Prendre soin de son chien en hiver
Article publié le : 28 janvier 2023

L’arrivée du froid va ralentir le rythme de vie de l’animal. Pour son bien-être, il est important de mettre en place une routine hivernale et de connaître tous les dangers qui le guettent. On vous dit tout pour prendre soin de votre chien en hiver !

La protection des coussinets du chien en hiver

Protéger les pattes du chien en hiverAu contact de la neige et du verglas, les coussinets du chien peuvent s’irriter et créer des gerçures. La peau devient alors rouge et craquelée déclenchant de fortes douleurs quand le chien se déplace. Afin de soulager ces irritations cutanées, il convient d’appliquer régulièrement un baume de protection prêt-à-l’emploi. Cette couche de gras va fabriquer une barrière protectrice contre ces agressions de l’hiver. Si vous ne souhaitez pas avoir des traces de pattes dans votre intérieur, vous pouvez mettre des chaussettes à votre chien, le temps que le baume pénètre dans les coussinets.

L’huile de saumon dans la gamelle du chien en hiver

L’ajout d’un peu d’huile de saumon dans la gamelle du chien permet de renforcer ses défenses immunitaires en hiver. Ce complément alimentaire est riche en acides gras essentiel oméga 3 et 6. Il va protéger le chien contre les virus et les bactéries de la période hivernale. L’huile de saumon est également idéale pour le chien ayant une arthrose. Sa formulation anti-inflammatoire préserve les articulations et soulage les douleurs associées à cette affection chronique.

Un abri pour préserver le chien du froid

Même si certaines races de chiens se complaisent dans le froid grâce à leur pelage épais comme le Husky, le Patou, le Saint-Bernard ou encore le Samoyède, il est vivement recommandé d’installer une niche dans l’espace extérieur. Cette maisonnette permet à l’animal de dormir au chaud et de se mettre être à l’abri du vent. Bien entendu, vous pouvez également le faire dormir dans votre logement en plaçant un couchage au sol.

En revanche, il est déconseillé de laisser dormir un petit chien comme le Yorkshire ou un chien à poil ras comme le Lévrier dans le jardin. Vous pouvez installer un panier douillet dans une pièce de vie pour son confort car ces races de chiens ne sont pas adaptées à la vie en extérieur.

Le lavage du chien en hiver avec un shampooing sans rinçage

Le bain n’est pas vraiment recommandé pendant la période hivernale. En effet, le froid ralentit le séchage du pelage et l’humidité présente dans les poils peut favoriser l’apparition de bactéries. C’est pourquoi, il est important de privilégier un brossage régulier avec l’application d’un shampooing sec en fonction de la particularité du pelage de l’animal.

Toutefois, si le chien a un pelage sale, seul un passage sous l’eau pourra éliminer les taches et impuretés. Dans ces conditions, un séchage des poils est primordial avec une serviette propre et douce. Il est possible d’utiliser un séchoir pulseur afin que le chien ait un pelage bien sec rapidement.

Les accessoires indispensables pendant la balade hivernale avec son chien

Un manteau bien chaud pour son chienIl existe des accessoires qui permettent de protéger le chien pendant la promenade. Le manteau est très utile pour le chien sensible au froid (chien malade, chien âgé, chiot, petit chien et chien à poil court). Lors des épisodes neigeux, les chaussures permettent de protéger les coussinets du froid. S’il ne les tolère pas, pensez à bien essuyer ses pattes avec une serviette propre à chaque retour de promenade !

Au cours de la balade du matin et du soir, il ne faut pas oublier d’intégrer une lumière au collier ou au harnais de l’animal afin qu’il soit vu des automobilistes, des vélos et des passants. Par ailleurs, ces sorties quotidiennes sont essentielles pour lutter contre l’obésité car le chien est un peu moins actif en hiver.

Les parasites et la vaccination à ne pas zapper même en hiver

Même s’il fait froid, le traitement contre les parasites externes (puces et tiques) doit se poursuivre tous les mois. Le chien doit également recevoir un vermifuge pour éliminer les vers ronds et plats. Il ne faut pas oublier la vaccination du chien si le rappel a lieu en hiver.

Chien en hiver : 3 dangers hivernaux à ne pas sous-estimer !

  1. Le sel de déneigement : même s’il facilite la vie des usagers lors des déplacements, il s’agit d’un produit toxique pour le chien. En cas d’ingestion, l’animal manifeste des vomissements et de la diarrhée. C’est une urgence vétérinaire ! Le sel de déneigement irrite également les coussinets du chien et provoque une pododermatite (inflammation des espaces interdigités, des coussinets, et des griffes). Une consultation médicale est également nécessaire afin de traiter cette dermatite des pattes. 

  2. L’anti-gel : utilisé dans le liquide de refroidissement de voiture, son ingestion (éthylène glycol) se révèle être le plus souvent mortelle pour le chien. Celui-ci est attiré par le goût sucré de l’anti-gel. L’animal vomi, titube et a de la diarrhée. Au moindre doute, il est primordial de conduire très rapidement le chien chez le vétérinaire car son pronostic vital est engagé (manifestation d’une insuffisance rénale aiguë).

  3. La neige : consommée en grande quantité, elle peut altérer le système digestif chez le chien et provoquer de forts épisodes de diarrhée et de vomissement.

Maladie de l’hiver : la gastro-entérite prise en charge par l’assurance chien

C’est la maladie de l’hiver chez le chien ! Elle peut apparaître lors d’un coup de froid au ventre ou par l’ingestion d’une eau froide (flaque d’eau par exemple). Le chien ayant une gastro-entérite souffre de vomissements, de diarrhées, de douleurs au ventre à cause de l’inflammation aux intestins.

Le vétérinaire prescrit en général un anti-vomitif, un anti-diarrhéique, un complément alimentaire pour refaire la flore intestinale voire des antibiotiques si l’origine est bactérienne. Il est également primordial de veiller à la bonne hydratation de l’animal. Afin de réduire les dépenses vétérinaires, vous pouvez souscrire une mutuelle chien.

Exemple de remboursement avec la formule Chien + (prise en charge à 60 %)

Ubala, un Yorkshire Terrier âgé de 9 ans souffre d’une gastro-entérite. Son propriétaire a payé 1080,88 euros chez le vétérinaire. Assur O’Poil lui a remboursé 648,53 euros avec un reste à charge adhérent de 432,35 euros.

Ces informations sont données à titre d’exemple. Le montant des frais peut varier selon les vétérinaires, la prise en charge de la maladie ou l’accident de l’animal.

Comment prendre soin de son chien en hiver ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations recueillies soient traitées conformément à notre Politique de confidentialité.

Rechercher

+