Comment faire le deuil de son chien

Comment faire le deuil de son chien ?

 

Aujourd’hui nos chiens sont de véritables membres de notre famille. Ils vivent dans notre maison, jouent avec nos enfants, partent en vacances avec nous, etc. Ils nous apportent beaucoup de joie et de bonheur, mais une chose que redoute chaque maître, c’est bien le jour de leur décès. Alors, comment faire le deuil de son chien ? Comment gérer le deuil de son chien ?
 

Faire le deuil de son chien : Accepter son absence 

 

Le première conseil est d’apprendre à digérer les différentes émotions par lesquelles vous allez logiquement passer, comme dans tout processus de deuil.

Le second conseil est d’être patient car c’est bien avec le temps que vous parviendrez à accepter l’absence de votre chien et que vous commencerez doucement à trouver un rythme nouveau. Avec le temps, vous ne serez plus surpris de ne plus voir votre chien arriver le matin pour vous dire bonjour, vous ne vous attendrez plus à le voir couché dans son panier, etc.

Le dernier conseil est bien entendu d’extérioriser ses émotions. Le processus du deuil peut être long, il sera alors recommandé d’exprimer ses émotions afin de parvenir à les digérer. Si vous avez quelqu’un dans votre entourage suffisamment à l’écoute pour vous aider, n’hésitez pas à lui parler. Sinon, vous pouvez aussi écrire ce que vous ressentez ou encore l’exprimer devant un miroir, l’important est de ne pas le garder à l’intérieur de soi.
 

Comment faire le deuil de son chien : Gérer la possible incompréhension de notre entourage 

 

Comment faire le deuil de son chienUn autre point quand il est question de faire le deuil d’un animal est la difficulté pour l’entourage à être empathique avec ce que vous ressentez. Il arrive que vos proches, n’ayant pas les mêmes expériences et le même relationnel avec les animaux que vous, ne comprennent tout simplement pas l’impact que cette perte a sur vous.

Dans ce cas, il est important d’être conscient que chacun suit son propre chemin et a sa propre sensibilité. Si vos amis ou vos proches n’ont jamais expérimenté la perte d’un animal auquel ils étaient très attachés, il est logique qu’ils aient des difficultés à vous comprendre. Dans les moments difficiles, comme celui du deuil d’un animal, il peut être plus positif de s’entourer et surtout de partager votre ressenti avec des personnes qui vous comprennent et qui ont peut être déjà vécu des expériences similaires. Cela permettra une meilleure écoute et donc un plus grand réconfort.

 

Reprendre un chien, est-ce une bonne idée ?

 

Un dernier point qui revient souvent lorsque l’on vient de perdre un animal est de savoir si reprendre un chien est une bonne idée ou non. A cela, il n’y a pas de réponse absolue et en réalité, la véritable question n’est pas de savoir si vous êtes prêt à reprendre un autre chien, mais plutôt pourquoi souhaitez vous reprendre un chien ?

En effet, vouloir adopter un autre chien ne doit pas être une solution “pansement”, vous devez être véritablement prêt à tourner la page. Il faudra éviter au maximum de comparer votre nouveau chien avec le chien que vous venez de perdre et ne pas attendre de ce nouveau chien qu’il se comporte comme le précédent. Vous devez donc être suffisamment disponible dans votre tête (et dans votre coeur) et prendre le temps de découvrir et de vous attacher à ce nouveau chien qui entre dans votre vie. Ainsi donc, vous êtes la seule personne capable de savoir si, oui ou non, reprendre un chien est une bonne idée.

En conclusion

Perdre son chien n’est jamais une étape agréable. Le temps jouera beaucoup dans le processus de “guérison” et chaque personne aura sa propre façon de gérer cette perte. Pour finir, ce qui reste vrai dans tous les cas est la nécessité de profiter de nos chiens tant qu’ils partagent encore notre vie !

 

Comment faire le deuil de son chien

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Commentaire

  1. Cela fait déjà 5 ans que j’ai perdu mon Punky, yorkshire adorable (il n’avait que 13 ans, d’un avc) il me manque toujours beaucoup mais il m’a laissé un beau cadeau : son fils Bounty qui a actuellement 11 ans et que je redoute de perdre, tout ce que je demande c’est qu’il vive le plus longtemps possible, je ne sais pas ce que je ferai sans lui, il est tellement affectueux, tellement pot de colle je dirais même ! Je ne sais pas si après lui j’en reprendrai un autre j’ai trop mal quant je les perds !

Rechercher

+