Cystite chez le chien : symptômes, causes et traitements

Cystite chez le chien : symptômes, causes et traitements
Chien qui fait pipi dans la maison

La cystite est une inflammation de la vessie douloureuse qui peut avoir différentes causes. Cette infection des voies urinaires touche la plupart du temps les chiennes en raison de leur urètre plus court. Les symptômes, les causes et les traitements, on vous dit tout sur la cystite du chien et les moyens préventifs à mettre en place !

Comment savoir si un chien a une cystite ?

Le chien urine davantage mais présente des difficultés pour faire pipi avec des signes de douleur lors des mictions. Il peut également uriner en très petite quantité sous la forme de quelques gouttelettes parsemées dans l’habitation. L’urine peut avoir une odeur assez forte et être de couleur foncée ou rouge sang (hématurie). Une augmentation de la température corporelle de l’animal est possible. Une consultation vétérinaire est indispensable pour traiter l’infection urinaire.

Comment un chien attrape une infection urinaire ?

Cette inflammation du bas de l’appareil urinaire peut provenir d’un manque d’hydratation, de bactéries « Escherichia coli, staphylocoque, Proteus », d’un calcul urinaire ou encore d’une tumeur. Il existe également d’autres causes liées à des maladies sérieuses comme le diabète sucré : augmentation du taux de glucose dans le sang, l’insuffisance rénale : altération de la fonction rénale, l’obésité : surcharge pondérale de 15 à 20 % du poids santé ou le syndrome de Cushing : augmentation de la production de cortisol. Certaines races de chiens sont aussi prédisposées à la lithiase urinaire, notamment le Bichon Frisé, le Yorkshire Terrier, le Caniche nain et le Cocker.

Comment diagnostiquer une infection urinaire ?

Le vétérinaire peut palper l’abdomen, la prostate du mâle ou l’urètre de la femelle. Il procède également à une analyse d’urine à l’aide d’une bandelette spécifique. Il peut la récolter lors d’une simple miction (récupération par le maître) ou d’une ponction de la vessie (prélèvement à l’aide d’une aiguille à travers l’abdomen) ou lors d’un sondage urinaire (passage d’une sonde dans l’urètre). Ainsi, le praticien peut examiner les globules rouges, les globules blancs, les bactéries, les calculs… Une radiographie ou encore une échographie s’avère parfois nécessaire pour apprécier la présence ou non de calculs.

Quel médicament pour traiter la cystite chez le chien ?

Quand la cystite du chien est d’origine bactérienne, la mise en place d’un traitement antibiotique suffit pour la traiter correctement. La prescription peut s’accompagner d’anti-inflammatoires. En revanche, en cas de calculs ou de cristaux (oxalates de calcium ou struvites), l’animal doit subir une opération chirurgicale afin de les retirer. Ils provoquent une cystite voire dans le pire des cas, une obstruction de l’urètre pouvant causer le décès du canidé.

Il existe également des aliments diététiques permettant de dissoudre les calculs urinaires et de prévenir des risques de récidive. Le vétérinaire peut conseiller le propriétaire de l’animal. Malheureusement, il arrive que cette inflammation devienne chronique. Le passage à des croquettes Urinary pauvres en vitamine D et en calcium s’avère alors nécessaire.

Comment prévenir la cystite chez le chien ?

Il est possible d’éviter à un chien d’avoir une cystite. Pour cela, il est primordial d’assurer sa bonne hydratation avec une gamelle d’eau propre et fraîche laissée à sa disposition. Elle doit être changée deux fois par jour. Une alimentation équilibrée et de qualité est nécessaire pour éviter la formation de calculs. Riche en eau, la pâtée est un élément nutritionnel totalement adapté. L’exercice physique est de rigueur, car il veille sur la stabilité de son poids de forme et repousse le risque de surpoids voire d’obésité.

Le chien a besoin de plusieurs sorties par jour pour se soulager. Il ne doit pas se retenir. La macération des urines est propice aux infections. S’il souffre de diarrhée, la bonne hygiène de l’anus est également nécessaire pour éviter le passage de germes vers les voies urinaires. Il est recommandé de couper les poils autour des parties génitales afin de limiter la prolifération des bactéries. Enfin, il existe des compléments alimentaires formulés avec des cranberries. Ces fruits ont la particularité d’éviter aux bactéries de se fixer sur la vessie.

Exemple de remboursement avec la formule Confort (100 %)

Atos, un Yorkshire Terrier âgé de 7 ans souffre d’une cystite. Son propriétaire a payé 115,20 euros chez le vétérinaire. Assur O’Poil lui a remboursé 85,20 euros (franchise de 30 euros par acte).

Ces informations sont données à titre d’exemple. Le montant des frais peut varier selon les vétérinaires, la prise en charge de la maladie ou l’accident de l’animal.

A lire sur le même thème

Le Labrador

Histoire et origines L’origine du Labrador est assez floue. Aujourd’hui, éleveurs et passionnés s’accordent à penser qu’il serait né à Terre-Neuve, où il était essentiellement utilisé pour accompagner les pêcheurs. Il serait issu de chiens importés par des colons Canadiens. Le Labrador sera introduit en France au début du 19ème siècle, bien que les Anglais soient… lire la suite « Le Labrador »

Berger yougoslave de Charplanina

Histoire et origines Vieille depuis plus de 2000 ans, la race du Berger yougoslave de Chaplanina est issue certainement du molosse d’Epire, et est utilisée depuis toujours comme chien de troupeau dans les montagnes du Sud de l’ancienne Yougoslavie (région de Charplanina). Aujourd’hui encore, il joue ce rôle de gardien de troupeau dans cette région… lire la suite « Berger yougoslave de Charplanina »

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil