La leishmaniose chez le chien : tout savoir sur cette maladie vectorielle

La leishmaniose chez le chien : tout savoir sur cette maladie vectorielle
Portrait de chien beagle assis sous un arbre

Habitant du sud de la France ou simple vacancier à la recherche du soleil, sachez que votre chien peut attraper la leishmaniose. Cette maladie vectorielle canine est causée par la piqûre d’un phlébotome. On vous dit tout sur les symptômes, le diagnostic, le traitement médical et les mesures préventives !

Qu’est-ce que la leishmaniose chez le chien ?

La leishmaniose est une maladie vectorielle due à un parasite appelé « phlébotome ». Il s’agit d’un moustique de très petite taille et de couleur jaune. Il se niche dans des endroits sombres et/ou humides. Cette maladie parasitaire se transmet à un chien par la piqûre de l’insecte femelle. Il se nourrit de son sang dès le début de la nuit, quand les températures avoisinent les 20 degrés, du printemps jusqu’au début de l’automne.

Le phlébotome se retrouve principalement dans les régions du sud-est et du sud-ouest. Toutefois, sa présence commence à s’étendre vers le centre de la France à cause du réchauffement climatique. Il est important de savoir que la leishmaniose touche également les autres animaux comme les chats et les lapins mais également l’Homme. La chienne en gestation infectée par des leishmanies peut transmettre la maladie à ses chiots. Le Boxer semble davantage prédisposé à développer la leishmaniose car le système immunitaire de cette race de chien n’est pas assez résistant.

Les symptômes d’un chien atteint de la leishmaniose

La leishmaniose canine détient une période d’incubation de quelques semaines à plusieurs années. Le chien manifeste divers symptômes alarmants. Il devient maigre, reste prostré et a des lésions sur la peau (ulcération, squameuse, alopécie).

L’animal peut également présenter un allongement des griffes, une augmentation de la taille des ganglions, des boiteries et encore des problèmes oculaires (uvéite, blépharite, conjonctivite). Il est primordial de consulter un vétérinaire.

Le diagnostic de la leishmaniose

Le praticien effectue des analyses médicales (prise de sang, prélèvement de moelle osseuse) afin de confirmer la leishmaniose chez le chien. On remarque généralement une baisse des globules blancs. Cette maladie grave peut également nuire à la fonction rénale du chien.

Le traitement médical mis en place par le vétérinaire

Le chien atteint par la leishmaniose doit suivre un traitement onéreux tout au long de sa vie pour éviter le risque de récidives. Il permet de traiter les différents signes cliniques, mais pas de supprimer totalement le parasite dans l’organisme de l’animal. Les médicaments proposés sont l’antimoniate de méglumine et l’allopurinole. Cependant, il existe un risque en cas d’insuffisance rénale.

Prévention de la leishmaniose chez le chien : 4 conseils à suivre !

Il existe des moyens préventifs à mettre en place afin de limiter le risque d’infection du chien à la leishmaniose.

  1. Protégez votre chien contre la leishmaniose avec un antiparasitaire anti-phlébotomes (spray, pipette, collier) qui agit sur ces parasites externes. 
  2. Il existe un vaccin contre la leishmaniose canine : Canileish et Letifend. Cette vaccination est possible uniquement sur un chien non infecté par la maladie (test de dépistage rapide à effectuer avant l’injection du vaccin). Cependant, elle ne protège pas totalement le chien de plus de 6 mois. Le mieux est de combiner traitement insecticide et vaccination pour une protection optimale.
  3. Gardez votre animal de compagnie dans le logement dès la nuit tombée. Il est également vivement conseillé d’installer des moustiquaires aux fenêtres et baies vitrées.
  4. Évitez de laisser les coupelles des pots de fleurs avec de l’eau stagnante car elles favorisent l’installation des moustiques.
  5. Promenez votre compagnon à 4 pattes dans des endroits où il y a du vent, car les phlébotomes y sont peu présents. Sur le pourtour du bassin méditerranéen, privilégiez une balade du chien sur la plage.

La prise en charge de la leishmaniose par l’assurance chien

La leishmaniose est une maladie potentiellement mortelle qui touche le chien à la suite d’une piqûre d’un petit moustique, le phlébotome. Quand l’animal manifeste les premiers symptômes, il est nécessaire de le conduire chez le vétérinaire afin de confirmer le diagnostic et mettre en place un traitement. La prévention reste la meilleure solution pour repousser les phlébotomes. Pour cela, il ne faut pas hésiter à demander des conseils à un professionnel de santé animale.

Exemple de remboursement avec la formule Chien + (prise en charge à 60 %)

Rippers, un chien âgé de 2 ans a la leishmaniose. Son propriétaire a payé 183,70 euros chez le vétérinaire. Assur O’Poil lui a remboursé 110,22 euros avec un reste adhérent de 73,48 euros.

Ces informations sont données à titre d’exemple. Le montant des frais peut varier selon les vétérinaires, la prise en charge de la maladie ou l’accident de l’animal.

A lire sur le même thème

Mon chien n’a qu’un seul testicule : zoom sur l’ectopie testiculaire

Lors de la naissance d’un chiot mâle, les testicules se trouvent dans l’abdomen. Ils descendent naturellement jusqu’au scrotum à partir de l’âge de trois mois. Parfois, le chien n’a qu’un seul testicule descendu (monorchidie) voire aucun des deux (cryptorchidie). Cette anomalie appelée « ectopie testiculaire » n’est pas à sous-estimer et nécessite une consultation vétérinaire. Mon chien… lire la suite « Mon chien n’a qu’un seul testicule : zoom sur l’ectopie testiculaire »

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil