Les bienfaits de l’animal de compagnie sur le moral des personnes handicapées

Les bienfaits de l’animal de compagnie sur le moral des personnes handicapées
handicape chien bien etre

Lorsque l’on évoque les bienfaits des animaux domestiques sur la vie de l’homme, on pense immédiatement aux chiens accompagnant et à ceux qui guident les personnes aveugles. Heureusement, les chiens sont capables d’une très large palette de compétences pour venir en aide aux personnes handicapées, malades ou tout simplement en attente d’une aide précieuse.

Le chien aide les personnes handicapés au quotidien 

Ici, nous faisons le choix de traiter d’une manière générale l’ensemble des problèmes de santé qui peuvent nous toucher : maladies, vieillesse, jeunes en hyper-activité, autisme, handicap physique ou moteur… Sans aucun doute, il est impossible de comparer ces derniers ou d’établir une échelle de douleurs ou de besoins. Nous analyserons davantage le sujet du point de vue de l’aide et de l’assistance portée à l’homme par l’animal : le chien pour handicapé.

Un chien pour handicapé : quels sont les bienfaits d’un animal de compagnie ?

Tout problème de santé engendre des conséquences variées et nombreuses. Les gestes du quotidien qui peuvent paraître anodin deviennent un combat de tous les jours. La présence d’un chien au coté de la personne souffrant d’un handicap, d’une maladie, de troubles du comportement ou de signes de vieillesse permet de combattre à deux les effets négatifs ou difficiles.

Au delà de l’assistance et de l’accompagnement, l’animal de compagnie qui va épauler l’adulte ou l’enfant offre un « capital bien-être » extrêmement important. L’animal peut être un soutien au quotidien. Il va devenir un appui qui sera présent à tous les instants. Une personne ayant un handicap physique sera à même d’apprécier cette aide solide avec un apport affectif et une réinsertion sociale.

Le chien va motiver la personne malade à se mettre en mouvement. Il va réussir à l’inciter à pratiquer une activité physique qui sort la personne de son isolement et des contraintes liées à la maladie.

À chaque handicap son animal 

Ce choix est à prendre en accord avec votre médecin traitant. Il sera ce qu’il vous manque pour vivre votre quotidien de la meilleure façon possible. L’avis d’un professionnel des centres de formations d’animaux est important pour permettre la meilleure combinaison possible entre les compétences de l’animal et votre handicap.

Chaque animal, selon ses caractéristiques, permet de stimuler les sens, soit le toucher, l’odorat, la vue et l’ouïe. Il ne faut pas seulement penser au chien pour handicape, d’autres animaux peuvent aider les personnes handicapés à surmonter ou faciliter leur approche du quotidien. Le chien pour handicapé est effectivement très polyvalent. Il conviendra parfaitement aux handicapés mentaux, aux dépressifs, aux jeunes en difficulté sociale et aux personnes âgées.

Le chat moins facilement manipulable car plus indépendant aura une capacité d’apaisement avec son propriétaire anxieux, stressé ou souffrant de problèmes cardiaques. Les animaux de la famille des équidés (cheval, poney, âne…) permettront un épanouissement et un développement des handicapés mentaux et physiques.

Les rongeurs (lapin, cochon d’Inde, hamster…) permettent de canaliser les enfants ou de rassurer les personnes âgées. Leur petite taille et leur douceur grâce à leur fourrure apportera le calme et la sérénité.

Ce rapprochement avec l’animal même s’il ne peut apporter de réelles avancées au niveau psychomoteur apportera une meilleure confiance à la personne. N’oublions pas que les animaux peuvent également souffrir de problèmes de santé. Il faut aussi réussir à vivre avec leur handicap, leur maladie pour qu’ils finissent leurs jours auprès de leurs maîtres et d’un foyer chaleureux.

Un rôle de médiation ou d’accompagnement

Ce rôle va surtout être développé avec des enfants. Qu’ils soient handicapés, fragiles ou malades, les enfants ont besoin d’autres complicités que celles liées avec leur structure familiale. Avec un animal, la relation affective devient alors un repère qui rassure l’enfant. Il comprend que l’animal ne le juge pas, ne se lasse pas, ne le considère pas comme une personne différente : la maladie n’est pas perçue par l’animal. Il devient alors un refuge pour l’enfant qui aspire à être accepter en tant qu’individu et non pas en tant que malade.

Le chien également permet de créer un pont avec les enfants autistes. Ils s’ouvrent alors au monde extérieur, se sentant soutenu par la présence et la sensibilité de l’animal de compagnie.

Concernant les adultes, on observe plutôt un rôle d’accompagnement. Il concerne surtout les personnes âgées qui voient en l’animal un soutien moral et fidèle dans une société qui évolue et qui privilégie l’individualisme. La cellule familiale a de moins en moins la possibilité ou le choix de prendre en charge les personnes âgées voire en fin de vie. Elles sont alors accompagnées par des établissements spécialisés ou des structures médicalisées. L’animal devient un ami particulier qui favorise l’estime de soi et les relations avec les autres. L’individu se sent utile, capable de prendre en charge un être vivant qui dépend alors de lui.

Si votre animal prend soin de vous, n’oubliez pas de prendre soin de lui ! Cela peut très bien passer par l’entretien de son pelage mais aussi par le fait de le protéger son chien en cas de petit ou de gros bobo.

A lire sur le même thème

Bichon à poil frisé

Histoire et origines Autrefois, le Bichon à poil frisé était appelé « ténériffe ». Ses et pas très claires, on suppose qu’il descend du Bichon bolonais. Introduit en France sous le règne de François 1er, il était le compagnon préféré des dames nobles du XVIIIe et du XIXe siècle. Il reste encore aujourd’hui très en vogue.C’est un petit chien… lire la suite « Bichon à poil frisé »

Bedlington Terrier

Histoire et origines Originaire d’Angleterre, près de Bedlington (d’où son appellation), le Bedlington Terrier fut créer au XVIIIème siècle dans un village près de Rothbury. Autrefois connue sous le nom de Rothbury Terrier, il possède quelques ancêtres connus tels que le Dandie Dinmont Terrier, le Chien de Loutre et le Whippet.Il avait beaucoup d’utilité, notamment… lire la suite « Bedlington Terrier »

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil