diarrhée, des vomissements et des douleurs abdominales. C’est notamment le cas quand il boit dans une flaque d’eau gelée. Dans ces deux cas de figure, une consultation vétérinaire s’avère nécessaire.

La neige ne doit pas être consommée

Tous les chiens aiment la neige ! Sauf que cette poudreuse est nocive si l’animal en ingère en grande quantité. Les matières froides risquent de lui provoquer un désordre digestif avec des vomissements et de la diarrhée. Une surveillance est de rigueur afin que le chien ne mange pas de neige.

L’antigel, une menace pour la vie du chien

Ce produit chimique est indispensable pour éviter au moteur de geler. Sauf que l’antigel est toxique pour le chien et peut entraîner sa mort. Il détient une saveur sucrée qui l’attire fortement. En cas d’ingestion, le chien vomit, a de la diarrhée et ne tient plus debout. Cela favorise une insuffisance rénale aiguë, une maladie grave qui nécessite une consultation vétérinaire en urgence.

Est-ce qu’un chien peut avoir froid ?

Prendre soin du chien en hiver est essentiel. Quand la température extérieure descend en dessous de 8 degrés, un chien peut commencer a avoir froid. Les chiots et les vieux chiens sont beaucoup plus sensibles au froid en raison d’un système immunitaire pas complètement développé et/ou fragile. Les chiens malades ont également beaucoup plus de difficultés à faire face à la baisse des températures. Les chiens maigres et les chiens obèses peuvent aussi attraper froid rapidement.

Le ressenti des températures glaciales dépend également du gabarit de l’animal, de son pelage, de son mode de vie et de sa condition naturelle. Quand un chien a froid, il manifeste différents symptômes. Il est important de les connaître afin d’améliorer le confort de l’animal.

  • Il tremble, frissonne.
  • Il ne veut pas sortir.
  • Il reste blotti contre une surface chaude.
  • Il dort beaucoup.
  • Il n’a pas très faim.

7 conseils pour éviter à mon chien d’avoir froid

  1. Aménager un coin bien chaud avec un couchage rembourré.
  2. Ne pas laisser le chien dormir dehors en hiver.
  3. Le sortir uniquement aux heures les plus chaudes de la journée.
  4. Lui faire porter un manteau.
  5. Éviter au chien d’avoir froid aux pattes avec des chaussures de protection.
  6. Appliquer un baume de protection sur ses coussinets.
  7. Renouveler régulièrement son eau de boisson.

Quelles sont les races de chiens sensibles au froid ?

Le froid touche particulièrement les petits chiens comme le Yorkshire Terrier, le Chihuahua, le Teckel, le chien chinois à crête, le Caniche Toy et le Pinscher Nain. Toutefois, plusieurs races de chiens de taille moyenne et de grande taille sont également sensibles au froid de l’hiver, notamment le Dalmatien, le Whippet, le Lévrier, le Greyhound et le Basenji.

Cette raison s’explique par le fait qu’ils ont beaucoup moins de graisse corporelle et ne bénéficie pas d’un pelage aussi isolant que les chiens de berger. De surcroît, la taille miniature les rapproche du sol, donc du froid. Lors des promenades par temps froid, il est important de faire porter un manteau au chien afin de le protéger des mauvaises conditions climatiques. Il doit dormir à l’intérieur de l’habitation, sur un couchage chaud et douillet. Faire dormir un chien dehors la nuit en hiver peut nuire à sa santé.

Quelles sont les races de chiens qui supportent le froid ?

Certaines races de chiens supportent très bien le froid. C’est le cas notamment du Saint Bernard, de l’Akita Américain, du Terre-Neuve, du chien des montagnes des Pyrénées (Patou), du Samoyède, du Dogue du Tibet, du Chow-Chow, du Husky et du Bouvier Bernois.

Ces chiens sont résistants, car ils sont dotés d’un sous-poil épais qui offre une meilleure isolation thermique pour affronter les températures négatives. Ils détiennent également une couche de graisse corporelle supplémentaire. Leur grand gabarit permet aussi de mieux vivre le froid. Enfin, les chiens nordiques et chiens des montagnes sont à l’origine beaucoup plus adaptés pour survivre dans le froid.

Mon chien est en hypothermie : prise en charge avec la formule Intégrale (80%)

Vadrouille, un chien âgé de 7 ans souffre d’une hypothermie sévère. Son propriétaire a payé 422,83 euros chez le vétérinaire. Assur O’Poil lui a remboursé 338,26 euros avec un reste à charge adhérent de 84,57 euros.

Ces informations sont données à titre d’exemple. Le montant des frais peut varier selon les vétérinaires, la prise en charge de la maladie ou l’accident de l’animal.

A lire sur le même thème

Soulager le mal de dents chez mon chien

Votre chien salive excessivement ? Il ne veut plus manger et maigri énormément ? Est-il un peu renfermé ces derniers temps et ne veut plus jouer ou prendre sa balle ? Peut être même a-t-il mauvaise haleine ? Savez vous que votre chien peut avoir des affections dentaires ?

Le Berger polonais de Podhale

Histoire et origines Le Berger Polonais de Podhale (autrement appelé Berger des Tatras) est une race très ancienne. Des traces ont été retrouvées datant du 14ème siècle, après différents croisements entre le Berge Tibétain et le Berger Hongrois Kuvasz.Il est arrivé en Pologne, dans le massif montagneux du Tatras, en compagnie des commerçants phéniciens d’Europe… lire la suite « Le Berger polonais de Podhale »

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil