Comment passer un bon Noël avec son animal ?

Comment passer un bon Noël avec son animal ?
Adorable chien et chat ensemble dans une chambre décorée pour Noël

Noël est une période de l’année qui nous permet de passer du temps avec nos proches et notre animal de compagnie. Mais, connaissez-vous les dangers des fêtes de fin d’année pour le chien et le chat ? Découvrez 5 conseils pour passer un bon Noël avec son animal !

Éloigner son animal du sapin de Noël et des autres décorations festives

Le chat prendra un malin plaisir à mâchouiller les branches de sapin et à venir titiller de sa patte, les magnifiques décorations suspendues. De ce fait, il convient de trouver des astuces pour éloigner l’animal de l’arbre de Noël. Vous pouvez entourer le tronc du sapin avec du papier aluminium, déposer des épluchures de clémentine autour du sapin de Noël ou encore vaporiser de l’huile essentielle de citronnelle mélangée à de l’eau sur les branches du sapin.

Les décorations représentent également un risque pour la santé de l’animal. C’est pourquoi, il est important de choisir exclusivement des boules en plastique pour éviter les écorchures sous les coussinets, de placer les guirlandes un peu plus haut dans le sapin et de bien ranger les fils électriques pour prévenir du risque d’électrocution.

Emballer un cadeau de Noël pour son animal à glisser sous le sapin

Il s’agit d’une petite attention qui fera très certainement plaisir à votre animal de compagnie. Que ce soit un beau couchage, un jouet amusant ou alors des friandises saines et équilibrées, il convient de faire le paquet cadeau ! Toutefois, il faut redoubler de vigilance pour ne pas que l’animal n’ingère du papier cadeau et le bolduc. En cas d’ingestion, il est primordial de consulter un vétérinaire pour éviter le risque d’un blocage du transit intestinal.

Pour ne pas tenter votre animal, le mieux est de placer les cadeaux de Noël sous le sapin seulement au dernier moment. Ainsi, votre compagnon à 4 pattes n’aura pas le temps de faire son petit tour d’inspection. Au moment de l’ouverture des cadeaux, ne laissez pas longtemps traîner les emballages au sol. Mettez-les directement à la poubelle (pour les plus abîmés), sinon, privilégiez la récup’ pour l’année suivante !

Surveiller son animal pendant le repas de Noël

Certains aliments festifs et les boissons sont toxiques pour l’animal. C’est le cas des marrons, du saumon fumé, du foie gras, du jambon cru, du chocolat noir, de l’ail, des oignons, des échalotes, des os de dinde et de poulet (car friables), des raisins frais et secs, de l’alcool et du café. Ces ingrédients peuvent provoquer des vomissements, de la diarrhée, une déshydratation, des difficultés respiratoires, des tremblements voire un malaise de l’animal. Si vous constatez ces symptômes ou un changement de comportement anormal, il est primordial de consulter en urgence un vétérinaire.

Pour ne pas mettre votre animal de compagnie en danger, n’oubliez pas de prévenir vos invités de ne surtout pas le nourrir avec les restes de table ! Il est nécessaire de rester vigilant et de bien le surveiller pour éviter une prise de nourriture néfaste pour sa santé.

Garder les plantes de Noël loin de son animal

C’est une règle de courtoisie… les convives viendront très certainement avec des plantes de Noël. Sachez qu’elles sont dangereuses pour votre compagnon à 4 pattes ! Dans la liste des plantes toxiques, on retrouve le Poinsettia, la Bruyère, le Houx, la Rose de Noël et le Gui.

Si elles sont ingérées ou mâchouillées par l’animal, celui-ci peut manifester des troubles digestifs (vomissements, diarrhées), une salivation excessive, un gonflement des babines et de la gorge, des convulsions… entraînant un coma et possiblement la mort de l’animal. C’est pourquoi, au moindre doute ou lors de la manifestation de signes cliniques, il est primordial de le conduire chez le vétérinaire en urgence.

Limiter le stress de son animal lors de l’arrivée des convives

Les va-et-vient des invités seront une source de stress pour l’animal. Il n’a pas pour habitude d’être confronté à autant d’agitation en seulement quelques heures. Pour son bien-être, vous pouvez diffuser des phéromones afin qu’il soit plus serein pendant le réveillon et le jour de Noël. Si votre chat est anxieux en temps normal, laissez-lui une échappatoire avec une pièce de vie dotée de toutes ses affaires pour qu’il puisse se reposer en toute tranquillité.

Prise en charge de l’ingestion d’un corps étranger par la mutuelle animaux

Un accident est si vite arrivé… notamment pendant les fêtes de fin d’année ! Afin de protéger votre animal de compagnie à Noël, vous pouvez souscrire une assurance animaux.

Exemple de remboursement avec la formule Chat + (couverture à 60 %)

Urielle, un Sacré de Birmanie de 6 ans a subi une laparoscopie exploratrice. Son propriétaire a payé 943,20 euros chez le vétérinaire. Assur O’Poil lui a remboursé 565,92 euros avec un reste à charge d’adhérent de 377,28 euros.

Ces informations sont données à titre d’exemple. Le montant des frais peut varier selon les vétérinaires, la prise en charge de la maladie ou l’accident de l’animal.

A lire sur le même thème

Japanese Bobtail

Malgré son nom, le Japanese Bobtail ne serait pas originaire du Japon. De nombreuses sources, datant de plus de dix siècles, font références à un chat très ressemblant à cette race. Il serait arrivé en réalité par la Chine dès le Vème siècle.

Chat de Gouttière

Les origines du chat de gouttière appelé également « chat de maison » sont impossibles à déterminer. Il n’a effectivement pas de race précise et son histoire s’est façonnée naturellement sans l’intervention de l’homme. Il est le chat domestique de base et doit son nom aux Parisiens qui le désignait car il errait sur les toits.

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil