Turkish Van

Turkish Van
Chat de race Turkish Van assuré chez Assur O'Poil
Espérance de vie moyenne :
13 à 20 ans
Taille :
35 cm au garrot
Poids :
5 à 7 kg

Histoire et origines

Le Turkish Van porte le nom du lac où il a été identifié aux rives du lac de Van, se situant près du mont Ararat en Turquie. Cette race, très ancienne et peu répandue, est restée isolée et a su se faire discrète lorsque son cousin l’Angora Turc s’expatriait déjà dans le monde entier !
Elle ne sera assujettie à l’élevage que dès 1955 en Europe, importée en Grande-Bretagne par Laura Lushington et Sonia Halliday, sans grand succès.
Il s’épanouira finalement aux États-Unis et en Allemagne, bien que protégé par son pays d’origine (la Turquie), consciente de son patrimoine. Ce qui rend le Turkish hors du commun, c’est son amour pour l’eau et la nage… Plutôt peu commun, pour un félin !

Caractère et aptitudes

Le Turkish Van est un chat très vif au tempérament assez sauvage. Il est vif, joueur et curieux pour aller à la découverte de l’inconnu. Bien que son tempérament le rend indépendant, il ne refuse pas les câlins et peut se montre très affectueux et sociable. Il s’adapte vite mais il reste plutôt concentré sur lui-même. La vie en jardin lui correspond mieux que celle dans un appartement sans balcon..

Caractéristiques physiques

Les conditions climatiques compliquées l’ont poussé à devenir un chat robuste à la musculature bien établie. Le Turkish Van possède une morphologie élancée et très solide afin de résister aux climats parfois difficiles auxquels il doit faire face. Sa robe le rend particulier par sa couleur blanche pure.

Santé et soin

Le chat Turkish Van ne demande aucun soin particulier. Sa grande résistance aux changements climatiques le rend fort et très sain.
Votre chat peut lui aussi avoir un accident ou tomber malade.

A lire sur le même thème

Le Balinais

Le Balinais est originaire des Etats-Unis.

Certaines légendes font de lui un chat sacré des temples des pays d’Asie du Sud-Est. Mais son nom a été choisi en référence à l’élégance des danseuses de l’île indonésienne. Le Balinais est en réalité lié au Siamois ; Une mutation génétique naturelle a fait apparaître des chatons à poil mi-long au sein de portées de Siamois.

Nourrir un chaton non sevré : comment faire ?

Le début du printemps est propice à la naissance des chatons. Il arrive que la chatte ne puisse pas allaiter (mammite, agalactie, une maladie) ou qu’elle ne souhaite pas s’occuper de ses petits. De ce fait, il convient de nourrir artificiellement les chatons. Dans certains cas, un chaton non sevré se retrouve abandonné. C’est alors à vous de prendre le relais, comme une mère de substitution. Comment nourrir un chaton non sevré ? On vous dit tout !

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil