6 maladies génétiques chez le chat à connaître

6 maladies génétiques chez le chat à connaître
maladies génétiques chat

Les maladies génétiques et héréditaires affectent de nombreuses races de chats. Le pronostic vital est généralement engagé. Pour certaines anomalies génétiques, il existe des tests ADN à effectuer chez le vétérinaire. Découvrez 6 maladies génétiques chez le chat et les mesures préventives !

Les maladies génétiques du chat de race les plus fréquentes

Les races de chats sont beaucoup plus sensibles aux maladies que le chat de gouttière. Elles sont touchées par de nombreuses maladies génétiques et héréditaires qui se transmettent très facilement à leur descendance.

La polykystose rénale

Il s’agit d’une maladie génétique du chat la plus répandue. La polykystose rénale (ou PKD) se traduit par l’apparition de kystes dans les reins. Elle se manifeste chez le Maine Coon, le Persan, l’Exotic Shorthair et le British Shorthair, le Selkirk Rex et le Scottish Fold. Pour confirmer la maladie héréditaire, il est nécessaire de faire une échographie rénale.

Elle évolue systématiquement vers une insuffisance rénale chronique. Le chat de race boit et urine beaucoup, vomit et perd du poids. Cette maladie est irréversible et le chat ne peut malheureusement pas guérir. Un accompagnement vétérinaire permet de soulager les symptômes et d’améliorer la vie de l’animal. Le gène et sa mutation (PKD1) peuvent désormais être testés grâce à un test ADN. Le chat PKD doit être écarté de la reproduction.

L’atrophie musculaire spinale

Cette maladie génétique héréditaire touche le chat de race Maine Coon. L’atrophie musculaire spinale se caractérise par l’apparition de symptômes neuromusculaires touchant l’arrière-train. Le chaton alors âgé de 5 mois éprouve de grosses difficultés pour se déplacer. Il n’existe aucun traitement vétérinaire. Toutefois, le chat peut vivre jusqu’à l’âge de 9 ans avec des périodes de rémission de la maladie. Le test de dépistage permet d’identifier les chats porteurs de la SMA.

La cardiomyopathie hypertrophique

Cette maladie cardiaque se caractérise par un épaississement des parois du cœur. La cardiomyopathie hypertrophique (ou CMH) touche principalement le Maine Coon et le Ragdoll quand ils sont porteurs de la mutation du gène.

Les symptômes sont semblables à une insuffisance cardiaque. Le chat de race manifeste des problèmes respiratoires, une accélération du rythme cardiaque, de la toux, une fatigue et une cyanose (muqueuses bleues). Le chat peut également se retrouver paralysé. Cette conséquence est due à une thromboembolie (formation d’un caillot de sang).

Un électrocardiogramme et d’autres examens complémentaires sont nécessaires pour confirmer la maladie, mettre en place un traitement médical adéquat et une nouvelle routine de vie. Sans suivi vétérinaire, le chat peut faire un arrêt cardiaque. Le test ADN permet de détecter plus facilement les chats porteurs.

La glycogénose de type IV

La glycogénose de type IV (ou GSD IV) est une maladie génétique mortelle qui affecte les chatons Norvégiens dès la naissance ou alors quelques mois plus tard vers l’âge de 5 à 6 mois. Les chats homozygotes mutés (GBE1) ont de la fièvre, des tremblements et des troubles musculaires.

Un dépistage de tous les chats Norvégiens est nécessaire avant la reproduction. Il est déconseillé de faire reproduire un chat ayant également une copie du gène muté. Seuls les chats non porteurs peuvent se reproduire.

L’amyloïdose rénale

Il s’agit d’une maladie génétique très grave qui amène à l’installation d’une insuffisance rénale chronique. Elle touche différentes races de chats comme l’Abyssin, le Somali, l’Oriental et le Siamois. Elle se déclenche quand l’animal est âgé de 1 à 5 ans. Le traitement vétérinaire a pour but de soulager les symptômes liés à la maladie rénale. Pour le moment, aucun test ADN ne permet de détecter l’amyloïdose rénale chez ces chats de race.

L’atrophie progressive de la rétine

L’atrophie progressive de la rétine est une maladie génétique qui affecte la vision du chat. Elle se manifeste chez l’Abyssin et le Somali. Elle peut amener à la cécité du petit félin de manière progressive. Un examen ophtalmologique du fond de l’œil permet de la détecter. Malheureusement, aucun traitement n’existe à ce jour. En revanche, l’APR peut être identifié grâce à un test ADN .

Maladies génétiques du chat de race : que faire ?

  • Effectuer un test ADN ou un bilan génétique du chat chez le vétérinaire pour chaque maladie prédisposée chez le chat de race. Il s’agit d’un prélèvement buccal. Un laboratoire spécifique effectue des analyses. Les résultats arrivent en quelques jours.
  • Ne pas faire reproduire des chats atteints par une maladie génétique.
  • Bien se renseigner sur la race de chat et leurs maladies génétiques associées. Lors de l’adoption d’un chaton, il convient de poser toutes les questions à l’éleveur félin et lui demander les documents qui prouvent que les parents et la descendance ne présentent aucun problème génétique.

A lire sur le même thème

Visite chez le vétérinaire avec son chat, comment s’y préparer ?

Visite chez le vétérinaire : Comment s’y préparer ? Que vous ayez adopté un chat ou un chaton, programmer sa première visite chez le vétérinaire est obligatoire. Vous pensez que ce rendez-vous est une simple routine, gardez à l’esprit que cette démarche est en relation avec la santé de votre compagnon à quatre pattes et qu’elle doit être… lire la suite « Visite chez le vétérinaire avec son chat, comment s’y préparer ? »

Le Sphynx

L’histoire du Sphynx commence au Canada à la fin des années 1960. Une chatte d’une race commune (appelé communément chat de gouttière) donna naissance à une portée de chatons nus. Deux chattes seront ramenées aux Pays-Bas où elles furent croisées à un chat de la race Devon Rex.
Aujourd’hui, le Sphynx est reconnu dans le monde entier, et fait réagir par son physique atypique.

Le Persan

Le Persan est une race de chat assez ancienne. Ses origines commencent par l’introduction en Europe de son ancêtre. Un explorateur italien du XVIIème siècle ramena, de son voyage en Asie mineure, l’Angora turc. Ce chat à longue robe, était particulièrement apprécié, pour son exotisme, par les bourgeois des puissances européennes.

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil