Assurance chat d’intérieur : comment bien le protéger ?

Assurance chat d’intérieur : comment bien le protéger ?
Chat dans une maison de chat en bois

Le chat d’appartement n’est pas à l’abri d’un accident ou d’une maladie. L’assurance chat d’intérieur permet de le protéger de manière optimale tout au long de sa vie en prenant en charge ses frais de santé. Découvrez la formule Chat +, un pack d’assurance complet pour tous les chats !

Pourquoi prendre une assurance pour son chat d’intérieur ?

Souscrire une assurance animaux pour son chat d’intérieur permet de le protéger au quotidien en cas d’accidents et de maladies. Même si le félin n’a pas accès au jardin, d’autres risques peuvent nuire à sa santé et à son bien-être. La souscription d’une mutuelle santé pour le chat d’appartement permet également de prendre en charge certains frais vétérinaires comme la stérilisation et la vaccination.

Les accidents domestiques

Au sein du logement, de nombreux dangers guettent le chat d’intérieur. Les accidents domestiques sont fréquents et nécessitent la plupart du temps, une prise en charge chez un vétérinaire.

Les fenêtres et le balcon peuvent provoquer des chutes, parfois mortelles chez un animal domestique. Les consultations vétérinaires pour une chute de plusieurs étages sont très récurrentes. Le chat parachutiste peut subir des fractures et d’autres blessures graves. C’est pourquoi, il est primordial d’installer des moustiquaires aux fenêtres ou des filets de sécurité.

Les plantes vertes et les fleurs sont, selon les espèces végétales, potentiellement toxiques pour le chat en cas d’ingestion. C’est le cas du Lys, du Ficus, du Muguet, du Poinsettia ou encore du Yucca. Cet espace de verdure est une véritable tentation pour le chat d’intérieur !

En cas d’intoxication, l’animal manifeste de la diarrhée, des vomissements et des convulsions qui peuvent évoluer vers un coma.

Pour sa santé, le mieux est de ne pas posséder de végétaux ou alors de les installer dans une pièce où il n’a pas accès. Pour satisfaire son besoin de verdure, proposez-lui de l’herbe à chat à grignoter !

Les produits ménagers sont eux aussi sur la liste des dangers potentiels. C’est le cas de l’eau de Javel, de la lessive, de l’adoucissant et des autres produits nettoyants de la cuisine, la salle de bain et des toilettes. Il est important de les ranger dans un placard en hauteur. Les fils électriques visibles sont considérés comme des jouets pour un chaton. Les coups de patte vers une prise en courant et les câbles mâchouillés peuvent électrocuter le chat d’appartement. Il est essentiel de bien camoufler tous les câbles électriques. La réorientation du félin vers d’autres distractions avec des jouets et un arbre à chat est nécessaire. 

Les brûlures sont également des risques à ne pas sous-estimer. Le chat d’intérieur peut se brûler les coussinets s’il grimpe sur un poêle à bois, s’approche d’un peu trop près d’une flamme de bougie ou encore s’il saute sur une plaque à gaz ou à induction.

Si l’animal se brûle la patte ou un autre endroit sur son corps, il convient de refroidir la zone en la passant sous l’eau froide pendant quelques minutes. Puis, de poser sur la brûlure un linge propre avant de conduire le chat chez le vétérinaire.

Les maladies du chat d’intérieur

La sédentarité provoque une prise de poids chez le chat d’intérieur. Le risque principal est l’apparition d’une obésité avec d’autres maladies sous-jacentes comme une arthrose, un diabète sucré, une pancréatite ou des problèmes cardiaques. C’est pourquoi, il est important de lui proposer des jouets, un griffoir et un arbre à chat. Par ailleurs, en vieillissant, le chat peut manifester d’autres pathologies (insuffisance rénale chronique, hypertension artérielle, cancer, l’hyperthyroïdie…).

Souscrire une assurance chat d’intérieur : que couvre la formule Chat + ?

La formule protectrice Chat + est spécialement dédiée à tous les félins. Il s’agit d’un pack d’assurance complet qui prend soin du chat d’intérieur en cas de maladies et d’accidents (frais chirurgicaux, médicaux et de diagnostic) avec un remboursement des frais de santé à hauteur de 60%.

Les forfaits sont prévus pour la vaccination (1er vaccin : 30 euros, 2ème vaccin : 15 euros) mais également pour la stérilisation avec une prise en charge de 50 euros lors d’une castration ou d’une ovariectomie. En cas d’hospitalisation du maître, des frais de pension sont inclus pour la prise en charge du chat (jusqu’à 150 euros, plafond annuel max).

La garantie assistance fait aussi partie de la formule Chat +. Ces solutions de Fil Assistance veillent autant sur le maître et que sur l’animal !

  • Prise en charge de l’hébergement du propriétaire si le chat doit recevoir des soins sur place jusqu’à 300 euros.
  • Démarches de recherche de votre chat en cas de perte jusqu’à 50 euros.
  • Prise en charge de la garde du chat en cas d’hospitalisation jusqu’à 500 euros.
  • Prise en charge des frais de consultations vétérinaires à l’étranger jusqu’à 500 euros (franchise de 20 euros)

A lire sur le même thème

Pucer un chat : tout savoir sur le puçage du chat

L’identification d’un animal de compagnie est une obligation légale. Elle doit être réalisée chez un vétérinaire afin qu’il puisse lui créer sa carte d’identité. Ainsi, pucer un chat atteste le lien officiel qui relie le petit félin et son maître. On vous dit tout sur le puçage du chat ! Comment se passe le puçage d’un… lire la suite « Pucer un chat : tout savoir sur le puçage du chat »

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil