Maladie de Carré chien : tout savoir sur ce virus

Maladie de Carré chien : tout savoir sur ce virus
La maladie de Carré chez le chien

La maladie de Carré chez le chien est une maladie virale qui fait partie de la famille des paramyxovirus. C’est le Docteur vétérinaire Henri Carré qui l’a découvert en 1905. Ce virus est semblable à la rougeole que l’on rencontre chez l’Homme. Il touche les chiens, les renards et les loups mais également les ratons laveurs, les furets et les visons. Il s’agit d’une maladie grave, parfois mortelle, qui touche principalement les chiots âgés de 3 à 6 mois qui ne sont pas vaccinés. Avant cet âge, le jeune chien est protégé par les anticorps de sa mère grâce au lait maternel.

Comment se transmet la maladie de Carré à un chien ?

Tous les chiens non vaccinés peuvent contracter la maladie de Carré par contact direct avec un chien malade. Le virus est également présent dans les urines, les selles et les sécrétions nasales et oculaires. Dans le milieu extérieur, la survie du virus est très faible, donc le risque de contamination est moindre. Le virus ne résiste pas aux désinfectants, aux rayons du soleil et à la chaleur. Toutefois, le froid le renforce. La période d’incubation varie de 3 à 7 jours.

Quels sont les symptômes de la maladie de Carré chez le chien ?

Quand un chien est atteint par ce type de virus, il manifeste des troubles cutanés avec un épaississement de la truffe et des coussinets. Il a de la fièvre, de la toux et des écoulements nasaux et oculaires. Les troubles ophtalmiques peuvent entraîner une perte de la vue. Les problèmes respiratoires peuvent évoluer en pneumonie. L’animal reste prostré. Il vomit, a de la diarrhée et perd du poids. Il peut également convulser. Une prise en charge vétérinaire rapide s’avère nécessaire.

Comment soigner la maladie de Carré du chien ?

Lors de la consultation médicale, le vétérinaire procède à des examens complémentaires afin de confirmer la maladie de Carré. Il peut effectuer une analyse de sang, une analyse d’urine voire une analyse des muqueuses digestives ou respiratoires.

Malheureusement, il n’existe pas de traitement pour soigner la maladie de Carré chez le chien. Toutefois, un accompagnement médical est possible afin de soulager les signes cliniques. Une hospitalisation est généralement indispensable afin de réhydrater l’animal et soutenir son organisme. Le praticien prescrit des antibiotiques à large spectre, des anti-vomitifs, des anti-diarrhéiques et des anti-inflammatoires.

Les chances de guérison sont faibles et les chiens qui arrivent s’en sortir gardent de graves séquelles neurologiques. Dès que l’animal manifeste les premiers symptômes, il est essentiel de consulter un vétérinaire en urgence.

Que faire en prévention ? La vaccination !

La vaccination du chien est le seul moyen de le protéger de la maladie de Carré. Le maître doit bien suivre le protocole vaccinal, soit la primo-vaccination à l’âge de 2 mois, à 3 mois voire à 4 mois. Ensuite, le rappel de vaccin doit avoir lieu chaque année à la même période. Le complexe vaccinal le protège également des autres maladies comme la Parvovirose, l’Hépatite de Rubarth et la Leptospirose.

Pour encore plus de vigilance, il est également recommandé de limiter les promenades, les reniflements, et les rencontres canines avant le rappel à 8 semaines. Les balades en laisse sont de mise. Les lieux trop fréquentés par les chiens sont à éviter (parcs canins, jardins publics…) avant cet âge. Un entretien fréquent du logement est de rigueur avec un produit de nettoyage adapté.

Les forfaits vaccinations par l’assurance animaux Assur O’Poil

La mutuelle chien Assur O’Poil propose le remboursement de 2 vaccins (1 forfait de 30 euros + 1 forfait de 15 euros) par an pour les formules Chien + et Intégrale. Pour la formule Préventive, un remboursement de 1 vaccin par an (1 forfait de 15 euros) uniquement pour les plafonds de 1800 euros et 2500 euros. Pour la formule Confort, un remboursement de 2 vaccins est prévu (1 forfait de 30 euros + 1 forfait de 30 euros) par an. La souscription à une assurance chien permet également de le protéger en cas de maladies et d’accidents. Le maître peut se faire rembourser les frais de santé.

Est-ce un vice rédhibitoire ?

La maladie de Carré fait partie des vices rédhibitoires (loi du 22 juin 1989). C’est-à-dire que la vente d’un chiot peut être remis en question s’il manifeste la maladie dans les 8 jours suivants son adoption (certificat établi par un vétérinaire). Alors, un recours en justice est possible dans les 30 jours. Si l’animal décède, il convient de rajouter 15 jours supplémentaires à ce délai. Il existe d’autres vices rédhibitoires : l’hépatite de Rubarth, la parvovirose canine, la dysplasie de la hanche, l’atrophie rétinienne et l’ectopie testiculaire.

Y a-t-il un risque de transmission ?

La maladie de Carré n’est pas une zoonose. De ce fait, elle ne se transmet pas à l’Homme. Il n’y a pas de risque de transmission si le maître a son animal de compagnie qui est atteint par ce virus.

A lire sur le même thème

Schnauzer nain (Zwergschnauzer)

Histoire et origines Le Schnauzer Nain appelé aussi Zwergschnauzer est une race originaire de Bavière en Allemagne qui a été reconnu en 1955. Ce chien fut particulièrement utilisé pour la garde et pour accompagner la police dans les enquêtes à l’étranger. Son nom reprend en fait son museau orné d’une barbe et moustache. Il existe… lire la suite « Schnauzer nain (Zwergschnauzer) »

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil