Vivre avec un animal, ça se traduit comment ?

Vivre avec un animal de compagnie, enquete Assur O'Poil

 

Vivre avec un animal de compagnie, ça se traduit comment ? 

 

Célibataire, en couple avec ou sans enfant, vivre avec un animal de compagnie ça change la vie ! Avec ce nouveau membre de la famille, vous prenez rapidement des habitudes, des rituels que seul vous et lui comprenez. Pour mesurer l’impact que peut avoir la présence d’un animal de compagnie sur notre quotidien, Opinion Way a réalisé en Septembre dernier pour Assur O’Poil une enquête concernant « La complicité des Français avec leurs animaux de compagnie. » Découvrons quelle est l’attitude des Français envers leurs animaux et quel place il tient au sein du foyer.

 

Saluer son animal 

 

Qu’il est bon de rentrer chez soi et d’être accueilli par son animal de compagnie ! Dès votre arrivée, votre animal vous fait la fête afin de profiter pleinement de votre affection. Cependant, tous les propriétaires ne réservent pas tous le même accueil à leur petit compagnon. Certains auront tendance à saluer en premier le chien, le chat d’autres, leurs enfants ou leurs conjoints ? L’enquête Assur O’Poil révèle que plus d’un tiers des propriétaires de chiens ou de chats (37%) ont pour réflexe de saluer leur animal de compagnie en premier en rentrant chez eux. Les chiens et les chats devancent ainsi les enfants (15%) et les colocataires (3%) mais se classent tout de même derrière le conjoint (44%).

En couple, on salue bien évidemment en premier lieu sa compagne ou son compagnon (55% contre 35% chez les femmes). Bien heureusement, le conjoint reste la personne que l’on est le plus heureux de retrouver (46%) en rentrant chez soi, mais l’animal de compagnie prend la suite et se classe en deuxième position (29%), devançant, sur l’ensemble de l’échantillon, les enfants (21%). Pour les célibataires sans enfants, l’animal de compagnie assure une présence plus importante au sein du foyer. Il apparaît ainsi que la présence d’un animal de compagnie compense le manque affectif lié à l’absence de conjoint ou d’enfants et remplit pleinement son rôle de petit compagnon.

 

 
 

Un membre à part entière de la famille

En tant que membre à part entière de la famille, chiens et chats jouent aussi des rôles de confident au sein du foyer.

Si 97% des propriétaires de chiens ou de chats affirment parler à leurs animaux de compagnie, dont pour 63% souvent. En réalité, c’est la quasi-totalité des propriétaires qui adoptent ce comportement avec leurs animaux de compagnie. Les disparités se ressentent surtout quant à la fréquence à laquelle ils s’adressent à leurs petits compagnons mais aussi en fonction du sexe du propriétaire (70%des femmes contre 54% des hommes).  Côté seniors, 74% des plus de 50 ans leur parlent souvent contre 59% des moins de 50 ans. Bien évidemment, les propriétaires d’animaux célibataires et sans enfants sont plus amenés pour 72% d’entre eux à se confier à leur animaux contre 54% des personnes en couple avec enfants.

 

Parler avec son chien 

Parler à son animal, c’est une chose mais de quoi peuvent bien parler les propriétaires à leurs animaux de compagnie. Les sujets varient-ils entre les propriétaires de sexes féminin et ceux de sexe masculin ?

Trois sujets de conversations ressortent : la météo (54%), les petits soucis (52%) mais aussi le déroulement de leur journée (50%). D’autres propriétaires abordent des sujets : la vie de famille (48%), les projets (44%), les amis (39%), la vie sentimentale (36%) ou encore le travail (33%).

Quelque soit le statut marital,  parler avec son chien ou son chat permet aux propriétaires de se libérer l’esprit et de partager leur vie intérieure avec leur petit compagnon. De manière notable, plus les propriétaires d’animaux sont jeunes et plus les sujets qu’ils confieront et échangeront seront variés. D’ailleurs, la moitié d’entre eux (52% contre 29% des personnes âgées de 35 ans et plus) admettent même raconter leur vie sentimentale à leur animal de compagnie. Si la palette des thèmes abordés avec l’animal de compagnie ne varie pas entre hommes et femmes. C’est surtout le type d’animal qui va déterminer la conversation aborder. Les possesseurs de chiens auront donc plus tendance à aborder plus de thèmes que les possesseurs de chats (écarts compris entre 3 et 9 points).

Mutuelle pour animaux : devis chien chat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>