Les dangers de l'été chez le chien
Article publié le : 12 août 2022

En été, de nombreux dangers menacent le chien. Même si la période estivale est une invitation à la décontraction, il convient de protéger son animal de compagnie pour éviter un accident. Découvrez 6 dangers de l’été à connaître pour veiller sur votre chien !

Coup de chaleur, un risque important en période de canicule

Les températures élevées entraînent plus facilement une déshydratation du chien. À la maison, il convient de renouveler l’eau de la gamelle aussi souvent que possible afin qu’elle reste bien fraîche. Lors de la balade, le chien doit pouvoir également bénéficier d’un apport en eau constant. Il ne faut donc pas oublier la gamelle de voyage avec une bouteille d’eau de source. Sachez que le coup de chaleur met sérieusement la vie du chien en danger ! Pour son bien-être, préférez une promenade tôt le matin et tard le soir afin qu’il ne souffre pas des fortes chaleurs.

Si toutefois vous observez des symptômes d’un coup de chaleur (vomissements, diarrhées, salivation excessive, muqueuses rouges, fièvre, convulsions…) chez votre animal de compagnie, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire en urgence.

Attention aux cyanobactéries lors de la baignade du chien

Il faut rester prudent quand le chien se baigne dans les lacs et les étangs. En effet, les fortes chaleurs sont propices au développement des cyanobactéries. Ce sont des algues bleues toxiques pour les animaux et les humains. L’ingestion se révèle souvent mortelle chez le chien. L’intoxication aux cyanobactéries déclenche des vomissements, de la diarrhée, des tremblements, des difficultés respiratoires, des convulsions, de la salivation ou encore de la fièvre. Il s’agit d’une urgence vitale ! Une consultation vétérinaire est primordiale pour essayer de sauver la vie du chien.

Les envenimations, quand le chien se fait piquer en été

Le climat chaud en période estivale fait sortir certaines bébêtes qui ne se privent pas pour piquer les animaux de compagnie s’ils se sentent menacés. Les guêpes et les frelons sont la hantise de tous les propriétaires de chiens ! Ils prolifèrent dans les parcs, les jardins et tournent autour de l’animal. Celui-ci peut se faire piquer sur le corps, les pattes ou pire encore… dans la région du cou, sur la tête ou à l’intérieur de la cavité buccale. Les piqûres d’insectes entraînent des réactions spectaculaires (œdèmes). Le risque d’insuffisance respiratoire n’est pas à sous-estimer. Au moindre doute, il convient de conduire le chien chez le professionnel de santé animale.

Dans les champs et les allées peu entretenues se cachent des serpents. La morsure de vipère sur la patte ou la truffe est très douloureuse. Elle provoque un œdème, un saignement voire une infection ou des signes cliniques plus graves. La réaction du chien dépendra de la quantité de venin injectée par le serpent. Il est nécessaire qu’il soit examiné par un vétérinaire.

Sur la plage ou dans l’eau, les méduses peuvent piquer le chien lors de la baignade. Si cet animal marin le pique sur la peau, la meilleure réaction est de verser de l’eau salée sur la région infectée. S’il y a une difficulté respiratoire, le chien doit être conduit immédiatement chez le vétérinaire.

Les parasites externes, vecteurs de maladies

  • Puces : ces insectes prolifèrent sur le pelage du chien. Elles entraînent de fortes démangeaisons notamment lors d’une dermatite allergique aux piqûres de puces. N’oubliez pas d’administrer un antiparasitaire tous les mois à votre compagnon à 4 pattes ! Sachez que ces parasites sont vectrices du Dypillidum Caninum (ténia). Il convient également de suivre le protocole de vermifugation, à savoir un vermifuge à chaque changement de saison.

  • Tiques : ces acariens sucent le sang de leur hôte. Certaines tiques parasitées transmettent la Piroplasmose, l’Erhlichiose et la maladie de Lyme. Ces maladies sont graves pour la santé du chien. Pour assurer sa protection, il est vivement recommandé de lui fournir un antiparasitaire tous les mois, de tondre la pelouse régulièrement et de ne pas le balader dans les hautes herbes.

  • Moustiques : ils sont vecteurs de la Dirofilariose, « ver du cœur » et de la Leishmaniose. Ces deux maladies sont très présentes dans le sud de la France (pourtour méditerranéen). Si vous habitez ces régions françaises, pensez à faire vacciner votre chien contre les phlébotomes et à lui donner un vermifuge quatre fois par an.

Le barbecue, un danger de l’été où le chien risque de se brûler

La cuisson de la viande au barbecue diffuse une odeur alléchante pour le chien. Celui-ci risque de se brûler les coussinets. Pendant la cuisson des grillades, le chien doit rester à l’intérieur du logement pour sa sécurité. En cas de brûlure, vous devez refroidir la brûlure avec de l’eau, mettre un linge propre autour de la région brûlée avant de consulter un vétérinaire.

Les épillets, une graminée dangereuse pour la santé du chien

Un épillet est une graminée qui s’accroche et perfore la peau du chien. Elle trouve également un chemin pour rentrer par les orifices naturels. Ces épis secs sont présents dans les jardins, les parcs et les champs en été. Ils représentent un réel danger pour l’animal avec un risque d’inflammation et d’infection. En prévention après chaque promenade, vous devez vérifier l’intégralité de son pelage. Au moindre symptôme comme un saignement de nez, un écoulement auriculaire ou encore une gêne à la patte, il est préférable de consulter un vétérinaire.

Souscrire une mutuelle chien pour le protéger en cas de maladie ou d’accident

En toute saison, vous pouvez protéger votre chien en cas de maladie ou d’accident. Souscrivez une assurance chien afin d’alléger votre budget vétérinaire tout en prenant soin de votre fidèle compagnon !

Brûlure chez le chien : exemple de remboursement avec la formule Chien+ (couverture à 60%)

Tack, un Beauceron âgé de 2 ans s’est brûlé les pattes avant. Son propriétaire a payé 589,00 euros chez le vétérinaire. Assur O’Poil lui a remboursé 353,40 euros avec un reste à charge adhérent de 235,60 euros.

Ces informations sont données à titre d’exemple. Le montant des frais peut varier selon les vétérinaires, la prise en charge de la maladie ou l’accident de l’animal.

6 dangers en été à connaître pour veiller sur son chien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations recueillies soient traitées conformément à notre Politique de confidentialité.

1 Commentaire

  1. Merci pour toutes les informations que vous nous donnez ; j’apprécie beaucoup vos conseils.
    Cordialement

Rechercher

+