Comment accueillir un chaton
Comment accueillir un chaton ? C’est décidé, vous sautez le pas de l’adoption ? Vous avez décidé d’adopter un chaton, mais vous ne savez pas comment vous y prendre afin d’accueillir cette petite boule de poils dans les meilleures conditions ? Voici donc, pour vous aider, tous nos conseils et astuces !

Comment accueillir un chaton ? 

L’âge légal de vente d’un chaton 

Tout d’abord, il faut savoir que l’âge légal d’adoption en France est de 8 semaines, or il est conseillé d’attendre au moins 12 semaines avant de séparer les chatons de leur mère. En effet, la mère a un rôle essentiel dans l’éducation de ses chatons et sans sa présence, les chatons risquent de présenter des comportements inadaptés dans leur vie future. La mère apprend à ses chatons à se calmer, à contrôler leur morsure et leurs griffes, etc. Autant d’apprentissages essentiels qui, s’ils ne sont pas acquis, rendront la cohabitation avec votre chaton plus ou moins compliquée. En effet, vivre avec un chat mal sevré peut devenir réellement problématique.

Quels matériels prévoir pour recevoir son chaton ?

Dans un second temps afin d’accueillir votre chaton dans les meilleures conditions, il est nécessaire de lui installer un espace à lui. Préférez les endroits en hauteur que les chats affectionnent particulièrement.
De plus, il est nécessaire de lui proposer des gamelles d’eau et de nourriture à volonté.

Nos astuces

Concernant la nourriture, il est essentiel de lui acheter une alimentation adaptée à ses besoins physiologiques. Votre chaton est en pleine croissance et doit donc avoir des croquettes adaptées.

Une litière devra aussi être mise à disposition et elle ne devra pas être située à proximité de son coin repas.
Pour finir, il est fortement recommandé d’acheter des jouets divers et variés à votre chaton afin de le stimuler et de le dépenser suffisamment. Un griffoir peut aussi être mis à disposition situé de préférence au milieu d’une pièce.

Comment accueillir un chaton

Quels conseils pour son bien-être ?

Pour finir, il sera important de prendre rendez-vous avec votre vétérinaire afin de s’assurer de sa bonne santé, mais également mettre à jour ses vaccins, son vermifuge, ainsi que son traitement antiparasitaire.
Puis, afin de garantir le bien-être de votre chaton, il sera essentiel de respecter ses temps de repos, et ainsi de ne pas le déranger quand il dort. Préférez des interactions avec lui lors de ses phases d’éveil.

Bonus : Attention aux caresses excessives !

Avoir envie de papouiller son chaton est logique et très compréhensible, mais il faut savoir reconnaître les signaux de votre chaton afin de vous assurer que cette prise de contact est vécue positivement par ce dernier. Ainsi donc si votre chaton, lors de vos câlins, ne se sent pas à l’aise, cherche à fuir ou montre des signes d’irritation, il sera alors important de stopper cette prise de contact et de laisser votre chaton tranquille pour qu’il se calme. Un chaton sur-manipulé peut rapidement devenir agressif et perdre la confiance qu’il a en vous.
Comment accueillir un chaton ?
Ouie du chat : Quels sons percoit l'oreille du chat

Ouie du chat : Comment nos chats entendent-ils ? Les chats entendent mieux que nous, mais jusqu’où ce sens est-il développé chez cette espèce ?

L’ ouïe du chat : Deux particularités incroyables de l’oreille du chat

Les chats ont une ouïe très fine, ce sens très développé chez cette espèce se caractérise par deux capacités très intéressantes.

Ouie du chat : Les chats peuvent entendre des sons inaudibles par nous, les Humains

En effet, les chats sont capables d’entendre des sons que nous Humains n’entendons pas. Chaque son à une fréquence et cette fréquence se mesure en Mégahertz. Les Humains ont la capacité d’entendre des sons allant jusqu’à 20 000 Hz, alors que nos amis les chats ont une ouïe beaucoup plus développée à ce niveau. Leur ouïe peut entendre des fréquences sonores allant jusqu’à 60 000Hz !

Par ailleurs les chats ont même une ouïe plus fine à ce niveau que les chiens. Les chiens entendent des fréquences allant jusqu’à 50 000 Hz, en comparaison.

Cette capacité leur permet donc de percevoir des sons qui ne nous sont pas accessibles. Les chats, tout comme les chiens, peuvent donc entendre les ultrasons, ce qui nous est impossible à notre niveau.

Les chats peuvent pivoter leurs oreilles pour mieux localiser l’origine d’un son !

Une autre capacité, également assez incroyable, est que les chats sont capables de faire pivoter leurs oreilles indépendamment l’une de l’autre, grâce à des muscles situés au niveau de leurs oreilles. Cela leur permet ainsi de mieux localiser l’origine d’un son. Cette capacité est essentielle au chat car en tant que prédateur il doit être capable de localiser une proie avec le plus de précision possible ! Par ailleurs, les chiens ont eux aussi cette capacité.

A retenir :

  • Les chats ont une ouïe beaucoup plus fine que nous, les Humains
  • Les chats sont capables d’entendre des sons inaudibles par les Humains
  • Les chats peuvent faire pivoter leurs oreilles afin de mieux localiser l’origine d’un son

Ouie du chat : Quels sont les sons perçus par les oreilles du chat ?

Pourquoi mon chat bave, mon chat bave

Pourquoi mon chat bave ? Vous avez remarqué que votre chat bavait de façon excessive et donc anormale. Pour mieux comprendre ce comportement et savoir comment réagir voici, pour vous aider, les principales causes de l’hypersalivation.

Cause n°1 – Pourquoi mon chat bave :

 Un problème de santé

Si votre chat bave de façon anormale, il est important de vérifier si votre animal est en bonne santé. L’hypersalivation peut être causée par divers problèmes de santé, comme des problèmes dentaires, ou encore des ulcères. Une consultation chez votre vétérinaire et un examen général de votre chat, en analysant son poids, son comportement ou encore sa dentition sont alors à conseiller.

Cause n°2 – Pourquoi mon chat bave : 

Mon chat est anxieux

L’hypersalivation peut aussi avoir une cause comportementale. En effet, il est possible d’observer une hypersalivation chez votre chat en cas de stress ou d’anxiété. Cela peut être visible lors d’un trajet en voiture, par exemple, si ce dernier n’a pas été suffisamment habitué. Dans ce cas, l’hypersalivation n’est qu’un symptôme et pour le régler il faudra s’intéresser à l’origine du stress afin de modifier l’environnement de votre chat ou mettre un place une habituation afin qu’il se sente mieux.

Cause n°3 : Mon chat est heureux

Une autre cause à la salivation excessive peut être tout simplement déclenchée quand votre chat est heureux. En effet, si lors d’une séance de câlins vous remarquez que votre chat se met à ronronner et à baver, sachez que cela est normal et reflète d’un état de bien-être.

Que faire si mon chat bave excessivement ?

En conclusion, si votre chat bave beaucoup vous devez tout d’abord réfléchir à la cause de ce problème. L’hypersalivation n’est finalement qu’un symptôme qui reflète soit un problème de santé, soit un état émotionnel fort. Dans tout les cas n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire et / ou un comportementaliste félin qui vous aidera à comprendre l’origine de ce problème et vous permettra de trouver des solutions adaptées et efficaces.

 

Pourquoi mon chat bave ?

Chat et javel : Pourquoi les chats aiment ils la javel

Chat et javel : une grande histoire d’amour ? Vous vous demandez pourquoi nos chats sont autant attirés par l’odeur de la javel ? Vous le savez sûrement, nettoyer les malpropretés de votre chat avec un produit à base de javel aura pour effet de le stimuler à marquer à nouveau dans cette zone. Mais, savez-vous pourquoi les chats aiment-ils tant l’odeur de la javel et pourquoi cela leur donne envie de marquer cette odeur ?
 

Chat et Javel : Pourquoi les chats aiment-ils la javel ?

 

Les chats, comme d’autres animaux, sont particulièrement sensibles à l’odeur de la javel, cela leur donne envie de faire leurs besoins afin de couvrir cette odeur, mais pourquoi ? Et bien cela viendrait de la composition chimique du produit.

En effet, il est intéressant de savoir que le PH de ce produit est très proche de celui de l’urine. Nous pensons donc que les chats, avec leur odorat particulièrement développé, prendraient cette odeur pour de l’urine, ils chercheraient donc à couvrir cette odeur en la marquant.

 

Chat et javel : La javel peut elle être dangereuse pour nos chats ?

 
Oui ! La javel est un produit qui peut être nocif pour nos animaux et nos chats en particulier, surtout s’il est ingéré.
Ainsi donc, il est fortement déconseillé de nettoyer avec de la javel. D’ailleurs, sachez qu’il existe une multitude de produits désinfectants et surtout beaucoup moins dangereux et toxiques pour nos animaux.

Info pratique : Si votre chat ingère de la javel, il est essentiel de contacter votre vétérinaire et/ou le centre anti-poison animal proche de chez vous.

En conclusion, plutôt que de dire que les chats aiment l’odeur de la javel, il serait préférable de mettre en avant le fait que cette odeur leur rappel l’odeur des souillures d’un autre chat, rival, qu’il faut donc masquer. C’est pourquoi les chats auront une forte tendance à faire leurs besoins là ou vous aurez nettoyé avec de la javel. De plus, ce produit peut être dangereux pour votre chat, surtout s’il est avalé. Donc, préférez un produit sans javel, comme le vinaigre blanc, pour procéder au nettoyage de votre maison et ainsi garantir le bien-être de votre animal.

Chat et javel : Pour les chats aiment la javel

Griffure de chat : Comment soigner la griffure de chat

Il faut savoir que la griffure de chat peut être dangereuse pour les Humains. En effet, les griffures de chat peuvent transmettre des maladies ou encore s’infecter. Voici donc les gestes à avoir en cas de griffures de chat.

Griffure de chat : désinfecter la plaie 

Le premier réflexe à avoir si vous vous faites griffer par un chat et de désinfecter immédiatement la plaie. Après avoir lavé la griffure de chat avec une eau savonneuse, vous pourrez alors utiliser un antiseptique classique.

Les risques d’une griffure de chat

Les griffures de chat peuvent être vectrices de maladies, comme la maladie des griffes du chat ou encore la pasteurellose (qui touche principalement les nourrissons et les personnes immunodépressives). Ces deux maladies sont bactériennes. La sporotrichose, une maladie causée par un champignon, peut également être transmise en cas de griffure.

ZOOM sur la maladie des griffes du chat :  Il faut savoir que la maladie des griffes du chat est assez courante. En effet, une étude a démontré qu’environ 40% des chats européens sont porteurs de cette bactérie à un moment donné de leur vie. Il est alors recommandé de traiter votre chat contre les puces afin de limiter les risques.

De plus, en cas de griffure de chat, il est recommandé de s’assurer que votre vaccination antitétanique est bien à jour.

En cas de doute : consulter votre médecin

Dans tous les cas, si vous vous faites griffer au niveau des yeux, il est recommandé de contacter votre médecin. De même, si suite à la griffure vous présentez des symptômes tels que de la fièvre, une fatigue anormale, des ganglions ou encore si la plaie cicatrise mal, il est également recommandé de consulter votre médecin.

Pour finir, attention aux enfants qui sont souvent les plus touchés par les griffures de chats. Par ailleurs, sachez qu’il n’existe pas de vaccin pour se protéger des griffures de chats. La prévention reste alors le meilleur moyen d’éviter les problèmes.

En conclusion, si votre chat présente des comportements agressifs, n’hésitez pas à faire appel à votre vétérinaire et/ou un comportementaliste félin qui vous aidera à comprendre pourquoi et comment régler ou atténuer le problème.

Griffure de chat : Comment soigner la griffure de chat ?

Les chats savent-ils nager

Les chats savent ils nager ? Cette question, une majorité de propriétaire de chats ont du se la poser. Alors si vous aussi vous avez déjà vu votre chat complètement paniqué à l’idée de tomber dans l’eau ou si vous craignez que votre chat ne se noie car vous habitez à proximité d’une rivière ou autre, voyons les différentes opinions qui existent sur ce sujet.

Les chats savent ils nager ?
Et bien, ils sont capables de nager !

Et bien oui ! De façon innée les chats sont capables de nager, même si ce n’est pas leur spécialité première. En réalité, cette compétence est instinctive, votre chat n’a donc pas besoin de l’apprendre à nager. La nage est un réflexe automatique qui se mettra en place s’il tombe à l’eau et ce pour en sortir au plus vite.

De plus, le chat en tant que prédateur peut être incité à se rapprocher de l’eau afin de pêcher, même si la plupart des chats prendront grand soin de rester dans une zone où ils “ont pattes”. D’autres, plus téméraires, pourront être beaucoup plus débrouillards et ainsi se mettre à nager afin d’atteindre leur objectif de chasse.

Le risque de noyade reste présent 

Le véritable danger pour un chat n’est donc pas de tomber à l’eau et de couler. En réalité, le risque serait plutôt lié à l’épuisement si votre chat tombe l’eau et ne parvient pas à en sortir, par exemple si votre chat tombe dans une piscine bâchée, etc. Un autre risque potentiel vient de l’hypothermie. En effet, si votre chat tombe dans une eau très froide, il est tout fait possible qu’il se noie car, à cause du choc thermique, il lui sera difficile voir impossible de nager pour s’en sortir.

Mais pourquoi les chats n’aiment pas nager ?

Les chats de façon générale ne sont absolument pas fan de l’eau et rares sont ceux qui iront volontairement dans l’eau. Cependant, il faut savoir que cela n’est pas fondamentalement impossible. En effet, certaines races de chats sont réputées pour apprécier davantage l’eau que d’autres. Cela viendrait probablement de leur origine. Le plus connu reste le chat du turc de Van, originaire de Turquie. Cette race de chat est aussi surnommée le “chat nageur”. Mais le Bengal, l’Angora turc ou encore l’Abyssin sont également des races réputées pour “apprécier” l’eau.

En conclusion, bien que la majorité des races de chat n’aiment pas nager, ils ont tous cette capacité en eux et ce de façon instinctive.

Les chats savent ils nager ?

Mon chat dort tout le temps

 

Mon chat dort tout le temps

Lorsque l’on passe la semaine à travailler et que l’on souhaite profiter du week-end pour passer du temps avec son chat, il peut être frustrant de constater qu’il passe son temps à dormir. Est-ce qu’il dort autant en semaine, est-ce que c’est normal, est-ce un signe de mauvaise santé ? Toutes ces questions peuvent trouver réponse grâce à un simple constat : votre chat n’est pas humain. Nous avons tendance à humaniser nos amis les animaux, et il serait facile de penser que nos 7-8 heures de sommeil sont suffisantes pour tous les mammifères. En réalité, la plupart des chats dorment environ 16 heures par jour ! Ce chiffre a même tendance à grimper lorsqu’il s’agit d’un chaton ou d’un vieux chat. Il est alors facile de se dire que votre chat dort en permanence. Puisque c’est un peu vrai.

Pourquoi ce besoin de sommeil ?

Mon chat dort tout le temps, dois-je m’inquiéter ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le passe-temps favori d’un chat n’est pas la chasse à la souris, mais bien la sieste. Ces temps de pause sont constants, et nos amis les félins y excellent ! Il faut garder en tête que les animaux agissent à l’instinct. Dans la nature, un chat sauvage se doit de chasser sa propre nourriture. Peu importe qu’il s’agisse d’un tigre du Bengal ou d’un chat sauvage, ils doivent tous les deux trouver un moyen pour se procurer de la viande. Cette chasse prend beaucoup de temps, et ces animaux dépensent énormément d’énergie durant le procédé.

Il n’est pas rare qu’une proie échappe à l’emprise du chasseur, s’en suit alors une course poursuite épuisante. Les siestes permettent alors au chat sauvage de conserver toutes ses forces durant la journée, il pourra ainsi chasser à n’importe quel moment afin de récupérer son déjeuner, ou son dîner, dès qu’il se présente à lui.
Cet instinct est également présent chez le chat domestique. Même s’il n’a pas besoin de chasser sa nourriture, puisqu’elle arrive toute préparée dans un bol, son besoin naturel de se reposer et conserver son énergie est toujours là. C’est donc pour cela qu’un chat dort en moyenne jusqu’à 16 heures par jour, juste au cas où une proie se présente durant les 8 autres heures de la journée.

Les chats, des êtres nocturnes ?

Mon chat dort tout le temps, est-ce normal ?Il existe un mythe dans le monde animal, qui dit que le chat est un prédateur nocturne. Cela est faux. Le chat est un prédateur crépusculaire. Il n’est donc pas actif et réveillé durant toute la nuit, il est actif lors du lever et du coucher du soleil. Dans la nature, ce sont les meilleurs moments pour chasser leur nourriture. Cela est durement ancré dans leur cycle du sommeil, qu’ils soient sauvages ou domestiques. Le comportement génétique d’un chat de maison est identique à celui qu’on peut trouver dans la nature, cela peut expliquer pourquoi vous voyez très peu souvent votre chat réveillé.

Mon chat dort tout le temps : quand s’inquiéter ?

 

Si votre chat dort réellement plus que d’habitude, cela pourrait être un symptôme de maladie. Gardez bien en tête qu’il est tout à fait normal pour un chaton de dormir davantage, ses hormones de croissance agissent durant le sommeil, il est donc vital pour lui de dormir le plus souvent pour bien se développer. Les vieux chats dorment également plus, c’est un procédé normal qui accompagne le vieillissement de tout être sur Terre. Un vieux chat, tout comme un jeune chat, peut dormir jusqu’à 18h par jour.
Dès que vous avez l’impression que le cycle de sommeil de votre chat est anormal, vous devez contacter votre vétérinaire, qui pourra vous rassurer ou détecter un problème. Si une augmentation du temps de sommeil est noté, un simple examen, que vous pouvez faire vous même, peut aiguiller vers une explication. Si vous examinez les gencives de votre animal et remarquez qu’elles sont très pales, cela pourrait être un signe d’anémie. L’anémie est une maladie mortelle pour le chat, il est donc, encore une fois, vital de demander l’avis d’un professionnel !

Une vie tranquille

Si toute maladie est écartée, c’est bien que votre chat a juste un besoin de sommeil plus développé que le vôtre. Les chats adorent les siestes, c’est tout à fait normal. S’il n’existe aucun signe de maladie, de détresse ou de désintérêt complet pour le jeu, vous ne devriez pas vous inquiéter pour votre chat. S’il dort plus longtemps, c’est peut-être aussi parce qu’il n’y a rien qui le rend actif ? Afin de réduire ses siestes, pensez à enrichir son environnement avec quelques jeux interactifs.

Mon chat dort tout le temps

Perte de poil chat : Mon chat perd ses poils

Perte de poil chat :  Mon chat perd ses poils

Vous avez remarqué que votre chat perd ses poils de façon importante, voire anormale ? Tout d’abord, il faut savoir que la perte de poil chez le chat est normale tant qu’elle n’est pas excessive, c’est à dire qu’elle reste non perceptible sur le pelage de votre chat. De plus, vous remarquerez logiquement une perte de poil plus importante en période de mue. Cependant, si vous constatez des pelades, c’est à dire des pertes de poils localisées sous forme de plaques, ou autres problèmes de peau comme des rougeurs ou encore des démangeaisons, il sera important de consulter votre vétérinaire afin d’en déterminer la cause et de trouver le traitement adapté.

Pour vous aider, voici des causes possibles aux pertes de poils chez votre chat

Perte de poil chat : Et si c’était un problème alimentaire ?

 

Une alimentation inadaptée est souvent la cause de problèmes de peau, entraînant une perte de poil. Le chat est un carnivore strict, son alimentation doit donc être adaptée à ses besoins physiologiques. De plus, les matières premières (notamment la viande ou le poisson) composant l’alimentation de votre chat devront être de qualité premium et les plus digestes possibles.

 

Perte de poil à chat :  Les problèmes de stress

 

Le stress peut également avoir des conséquences sur la santé de votre chat. Un stress important ou prolongé peut se traduire en problèmes de peau, grattages ou léchages excessifs, entraînant parfois des pertes de poils plus ou moins importantes.

De plus, un animal stressé sera sensible aux maladies et parasites car le stress diminue sa capacité à lutter contre les maladies. Votre chat peut stresser pour plusieurs raisons : un environnement inadapté, un changement de routine, des agressions répétées, etc. Dans tous les cas, il sera nécessaire d’identifier la cause du stress afin de trouver des solutions pour aider votre chat, éventuellement avec l’aide d’un comportementaliste félin.

 

Les problèmes de parasites 

 

De plus, les parasites externes peuvent eux aussi être la cause de pertes de poils chez le chat. Un traitement préventif afin de lutter contre les puces, les tiques ou autres parasites, sera nécessaire. En cas de contamination, il sera également nécessaire de traiter votre chat. N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire afin de trouver le meilleur traitement possible pour soigner votre chat. Sachez également que des champignons, comme la teigne, peuvent eux aussi être responsables de problèmes de peau entraînant des pertes de poils.

 

Que faire si mon chat à une perte de poil chat de façon anormale ?

 

D’autres causes peuvent entraîner une perte de poils anormale chez votre chat, comme des allergies au pollen par exemple. Il est donc important d’analyser l’ensemble des symptômes, ainsi si votre chat a des rougeurs, une perte d’appétit, de la fièvre ou tout autres symptômes inquiétants, il est préconisé de consulter votre vétérinaire sans tarder.

Perte de poil chat : Mon chat perd ses poils

 

 

Mon chat perd ses griffes, santé du chat

Mon chat perd ses griffes

Mon chat perd ses griffes, est-ce normal ? Dès lors que vous adoptez un chat, il faut apprendre son cycle de vie afin de ne pas être déstabilisé lorsque vous vous retrouvez devant une partie de lui qu’il aurait rejetée. Est-ce normal qu’il perde ses poils, est-ce normal qu’il dorme autant, est-ce normal qu’il perde ses griffes ? Toutes ces questions possèdent une réponse simple, et il est important de pouvoir compter sur vos connaissances afin de proposer une vie meilleure à votre animal. Dans le cas des griffes, il faut bien comprendre qu’il existe divers cas de figure. Il faut commencer par différencier les accidents des mues normales, par exemple. Afin de vous aider au mieux à comprendre votre chat, voici quelques faits concernant ses griffes :

Une présence de sang

La première information que vous devez déterminer, c’est si cette griffe est entière, et si elle a été perdue suite à un accident. Un chat peut perdre une griffe suite à un saut malencontreux ou pendant une bagarre de rue, par exemple. Une griffe peut alors être cassée ou même retirée de son emplacement naturel. Si vous retrouvez ce genre de choses sur votre tapis, vous pourriez avoir besoin de l’assistance d’un vétérinaire. Dès qu’il y a la moindre trace de sang, d’infection ou de douleur chez l’animal, il est important d’avoir l’avis d’un professionnel.

Mon chat perd ses griffes : Une mue naturelle ? 

La thèse de l’accident est la moins probable parmi toutes celles avancées. Si une seule griffe est trouvée, cela pourrait être véridique, mais bien souvent les griffes sont retrouvées en petit nombre. Il ne s’agit alors pas de griffes, mais de mues tout à fait naturelles. Il n’y a alors pas de sang, il s’agit tout simplement de la couche supérieure de la griffe qui se décolle afin de laisser de la place pour une nouvelle griffe toute neuve !
Si vous retrouvez des bouts de griffes autour de votre arbre à chat, il est évident qu’il s’agit d’une mue. C’est la raison principale qui pousse les chats à griffer et à gratter son arbre (et parfois les meubles). Une mue ressemble comme deux gouttes d’eau à une griffe entière, sauf qu’elle est creuse et plus petite qu’une griffe qui se trouve sur sa patte.
Il peut également arriver que les maîtres s’inquiètent de ne pas voir de griffe à un doigt de la patte, mais sachez qu’elles se rétractent et peuvent être très difficiles à repérer. Si vous avez un doute, contactez votre vétérinaire. La griffe de remplacement sera un peu plus coupante après la mue, attention donc à vos doigts !

Mon chat perd ses griffes : Une cause maladive ?

La première pensée qui peut traverser l’esprit d’un possesseur de chat, c’est que son animal est malade puisqu’il perd ses griffes. A ce jour, il n’existe aucune maladie féline qui fasse perdre ses griffes à un chat.
Vous devez bien comprendre que les griffes de chat sont très similaires à nos ongles. Vous vous coupez les ongles afin d’être plus à l’aise, de ne pas vous griffer constamment, et de toute façon ils repousseront quelque temps après. Les griffes de chat ont besoin de cette mue afin d’être plus coupantes et plus utiles pour l’animal. Dans la nature, il passe son temps à chasser, et de mauvaises griffes pourraient bien lui faire manquer un repas. Elles lui servent également à grimper partout et à se défendre en cas d’attaque. Ce processus est vital pour l’animal, et vous devriez être ravi de retrouver des mues de griffes dans votre maison, c’est un signe de bonne santé !

Mon chat perd ses poils : Une mue régulière ?

Il est admis qu’un chat domestique connaîtra une mue pour chaque griffe entre 4 et 6 fois par an. Il est donc normal d’en retrouver régulièrement chez soi, puisque votre chat possède 18 griffes en tout ! L’arbre à chat devient donc important, puisqu’il lui permettra de gratter, griffer, et accélérer les mues. Le félin aime gratter une surface et cela lui permettra même de se dégourdir les pattes ! Si vous remarquez qu’il préfère le tapis, vous pouvez toujours les lui couper vous-même de manière régulière, même s’il est toujours préférable qu’il fasse son entretien de manière naturelle. Cela deviendra cependant nécessaire si votre chat refuse de gratter quelle que surface que ce soit. Si vous laissez ses griffes pousser pendant trop longtemps, cela devient un problème médical, puisque si elles poussent trop, elles pourraient se courber de façon drastique et percer ses coussinets. Pensez à consulter l’avis d’un vétérinaire si jamais vous avez des doutes concernant votre animal !

Mon chat perd ses griffes

chat agressif que faire, comportement du chat, chat agressif solution

Chat agressif, que faire ?

Chat agressif que faire ? Avant de définir un chat comme étant méchant, il faut bien comprendre que son comportement est très loin de celui d’un humain. Si vous percevez un geste comme étant menaçant de la part d’un chat, c’est peut-être juste une manière de vous dire de le laisser tranquille. Il n’est pas forcément méchant, il vous demande juste de respecter son intimité. Il ne peut pas vous le dire avec des mots, et son instinct prendra le dessus sur ses émotions et son attachement envers vous. Un chat méchant, selon les critères humains, est un chat agressif et qui souhaite blesser la personne attaquée. Une agression féline est souvent considérée comme étant moins grave que celle d’un chien. Peut-être parce que les chats sont plus petits et poursuivent très rarement les gens pour les mordre, mais quoi qu’il en soit, il ne faut en aucun cas considérer une agression féline comme étant quelque chose de normal et de non-dangereux.

