Comment faire le deuil de son chien

Comment faire le deuil de son chien ?

 

Aujourd’hui nos chiens sont de véritables membres de notre famille. Ils vivent dans notre maison, jouent avec nos enfants, partent en vacances avec nous, etc. Ils nous apportent beaucoup de joie et de bonheur, mais une chose que redoute chaque maître, c’est bien le jour de leur décès. Alors, comment faire le deuil de son chien ? Comment gérer le deuil de son chien ?
 

Faire le deuil de son chien : Accepter son absence 

 

Le première conseil est d’apprendre à digérer les différentes émotions par lesquelles vous allez logiquement passer, comme dans tout processus de deuil.

Le second conseil est d’être patient car c’est bien avec le temps que vous parviendrez à accepter l’absence de votre chien et que vous commencerez doucement à trouver un rythme nouveau. Avec le temps, vous ne serez plus surpris de ne plus voir votre chien arriver le matin pour vous dire bonjour, vous ne vous attendrez plus à le voir couché dans son panier, etc.

Le dernier conseil est bien entendu d’extérioriser ses émotions. Le processus du deuil peut être long, il sera alors recommandé d’exprimer ses émotions afin de parvenir à les digérer. Si vous avez quelqu’un dans votre entourage suffisamment à l’écoute pour vous aider, n’hésitez pas à lui parler. Sinon, vous pouvez aussi écrire ce que vous ressentez ou encore l’exprimer devant un miroir, l’important est de ne pas le garder à l’intérieur de soi.
 

Comment faire le deuil de son chien : Gérer la possible incompréhension de notre entourage 

 

Comment faire le deuil de son chienUn autre point quand il est question de faire le deuil d’un animal est la difficulté pour l’entourage à être empathique avec ce que vous ressentez. Il arrive que vos proches, n’ayant pas les mêmes expériences et le même relationnel avec les animaux que vous, ne comprennent tout simplement pas l’impact que cette perte a sur vous.

Dans ce cas, il est important d’être conscient que chacun suit son propre chemin et a sa propre sensibilité. Si vos amis ou vos proches n’ont jamais expérimenté la perte d’un animal auquel ils étaient très attachés, il est logique qu’ils aient des difficultés à vous comprendre. Dans les moments difficiles, comme celui du deuil d’un animal, il peut être plus positif de s’entourer et surtout de partager votre ressenti avec des personnes qui vous comprennent et qui ont peut être déjà vécu des expériences similaires. Cela permettra une meilleure écoute et donc un plus grand réconfort.

 

Reprendre un chien, est-ce une bonne idée ?

 

Un dernier point qui revient souvent lorsque l’on vient de perdre un animal est de savoir si reprendre un chien est une bonne idée ou non. A cela, il n’y a pas de réponse absolue et en réalité, la véritable question n’est pas de savoir si vous êtes prêt à reprendre un autre chien, mais plutôt pourquoi souhaitez vous reprendre un chien ?

En effet, vouloir adopter un autre chien ne doit pas être une solution “pansement”, vous devez être véritablement prêt à tourner la page. Il faudra éviter au maximum de comparer votre nouveau chien avec le chien que vous venez de perdre et ne pas attendre de ce nouveau chien qu’il se comporte comme le précédent. Vous devez donc être suffisamment disponible dans votre tête (et dans votre coeur) et prendre le temps de découvrir et de vous attacher à ce nouveau chien qui entre dans votre vie. Ainsi donc, vous êtes la seule personne capable de savoir si, oui ou non, reprendre un chien est une bonne idée.

En conclusion

Perdre son chien n’est jamais une étape agréable. Le temps jouera beaucoup dans le processus de “guérison” et chaque personne aura sa propre façon de gérer cette perte. Pour finir, ce qui reste vrai dans tous les cas est la nécessité de profiter de nos chiens tant qu’ils partagent encore notre vie !

 

Comment faire le deuil de son chien

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations recueillies soient traitées conformément à notre Politique de confidentialité.

11 Commentaires

  1. Je viens de perdre mon chien de 3 ans sans aucune explication… Hashtag était un bulldog français qui était clairement le chien le meilleure du mon de… Et du jour au lendemain un arrêt cardiaque après une semaine où i’ était malade. il avait des problème à l’estomac et il vomissait puis au moment du scanner arrêt cardiaque soit le 06 octobre 2018 … Les vétérinaire l’on déjà osculter avant son décès et il n’y avait rien à signaler après de nombreuses radios et dodo à l’hôpital… Je n’arrive pas à vivre sans lui et le deuil est tres difficile… Je vous soutiens tous dans votre deuil et courage à vous. On ira tous retrouver notre petite bête un jour

    1. Bonjour,
      Toutes nos condoléances pour votre perte. Nous vous remercions pour votre témoignage fort.
      Et vous souhaitons bon courage dans votre deuil.
      Bien cordialement,
      L’équipe Assur O’Poil

    2. Comme je comprend votre peine, ce sont de vrai boule d’amour.
      Nous avons aussi perdu notre fifille, bouledogue français également. Elle est partie d’un lymphome à la fin du mois d’août, elle avait 6 ans… Nous avons le cœur en miette
      Bon courage à vous

  2. Pour Fabienne : quand on a ce genre de problème, surtout avec un/une vétérinaire on en change, on va voir ailleurs . Il n’y a pas qu’un vétérinaire et de préférence, quand c’est possible, on se fait recommander un vétérinaire par quelqu’un de fiable.
    Si votre petite chienne a mordu les uns comme les autres, c’est qu’on lui a fait très mal et elle a fini par avoir tellement peur qu’elle ne voulait plus se laisser manipuler par personne. Elle ne faisait plus confiance. La confiance est un sujet fondamental pour un chien.

  3. je viens de perdre mon cavalier King Charles ,c était un amour de chien, elle avait juste 9 ans mais malheureusement elle a eu un cancer de la mâchoire donc je ne voulais pas la voir souffrir et j ai décidé avec l ‘ avis du vétérinaire de mettre fin a ses jours elle était déjà endormie pour une exploration de sa bouche , j ai vraiment beaucoup de mal elle me manque tellement

  4. bonjour voilà en 2006 j’ai eu ma petite chienne Louna un loulou de Poméranie blanche comme la neige, elle était sale, pleine de puce, et très craintive, dès que je l’ai eu je l’ai aimé, Louna était Câline, coquine, elle s’amusait avec son nounours, le matin elle venait me dire bonjour et le soir elle était couchée dans sa niche et je lui disais bonne nuit à demain .
    Vers l’âge de 2 ans Louna avait un rappel de la rage à faire, je suis allée chez le vétérinaire malheureusement ce n’étais pas la mienne mais une remplaçante, une folle, nous sommes rentré dans la salle Louna était sur la table la vétérinaire arrivée par-derrière et attrape Louna par les poils du coup s’en prévenir et lui fait la piqûre, Louna c’est tourner par peur et ma mordue le doigt. Là je la regarde et lui dit mais vous été complètement malade de faire cela, elle me répond je vais mettre votre chienne en catégorie de chien dangereux, je la regarde et lui dit vous n’êtes pas vétérinaire car une petite chienne de kg n’est pas un chien dangereux, quand j’ai dû retourner à ma vétérinaire je signalais que je ne voulais pas la remplaçante donc j’y allais quand c’était la patronne .
    Un jour Louna faisait que vomir j’avais averti la vétérinaire qui m’avait donné un traitement jusqu’au jour elle vomissait du sang j’ai dit à ma vétérinaire que là ce n’était pas normal que Louna vomisse comme ça, elle m’a envoyé passer une fibroscopie et Louna se déclenchait des ulcères ont l’estomac à cause du stress, tout cela à cause de la remplaçante de ma vétérinaire
    J’ai signalé à ma vétérinaire des agissements de cette femme, elle m’a répondu qu’elle l’avait viré et mis en procès car elle tuait des animaux sans raison que beaucoup de gens s’en plaignaient .Heureusement que je m’en suis rendu compte mais la suite et pas mieux
    Depuis ce jour-là Louna avait un traitement à vie mais elle ne vomissait pas très souvent mais elle avait mal au ventre je la prenais dans mes bras et je lui disais viens faire un câlin je lui caressais le dessous du ventre pour la calmer
    Ont partais en vacances ensemble avec sa trousse de cachets au cas où elle aurait un problème, on allait se promener partout, chaque sorti elle était contente et moi aussi
    Louna et moi nous étions heureuse jusqu’en novembre 2017 Louna avaient juste 11 ans mais elle avait tendance à mordre au moment de la douche, si je la grondais elle voulait me mordre et aller chez le vétérinaire était un calvaire pour moi et pour elle, elle mordait tout le monde de la peur qu’elle avait ,novembre 2017 je la fais opérer des ergots car je ne pouvais plus lui couper les ongles car elle me mordait j’ai cru que ça aurait une bonne idée et bien cela été une décente aux enfers pour nous 2
    Je vais l’amener au véto pour l’opération je leur dis de surtout pas lui mettre du pansement qui colle car avec les poils cela lui font trop mal, quand je reviens la chercher, l’assistante va la chercher dans la cage lui mets la laisse avec une collerette sauf que la collerette ne tient pas et Louna se barre dans la salle du véto, elle était bien remontée, je dis à l’assistante mais vous ne savez pas mettre une collerette car maintenant Louna va mordre ça va être impossible à lui mettre, elle me répond que non et bien sûr LOUNA mort ,Je la prends dans mes bras pour la calmer mais rien n’a fait donc la vétérinaire l’attrape avec une serviette au coup l’assistante force comme une folle et lui met la collerette mais Louna ma fais pipi et caca dessus là j’étais en colère contre les 2 de voir comment elles ont fait .Quelques jours après je devais y aller pour les points une catastrophe ( à savoir que chaque fois que je devais amener Louna au véto je devais lui faire prendre une solution pour qu’elle soit endormie) ce n’était pas ma vétérinaire vu que Louna n’était pas bien endormie elle me l’ont plaqué contre la vitre pour pouvoir lui enlever les pansements et le dire de revenir dans quelques jours pour les points ,quand j’ai dû revenir pour les points j’ai pris ma soeur car moi je n’en pouvais plus de voir tout ce qu’elle faisait à Louna qui elle aussi en pouvait plus, je dis à la vétérinaire de lui raser le dessous du ventre car Louna avait un gros noeux que je n’ai pas p lui enlever .
    Je pars avec Louna a fait notre petite vie heureuse tout va bien jusqu’au jour ou je me rends compte qu’à l’endroit où le vétérinaire la raser à la patte gauche Louna à des croûtes énormes, là je me dis mais ce n’est pas possible on recommence, je dois aller chercher une solution pour l’endormir mais sauf que la solution ne fonctionne plus sur Louna arriver la bas Louna est attrapé par le coup pour voir ce qu’elle a et la vétérinaire me dit je crois qu’elle a une tumeur ,je lui dis mais c’est moi croit où vous êtes sure car moi je ne voulais pas que Louna souffre, je ne voulais lui faire subir des examens pour au final arriver à rien, elle me répond je crois, la je suis super en colère elle me donne des cachets et me dit vous revenait des quelques jours .Les quelques jours passent on recommence Louna et attraper avec une serviette et la vétérinaire regarde la patte et me dit-elle est guérie elle n’a presque plus rien en fais elle devait faire une allergie, je me mets en colère et je lui dis vous confondiez une tumeur et une allergie ? Elle garde Louna car elle est endormie quand je viens la chercher je suis heureuse me disant tout est fini pour Louna et pour moi enfin, je pars espérant ne plus revenir car je vois Louna se dépérir elle n’en peut plus et moi aussi j’en peux plus sauf qu’en partant je n’ai pas vu que Louna avait un pansement à la patte elle me dit de revenir mais Louna est plus endormie donc elle les attaque et la vétérinaire attrape Louna avec un lasso
    Là j’en peux plus mes nerfs lâches c’est trop Louna et plus que fatigué, au vétérinaire elle me mort et mort la vétérinaire qui l’insulte en disant que ma chienne est une connasse, là c’est trop aucun respect pour moi et Louna et si Louna mort autant c’est qu’elle ne supporte plus tout cela et moi aussi,
    Quelques jours passent les boutons à la patte reviennent je téléphone au vétérinaire elle me dit-il faut faire une prise de sang pour voir si c’est vraiment des allergies, j’ai de plus en plus d’angoisse, Louna va mal elle vomit toute la soirée et le matin, elle reste coucher à ma chambre s’en vouloir aller faire pipi elle ne bouge plus, là je me dis Louna est en train de se laisser mourir elle ne veut pas aller e vétérinaire pour la prise de sang, je sens quelque chose qui ne va pas chez ma chienne que j’adore elle ne m’a jamais fait cela ;
    je vais chez le vétérinaire le 9 février 2018 et je lui signale que Louna a été malade toute la nuit,, elle me dit ce n’est pas grave elle me l’endort car elle veut faire la prise de sang et me dit vous venez la chercher dans 2 heures, je réponds non j’attends car je veux la récupérer et je veux qu’elle se réveille dans sa niche elle me répond non vous reviendriez la je suis très très en colère et lui dit c’est ma chienne, Louna s’endort dans mes bras et là je ressens quelque chose qui ne va pas j’ai mal à l’estomac .
    Je suis dans la voiture je ne suis pas bien, je vais voir ma maman et le mon téléphone sonné à 9h30 l’assistante du vétérinaire me dit en rasant Louna sous le ventre elle a plein de boules, je lui dis mais c’est des boules de quoi a telle un cancer elle me répond je ne sais pas elles peuvent partir ou bien revenir dans une semaine, là je ne suis à bout de nerfs Louna était de plus en plus fatigué, de plus en plus malade et elle mordait car elle n’en pouvait plus de tout cela; je prends la décision d’en finir avec tout cela chaque fois Louna à quelque chose et chaque fois Louna en peut plus et moi non plus, je dis à l’assistante endormait Louna pour qu’elle parte tranquille je ne veux plus qu’elle souffre . Je n’ai pu voir Louna qu’à 11 h elle dormait comme un bébé je n’ai pas pu l’embrasser elle était dans un sac la vétérinaire est même pas venu me voir pour me dire quelque mot de réconfort rien, je suis très en colère contre elle est son assistante qui ne travaille pas bien, je suis en colère contre elle car pour je pense qu’elle avait peur de Louna et elle a trouvé une excuse bidon pour s’en débarrer
    Aujourd’hui cela va faire 3 mois le 9 mai mais je m’en veux , je crois que j’ai été lâche d’avoir laissé partir Louna de l’avoir faite piqué, je m’en veux car elle me manque chaque jour, c’est très difficile d’avoir vu Louna souffrir et moi aussi j’en étais malade de la voir comme sa .Sachant que ma soeur avait un petit York il avait des soucis de santé elle l’amener au vétérinaire le même que moi elle ne lui trouvait rien, quand Louna est morte elle a amené son york chez un autre vétérinaire qu’il lui a dit que son petit chien avait des kystes partout et qu’il avait une tumeur au cerveau .Imaginez-vous le choc que l’ont as eut quand on a appris sa notre vétérinaire n’a rien vu

    Je me pose des questions Louna était peut-être plus malade que sa et la vétérinaire n’a rien vu, elle souffrait peut-être plus que je ne le pense, j’aurais dû changer de vétérinaire dès le début mais j’avais confiance en elle et je suis sure que je me suis faite avoir sur le fait que Louna avait des boules au ventre car je la caressais et je les aurais senti, pleins de questions reste Sen réponse, aujourd’hui Louna est plus là et je m’en veux plus que tout , je ne veut plus de chien c’est trop dur la souffrance est trop dure a supporter elle étais ma fidèle amie , ma confidente , ma raison de vivre .
    Quelques jours après son DC j’ai acheté 12 roses rouge je suis allée au lac ou nous allions toute les deux , j’ ai jeter 11 roses pour les 11 ans passer ensemble et 1 de plus pour tout mon AMOUR pour elle .Louna je t’aime de tout mon coeur

    1. Hello Fabienne, au vu de ton histoire on voit que tu as fait tout ce que tu as pu pour sauver Louna et que tu lui a donné plein d’amour. Mon chien est parti hier, j’évite de penser « et si j’avais fait ceci ou cela » bref culpabiliser, ça ne sert à rien, l’important est d’avoir fait de son mieux, et de remercier la vie de nous avoir donné la chance de croiser la leur… moi je pensais dur comme fer que l’opération se passerait bien et j’avais une totale confiance en la véto qui est top. Du coup la veille de l’opération je lui ai fait un mini câlin avant qu’on le remette dans sa cage, en me disant bon je vais pas trop le stresser, de toute façon je le récupère demain… et voilà. Au moins je ne lui ai pas communiqué de stress. J’évite de penser que j’étais pas là quand il est parti. Jme dis que s’il s’était réveillé il m’aurait fait plein de câlins et ne m’en aurait pas voulu du tout ! On a tendance à idéaliser le départ de son chien dans un contexte parfait où il s’endort sans souffrance dans nos bras après une préparation psychologique mais ça se passe rarement comme on aurait « voulu ». Plein d’amitiés pour toi.

  5. Fin avril 2016 Val et moi avions adopté à la SPA un adorable chien noir et blanc croisé fox terrier. Il ne ressemblait à rien, il était sale, il sentait mauvais, son poil était terne. De plus il avait été ramassé par la fourrière, il devait vagabonder depuis un certain temps, il était maigre comme un clou, il souffrait de nombreuses carences et était sujet à des diarrhées. Malgré cela, quand je l’ai vu le courant est passé tout de suite, j’ai su que c’était « lui » et nous l’avions adopté.
    Après un un toilettage adapté, de nombreux câlins et un peu de sociabilisation Lutti s’est très rapidement fait une place dans notre foyer et est devenu un membre a part entière de notre famille. Je l’emmenais partout avec moi, dès que j’avais une petite course à faire il était là, sa tête calée sur l’accoudoir de la voiture au contact de mon bras. On partait en randonnées dans les Vosges, il avait les yeux qui pétillaient et le sourire jusque derrière les oreilles. Il est parti avec nous en vacances 15 jours en montagne à côté de vichy et c’était certainement nos plus belles vacances.
    Mai 2017 notre vétérinaire partant à la retraite nous avons dû en trouver un autre qui à diagnostiqué à notre « toutou d’amour » une « encéphalose hépatique », une sorte de cirrhose du foie. Maladie de naissance survenant en général sur le dernier chiot de la portée. Le foie de notre Lulu ne fonctionnait pas correctement et ne filtrait pas comme il fallait son sang qui du coup était saturé en ammoniaque, à ce moment Lutti « perdait la boule ». Le traitement l’aidait à filtrer son sang et à vivre plus ou moins normalement. Mais le docteur nous avait prévenu que notre toutou ne vivrait malheureusement pas longtemps. Notre Lutti n’étant malheureusement pas opérable le docteur à donc mis ce traitement en place. Lutti avait une incroyable volonté, il combattait la maladie avec une de ces fougues, il était vraiment impressionnant. Il avait systématiquement un autre « bobo » du à sa maladie, ses défenses immunitaires étaient affaiblies. Un coup coup il avait une dermite, sa peau virait au rouge écarlate et le brulait, je lui appliquait une lotion pour calmer la douleur et le soigner, un coup il avait ses oreilles irritées, je lui mettait des gouttes, un coup il pelait et il perdait des poils, alors je lui faisait des shampooing… Une tare disparaissait et une autre revenait. Lutti était un dur à cuire, il ne se plaignait jamais, c’était un véritable exemple pour ses maitres.
    Malgré tous ses petits « bobos » Lutti est arrivé à vivre normalement jusqu’à fin janvier 2018. Les problèmes sont apparus en février, l’appétit de mon Lulu à diminué brutalement jusqu’à ne plus s’alimenter… Je devais lui faire avaler ses médicaments de force et dès que j’avais le dos tourné il les régurgitait… De février à début mars, j’ai fait des aller retours chez le vétérinaire. Le mercredi 7 mars, je suis rentré tout seul à la maison. Lutti avait senti la fin venir et avait arrêté de se battre. Sa maladie avait atteint un stade de non retour. Mon Lulu adoré est parti sous mes caresses et mes larmes.
    Depuis je suis inconsolable, nous avions une telle complicité, il comprenait tout ce que je lui disait, dès que j’allais un peu moins bien, il le sentait et me consolait. Ce toutou me donnait une force et une énergie incroyable, il à égayé notre quotidien par son incroyable joie de vivre. Il était intelligent, affectueux, il pimentait notre quotidien. Une simple randonnée avec lui était un moment d’exception…
    Je ne sais toujours pas comment je vais faire sans lui.
    Il était parti depuis 15 jours ma femme était malheureuse, du coup on a adopté un petit chiot chez un éleveur pour « passer à autre chose ». Ma femme à tout de suite accroché avec la petite Nikki, petite femme Jack Russel. C’est vrai qu’elle est adorable. Nous avons passé le week-end de Pâques avec elle à l’hôtel dans les Vosges du nord, c’était chouette.
    Mais depuis notre retour, je pleure à nouveau mon Lulu, je suis inconsolable, il me manque terriblement, je suis sans force, sans vitalité et sans énergie, comme une coquille vide.

    1. courage pour la perte de votre chien, les jours passe et ont ne les oublis pas, c’est difficile de se dire qui ne sont plus là, je sais de quoi je parle puisque ma petite chienne Louna me manque depuis 3 mois .J’espère que vous arriverez à faire la différence avec votre nouveau chien, moi je n’en veux pas d’autre j’ai trop souffert et quand ils partent c’est juste impossible, courage bonne chance

  6. Cela fait déjà 5 ans que j’ai perdu mon Punky, yorkshire adorable (il n’avait que 13 ans, d’un avc) il me manque toujours beaucoup mais il m’a laissé un beau cadeau : son fils Bounty qui a actuellement 11 ans et que je redoute de perdre, tout ce que je demande c’est qu’il vive le plus longtemps possible, je ne sais pas ce que je ferai sans lui, il est tellement affectueux, tellement pot de colle je dirais même ! Je ne sais pas si après lui j’en reprendrai un autre j’ai trop mal quant je les perds !

    1. Bonjour Caudry, perdre son compagnon est vraiment traumatisant. Quand Lutti est parti je me suis pris un coup de massue sur la tête. Au bout de 4 semaines je le pleure encore. Le vide qu’il à laissé est impressionnant et pourtant il n’était pas envahissant du tout. Avec ma femme nous avons adopté Nikki au bout de 15 jours sinon je crois qu’on serait devenu cinglé. L’appartement vide aurait été trop triste et Nikki nous oblige à sortir plutôt qu’à rester cloitrés et à ruminer. J’espère que dans quelques temps j’arriverais à avoir autant de complicité avec elle qu’avec Lutti, ce serait formidable.
      Je suis allé sur la tombe de mon Lutti, lui dire tout ce que je n’ai pas eu le temps de lui dire, son départ étant tellement brutal et soudain. j’y retournerait bientôt y déposer une photo et un petit commentaire.
      J’ai perdu mon ami. Le jour même de son adoption son futur départ m’avait déjà transpercé l’esprit et m’attristait, mais je ne savait pas à quel point ce serait difficile.

      J’avais dit à ma femme que je ne voudrais plus de chien après Lutti.
      Je pense que sans toutou la souffrance serait pire.

Rechercher

+