Aloe vera pour chat : quels vertus pour votre animal

 

Aloe vera pour chat : Peut-on utiliser l’aloe vera pour soigner un chat ? 

 

Il existe de nombreux médicaments sur le marché vétérinaire, mais comme pour les humains, il peut parfois être moins dangereux d’opter pour des solutions naturelles et écologiques. Cela représente également un coût revu à la baisse, sous peu que vous considériez le maintien quotidien d’une plante quelconque. Si l’herbe à chat est largement répandu et sert toujours comme médicament naturel, l’utilisation d’autres plantes reste marginale. Il faut cependant faire attention, si l’aloe vera est par exemple très bon pour votre chat lorsque vous l’appliquez sur la peau, la plante peut également être mortellement dangereuse.

 

L’aloe vera 

 

L’aloe vera est une plante relativement simple, elle peut pousser dans des zones arides sans aucun problème. Si on le laisse grandir, il peut atteindre les 60 centimètres et étendre son feuillage en forme de lames vertes. Si vous recherchez une plante plus petite, l’aloe nobilis n’atteint que les 25 centimètres, et propose un feuillage plus concentré, pouvant déteindre vers le rouge orange. L’aloe préférera habiter un endroit ensoleillé et pourra endurer de dures conditions de vie, dont l’air sec intérieur. Le feuillage épais est généralement bordé de petites dents. De manière générale, l’aloe est une plante très facile à faire pousser et à entretenir.

 

Diverses utilisations d’aloe vera pour chat

 

Aloe vera pour chat pour soigner les blessuresL’aloe peut être utilisé sous diverses formes, qu’il s’agisse de l’aloe vera ou de l’aloe nobilis. Leur sève est un réel composé médicinal qui pourra être utile pour votre animal en cas de nombreux problèmes :

♦ Vous pouvez utiliser la sève de l’aloe comme une pommade, qui permettra de traiter les brûlures (chaud, froid, coups de soleil, etc.). De manière générale, l’aloe est une bonne solution en cas de problèmes de peau. La sève traitera le problème, et rendra la peau plus douce, plus hydratée. Cette pommade permettra également de rafraîchir votre compagnon !

♦ L’aloe soulage la majorité des piqûres, morsures et autres attaques en provenance des insectes. Il aidera la cicatrisation et le rétablissement de l’animal. C’est un produit anti-bactérien, anti-inflammatoire, immunostimulant, et un antalgique alternatif intéressant.

♦ L’aloe vera aider à régulariser le taux de sucre dans le sang, protège l’animal contre les expositions radioactives, et représente un supplément d’antioxydants, d’enzymes, de protéines et de minéraux non négligeable.

♦ Certains produits peuvent aider la digestion de votre chat et réparer quelques désagréments au niveau de son système interne, mais attention, il ne faut pas tenter de réaliser ce genre de traitement avec votre propre aloe ! Votre chat ne doit pas ingérer de sève fraîche, ces produits ont subi des modifications importantes. Certaines pilules permettent alors d’aider à traiter les calculs rénaux, les ulcères, et pourraient même aider à la prévention de cancers et de tumeurs. Tout ceci reste évidemment théorique, il n’y a pas eu d’études suffisamment sérieuses pour prouver quoi que ce soit.

 

La toxicité de l’aloe vera pour le chat

 

Le composé toxique que l’on retrouve dans l’aloe s’appelle la saponine, et est un détergent naturel que l’on peut détecter dans de nombreuses plantes désertiques. Le problème, c’est que la saponine est toxique pour les chats, les chiens, les oiseaux, et les lézards. Si vous avez un doute quant à la santé de votre animal, voici les symptômes amenés par une intoxication à l’aloe : diarrhée, vomissements, perte d’appétit, dépression, tremblements, et une coloration de l’urine. Les premiers symptômes apparaissent généralement dans les 12 heures suivant l’ingestion de la plante.

Si vous constatez de tels symptômes, il faut surtout rester calme et amener votre chat chez le vétérinaire en urgence, en prenant soin de prendre avec vous quelques morceaux de l’aloe afin que le médecin en ait un échantillon pour établir un diagnostic. Si vous constatez que votre chat a mangé de l’aloe, il ne faut pas attendre l’apparition des symptômes, rendez-vous immédiatement chez votre vétérinaire.

 

Garder des distances

Puisque la plante est toxique, il faudra faire attention à votre animal, et le protéger contre d’éventuelles ingestions. Vous pouvez faire pousser des plantes non toxiques à portée de votre chat, mais les plantes dangereuses devront être gardées secrètes. Il en est de même pour tous les produits contenant de l’aloe. Les médicaments, les produits de nettoyage et tout autre produit chimique ne devra pas être à portée de pattes.

Si vous optez pour le traitement local direct, il faudra couvrir les zones traitées avec un bandage ou une protection quelconque, afin d’éviter que votre animal ne lèche ou ne mordisse le produit. Vous pouvez utiliser la plante de manière locale sans problème, mais il vaut mieux éviter de dépasser les durées de traitement de 2 semaines.

Aloe vera pour chat : Vertus de l'aloe vera pour le chat

Promener son chat en laisse : promenade chat

Promener son chat en laisse : peut-on tous apprendre à tenir en laisse son chat ?

 

Cette pratique était encore considérée comme étant loufoque il y a quelques années. Les laisses étaient exclusivement destinées aux chiens, et cela paraissait absurde de promener son chat dehors. Ces félins sont hautement indépendants et n’ont pas besoin de cet outil ! Eh bien, cela dépend avant tout du chat concerné. Tous les animaux prennent du plaisir à se promener dehors, entendre le chant des oiseaux et sentir l’herbe fraîchement coupée. Le fait de marcher avec son chat permet en plus de renforcer les liens que vous entretenez au quotidien. Les laisses ne sont donc plus uniquement destinées aux chiens, et chaque chat devrait avoir la chance d’essayer de poser une patte sur un petit lopin d’herbe.

 

Éviter de généraliser

 

Comme toujours avec les animaux, il vaut mieux parler du cas par cas que de généraliser toute pratique. Les personnes qui sont pour la laisse vous diront que tous les chats peuvent s’adapter, et ceux contre vous diront que c’est une prison mobile pour tout félin. En réalité, certains chats ne voudront pas être promenés en laisse, mais cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas en donner l’opportunité à votre ami à fourrure. La majorité des chats adorent aller dehors et renifler tout ce qui s’y trouve. Ils aiment se rouler dans le sable, la terre et l’herbe, mais également se faire les griffes sur de vrais arbres. Ce sont des activités qu’ils peuvent faire lorsque vous les promenez, et tout cela dans la sécurité d’une laisse.
Il faut bien comprendre qu’un chat n’agira et ne réfléchira pas de manière identique s’il est dehors, en comparaison à une vie entière passée à l’intérieur. Il utilisera davantage son cerveau, il se demandera comment il peut utiliser son corps, fera preuve d’une plus grande intelligence et d’un entrain certain. Le point positif, c’est que vous ferez tous les deux de l’exercice !

Ne pas forcer le chat

 

Votre animal est intelligent, et il possède ses propres envies et besoins. Tous les chats ne sont pas à l’aise avec une laisse, et c’est tout à fait normal. Si votre félin ne montre aucun intérêt pour le monde extérieur, vous devez respecter sa décision et ne pas le forcer à sortir de votre logement. Il faut cependant essayer avant de s’avouer vaincu ! Si votre chat est peureux et que vous pensez qu’un voyage à l’extérieur n’est pas fait pour lui, sachez que certains chats s’ouvrent et deviennent beaucoup plus relaxés une fois mis dehors. Le manque de confiance initial provient d’un manque d’entraînement plus qu’autre chose. Si vous l’entraînez à se promener en laisse et à explorer son environnement, vous pourriez bien lui offrir une vie bien plus confortable.

 

Entraîner votre animal

 

Afin d’assurer la sécurité de votre chat, il vaut mieux commencer par l’entraîner à supporter la laisse à l’intérieur. Procurez-vous un harnais adapté et laissez-le traîner à l’intérieur, afin que votre chat puisse le renifler et jouer avec, afin de réduire à néant toutes ses craintes concernant l’objet. Vous pourrez ensuite poser le harnais sur votre compagnon et vérifier qu’il lui tient bien au corps et que votre chat ne paraît pas trop inconfortable. Laissez le chat se promener dans toute la maison avec son harnais et laissez-le traîner la laisse dans toutes les pièces. Il s’habituera alors à avoir quelque chose d’attaché à son corps, et commencera petit à petit à l’accepter. N’hésitez pas à récompenser votre chat au cours de l’exercice avec quelques cuillères de pâté par exemple. S’il ne veut pas se laisser faire pendant la pose du harnais, la nourriture est également un très bon détourneur d’attention.

 

Bien choisir le premier endroit

 

Il est très dangereux de promener votre chat dans une grande ville lors de sa première sortie. Comprenez bien qu’il n’a connu que votre logement pendant un long moment ! Commencez déjà par lui laisser le temps de s’adapter à la sortie. Ouvrez votre porte et laissez-le renifler les entourages, choisir sa direction et découvrir son nouveau monde. Idéalement, vous pourriez trouver un endroit clos pour la première sortie, avec une barrière par exemple, et relativement vide. Il faut éviter le plus grand nombre de stimuli possible pour les premières fois. Si vous vivez dans une ville, commencez par le mettre dans une caisse dans votre voiture et le conduire à plusieurs endroits, où il n’y a pas de sons sourds et des groupes de gens. Une fois qu’il est à l’aise avec l’idée d’être à l’extérieur, vous pourrez ajouter la marche à ses activités.

 Promener son chat en laisse : Education du chat

Medicament pour chat : Comment donner un médicament à son chat ?

Medicament pour chat ?! S’il y a bien un exercice qui peut se révéler difficile, c’est essayer de faire avaler quelque chose à son chat, sans qu’il ne soit forcément consentant. Il ne comprend pas le concept de médicament, et il ne sait pas que vous voulez l’aider. Certains chats seront réticents, et prendront vos tentatives pour des attaques, ou au moins comme des actions qu’ils n’apprécient pas une seule seconde. Il va alors falloir établir des stratégies redoutables afin de piéger votre animal de compagnie, qui est avant tout un véritable chasseur naturel !

♦ Parler à un professionnel :

Nous allons supposer que le médicament vient d’un vétérinaire, puisqu’il est fortement déconseillé de choisir soi-même quels traitements délivrer à son chat ! Si vous avez quelques problèmes pour faire passer la pilule, demandez à votre vétérinaire s’il n’y a pas d’alternative. Il existe des produits sous forme liquide, délivrés à l’aide d’une seringue, ou de simples cachets à introduire dans la nourriture de l’animal. Déterminez ce qui est le mieux pour votre chat, et recueillez le plus d’informations possible de la part de votre vétérinaire. Certains vétérinaires seront ravis de vous démontrez par l’exemple comment forcer votre chat à manger ses médicaments.

 

♦ Connaître le medicament pour chat :

 

Le meilleur moyen de délivrer un médicament, c’est de savoir comment il se présente, mais aussi ce que disent les instructions. Ce point peut paraître futile, mais beaucoup de personnes ont tendance à négliger les notices médicales. Négliger la notice du micro-onde peut résulter en une soupe trop chaude, négliger la notice du médicament de votre chat peut résulter en de nombreux effets secondaires. Si vous avez les moindres questions, encore une fois, référez-vous à votre vétérinaire. Vous devez savoir quand le médicament doit être donné, s’il est compatible avec de la nourriture, comment il devrait être délivré (oral, injection), quels sont les effets secondaires potentiels, et comment se protéger lors de l’administration.

♦ Medicament pour chat : Le cacher dans la nourriture :

 

Court point sur les pilules, il est tout à fait possible de les cacher dans la nourriture du chat, et il existe même certaines friandises creuses spécialement conçues pour cela (un peu chères). Vous pouvez également, tout simplement, créer une boule de viande graisseuse et y glisser le médicament. Le chat ne doit pas voir la pilule et ne doit pas pouvoir la séparer de la nourriture lorsqu’il la mange. Préférez donc des aliments collants.

 

♦ Donner un medicament pour chat : La technique universelle du “burrito” ! 

Si vous ne pouvez pas cacher le médicament dans la nourriture du chat, il va falloir redoubler d’imagination.

Prenez une serviette et enroulez-la autour de votre chat. Seule la tête doit dépasser, et il ne doit pas pouvoir bouger ses membres. C’est très simple, il suffit de placez l’animal au centre de la serviette et de refermer les bords les uns contre les autres, comme vous le feriez avec un bébé. Cela vous permet de mieux le tenir, et de potentiellement éviter les griffures. Vous allez devoir placer la pilule dans sa bouche, alors attentions aux morsures ! Il y a des chances pour que votre chat tente de se dégager de cette prison, essayez donc d’être le plus rapide possible afin d’éviter de l’énerver trop longtemps.
Placez votre chat-burrito sur un comptoir, ou n’importe quel endroit surélevé, cela rendra l’opération beaucoup plus simple pour vous. Vous devez toujours fermement tenir son corps, qui repose sur la surface plane. La méthode la plus simple consiste à le presser contre votre hanche avec votre bras qui fait le tour de son abdomen.
Utilisez votre pouce et votre annulaire pour ouvrir les côtés de la bouche de votre animal. Une simple pression devrait lui faire faire ouvrir la gueule en un rien de temps. Attention, il est inutile de forcer et de faire mal à l’animal ! Soyez doux et consciencieux. S’il n’ouvre pas suffisamment la bouche, n’hésitez pas à utiliser votre autre main et appuyer directement sur sa mâchoire. Attention à ne pas laisser vos doigts à l’intérieur, gardez-les sur les côtés.
Placez la pilule au fond de sa langue, à l’aide de votre doigt ou d’un outil médical. Il ne faut surtout pas le faire si le médicament est liquide ! Comme pour les humains, il pourrait s’étouffer en l’avalant par sa trachée. Afin de faciliter la descente, vous pouvez déposer quelques gouttes d’eau contre sa joue et sa gencive (pas directement sur la langue). Fermez sa bouche et massez sa gorge, cela va permettre de le stimuler et de lui faire avaler la pilule.

Finissez l’exercice par une récompense, comme une friandise par exemple. Il va comprendre que vous êtes content qu’il ait coopéré, et au fil du temps il aura davantage confiance. Jouez avec lui, caressez-le, et faites-lui comprendre que ce n’était pas une vile attaque.

Medicament pour chat : Comment donner un médicament pour chat ?

 

Cohabitation entre chat et lapin : est-ce possible ? 

 

Chat et lapin, chat et souris, chat et hamster… Cela n’étonnera sûrement personne, mais les chats et les rongeurs ont un historique plutôt tendu au niveau des relations amicales. Les félins ont un instinct de chasseur, et les petits animaux représentent une proie facile. Est-ce qu’une cohabitation est vraiment impossible, ou est-ce que les stéréotypes ne sont pas entièrement fondés ? Afin de vous aider à envisager la venue d’un nouvel animal dans votre habitat, voici quelques informations sur le sujet :

 

Chat et lapin, chat et hamster : Une rencontre du troisième type

 

Si vous souhaitez créer une cohabitation amicale,  il faut tôt ou tard envisager un premier contact entre les deux congénères mais cette rencontre devra être réalisée sous haute surveillance. En effet, il faut redoubler de prudence tout en surveillant la réaction des deux animaux. Afin d’optimiser le meeting, il est préférable de laisser le rongeur dans sa cage, cela évite les tentations prédatrices du chat.

Attention, il faut bien évidemment vérifier que le félin ne pourra pas atteindre le rongeur à travers les barreaux de sa maison ! Cela concerne autant les dents que les griffes. Et si vous le voyez à essayer d’atteindre votre autre compagnon, n’hésitez pas à le réprimander, il doit comprendre que votre rongeur est hors des limites de son terrain de chasse. Lorsque les deux animaux se seront habitués l’un à l’autre, aux nouvelles odeurs et aux mouvements de chacun, vous pourrez commencer à envisager la rencontre en face à face.

 

Chat et lapin, chat et rongeur : Des interactions limitées

 

Si vous souhaitez relâcher votre rongeur dans votre logement, il va falloir établir des règles de sécurité. La réaction de votre chat dépend d’énormément de plusieurs facteurs, comme sa race, son âge, ou encore son caractère. D’une manière générale, plus votre chat est âgé, plus il sera tolérant envers le nouveau venu. Peut-être aussi plus paresseux à l’idée de devoir chasser. Quant aux plus jeunes, ils seront enclins à jouer avec l’animal, mais pas forcément avec de mauvaises idées en tête. Il est cependant bon de se rappeler que chaque coup de patte peut être fatal pour votre rongeur, qu’il s’agisse d’une vraie chasse ou d’un simple acte joueur.

Au tout début, il peut être bon de tenir votre chat en laisse, ou de le retenir dans vos bras. Votre rongeur doit avoir un choix dans son interaction. Il ne doit pas se sentir bloqué, il doit pouvoir fuir. Pour les plus petites bêtes, même une simple peur pourrait se transformer en crise cardiaque. Quel que soit votre plan initial, observez les deux animaux attentivement afin d’éviter tout accident.

 

⚠ Cohabitation chat et lapin : Une vigilance redoublée

 

La cohabitation entre animaux n’est pas simple, et lorsque vous accueillez proie et chasseur, vous allez devoir avoir des yeux sur chaque mouvement. Le rongeur peut aller sentir le chat par curiosité, mais le félin pourrait prendre cela pour un jeu, et donner un coup de dents maladroit. Le rongeur peut également mordre par agacement et recevoir une riposte mortelle.

Ce n’est pas parce que la rencontre et les premières semaines de cohabitation se sont bien passées qu’un accident ne risque pas d’arriver par la suite. Si vous souhaitez créer une cohabitation en paix, c’est là le fardeau qui vous sera incombé : une surveillance de tout instant. Ne laissez jamais les deux animaux seuls dans une même pièce, même si votre vieux chat paraît calme, il pourrait bien réagir de manière instinctive. N’oubliez pas que cet acte n’est en aucun cas chargé de malice. Le chat chasse pour jouer, pour se nourrir, et en aucun cas juste pour tuer.

 

Quelques exemples

 

Si les lapins ne sont techniquement plus classés en tant que rongeurs, il est important de constater qu’ils supportent relativement bien la cohabitation avec le chat. Le chat et lapin ont donc de forte chance de s’entendre. Il faudra évidemment une phase d’adaptation, mais si les deux animaux n’occupent pas trop le territoire de l’autre, il ne devrait pas y avoir énormément de problèmes. Il est tout de même conseillé de les surveiller.

Les rats, souris, hamsters et cochons d’inde seront des proies privilégiées par le chat. Si le félin est habitué jeune à cohabiter avec ces espèces, les problèmes seront moindres ; mais essayer d’infiltrer un rongeur dans la vie de votre chat ne sera pas une mince affaire. Dans le pire des cas, certains vétérinaires peuvent prescrire des phéromones apaisantes qui calmeront le chat avant de le mettre en présence d’un tel animal.
Au contraire, si vous souhaitez faire vivre un chat avec un serpent, ça sera au tour du chat de se sentir en danger ! La cohabitation est avant tout histoire de sélection naturelle, et vous devrez apprendre toutes les interactions entre deux animaux avant d’envisager une rencontre au coin du feu.

Chat et lapin, chat et lapin cohabitation, comment faire cohabiter un chat et un rongeur

 

Lait pour les chats : Le lait est-il bon pour les chats ?

Peut on donner du lait à un chat ?

 

Nous avons tous en tête l’image du joli chaton aux yeux bleus en train de boire un peu de lait que son maître aura versé dans un bol. Est-ce une réalité viable, ou n’est-ce là qu’un mythe urbain ? La réponse vous décevra peut-être mais elle est la suivante : le lait n’est pas bon pour le chat… mais il n’est pas non plus mauvais. Comme avec tous les aliments sortant de l’ordinaire, il existe un contexte et une utilisation particulière, qui pourraient expliquer l’utilisation du lait lors de l’établissement du régime alimentaire félin. Si vous avez quelque doute que ce soit, il faut absolument consulter l’avis d’un vétérinaire. Comme pour tous les sujets qui touchent les animaux, les cas particuliers ne peuvent pas être étudiés en profondeur. Voici quelques explications concernant la consommation de lait de vache par les chats :

 

Les chats et leur rapport au lait

 

L’image du chat qui se régale du lait peut s’apparenter au mythe… mais, comme pour tout mythe, il existe une réalité qui y est rattachée. Le chat est un mammifère, il est donc nourri tout petit par sa mère, qui lui délivre alors une dose journalière de lait. Ce lait appartient à un chat et est naturellement prévu pour la consommation féline. Hors, le lait industriel est du lait de vache, qui est prévu pour le veau, et non pas pour le chat. Aucun lait animal n’est prévu pour être ingurgité par une autre espèce, et aucun animal n’est naturellement enclin à la consommation d’un lait étranger. Cela comprend l’Homme.

 

Le sevrage du chaton

 

 Lait pour les chats : Peut on donner du lait à son chat En dessous des 6 mois, un chaton non-sevré devra boire du lait, ou un ersatz de lait. Les boutiques animales et certains vétérinaires proposent un produit de remplacement, au format liquide ou format poudreux, comme pour nos bébés. Le chat devra alors être nourri au biberon. Passés ces 6 mois, le chat est sevré, et est naturellement enclin à consommer de l’eau le reste de sa vie. C’est à cette période que le chat, animal carnivore, est sensé partir chasser. Il arrête donc de boire le lait de sa mère et ne mange plus que de la viande. Hors, si on arrête la consommation de lait, il y a un fort risque de développer une intolérance plus ou moins forte envers le produit. Le corps du chat arrête de produire du lactase, l’enzyme qui permet à l’animal de digérer le lait, sous quelque forme que ce soit.

 

Lait pour les chats : Est-ce un poison ?

 

Il devient courant d’entendre le mot « poison » en référence au lait de vache. Le lait n’est pas un poison naturel pour le chat, mais il n’en a juste pas besoin dans son régime pour survivre. Un chat mangeant de la nourriture industrielle et buvant de l’eau vivra sans aucun problème une longue vie. Certains chats peuvent être amenés à préférer le lait à l’eau, puisqu’ils n’auront à leur disposition que de l’eau du robinet, qui peut être remplie de produits chimiques divers. Préférez donc de l’eau en bouteille.

 

Donner du lait à un chat : Les effets négatifs

 

Le lait est un produit fort en calories, si le chat en consomme trop, il y a un réel risque de surpoids. Si vous voulez vraiment donner du lait à votre chat, il vaudra donc mieux le diluer dans de l’eau en amont, afin de réduire les risques d’obésité. Il existe beaucoup de chats intolérants au lactose, c’est un fait important. Cette intolérance, également retrouvée chez les Hommes, peut avoir de réels impacts sur votre animal. Il peut être sujet aux diarrhées, aux troubles de l’estomac, aux flatulences, et aux crampes diverses. C’est pour ces raisons que le lait est en général prohibé par les vétérinaires. Il est totalement inutile de prendre des risques au niveau de la santé de votre animal. Même s’il ne connaît que quelques périodes de flatulences, vous lui aurez causé un stress sans fondement. Soyez avant tout responsable.

En soit, oui, vous pouvez donner du lait à votre chat. Mais ce n’est en aucun cas recommandé, ni même nécessaire dans son régime alimentaire. La seule exception concernant les produits laitiers, c’est le fromage. Il contient beaucoup moins de lactose que le lait, et réagit donc beaucoup moins violemment en cas d’intolérance. Pourquoi donner du fromage à un chat ? Certains animaux sont plus réticents que d’autres à l’idée de devoir avaler une pilule. C’est alors une bonne idée de cacher le médicament dans un bout de fromage, afin que le chat l’avale sans faire d’histoire.

Peut on donner du lait a un chat ? Lait pour chats

 

Education du chat : Les 5 erreurs les plus fréquentes dans l’éducation d’un chat

 

Le chat est et restera un animal foncièrement indépendant. Il ne faut cependant pas surestimer cette indépendance. Adopter un chat, ça ne veut pas dire que vous n’aurez rien à faire et qu’il s’occupera tout seul. Ce n’est pas un acte qu’il faut considérer à la va-vite. L’éducation d’un chat demande énormément de travail, surtout les premières années. Le reste de sa vie sera défini par son caractère, il pourrait très bien devenir extrêmement indépendant. Le chaton devra être accompagné dans sa découverte de nouveaux environnements et devra être éduqué, étape par étape. Vous allez devoir jouer avec lui et le nourrir, même s’il dort beaucoup, il a besoin de votre aide ! Voici 6 erreurs qu’il faut absolument éviter lorsque vous accueillez un nouveau chaton chez vous.

 

1/ Ne pas choisir une race qui correspond à votre quotidien

 

L’éducation d’un chat est importante et peut façonner le caractère de votre animal, mais vous ne pourrez jamais changer ses réactions instinctives, et elles sont différentes en fonction des races. Il devient alors vital de bien vous renseigner sur le style de vie des différentes races et choisir celle qui correspond le mieux à la vôtre. Si vous adoptez un chat dans un refuge, pensez à demander aux employés quel caractère possède tel ou tel chat. Ils auront plus d’informations que n’importe quel pedigree. Ne vous arrêtez pas à ses caractéristiques physiques. Il existe des chats calmes, et il existe des chats très actifs. Si vous n’êtes pas souvent chez vous, évitez d’adopter un chat appartenant à une race sportive, par exemple.

 

2/ Ne pas aller chez le vétérinaire

 

Quel que soit l’endroit duquel vous détenez votre nouvel ami, vous vous devez de rendre visite à un vétérinaire. Quel que soit la race de votre chat, il doit être examiné dès son entrée chez vous, et ensuite régulièrement tout au long de sa vie. Ces rendez-vous sont là pour vérifier que votre chat va bien, et serviront de sonnette d’alarme lorsque votre chat aura besoin de soins. La santé de votre chat doit être votre principale préoccupation lors d’une adoption. Visiter régulièrement le vétérinaire permet également à l’animal de reconnaître son médecin, et de s’habituer aux voyages. Lorsqu’il sera plus vieux, il sera beaucoup moins stressé à l’idée de se rendre au cabinet médical.

 

Eduquer un chaton, éducation du chat 3/ Ne pas faire stériliser l’animal

 

Cela peut paraître cruel, mais pour que votre chat soit heureux dans sa vie, il faut le faire stériliser (pour les femelles), ou castrer (pour les mâles). Ils seront plus confortables dans leur bien-être, vivront plus longtemps, et ne miauleront pas sans cesse pendant les périodes de chaleur. La chaleur est d’ailleurs l’un des problèmes. Stériliser votre chat lui permet de réduire son taux de stress et sa sensation d’inconfort lorsqu’il fait trop chaud, mais également les risques de cancers et d’agressivité.

 

4/ Attention à une education du chat trop brusque : Ne pas habituer le chat au changement

 

Les chats adorent leur routine, et dès que quelque chose la perturbe, ils ressentent un stress extrême. Il est donc important de prendre le temps d’acclimater votre chat au changement. Si vous déménagez dans quelques mois, commencez à bouger du mobilier, à faire disparaître des bibelots dans son lieu de vie, et le sortir une fois de temps en temps. Chaque occasion est bonne pour l’habituer au changement : un déménagement, un divorce, une naissance, un nouvel animal, etc.

 

5/ Education du chat : Ne pas lui proposer un environnement stimulant

Le cliché du chat endormi la majeure partie de la journée et totalement indépendant a toujours la vie dure. Un chat est actif, et il doit être stimulé afin de profiter au maximum de la vie. Un endroit rien qu’à lui peut être une bonne chose. Il pourra y dormir, y manger, et y jouer.

 

6/ Ne pas investir dans des essentiels

 

Afin que votre chat soit complètement épanoui, vous allez devoir lui proposer au minimum 2 choses. Commencez par lui fournir un arbre à chat compétent et pas trop petit. Il devra proposer un endroit où le chat pourra faire ses griffes, afin de les entretenir et de les rendre moins dangereuses. Si votre arbre ne vient pas avec un grattoir, vous pouvez soit en acheter un en supplément, soit le faire vous même, ce qui est très facile, il suffit de quelques cartons ! Le deuxième élément, c’est l’herbe à chat. Elle permet à l’animal de fortifier son système digestif. La stimulation provoquée par cette herbe à chat permet au chat de régurgiter les poils qu’il a pu avaler durant sa toilette. Elle est pratiquement indispensable pour les chats aux poils longs.

 Education du chat, erreurs à ne pas connaitre

Mon chat est maigre, santé chat

 

Mon chat est maigre, est-ce grave ?

 

Lorsque l’on prend soin de son chat, il est normal de s’inquiéter de temps à autre. Est-ce que mon chat dort suffisamment, est-ce qu’il mange assez, est-ce qu’il est heureux ? Ces questions peuvent être difficiles, et les réponses ne sont pas évidentes. L’aide d’un vétérinaire est bien souvent recommandée, mais vous pouvez aider au diagnostique en étudiant scrupuleusement le comportement de votre chat. Si votre animal avale habituellement son repas en 5 minutes et qu’il commence à faire son difficile, cela peut être un mauvais signe, par exemple. Est-ce que votre chat mange toujours autant mais perd tout de même du poids ? Il ne faut pas rester dans l’inconnu, car il est avant tout question de la santé de votre chat. Voici quelques conseils sur le sujet.

 

Reconnaître un chat en bonne santé

Il y a des signes qui ne trompent pas, et la santé de votre chat passe tout particulièrement par son aspect extérieur. Lorsque vous passez vos doigts le long de ses côtes, vous devez sentir les os, tout en sentant une petite couche de graisse qui les recouvre. Lorsque vous touchez la base de sa queue, vous remarquez encore une fois cette petite épaisseur de graisse, qui rend le toucher doux. Pareil pour sa colonne vertébrale, que vous pouvezsentir en laissant glisser votre main le long de son dos. Lorsque vous regardez votre chat de haut, vous voyez clairement une ligne de taille, et lorsque vous le regardez de côté, vous remarquez que la zone derrière les côtes est plus petite que sa poitrine.

Reconnaître un chat trop maigre

 

Un problème de santé survient lorsque vous ne sentez plus cette épaisseur de graisse qui caractérise le chat en bonne santé. Vous pouvez même voir les os de ses côtes ressortir, et ne sentir qu’une fine couche de peau entre vos doigts et sa cage thoracique. Vous voyez clairement des os au niveau de la base de sa queue, et la couche de graisse est encore une fois absente. Il en est de même pour sa colonne vertébrale, qui est voyante à travers ses poils. Vu du dessus, vous remarquez une ligne de taille très marquée, ainsi qu’un repli de peau sous ses côtes. Dirigez-vous directement chez le vétérinaire si vous avez l’impression que c’est le cas de votre chat. Attention cependant, cet examen reste superficiel, et certaines races de chats auront des propriétés physiques moins facilement analysables que d’autres. Consultez l’avis d’un professionnel avant de diagnostiquer votre animal.

 

Mon chat mange moins, est-pour cette raison qu’il est maigre ?

 

Si vous remarquez un clair changement dans l’alimentation de votre chat, commencez par analyser son espace cuisine. Vous n’aimeriez pas manger dans une assiette sale, et votre animal non plus ! Vous n’aimeriez pas manger une nourriture périmée, et votre chat non plus ! Si vous servez par exemple des croquettes, pensez à les entreposer dans un récipient sous-vide. Il aidera à garder la nourriture fraîche. Nettoyez sa gamelle régulièrement, au minimum une fois par semaine pour les aliments secs, et après chaque repas pour les repas humides. Changez son eau au moins une fois par jour, afin d’éviter le dépôt de poils et d’autres débris. Enfin, veillez à respecter une distance de sécurité entre sa litière et sa gamelle ! Vous n’aimeriez pas manger dans vos toilettes.

Créer un environnement sain

 

Tout le monde aime pouvoir manger calmement et à son rythme, y compris votre chat. Il lui faut une pause repas sans bruit, et sans interruption, que cela soit par vous ou d’autres animaux. Certains chats peuvent devenir dépressifs lorsque vous vous absentez trop souvent, pensez donc à un pet-sitter qui prendra soin de votre animal. Une grève de la faim animale n’est pas si rare ! Il se peut également que votre chat vieillisse, passé 11ans, les félins ont tendance à maigrir, ou à grossir, cela dépend des races et des caractères. Leur sens olfactif déclinant et une infection dentaire pourraient être les grands coupables.

 

Mon chat est-il malade ?

 

Encore une fois, il est important de pouvoir compter sur l’avis d’un vétérinaire en cas de doute. Chaque chat est unique et a besoin d’un suivi personnalisé. Sachez que certains cas d’anorexie ont été diagnostiqués chez des chats, c’est un sujet sérieux. Votre animal pourrait également souffrir d’une maladie gastro-intestinale quelconque, ce qui lui ferait perdre du poids au fil du temps. Les allergies alimentaires et les intolérances sont également des causes majeures. Peut-être que les intestins de votre animal sont infestés de parasites ! Ne laissez jamais un doute planer !

Mon chat est maigre, santé du chat

Chat chasseur de souris : Pourquoi le chat est un chasseur de souris qui aime jouer avec toi ?

 

Chat chasseur de souris : Mon chat joue avec et me ramène ses proies

 

Les chats naissent avec un fort instinct de chasseur, et de prédateur. La nuance qu’il n’est pas toujours facile à assimiler, c’est que, si les chats chassent, ce n’est pas toujours pour se nourrir. Tuer une proie et la dévorer sont deux actes appris à un jeune âge, ce n’est pas sa faim qui va le pousser à chasser. Votre chat pourrait bien être le meilleur prédateur du monde félin, sans pour autant avoir goûté à une seule goutte de sang de toute sa vie. Explications.

 

Mon chat joue avec ses proies

 

Nous apposons bien souvent nos propres vues sur le monde animal, et lorsque nous voyons un chat jouer avec une souris qu’il vient de chasser, nous pensons immédiatement à de la cruauté. Pourtant, le chat ne fait que suivre son instinct. Si le chat joue avec cette souris, c’est qu’il pense qu’elle peut être dangereuse. Si votre chat chassait un lapin, il lui délivrerait sans aucun doute la morsure fatale en un rien de temps. Les félins tuent leurs proies en leur mordant la colonne vertébrale.

Le lapin est rapide et représente une menace moindre : il se défend que très peu. La souris, d’un autre côté, a tendance à mordre pour essayer de se sortir d’un mauvais pas. Le chat doit alors jongler avec la bête, trouver un moyen de lui mordre le dos, tout en évitant de perdre un œil. Afin de mordre son cou, le chat doit momentanément relâcher la souris, lui laissant l’opportunité de s’enfuir. Puisque le chat a un court museau, le tout peut prendre un moment.

 

La notion de jeu

 

Nous touchons à un sujet très philosophique, mais le « jeu » n’est pas synonyme de divertissement pour le chat. Le jeu est un outil d’apprentissage. Votre animal affûte ses talents de chasseur lorsqu’il joue avec ses proies, tout comme il peut s’exercer lorsqu’il joue avec sa famille, ou avec n’importe quel objet qui bouge dans son environnement. Lorsqu’un chat est réellement affamé, il ira chasser afin de se nourrir, mais c’estLe chat et les souris : Pourquoi mon chat joue t-il avec ses proies un cas rare chez le chat domestique. Lorsqu’un chat n’a pas faim, il ira chasser afin de perfectionner ses talents. Les chatons apprennent très tôt à développer leur coordination de mouvement et la synchronisation à la vitesse de la proie. Ils apprennent à juger leur adversaire, à force d’expérience.

 

Mon chat me ramène ses proies

 

Le chat doit donc apprendre à chasser, et cela passe bien souvent par l’aide de la mère. La chatte ramènera des souris aux chatons afin qu’ils puissent s’entraîner sur la proie facile. C’est une des raisons qui peuvent pousser un chat à vous ramener une proie : pour que vous puissiez exercer vos talents de chasseur. C’est d’ailleurs pour cela que la majorité des cas recensés concernent des chattes stérilisées. Ce « cadeau » n’est pas offert en vain. Puisqu’elle n’a pas de petit auquel enseigner tout ce qu’elle sait, la chatte choisira ce qui s’en rapproche le plus : vous. Elle sait que, bien évidemment, vous ne pourriez jamais attraper cette délicieuse souris par vous-même ! Alors, avant de gronder votre chat pour ses habitudes sordides, considérez son point de vue, qui provient d’un instinct de survie très évolué.

 

Un environnement stérile

 

Le chat est donc un prédateur aguerri, et il se retrouve dans un appartement propre, sans souris. Sans aucune proie à vue de nez, votre chat va avoir besoin de stimuler son instinct naturel. C’est pour cela que certains animaux vont se retrouver à attaquer leur maître. Ils vont chasser des doigts de pieds, des mains, et pourraient même chasser des êtres imaginaires, cachés sous des draps, situés de l’autre côté de la table, et ainsi créer un vrai ouragan d’objets volant de tous les côtés. Comment éviter un tel comportement ? C’est simple : jouez avec votre chat ! Il va falloir vider toute son énergie, et trouver des jouets intéressants qu’il sera ravi de pouvoir chasser. Laissez-le courir et tuer cette souris en mousse ! Les magasins ont toutes sortes d’objets qui pourront rediriger l’instinct de votre animal vers un jouet inoffensif, plutôt que vers vos fleurs. Il est même très simple d’en créer par vous-même, une simple ficelle réussira à attirer l’attention de votre félin. Elle stimulera l’instinct chasseur de votre animal, qui n’aura plus aucune raison de chercher une proie en dehors de son environnement. Cela devrait également réduire les risques de morsures lorsqu’il aura besoin de dépenser son énergie.

Chat chasseur de souris : Pourquoi mon chat joue t-il avec ses proies ?

Caresser un chat, comment caresser un chat

 

Comment caresser son chat ?

Les bons gestes à suivre

 

Bien souvent, le fait de caresser un animal est un acte spontané, et empreint de tendresse, seulement, votre chat ne le voit pas de cet œil là. Imaginez que vous soyez en train de dormir et que vous vous fassiez réveiller par un ami qui vous caresse les cheveux… Plutôt étrange, non ? Il faut se dire que le chat a le même schéma en ce qui concerne vos approches tactiles. Il y a certains endroits plus confortables pour l’animal, mais également certains moments plus propices au bon déroulement de votre élan de tendresse. Il est important de suivre les conseils suivants, et de les apprendre aux plus jeunes. Comme toujours, ces pratiques peuvent varier d’un chat à l’autre, mais leur instinct suivra toujours un schéma similaire.

 


1. Caresser un chat sans le brusquer ou l’agresser

 

Chat caresse, comment caresser un chatIl faut à tout prix éviter « l’agression » de l’animal. Il faut entendre par là un geste qu’il n’aimera pas, qu’il considérera malvenu. Il ne faut par exemple pas courir après votre chat pour lui délivrer la caresse que VOUS voulez tant lui offrir. La plupart du temps, il faudra préférer l’approche plus douce, et le laisser venir à vous. Les chats sont des animaux craintifs, dans la nature ils sont à la fois chasseurs et chassés, ils ont donc un instinct de protection très développé. Si vous voulez toucher un chat, vous devrez le laisser vous sentir afin qu’il soit confortable en votre présence. Cela devient de moins en moins vrai au fil des années que vous passez avec lui, mais il faut toujours délivrer votre caresse avec tact et sans le brusquer.

 

2. Quelques exemples d’approches pour caresser un chat

 

Un félin peut réagir instinctivement à n’importe quel geste que vous ferez. Si vous ne connaissez pas l’animal, tendez doucement votre main vers lui pour qu’il puisse vous jauger. S’il ne réagit pas ou vous fixe fermement, il vaudrait mieux retenter l’expérience à un autre moment. Si le chat miaule et se frotte contre vos doigts, c’est le feu vert !
Parfois, c’est le chat qui viendra chercher des caresses. Cela se traduit bien souvent par un langage corporel explicite. L’animal viendra poser sa tête contre vous, ou cognera son museau contre votre bras. Même si vous êtes occupé et que vous ne souhaitez pas passer 5 minutes à grattouiller votre chat, il est bon de lui offrir une ou deux caresses, juste pour bien lui faire comprendre que vous ne l’ignorez pas (ce qui pourrait le frustrer et diminuer ses signes d’affection).

 

3. Où caresser un chat ?

 

Le menton reste un endroit à privilégier. Vous pouvez le caresser doucement à l’aide de vos doigts, tout spécialement à la jonction entre la mâchoire et le crâne. Si le chat appuie contre votre main, c’est qu’il apprécie le geste.Le menton reste un endroit à privilégier. Vous pouvez le caresser doucement à l’aide de vos doigts, tout spécialement à la jonction entre la mâchoire et le crâne. Si le chat appuie contre votre main, c’est qu’il apprécie le geste.

Comme la plupart des animaux, l’espace entre, et derrière, les oreilles peut être grattouillé sans peur. Une simple pression à l’aide de vos doigts sera suffisante. Si le chat appuie contre votre main, c’est qu’il vous considère comme étant sien.

Vous pouvez également passer votre pouce sur ses joues, derrières ses moustaches. Tous ces gestes sont un bon moyen pour préparer une séance de caresses.

Si votre animal en veut encore, vous pouvez passer aux exercices plus appuyés, comme celui qui consiste à faire glisser le dos de votre main sur le côté de son visage. S’il ronronne, cela veut dire qu’il s’abandonne à vous et vous êtes le maître. Vous pouvez alors le caresser un chat du front à la queue, en faisant bien attention à ne pas changer de direction, ce qui peut être frustrant pour l’animal. Si vous ne connaissez pas le chat, évitez le ventre et les pattes, qui sont à réserver à un maître averti.

 

4. Comment savoir si une caresse est appréciée ?Comment caresser un chat

 

Le chat est très communicatif, et il vous fera savoir si vos caresses sont source de bonheur ou de crispation. Le signe évident de tendresse, c’est le ronronnement. Le chat ronronne pendant des moments de sociabilité, et s’il le fait en agitant ses hanches, ses chevilles ou sa tête, c’est qu’il VEUT être caressé. Plus le ronronnement est fort, plus votre chat est heureux. Attention cependant, un chat peut vite se lasser, ce qui peut amener à un inconfort physique.
Au contraire, si votre chat n’aime pas vos caresses, il pourrait doucement vous griffer ou vous mordre. Il existe pourtant plusieurs signes avant ces blessures légères. Si ses oreilles s’aplatissent sur sa tête, si sa queue vibre, s’il grogne, ou qu’il bouge un peu trop, arrêtez.

Comment caresser un chat, comportement du chat

Chat et sapin de Noël : 5 astuces pour préserver votre arbre de Noel de votre chat

 

Chat sapin : 5 conseils pour convaincre son chat de ne pas toucher l’arbre de Noël

 

Toute personne ayant un chat chez elle le sait, il est quasiment impossible de passer une journée sans que la solidité d’un objet ne soit testée par l’animal. L’arbre de Noël est une grande tentation pour le chat : il est grand, il est coloré, il est parfois lumineux, et il dégage une odeur étrange. Tous les sens du chat lui ordonnent de sauter dessus, et c’est quelque chose qu’il faut absolument éviter, autant pour la propreté de votre logement que la santé de votre compagnon. Il va falloir accepter quelques compromis afin de ne pas créer l’arbre à chat le plus tentant du monde.

 

Chat et sapin : Eloigner son chat du sapin de NoëlRevoir ses ambitions à la baisse

 

C’est la première déception qui pourra affecter votre projet. Si vous avez un chat, il vaudrait mieux opter pour un sapin artificiel. Le vrai sapin possède des aiguilles qui peuvent blesser votre chat. Elles peuvent le griffer, voire même lui rentrer dans la peau ou les yeux, mais elles peuvent également être toxiques si jamais votre chat se décide à les mâchouiller. Cela ne veut en aucun cas dire qu’un sapin artificiel sera bon pour votre chat s’il décide de se faire les dents dessus, mais il reste moins dangereux. Sachez également qu’un petit sapin représentera une cible moins tentante pour votre chat. S’il saute dessus et fait tomber la structure, un sapin miniature sera évidemment moins dévastateur.

 

Attention aux fausses solutions

 

La majorité des chats n’aiment pas le papier aluminium, c’est un fait. Pourtant, créer des douves autour de votre arbre ou en recouvrir le tronc n’est pas recommandé. Même s’il n’aime pas la matière, votre chat bravera ce nouvel ennemi afin d’atteindre son but premier : l’arbre le plus tentant de son petit monde. Une autre méthode consiste à encercler l’arbre avec une mini barrière en métal. Elle pourrait empêcher un chien de déranger vos décorations, mais cela ne fera que ralentir votre chat. Il pourra grimer et sauter jusqu’aux branches sans problème. Enfin, évitez à tous prix les différents gadgets électriques, qu’ils fonctionnent à base de sons ou de petites décharges électriques. Ce n’est pas le bon moyen pour éloigner votre chat, cela à même tendance à le stresser et est très mauvais pour sa santé ! Il pourrait développer des problèmes comportementaux graves, juste pour une décoration de Noël.

 

Bien choisir l’endroit de l’installation

 

C’est une évidence, et pourtant il est facile de l’oublier : plus votre chat trouvera un endroit par lequel atteindre l’arbre, plus il sera tenté de sauter dessus. Le meilleur endroit serait une pièce dans laquelle le chat ne peut pas entrer, ou une pièce qui peut être fermée au besoin. Si vous pouvez trouver une attache quelque part dans votre logement, c’est encore mieux. Si vous avez par exemple une peinture accrochée au mur, il peut être intéressant de la décrocher, et d’amarrer votre arbre sur l’accroche murale, afin d’éviter un accident. En complément, il peut être bon d’opter pour un support solide au sol. S’il n’est pas esthétiquement plaisant, vous pourrez toujours placer un tissus par dessus la structure. Enfin, privilégiez les coins de pièces, bien éloignés d’autres meubles pouvant servir d’appui pour un saut malencontreux.

 

Chat et sapin de Noël : 5 astuces pour préserver votre arbre de Noel de votre chat Habituer le chat à la présence de l’arbre

 

Le chat est, comme l’Homme, un animal qui aime ses habitudes. L’apparition d’un objet du jour au lendemain va très certainement attirer son attention. Il pourrait être intéressant d’installer l’arbre très tôt, mais sans décoration. Cela permettra au chat de s’habituer à la nouvelle présence, sans trop le tenter avec de multiples couleurs et reflets. Une fois qu’il s’est habitué et que vous lui avez appris à ne pas y toucher, vous pourrez décorer l’arbre, en faisant bien attention à ne pas surcharger le bas du sapin. Plus les décorations sont basses, plus votre chat sera tenté de jouer avec.

 

Quelques astuces supplémentaires

 
♦ Lorsque vous décorez l’arbre, soyez sûr que votre chat ne vous regarde pas. S’il vous voit déplacer les boules de Noël, il va penser que c’est un jeu. Évitez d’ailleurs les ornements trop voyants, comme ceux qui brillent ou bougent trop.

♦ Préférez les attachements solides, une simple ficelle ne résistera pas au poids de votre animal.

♦ Puisque les branches de l’arbre peuvent être toxiques, vous pouvez les asperger de produits anti-mâchouillements afin de réduire l’intérêt de votre chat.

♦ Occupez votre chat suffisamment pour qu’il ne s’intéresse pas à votre sapin. Si vous jouez avec lui !

Chat sapin de Noel : Comment convaincre son chat de ne pas toucher le sapin de Noël

1 2 3 14

Rechercher

+