Chat agressif, que faire face aux différentes sortes d’agression

Un chien possède une seule et unique arme : sa gueule. Un chat, de son côté, possède 5 armes : ses dents, et ses quatre pattes possédant des griffes acérées. Un chat peut donc vous mordre et vous infliger de sévères lacérations, qui sont à la fois très douloureuses, et peuvent facilement s’infecter. Puisque cet animal peut gratter un peu tout et n’importe quoi, des agents étrangers peuvent se retrouver sur ses pattes et faire aggraver la situation. Il existe, entre autre, la « maladie des griffes du chat ». Si elle peut être considérée comme étant bénigne, elle peut très vite s’infecter et devenir dangereuse, et causer des symptômes proches de la grippe. Au-delà de cela, les chats peuvent également agresser d’autres animaux, représentant alors un risque pour eux-mêmes et leur entourage. Un chat méchant peut représenter des coûts vétérinaires importants et doit être éloigné des enfants et des visiteurs.

Quand éviter le contact avec un chat agressif ? 

De manière générale, il vaut mieux éviter d’approcher un chat lorsqu’il accuse l’une de ces postures :
♦ Accroupi
♦ La tête rentrée dans ses épaules
♦ La queue enroulée autour du corps et rangée sous son ventre
♦ Les yeux grands ouverts avec des pupilles partiellement ou totalement dilatées
♦ Les oreilles aplaties sur le côté ou à l’envers sur la tête
♦ Hérissé
♦ Un chat anxieux aura des moustaches rétractées
♦ Un chat peureux aura des moustaches ouvertes vers l’avant
♦ Se tourne de côté vers quelqu’un
♦ Crache ou siffle la gueule grande ouverte
♦ Donne des coups de pattes avant, griffes sorties

Chat agressif : quand va-t-il attaquer ?

Il faut vous préparer à vous défendre ou à fuir le chat dans les cas suivants :
♦ Il se tient droit, raidi, pattes crispées
♦ Pattes arrière durcies, derrière levé et le dos courbé vers la tête
♦ Queue droite et complètement baissée, ou touchant au sol
♦ Regard direct maintenu
♦ Oreilles droites, avec l’arrière légèrement tournée vers l’avant
♦ Hérissé, y compris la fourrure de la queue
♦ Pupilles complètement fermées
♦ Fait face à quelqu’un, parfois en avançant vers lui
♦ Peut grogner, mugir, miauler

Chat agressif que faire face aux attaques ?

Vous pouvez considérer que votre chat attaque lorsqu’il fait l’une ou plusieurs de ces choses :
♦ Tape ou griffe avec ses pattes
♦ Mord
♦ Se bat
♦ Grogne, crie
♦ Roule sur le côté ou sur le dos et expose toutes ses armes, dents et griffes
♦ Attrape votre main et l’amène vers sa gueule pour la mordre
Il est important de bien faire une différence entre une attaque entre chats, une réaction de peur ou de défense, le jeu, une réaction environnementale, une réaction à un toucher non-souhaité, les symptômes de douleur ou d’irritabilité, un acte instinctif ou maternel.

Que faire ?

Il n’y a malheureusement que peu de recours à un chat méchant et agressif. C’est un problème comportemental dangereux qui est compliqué à diagnostiquer, et encore plus difficile à traiter. Si vous essayez de soigner votre chat vous-même, vous pourriez bien lui infliger des effets secondaires dus à une mauvaise application. Le meilleur traitement reste encore l’aide d’un dresseur professionnel, qui pourra dresser un bilan comportemental complet et développer un traitement personnalisé. Le procédé demandera du temps et de l’argent, mais vous retrouverez un chat câlin et moins agressif. Si jamais le dresseur voit que le traitement ne marche pas, il pourra toujours réévaluer le diagnostique et proposer des exercices plus adaptés. Il n’existe, à ce jour, aucun traitement médicamenteux qui pourrait être prescrit pour ce genre de problème.

Chat agressif que faire

1 2 3 16

Rechercher

+