Toxoplasmose du chat : quels risques pour la femme enceinte ?

Toxoplasmose du chat : quels risques pour la femme enceinte ?
chat allongé sur un lit toxoplasmose

La toxoplasmose est une maladie parasitaire qui suscite bien souvent des préoccupations chez la femme enceinte. Le chat est l’hôte. Le Toxoplasma gondii se reproduit dans son intestin en laissant des œufs (oocystes). On vous dit tout sur la toxoplasmose du chat, ce qu’il faut faire en prévention et les principaux risques chez la femme enceinte !

Qu’est-ce que la toxoplasmose chez le chat ?

La toxoplasmose du chat est une maladie parasitaire causée par le Toxoplasma gondii qui peut infecter les félins ainsi que d’autres animaux et l’Homme.

La contamination du chat par la toxoplasmose

Le chat peut avoir la toxoplasmose en ingérant des rongeurs (rats, souris…) et des oiseaux infectés par le Toxoplasma gondii. Les kystes présents dans les tissus des proies vivantes entraînent l’infection parasitaire. L’ingestion de viande crue ou mal cuite contaminée par des kystes peut également être la cause principale de la manifestation de cette maladie parasitaire. La chatte parasitée peut aussi transmettre la toxoplasmose à ses chatons pendant la gestation. Enfin, les surfaces contaminées par les selles des chats infectés sont un mode de contamination.

Les différents symptômes

En temps normal, le chat infecté au Toxoplasma gondii ne présente pas de signes cliniques visibles. Toutefois, dans certains cas, des symptômes peuvent se manifester. L’animal peut présenter de la fièvre, une perte d’appétit, des ganglions gonflés, une fatigue soudaine, des problèmes respiratoires avec la manifestation d’une toux et de la diarrhée mélangée à du mucus. Le félin peut aussi avoir une uvéite (inflammation de l’œil). En effet, le parasite peut se loger dans le fond de l’œil de l’animal. Si le chat change de comportement ou s’il manifeste des symptômes inhabituels, il est primordial de consulter un vétérinaire. Un examen médical avec un test de dépistage (prise de sang) permet de mettre en évidence la présence de la maladie parasitaire ou non.

Le traitement vétérinaire

Il est important de savoir qu’un chat en bonne santé peut très bien éliminer par lui-même le parasite de son organisme. Il ne nécessite pas de traitement puisqu’il a développé une immunité. En revanche, le chaton et le chat âgé dont le système immunitaire est fragile nécessitent une prise en charge médicale. Le médicament clindamycine peut être prescrit par le vétérinaire afin de traiter l’infection au Toxoplasma gondii. Ce traitement médical aide à supprimer le parasite de l’organisme de l’animal. D’autres traitements peuvent être mis en place en fonction des signes cliniques comme un anti-diarrhéique, un pansement gastrique en cas de vomissements ou encore des gouttes ophtalmiques pour l’inflammation oculaire.

La toxoplasmose chez le chat : que faire en prévention ?

Il convient de prendre des mesures préventives à mettre en place au quotidien afin de réduire le risque de la toxoplasmose chez le chat.

  • Nettoyer une fois par semaine la maison de toilette avec un produit désinfectant. Se laver les mains après avoir renouveler la litière du chat. Maintenir une maison propre avec le nettoyage régulier des différentes surfaces.
  • Nourrir son chat avec des aliments secs et humides industriels. Il convient de ne pas lui donner de la viande crue. Pour le chat d’extérieur, il est nécessaire de ne pas le laisser chasser des petites proies.
  • Emmener le chat chez le vétérinaire tous les ans pour la vaccination est vivement recommandé. Bien suivre le calendrier de vermifugation et lui donner un antiparasitaire (selon les recommandations du professionnel de santé).

Toxoplasmose du chat : les risques pour la femme enceinte

Même si le risque de transmission de cette zoonose est relativement faible, une femme enceinte peut avoir la toxoplasmose. Le parasite infecte le fœtus et peut provoquer des lésions cérébrales, oculaires, un retard de croissance voire des problèmes congénitaux sur l’embryon.

En prévention, il est nécessaire de faire contrôler la sérologie de la femme enceinte. Elle est obligatoire lors de la déclaration de grossesse. Si elle est positive, cela veut dire qu’elle est immunisée par le parasite. En revanche, si le résultat est négatif, il convient de prendre des mesures tout au long de la grossesse : demander à une autre personne de changer la litière du chat, laver les fruits et les légumes, bien cuire la viande rouge et se laver les mains après avoir caressé l’animal.

Assurance chat : prise en charge de la toxoplasmose avec la formule Chat + (60 %)

Rebelle, un chat âgé de 5 ans est infecté par la toxoplamose. Son propriétaire a payé 266,80 euros chez le vétérinaire. Assur O’Poil lui a remboursé 160,08 euros avec un reste adhérent de 106,72 euros.

Ces informations sont données à titre d’exemple. Le montant des frais peut varier selon les vétérinaires, la prise en charge de la maladie ou l’accident de l’animal.

A lire sur le même thème

Le Somali

Le Somali serait originaire du Canada et pas de la Somali comme son nom l’indique. Les premiers spécimens viendraient de portées de chats Abyssin , dans lesquels étaient retrouvés des nouveaux nés à poils plus longs.

Nourrir son chat sans croquettes

Ses dernières années, beaucoup d’études ont démontré que nourrir son chat aux croquettes était mauvais pour leur santé. En effet, de nombreuses maladies du chat proviennent de l’alimentation sèche : diabète, insuffisance rénale, boulimie, pancréatite, obésité… Alors voici quelques pistes de réflexion pour bien nourrir son chat sans croquettes.

Le Chat Européen

Le Chat Européen – ou European Shorthair en 2007 – est originaire d’Afrique du Nord. Il semblerait qu’il soit en lien avec le « chat sauvage d’Afrique », petit félin sauvage d’Afrique et du Moyen-Orient. Cette race ancienne est l’ancêtre de toutes les races.

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil