Sida chat : tout savoir sur le FIV

Sida chat : tout savoir sur le FIV
Le sida du chat

Le sida du chat ou « virus de l’immunodéficience féline » ou « FIV » est une maladie virale qui se transmet par la salive et le sang des chats infectés. Il entraîne une baisse du système immunitaire. Ce virus ressemble au VIH chez l’Homme. Quand le chat est testé positif au FIV, il peut manifester des infections sous-jacentes.

Quels sont les symptômes d’un chat qui a le sida ?

Un chat atteint de FIV a de la fièvre et ses ganglions sont gonflées. Il peut souffrir de troubles gastro-intestinaux avec des vomissements et de la diarrhée. Il perd du poids, reste prostré et peut avoir des troubles oculaires (uvéite, conjonctivite), respiratoires (chlamydiose, rhinite), cutanés (abcès), neurologiques (agressivité) et bucco-dentaires (gingivite, stomatite).

Cette maladie chronique se compose de cinq phases :

  • Le stade 1 provoque un peu de fièvre pendant quelques jours. Le chat présente une grosseur au niveau des ganglions lymphatiques. Il peut également avoir des problèmes digestifs.
  • Le stade 2 se caractérise par une phase sans aucun symptôme. Toutefois, le chat est contagieux pendant 5 ans voire un peu plus.
  • Le stade 3 correspond à une augmentation de la taille des ganglions lymphatiques et à une température corporelle élevée.
  • Le stade 4 voit les défenses immunitaires du chat diminuer significativement. Il peut développer des infections secondaires.
  • Le stade 5 signifie que le chat entre en phase terminale de la maladie. L’espérance de vie devient alors très faible (quelques mois). Les infections peuvent être secondaires ou opportunistes. Si le petit félin à la leucose, des lymphosarcomes peuvent se développer. En cas d’une trop grande souffrance, une euthanasie peut être envisagée.

Comment diagnostiquer un chat FIV ?

Une consultation vétérinaire est nécessaire pour savoir si un chat est positif au FIV. Le praticien procède à une analyse de sang afin de rechercher les anticorps. La confirmation reste relativement difficile, car l’animal peut rester longtemps asymptomatique. De ce fait, l’analyse sanguine est à faire régulièrement. Généralement, le test inclut également un dépistage de la leucose féline (FeLV). Concernant les chatons, le test du sida est réalisé quand ils sont âgés de plus de 5 mois. Avant cette période, les résultats peuvent être faussés par les anticorps de la maman.

Est-ce que le sida du chat se soigne ?

Malheureusement, il n’y a pas de traitement pour soigner le FIV. Quand le chat est testé positif, il est porteur à vie de la maladie virale. Le vétérinaire met en place des traitements médicaux (antibiotiques, anti-inflammatoires) quand l’animal présente des infections secondaires.

Il est essentiel que le chat reste le plus longtemps possible dans la phase asymptomatique. Pour cela, il convient de le stériliser, de le vacciner et de lui donner les traitements antiparasitaires et vermifuges. Une alimentation de qualité adaptée à sa physiologie est de mise. Il convient de ne pas lui donner des viandes crues, car elles peuvent potentiellement contenir des bactéries nuisibles à son système immunitaire. Il est également conseillé de le garder à l’intérieur du logement et de réaliser des visites vétérinaires de manière régulière.

Comment un chat attrape le FIV ?

Le FIV se transmet à un chat par le biais de morsures de chats infectés lors de bagarres de territoire, notamment entre les chats mâles entiers. D’autres modes de transmission sont possibles : l’accouplement et l’allaitement. Une chatte gestante infectée peut également transmettre le virus du sida à ses chatons. Une transmission par le toilettage reste possible mais elle est relativement rare.

Est-ce qu’un chat peut vivre avec le sida ?

Un chat infecté peut vivre pendant longtemps après le diagnostic du sida. L’espérance de vie est de plusieurs années. Toutefois, il est primordial de prendre de nombreuses précautions pour éviter les surinfections. Il faut le préserver au maximum et protéger son système immunitaire qui s’affaiblit.

Existe-t-il un vaccin ?

Aucun vaccin n’existe pour lutter contre le sida du chat. Le seul moyen préventif est d’éviter de mettre le chat sain en contact avec des chats atteints du FIV. En revanche, il existe un vaccin pour la leucose féline (FeLV) qui est intégré dans la primo-vaccination et le rappel de vaccination.

Est-ce que le FIV se transmet à un chien ?

Le virus de l’immunodéficience féline ne se transmet pas aux chiens, aux autres espèces animales, ni aux hommes. Le FIV est une maladie contagieuse qui touche uniquement les chats.

Que faire en prévention ?

Il est possible d’éviter à un chat qu’il soit contaminé par le sida. Pour cela, il est important de castrer les chats mâles afin de supprimer les balades nocturnes et les bagarres par la même occasion. Une fois stérilisé, le chat mâle et la chatte sont beaucoup plus sédentaires. De ce fait, ils resteront dans l’habitation et auront d’autres activités en tête. Si le foyer se compose de plusieurs chats, il est nécessaire de les garder en intérieur pour éviter le risque de transmission de la maladie.

Exemple de remboursement avec la formule Chat + (60 %)

Vayko, un chat mâle entier de 8 ans est atteint du FIV. Son propriétaire a payé 250,00 euros chez le vétérinaire. Assur O’Poil lui a remboursé 150,00 euros avec un reste à charge d’adhérent de 100,00€.

Ces informations sont données à titre d’exemple. Le montant des frais peut varier selon les vétérinaires, la prise en charge de la maladie ou l’accident de l’animal.

A lire sur le même thème

Chausie

Chat originaire des Etats-Unis, le Chausie est un chat issu d’une série de croisements commencés dans les années 70, et fait aujourd’hui partie de la catégorie des chats dits de « Nouvelles Races ». C’est en effet une race hybride de chats domestiques, d’un félin sauvage d’Asie Mineure et du Sud (le Chaus, pesant entre 10 et 20 kilos), de l’Abyssin et du Bengal.

Chat Oriental

Originaire de Thaïlande, le Chat Oriental fut été importé en Grande-Bretagne vers la fin du XIXème siècle.
Cependant, il vécu de nombreuses années dans l’ombre de son cousin, le Siamois. Jusqu’en 1950, où une Britannique retravaillera la race, qui émerveilla grâce à son nombreux panel de couleurs.
Le chat Oriental fut officiellement reconnu en 1976 en Grande Bretagne.

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil