Mon chat se gratte les oreilles : pourquoi et que faire ?

Mon chat se gratte les oreilles : pourquoi et que faire ?
mon chat se gratte les oreilles

Le conduit auditif du chat prend la forme d’un L. Il y a l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne. Cet organe lui permet d’avoir une ouïe ultra performante. Grâce aux muscles de ses oreilles, il peut les pivoter jusqu’à 180 degrés et localiser précisément la provenance des sons. Quand un chat se gratte les oreilles, il est important de ne pas sous-estimer ce comportement qui indique un probable mal-être. On vous donne 6 causes possibles !

Mon chat se gratte les oreilles : quelles sont les causes et que faire ?

Il n’est pas rare de voir un chat se gratter les oreilles. Toutefois, quand ce comportement devient répétitif accompagné de signes cliniques apparents, il convient de consulter un vétérinaire. Voici les causes possibles des démangeaisons auriculaires :

La gale auriculaire

Il s’agit d’une maladie parasitaire causée par un acarien appelé « Otodectes synotis ». Il se développe dans le conduit auriculaire du chat et provoque une inflammation accompagnée de démangeaisons. La gale des oreilles se transmet par simple contact. Elle prolifère rapidement quand les chats vivent en groupe comme avec une portée de chatons ou des chats errants.

Quand le chat a la gale auriculaire, il se secoue violemment la tête, le cérumen est noir et les oreilles dégagent une mauvaise odeur. Une consultation vétérinaire est nécessaire afin de traiter cette maladie parasitaire avec des gouttes acaricides à instiller dans les oreilles du chat.

Une otite externe

Cette inflammation du conduit auditif peut avoir plusieurs origines : bactéries, champignons, corps étrangers, parasites et allergies. L’otite externe est chaude au toucher et très douloureuse accompagné de nombreux grattages. Les oreilles malodorantes sont enflammées avec des sécrétions noirâtres. Il convient de prendre un rendez-vous chez le vétérinaire afin de traiter l’otite. Le praticien prescrit généralement des gouttes auriculaires voire des antibiotiques (selon le diagnostic). Une prise en charge précoce est essentielle pour que l’otite n’évolue pas en otite interne, provoquant possiblement la surdité du chat.

Les parasites externes

Les puces, les tiques, les aoûtats ou encore les poux entraînent de fortes démangeaisons aux oreilles. Pour éviter la prolifération des parasites externes sur le pelage du chat, il est important de lui donner un traitement préventif (et curatif quand ils sont déjà présents). Pour cela, il est vivement recommandé de demander des conseils à un vétérinaire afin de trouver l’antiparasitaire le plus adapté pour l’animal.

Un corps étranger

Cela touche principalement le chat d’extérieur qui aime gambader dans les hautes herbes. Les épillets sont des graminées qui peuvent entrer dans le conduit auditif. Le chat se gratte les oreilles et se secoue la tête. Le retrait du corps étranger doit se faire très rapidement par un vétérinaire, car il y a un risque d’évolution en otite externe et d’une perforation du tympan.

Une allergie

  • Le prurit peut également provenir d’une allergie alimentaire. Les aliments concernés sont généralement le bœuf, le poulet, le poisson, les céréales et les produits laitiers. Le vétérinaire peut proposer un régime d’éviction afin de connaître la protéine responsable de l’allergie ou alors, mettre en place une alimentation hypoallergénique.
  • Il existe également l’allergie liée à l’environnement. Cela peut provenir de la poussière et des acariens. Le chat ayant un accès à l’extérieur peut aussi souffrir des allergies saisonnières notamment avec le pollen. Il manifeste une conjonctivite, des éternuements et des démangeaisons cutanées. Une consultation vétérinaire est nécessaire afin de soulager les symptômes allergiques (antihistaminiques, anti-inflammatoires…).
  • L’allergie de contact est causée principalement par les produits de nettoyage et les gamelles en plastique. Là aussi, l’animal se gratte beaucoup, sa peau devient rouge et son menton a des petits boutons noirs (l’acné du chat).
  • L’allergie aux piqûres de puces (DAPP) est très récurrente, notamment si le chat ne bénéficie pas d’un traitement préventif contre ces ectoparasites. Celui-ci est allergique à la salive de puce. Il manifeste des grattages, une perte des poils et des plaques rouges sur son corps. Il est important que l’animal bénéficie d’un traitement anti-puces. Le vétérinaire peut donner de précieux conseils et indiquer l’antiparasitaire le plus adapté au chat.

L’othématome

L’hématome du pavillon auriculaire est dû à l’accumulation de sang entre la peau et le cartilage. L’othématome arrive souvent aux chats d’extérieur qui se bagarrent pour protéger leur territoire ou ceux qui se grattent et se secouent trop fréquemment les oreilles. Ce gonflement nécessite une prise en charge vétérinaire.

Mon chat se gratte les oreilles : 5 conseils en prévention

  1. Il est recommandé de contrôler les oreilles du chat. Si elles contiennent beaucoup de cérumen, il convient de les nettoyer en versant un peu de lotion auriculaire pour chat dans le conduit auditif et de retirer l’excédent à l’aide d’une compresse. 
  2. Lors d’un bain, le pelage du chat doit être parfaitement bien séché à l’aide d’une serviette propre afin de limiter la prolifération des bactéries à cause de l’humidité.
  3. Il ne faut pas oublier de traiter l’animal contre les parasites internes et externes.
  4. L’utilisation des produits chimiques pour laver le logement est à proscrire, le mieux est de privilégier le naturel.
  5. L’alimentation du chat doit être saine, équilibrée et adaptée à sa physiologie. La bi-nutrition (croquettes et pâtées) est la plus appropriée. S’il souffre d’une maladie et/ou d’une allergie alimentaire, le vétérinaire peut recommander un changement de nourriture.

Mon chat se gratte les oreilles : la prise en charge d’une gale auriculaire avec la formule Chat +

Ruby, une chatte âgée de trois ans souffre d’une gale auriculaire. Son propriétaire a payé 273,50 euros chez le vétérinaire. Assur O’Poil lui a remboursé 164,10 euros avec un reste adhérent de 109,40 euros.

Ces informations sont données à titre d’exemple. Le montant des frais peut varier selon les vétérinaires, la prise en charge de la maladie ou l’accident de l’animal.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire sur le même thème

Les 5 signes qui indiquent que votre chat est malade

Comment savoir si mon chat est malade ? Tout comme les êtres humains, les chats peuvent eux aussi tomber malade. Mais contrairement aux hommes, votre félin ne peut recourir à la parole pour vous informer de son état de santé. Vous devez donc être attentif aux changements de comportement chez votre compagnon à quatre pattes et reconnaître les signes qui confirmeront que votre chat est malade. D’autres symptômes sont également à surveiller, notamment en ce qui concerne l’aspect physique du chat comme son poids ou encore son pelage. Quels sont justement ces symptômes visibles qui vous permettront de savoir si votre chat est malade ? Si c’est le cas, comment savoir si mon chat est malade, y faire face et quels sont les bons gestes à adopter ?

Pourquoi les yeux des chats luisent-ils dans le noir ?

Il n’est pas rare que vous voyiez les yeux de votre chat briller dans la nuit. Ce phénomène est tout ce qu’il y a de plus normal, donc rassurez-vous, votre chat se porte bien. Dans ce cas, comment se fait-il que les yeux de votre félidé luisent la nuit ? Ensuite, sachez pourquoi les chats ont une capacité visuelle nettement supérieure à celle des humains dans l’obscurité.

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil