Mon chat est hyperactif : comment le calmer ?

Mon chat est hyperactif : comment le calmer ?
Chat des forêts norvégiennes

Avoir un chat hyperactif n’est pas simple au quotidien. Le félin se montre constamment agité avec des réactions vives à toutes sortes de stimuli. Les symptômes, les causes et les solutions pour calmer l’hyperactivité du chat… On vous dit tout !

Comment savoir si mon chat est hyperactif ?

Afin de savoir si votre chat souffre d’une hyperactivité, il convient de bien surveiller son comportement. Un chat hyperactif bouge et miaule tout le temps. Il ne dort pas beaucoup et peut passer beaucoup de temps à manger dans sa gamelle.

Le chat enchaîne les activités, court et saute partout, griffe de nombreux supports. Et comme il n’apprécie pas l’autorité, il peut se mettre à mordre et à feuler. Il est primordial de trouver les causes à cet agissement pour le bien-être de l’animal.

Quelles sont les causes d’une hyperactivité chez mon chat ?

L’hyperactivité du chat peut s’expliquer avec la mise en avant d’une cause comportementale ou médicale. Il ne faut pas hésiter à bien observer votre chat, aussi bien le jour que la nuit ! Au moindre doute ou si vous remarquez des signes cliniques, il convient de prendre un rendez-vous chez le vétérinaire.

Un sevrage précoce

Si votre chaton a été séparé très tôt de sa maman, celui-ci n’a pas appris les codes félins. Le chaton a besoin de rester avec sa mère, ses frères et ses sœurs pendant au moins deux mois afin de recevoir le sevrage et l’éducation dont il a besoin pour commencer une nouvelle vie dans son futur foyer.

C’est un équilibre essentiel pour qu’il soit bien dans ses pattes au moment du passage à la vie adulte. Toutefois, le sevrage s’avère compliqué quand le chat a été abandonné ou délaissé par la mère.

Un problème de socialisation

Un chat doit savoir communiquer dans son environnement. Celui-ci se sert des phéromones félines pour baliser et interagir sur son territoire. Toute sa socialisation repose sur l’apprentissage de sa mère et le contact humain qu’il a pu avoir pendant ses premières semaines de vie. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien s’il est conseillé de câliner les chatons afin qu’ils soient sensibles à l’humain. Toutefois, au moment de son arrivée dans son nouveau foyer, vous devez continuer à l’habituer à différentes situations du quotidien (rencontre avec d’autres animaux par exemple).

Une maladie sous-jacente

L’apparition d’une pathologie peut être la raison du comportement hyperactif chez le chat. L’hyperthyroïdie féline est une maladie endocrinienne (hormonale) qui survient généralement chez le chat senior. La glande thyroïdienne qui ne fonctionne pas normalement va produire une grande quantité d’hormones et entraîner différents symptômes chez le chat, dont notamment une hyperactivité. Une consultation vétérinaire est nécessaire afin de traiter la maladie sous-jacente.

Soigner mon chat hyperactif : la prise en charge vétérinaire

Si le chat est atteint d’une maladie, le vétérinaire proposera un traitement médical ou une chirurgie en fonction du diagnostic. Si l’origine est comportementale, le praticien ayant une spécialisation « comportementaliste » sera plus à même d’aider le chat hyperactif. Il pourra proposer un médicament (anxiolytique) pour atténuer l’hyperactivité de l’animal en association avec une thérapie comportementale en faisant appel à un comportementaliste félin.

4 solutions pour calmer mon chat hyperactif

  1. Proposer des jouets à votre chat afin de l’occuper tout au long de la journée. Ces activités permettront de réveiller son instinct de chasseur. Ainsi, il trouvera plus facilement le repos la nuit. L’arbre à chat est également très utile afin qu’il puisse observer son territoire. N’oubliez pas de poser quelques griffoirs afin de combler son besoin de griffer ! Toutefois, même si tous les chats doivent se dépenser physiquement et mentalement pour leur bien-être… il existe des races de chats hyperactives « par nature » comme le Siamois et l’Oriental !
  2. Stériliser votre chat hyperactif est un très bon choix, autant pour prendre soin de sa santé que de son comportement. La stérilisation permet de supprimer les hormones. Ainsi, celui-ci devient plus calme et sédentaire. Il convient de stériliser votre chat à partir de ses 6 mois (la période propice car l’appareil reproducteur est complètement développé).
  3. Traiter votre chat d’intérieur contre les parasites internes (printemps et automne) avec un vermifuge et les parasites externes (tous les mois) avec un antiparasitaire. En effet, la présence de puces, de vers ronds et plats peut apporter de fortes démangeaisons et de la nervosité chez le chat.
  4. Diffuser des phéromones félines dans l’environnement du chat. La pratique de la phéromonothérapie permet d’apaiser le félin au quotidien.

A lire sur le même thème

Ceylan

Le Ceylan est un chat originaire du Sri Lanka, Ceylan étant l’ancien nom de cette île. C’est une race naturelle, qui s’est développée seule en s’adaptant à son milieu de vie.
Plusieurs chats de cette race furent ramenés par un vétérinaire italien sur le continent européen. Pourtant, cette race s’est très peu développée eu Europe et reste extrêmement rare.

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil