Le Persan

Le Persan
Chat de race Persan assuré chez Assur O'Poil
Espérance de vie moyenne :
13 à 15 ans
Taille :
40 cm au garrot
Poids :
4 à 7 kg

Histoire et origines

Le Persan est une race de chat assez ancienne. Ses origines commencent par l’introduction en Europe de son ancêtre. Un explorateur italien du XVIIème siècle ramena, de son voyage en Asie mineure, l’Angora turc. Ce chat à longue robe, était particulièrement apprécié, pour son exotisme, par les bourgeois des puissances européennes.

C’est au XIXème siècle que les premiers persans furent créés par croisement des angoras avec des chats de type européen.

Au fil des sélections, le chat persan est devenu plus poilu et imposant. Il existe aujourd’hui plus de 50 variétés de persans dans le monde.

Caractère et aptitudes

Le persan est un animal doux et calme, qui a du caractère. Il aime être admiré et se prélasser. Il n’en reste pas moins un chat qui apprécie d’avoir un maître attentionné.

Bavard, le « roucoulement » est l’une de ses caractéristiques : il adorera communiquer avec vous de cette façon.

C’est également une race très pot-de-colle, qui supportera peu la solitude. Malgré son côté « précieux », le Persan est extrêmement attaché à son humain, et crée avec lui un lien particulièrement fusionnel.

Caractéristiques physiques

Chat au poil long et tout en rondeur, le persan est reconnaissable à sa tête ronde et massive assorties de pommettes saillantes. Ces yeux sont grands, ronds et peu rapprochés. Le nez est petit, court, presque écrasé et les canines se referment comme des ciseaux. Certains persans sont plus « typés » que d’autres.

Sa gamme de couleur de robe est vaste allant du noir au blanc crème, en passant par l’argenté et le rouge orangé.

Santé et soin

Le chat persan demande beaucoup d’attentions et d’entretien. Ses longs poils doivent être peignés tous les jours et ses yeux nettoyés avec une lotion spécifique très régulièrement.

Cette race, magnifique certes, est réputée pour être fragile et sujette à des soucis de santé.

Il faut être vigilant quant à son alimentation, et veiller à ce qu’il soit toujours correctement hydraté : ses reins sont fragiles, et c’est une race plus sensible aux pathologies rénales et urinaires.

De nature massive et court sur pattes, il peut être sujet à un surpoids qui peut entraîner des problèmes cardiaques.

A lire sur le même thème

Nourrir un chaton non sevré : comment faire ?

Le début du printemps est propice à la naissance des chatons. Il arrive que la chatte ne puisse pas allaiter (mammite, agalactie, une maladie) ou qu’elle ne souhaite pas s’occuper de ses petits. De ce fait, il convient de nourrir artificiellement les chatons. Dans certains cas, un chaton non sevré se retrouve abandonné. C’est alors à vous de prendre le relais, comme une mère de substitution. Comment nourrir un chaton non sevré ? On vous dit tout !

Choisir son chat : Vivre avec un chat actif ou inactif

Il est souvent question des races lorsqu’on aborde la possibilité d’adopter un chien. C’est moins le cas pour un chat, ou en tout cas la question concerne davantage l’aspect physique de l’animal, plus que son caractère. Pourtant, toutes les races de chats ne sont pas identiques, et certains animaux ne correspondent pas forcément à votre mode de vie. Afin d’effectuer un choix réfléchi, voici quelques explications et conseils sur le sujet.

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil