Chlamydiose chez le chat : symptômes, traitements, prévention

Chlamydiose chez le chat : symptômes, traitements, prévention
chat atteint de chlamydiose

La chlamydiose du chat est une infection respiratoire contagieuse. Elle touche principalement la membrane conjonctive du petit félin mais également les voies respiratoires, notamment le nez et les poumons. La chlamydiose se transmet par contact direct entre les chats par le biais des gouttelettes.

Qu’est-ce que la chlamydiose chez le chat ?

Il s’agit d’une maladie infectieuse très contagieuse qui touchent les chatons et les chats vivant en communauté (élevages, pensions…) et qui ne sont pas vaccinés contre la chlamydiose. Elle est provoquée par une bactérie appelée « chlamydophila felis ». Cette infection aux chlamydies se transmet par contact direct entre les chats via les sécrétions oculaires et nasales. La contamination peut également se faire à travers les affaires des chats (couchages, gamelles, litières, équipements de toilettage…). La bactérie ne survit que 48 heures dans l’environnement du chat. La période d’incubation varie de 4 à 10 jours. Le chat atteint de chlamydiose est souvent touché par le coryza (grippe féline).

Quels sont les symptômes de la chlamydiose féline ?

La chlamydiose féline provoque de la conjonctivite. Un fort écoulement oculaire (transparent ou purulent), un gonflement et une rougeur peuvent s’observer. Les yeux du chat se retrouvent quasiment fermés. L’apparition de la troisième paupière (membrane nictitante) peut également se constater. Le petit félin peut manifester des difficultés respiratoires (nez qui coule, éternuements, toux, fièvre), une perte d’appétit et une léthargie. De surcroît, elle peut provoquer une infertilité et un avortement chez la chatte. Lors de l’apparition de ces signes cliniques, il est important de consulter un vétérinaire afin de traiter l’animal malade.

Comment diagnostiquer la chlamydiose du chat ?

Pour le diagnostic de la chlamydiose féline, le vétérinaire procède à des examens complémentaires. Le praticien fait un prélèvement oculaire et/ ou un test PCR. Une prise de sang peut aussi être envisagée afin de rechercher les anticorps. Il faut savoir que la conjonctivite n’est pas toujours liée à une infection bactérienne. Le chat peut avoir attrapé un coup de froid, une poussière dans l’œil ou avoir reçu un coup de griffe. Toutefois, une vérification chez le vétérinaire est nécessaire, car d’autres complications peuvent subvenir (ulcère cornéen par exemple).

Comment traiter la chlamydiose chez le chat ?

Pour traiter la chlamydiose du chat, le vétérinaire prescrit des antibiotiques sous la forme de collyres à appliquer localement ou alors de comprimés à avaler et des anti-inflammatoires. Le traitement curatif de cette maladie du chat dure 3 à 6 semaines. Tous les chats du foyer doivent être traités en même temps que le chat malade. Il convient également de séparer le chat sain du chat malade et de bien se laver les mains à chaque manipulation pour éviter la prolifération des germes.

Est-ce que la chlamydiose du chat est transmissible à l’Homme ?

Il est possible que la chlamydiose du chat se transmette aux êtres humains, notamment les enfants, les femmes enceintes et les personnes malades qui ont un système immunitaire affaibli. Même si le risque est très limité, une prudence est de rigueur.

Est-ce que c’est une maladie grave ?

Si la chlamydiose féline est traitée trop tardivement, elle peut engendrer une conjonctivite chronique voire une cécité. Les complications peuvent donc être graves et ne doivent pas être sous-estimées. En raison de leur système immunitaire fragile, les récidives ne sont pas rares chez les chatons de moins d’un an.

En prévention, le vaccin contre la chlamydiose du chat

Il est possible de faire vacciner son chat contre la chlamydiose féline. Même si la protection n’est pas optimale, le vaccin permet de rendre les symptômes beaucoup plus légers. Le vétérinaire peut le recommander si l’animal est en contact prolongé avec d’autres chats.

Le chat peut se faire vacciner dès l’âge de 8 semaines avec un rappel le mois suivant à 12 semaines (primo-vaccination). Ensuite, il y a un rappel annuel à ne pas manquer. Ce protocole vaccinal est souvent associé à la vaccination contre le coryza et le typhus.

Exemple de prise en charge avec la formule Chat + (60%) de Assur O’Poil

Windie, un persan âgé de 5 ans est atteint de chlamydiose féline. Son propriétaire a payé 83,70 euros chez le vétérinaire. Assur O’Poil lui a remboursé 50,22 euros avec un reste à charge adhérent de 33,48 euros.

Ces informations sont données à titre d’exemple. Le montant des frais peut varier selon les vétérinaires, la prise en charge de la maladie ou l’accident de l’animal.

A lire sur le même thème

American Bobtail

Originaire des Etats-Unis, l’American Bobtail est le fruit de deux croisements. Le premier concerne un chaton à courte queue, trouvé par un couple d’Américains en vacances en Arizona, avec une siamoise.
Le chat obtenu sera ensuite accouplé à un Persan crème. Le résultat de cette alliance donnera le premier American Bobtail.

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil