Comment faire maigrir mon chat en surpoids ?

Comment faire maigrir mon chat en surpoids ?
Le gros chat dans le salon à la maison

La sédentarité a des effets néfastes sur la santé et le bien-être du chat. Une prise de poids n’est pas anodine et doit être rapidement contrôlée afin de limiter l’apparition de maladies sous-jacentes. Mais, comment faire maigrir mon chat ?

Faire maigrir mon chat : comment savoir s’il est en surpoids ?

En temps normal, un chat de taille moyenne doit peser entre 3 et 6 kg. S’il dépasse ce poids, il peut être en surpoids voire obèse (minimum 15% au dessus de son poids de forme). Toutefois, sachez que certaines races de chats ont un grand gabarit comme c’est le cas du Maine Coon, du Savannah ou encore du Ragdoll. Il est alors normal que leur masse corporelle soit plus impressionnante.

Il est possible de voir cet embonpoint grâce à la palpation. Vous ne sentez pas ses côtes et sa colonne vertébrale ? Est-ce que la poche primordiale (située sur le vendre) est bien pleine ? A-t-il du mal à se déplacer ? Au moindre doute, un rendez-vous vétérinaire est recommandé. 

4 conseils pour faire maigrir mon chat

Le chat stérilisé est régulièrement en surpoids. Après l’opération, le félin domestique devient plus sédentaire et ses besoins énergétiques diminuent de 20 à 30 %. La régulation de la prise alimentaire est alors difficile. L’anxiété peut également jouer un rôle prépondérant. Dans toutes ces circonstances, il est primordial de prendre des mesures adéquates pour la santé et le bien-être de l’animal. 

Choisir et mettre en place une alimentation adaptée

La nourriture du chat doit absolument être adaptée à sa physiologie, c’est-à-dire, qu’il est important de lui fournir un aliment à chaque stade de sa vie. La bi-nutrition est à privilégier (mix croquettes et pâtées). L’apport en alimentation humide offre une source supplémentaire en eau bonne pour sa santé. L’ajout de quelques dés de courgette dans son alimentation est également bénéfique car ce légume est très peu calorique.

Quand le chat souffre d’une maladie, le passage à un aliment diététique est parfois nécessaire. Ce changement alimentaire doit prendre en compte l’avis d’un vétérinaire.

Pour faire maigrir un chat, le praticien peut préconiser un changement alimentaire vers des croquettes allégées. Il convient également de supprimer tous les petits à-côtés. Les friandises distribuées en dehors des rations alimentaires et les restes de table contribuent à la prise de poids.

Assurer une meilleure distribution des repas

Le chat est un petit grignoteur. Il fait un peu plus de 15 repas par jour. Sachez que les repas doivent être en libre-service ! Ce terme ne signifie pas « à volonté », car il est source de prise de poids. Il convient de verser dans une gamelle matin, midi et soir, une dose de croquettes établit selon les recommandations du vétérinaire. La mise en place d’un distributeur de croquettes peut être envisagée afin de mieux dispatcher les rations alimentaires au cours de la journée et de la nuit.

Proposer de l’activité physique régulière

Il est primordial de proposer de l’activité physique à un chat. Les séances de jeux vont lui permettre de brûler des calories. C’est pourquoi, il est vivement recommandé de lui offrir des jouets à chasser (balles, souris, plumeaux). La balle distributrice de croquettes est également un bon moyen d’occuper le félin au quotidien et de maintenir son poids de forme sur le long terme.

Il ne faut pas hésiter à lui fournir un arbre à chat dans son environnement. Cet accessoire indispensable lui permet d’escalader, de jouer et d’observer son territoire.

Réaliser des suivis vétérinaires

Avant d’entreprendre un régime pour son chat, il est nécessaire de consulter un vétérinaire. À la suite d’un bilan santé, le praticien pourra établir un protocole personnalisé. La perte de poids doit être progressive (0,5 % de son poids par semaine). Sachez que si le chat perd du poids trop rapidement, les graisses peuvent s’emmagasiner dans son foie et provoquer une lipidose hépatique. En prévention, les suivis médicaux sont primordiaux et une pesée mensuelle est conseillée. 

Faire maigrir mon chat : pourquoi est-ce nécessaire pour sa santé ?

La surcharge pondérale peut avoir des conséquences graves sur la santé du chat sur le long terme. Elle peut provoquer un diabète sucré, des infections urinaires, de l’arthrose, une pancréatite et des problèmes cardiaques et de peau. Ces différentes affections réduisent son espérance de vie. C’est pourquoi, il est important de veiller à la stabilité de son poids de forme tout au long de sa vie.

La prise en charge d’un diabète sucré par l’assurance chat

Le diabète sucré est une maladie endocrinienne due à une augmentation du taux de glucose dans le sang. L’insuline n’est plus sécrétée par le pancréas. Cette affection hormonale nécessite des visites régulières chez le vétérinaire et des soins à domicile. Pour une prise en charge optimale, vous pouvez souscrire une assurance chat.

Exemple de remboursement avec la formule Chat + (prise en charge à 60 %)

Ubin, un chat âgé de 5 ans souffre d’un diabète sucré. Son propriétaire a payé 266,80 euros chez le vétérinaire. Assur O’Poil lui a remboursé 160,08 euros avec un reste à charge adhérent de 106,72 euros.

Ces informations sont données à titre d’exemple. Le montant des frais peut varier selon les vétérinaires, la prise en charge de la maladie ou l’accident de l’animal

A lire sur le même thème

Havana Brown

Le Havana Brown est un chat initialement originaire du Royaume de Siam, ancien nom de la Thaïlande actuelle. La race connue aujourd’hui s’est peu à peu développée en Angleterre et aux Etats-Unis, où elle a été reconnue en 1964. Aujourd’hui, il est considéré comme un chat américain relativement rare et recherché.

Choisir son chat : Vivre avec un chat actif ou inactif

Il est souvent question des races lorsqu’on aborde la possibilité d’adopter un chien. C’est moins le cas pour un chat, ou en tout cas la question concerne davantage l’aspect physique de l’animal, plus que son caractère. Pourtant, toutes les races de chats ne sont pas identiques, et certains animaux ne correspondent pas forcément à votre mode de vie. Afin d’effectuer un choix réfléchi, voici quelques explications et conseils sur le sujet.

Le Burmese

L’histoire du Burmese relate des origines du royaume de Siam, ancien nom de la Thaïlande. Il été considéré comme un animal sacré, compagnon des moines. Cet ancêtre a été ramené des contrées d’Asie du Sud-Est par des colons européens et des marins américains.

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil