Les tiques chez le chien : maladies, symptômes, prévention

Les tiques chez le chien : maladies, symptômes, prévention
Une tique sur un chien

Les tiques sont des acariens mesurant quelques millimètres appelés « ectoparasites ». Elles transmettent des maladies vectorielles dangereuses pour la santé de l’animal. Elles se fixent sur la peau du chien et se nourrissent de son sang. Ces parasites externes se retrouvent particulièrement du printemps jusqu’à l’automne dans les hautes herbes, les broussailles et les haies. On vous dit tout pour bien protéger votre chien de la tique !

Quelles maladies transmettent les tiques à un chien ?

Une tique peut transmettre des maladies à un canidé. Ces agents pathogènes nécessitent une consultation chez le vétérinaire, car ils entraînent des risques importants pour sa santé.

La piroplasmose

Une tique parasitée pique la peau du chien pour se nourrir de son sang. Elle lui injecte par le biais de sa salive un parasite appelé Babesia Canis. Les symptômes de la piroplasmose apparaissent après une semaine d’incubation. Le chien a de la fièvre, une respiration rapide, refuse de manger, vomit et ne veut plus jouer. Les urines du chien sont foncées et ses muqueuses sont pâles. Une consultation en urgence chez le vétérinaire en nécessaire, car la maladie parasitaire peut être mortelle. Elle peut également engendrer des troubles hépatiques et une insuffisance rénale.

Il existe un vaccin contre la piroplasmose réservé aux chiens qui n’ont jamais contracté la maladie. Toutefois, il n’est pas efficace à 100% et peut potentiellement masquer les signes cliniques. Il ne faut pas hésiter à en parler à un vétérinaire.

L’ehrlichiose

Il s’agit d’une maladie vectorielle qui affecte le chien, l’Homme et d’autres animaux. L’animal se fait piquer par une tique marron (Rhipicephalus sanguineus) et lui transmet l’Ehrlichia canis lorsqu’elle se nourrit de son sang. Cet acarien est notamment présent dans le sud de la France (bassin méditerranéen). L’ehrlichiose peut provoquer des troubles gastro-intestinaux, une perte de poids, de la fièvre, des douleurs articulaires et un abattement. Là aussi, un rendez-vous vétérinaire est de mise.

La maladie de Lyme

Elle est bien connue des êtres humains qui se baladent en forêt. Appelée également « borréliose », cette maladie infectieuse est provoquée par la morsure d’une tique. Les symptômes apparaissent uniquement plusieurs mois après la contamination. Le chien manifeste des boiteries, de la fièvre, une perte d’appétit, un abattement et des vomissements. Une consultation vétérinaire permet de soigner la maladie de Lyme avec un traitement médical sur plusieurs semaines. Les rechutes sont également possibles.

Quels sont les symptômes d’une tique sur un chien ?

Quand une tique infectée suce le sang du chien, il développe quelques jours après de la fièvre, un abattement, une perte d’appétit, des vomissements et des douleurs articulaires. Il a également les urines foncées voire rouges orangées. Le vétérinaire procède à des examens complémentaires comme une analyse de sang afin de confirmer le diagnostic.

Est-ce grave une tique sur un chien ?

La morsure d’une tique n’est pas à sous-estimer. Cet acarien peut transmettre des maladies graves et parfois mortelles. Quand le canidé manifeste des symptômes, il s’agit d’une urgence vétérinaire. Les chiens les plus à risque sont les chiens de chasse et les chiens de berger, car ces races restent le plus souvent dans les forêts et les champs. Toutefois, tous les chiens qui se baladent dans des zones non entretenues peuvent attraper des tiques. C’est pourquoi, il faut rester bien vigilant.

Combien de temps une tique reste accrochée ?

Il est possible de connaître le temps qu’une tique est restée accrochée dans la peau du chien. Si son abdomen est gonflé, cela veut dire qu’elle est gorgée de sang. Il faut compter environ 6 jours. D’ailleurs, il n’est pas rare de voir une tique bombée tomber au sol quand elle a terminé son repas.

Comment enlever les tiques sur un chien ?

Si le maître trouve une tique sur son chien, il convient de l’enlever. Pour cela, il est important de se munir d’une pince anti-tiques qui peut s’acheter en animalerie, en pharmacie ou chez le vétérinaire. Très simple d’utilisation, ce crochet permet de retirer les tiques de leur intégralité. Si un morceau de l’acarien reste dans la peau du chien, cela peut créer un kyste et s’infecter. C’est pourquoi, il est important de se montrer très précautionneux et de bien suivre la notice d’utilisation.

Comment protéger mon chien de la tique ?

Il est possible de protéger son chien des tiques et des risques de transmission de maladies, notamment du printemps jusqu’à l’automne. Ces précautions sont nécessaires pour veiller sur la santé de l’animal.

Les traitements antiparasitaires

Il existe de nombreux traitements antiparasitaires pour chien afin de lutter contre les parasites externes (colliers, pipettes, comprimés, sprays, lotions, poudres…). Le mieux est de demander des conseils à un vétérinaire ou aux ASV afin de donner le traitement préventif et/ou curatif le plus adapté à l’animal de compagnie. Certains produits anti-tiques sont efficaces pendant 1 mois, alors que d’autres peuvent agir pendant 3 mois, 6 mois voire beaucoup plus longtemps.

Les traitements naturels

Il est possible d’utiliser des traitements naturels pour repousser une tique sur un chien. Toutefois, il est important de savoir qu’ils peuvent s’avérer être moins efficaces que les traitements chimiques.

  • La levure de bière dans l’alimentation du chien peut repousser les tiques.
  • Le vinaigre de cidre mélangé à de l’eau et à vaporiser sur son pelage peut éloigner ces acariens.
  • La terre de diatomée à saupoudrer sur le pelage du chien agit comme un antiparasitaire naturel.

La prévention lors des balades

Il convient de ne pas promener le chien dans les endroits à risque comme les hautes herbes, les broussailles et les haies. Ce sont les lieux de prédilections d’une tique. À chaque retour de promenade, il convient de bien examiner son pelage. Ainsi, le parasite externe n’a pas le temps de sucer le sang de son hôte et de lui transmettre des maladies. L’entretien du jardin est également de rigueur. Les tiques adorent se loger dans les hautes herbes… De ce fait, une pelouse bien tondue évite la prolifération de ces acariens dans l’espace extérieur et réduit considérablement les risques pour l’animal.

A lire sur le même thème

Le langage corporel du chien

On entend souvent dire, qu’il ne manque que la parole aux chiens pour pouvoir les comprendre. En réalité, ils ont un langage précis qui nous permet de les comprendre. Encore faut-il les connaître et les observer. Connaissez-vous le langage corporel du chien ? On vous dit tout !

Épagneul du Tibet

Histoire et origines À l’instar de la plupart des races de chiens asiatiques, l’Épagneul du Tibet est connu depuis plusieurs millénaires. Destiné à garder les monastères au même titre que le Lhassa Apso, l’Épagneul du Tibet a été introduit pour la première fois en Europe en 1880 par le biais de l’Angleterre. Certains pensent que ses racines… lire la suite « Épagneul du Tibet »

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil