Comment bien préparer son chat à l'automne ?
Article publié le : 20 septembre 2022

Cette nouvelle saison annonce le passage à un climat froid et humide. Afin de veiller au bien-être du chat, il est important de connaître les principaux dangers de la saison automnale. Voici tous nos conseils pour bien préparer son chat à l’automne !

4 conseils pour prendre soin de son chat en automne

Le passage à la période automnale nécessite de prendre quelques précautions pour veiller à la bonne santé du chat. Découvrez 4 conseils pour bien prendre soin de son chat en automne !

Brosser son chat pour éviter l’ingestion de boules de poils

La mue est de retour en septembre. Le pelage du chat se renouvelle pour laisser une fourrure prête à affronter le froid de l’hiver. Toutefois, sachez que le chat peut perdre des poils toute l’année à cause des logements chauffés ! Ces poils morts doivent être enlevés à l’aide d’une brosse. Ce brossage régulier est primordial pour éviter l’ingestion de poils morts par le chat.

La gastrite est une affection de l’estomac fréquente à cause de la formation de boules de poils. Elle se traduit par des vomissements de salive accompagnés de boudins de poils. C’est pourquoi, il convient de brosser un chat à poil court, au moins une fois par semaine, et un chat à poil long, une fois par jour. L’administration d’un complément alimentaire à base de malt peut aider l’animal à éliminer facilement les poils morts par les selles. Le grignotage d’un peu d’herbe à chat est aussi une solution naturelle pour l’aider à régurgiter les poils morts.

Traiter son chat contre les parasites en automne

Les parasites n’ont jamais quitté l’environnement du chat. Les puces sont toujours bien présentes et peuvent causer des démangeaisons, des croutes voire une réaction allergique (DAPP). Afin de soulager votre animal de compagnie, il est nécessaire de continuer à lui donner un antiparasitaire tous les mois. Ce traitement couvre également les piqûres de tiques. Si vous laissez sortir votre chat, il est vivement recommandé d’inspecter son pelage après chaque balade. Ainsi, il est protégé de la maladie de Lyme, de la Piroplasmose et de l’Ehrlichiose.

Les vers intestinaux prolifèrent aussi dans le tube digestif du chat. Un animal infesté par des parasites internes est atteint de vomissements, d’un amaigrissement et de démangeaisons dans la région anale. Il convient de suivre le protocole de vermifugation, à savoir un vermifuge au printemps et à l’automne pour le chat d’intérieur ou un vermifuge à chaque changement de saison pour le chat d’extérieur.

Concernant le mode d’administration et le bon dosage, n’hésitez pas à demander des conseils à un vétérinaire. Généralement, le choix de l’antiparasitaire et du vermifuge tient compte du poids de l’animal.

Soulager les douleurs articulaires du chat arthrosique

Le froid et l’humidité sont deux facteurs qui fragilisent les articulations du chat. L’aménagement du territoire est très important pour soulager les douleurs articulaires. Il est possible de placer les gamelles au sol, d’installer un couchage proche d’une source de chaleur et de lui proposer une maison de toilette avec des rebords bas. Bien entendu, il est primordial de consulter un vétérinaire afin de trouver une solution médicale si cela est nécessaire. Sachez que les acides gras essentiels sont des compléments intéressants qui aident à la mobilité grâce à une action anti-inflammatoire.

Veiller à une activité physique avec le passage à l’heure d’hiver

La durée du jour est plus courte avec le passage à l’heure d’hiver. La nuit et les mauvaises conditions climatiques ne dynamisent pas beaucoup le chat… et celui-ci passera plus de temps à dormir ! Afin qu’il conserve un poids santé, il convient de lui proposer des séances de jeu dans la journée (peluches, souris, balles…). Pensez également à réserver quelques instants avec lui afin de renforcer votre complicité !

La prise en charge d’une gastro-entérite par l’assurance chat

En automne, la gastro-entérite (vomissements, diarrhées) affecte souvent les chats. Afin de veiller sur la santé de votre animal de compagnie, vous pouvez souscrire une assurance chat.

Exemple de remboursement avec la formule Chat + (prise en charge à 60%)

Tigrette, une chatte de 5 ans souffre d’une gastro-entérite. Son propriétaire a payé 266,80 euros chez le vétérinaire. Assur O’Poil lui a remboursé 160,08 euros avec un reste à charge adhérent de 106,72 euros.

Ces informations sont données à titre d’exemple. Le montant des frais peut varier selon les vétérinaires, la prise en charge de la maladie ou l’accident de l’animal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations recueillies soient traitées conformément à notre Politique de confidentialité.

Rechercher

+