Verrue chat : Comment savoir si mon chat a un verrue ?

La verrue chez le chat est une excroissance cutané ou un kyste souvent bénins. C’est ce qu’on appelle des papillomes. Les papillomes sont des tumeurs le plus souvent bénignes, dues à des papillomavirus (virus très résistant notamment à la chaleur).

Le papillome n’est pas inflammatoire, et se développe souvent lentement. Ce qui explique pourquoi on a l’impression que le chat l’ai eu du jour au lendemain. Malgré tout, selon l’endroit où elle est située, elle peut déformer la tête ou la patte du chat.

Les verrues du chat, apparaissent sous forme de petites boules de tailles et de forme variable. Elles peuvent apparaître de manière isolée, mais aussi en grand nombre.

Les verrues sont plutôt rares chez le chat contrairement au chien. On ne connaît d’ailleurs pas vraiment les origines de la verrue chez le chat.

Verrue chat : Quel chat l’attrape-t-il ?

Tous les chats peuvent attraper des verrues. Mais on constate que les chats ayant des verrues sont souvent des chats âgés. C’est une idée reçue que de penser que les verrues apparaissent suite à des carences en minéraux (magnésium et silice). Même si cela peut arriver, il n’y a aucune preuve que la verrue vienne que de là.

Comment savoir si mon chat a une verrue ?

La meilleure des façons de savoir si votre chat a bien une verrue est de l’emmener chez le vétérinaire. Il existe plusieurs types d’excroissance, qui auront des conséquences différentes. Il faut donc permettre à votre vétérinaire de les identifier.

Après une consultation, votre vétérinaire pourra déterminer si la verrue doit être retirée, selon la zone sur laquelle elle se trouve sur votre chat, mais aussi en fonction de sa forme.
Dans le doute, il se peut que votre vétérinaire demande une biopsie, pour analyser le contenue de celle-ci. Pour ça, la verrue devra être retirée entièrement pour analyse. Le traitement sera alors ajusté au besoin.

Verrue chat : Que faire ?

La première chose à faire est de se rendre chez le vétérinaire pour établir un diagnostic. Il ne faudrait pas confondre une verrue avec un autre mal. Il faudra également vérifier que celle-ci e gêne pas votre chat, qu’elle ne grossit pas et que votre chat ne pourra pas l’enlever de lui-même en se grattant.

Votre vétérinaire pourra vous proposer plusieurs traitements selon le type de verrue qui se trouve sur votre chat :

  • Un traitement chirurgical pour retirer la ou les verrues. C’est d’ailleurs le seul traitement à être 100% efficace dans ce cas-là
  • Un traitement homéopathique. Celui-ci est malheureusement peu efficace comparé au chien.
  • Si la verrue est due à une véritable carence, on proposera alors un traitement à base de magnésium ou de silicium
  • On peut tout simplement parfois attendre, car certaines verrues disparaissent d’elles-mêmes

Dans tous les cas, seul votre vétérinaire sera habilité à établir un diagnostic pour éviter toute erreur médicale. Il vous faudra donc patienter et lui faire confiance, pour la santé de votre cher compagnon félin.

Verrue chat : Comment savoir si mon chat a une verrue ?

Constipation chat : Comment traiter la constipation chez le chat

La constipation chez le chat n’est pas à prendre à la légère, car elle peut être plus ou moins grave.

 

Pourquoi un chat peut-il être constipé ?

 
Il y a plusieurs raisons qui font qu’un chat peut devenir constipé :

  • Les poils présents dans le tube digestif peuvent faire un bouchon. En effet, quand votre chat fait sa toilette, il avale une énorme quantité de poils. D’ailleurs, le volume de ses poils peut atteindre 3 litres en une année ! Il se peut donc que votre chat n’ai pas éliminé tous ses poils et qu’ils s’agglutinent ce qui ralentit le transit du chat.
  • Cela peut venir d’une alimentation non adaptée. Pour que l’alimentation du chat soit adaptée, il faut qu’elle soit composée essentiellement de protéine animale et non de céréales (pas de blé et de maïs par exemple), et surtout que cette nourriture soit humide pour ne pas bloquer les reins
  • Cela peut être un objet mal digéré (tissus, balle, morceau d’os, etc.)
  • Dans les cas les plus graves, cette constipation peut être le symptôme d’une pathologie/maladie comme une dilatation du gros intestin appelée mégacôlon ou bien l’apparition d’une tumeur
  • Constipation chat : Quels sont les symptômes ? 

     
    Les symptômes qui suivent, varient selon le contexte :

    • Le chat change de comportement. Il peut devenir triste, apathique, être moins énergique, voir se cacher
    • Son appétit va baisser
    • Il peut se plaindre quand on le touche ou qu’on veut le porter alors qu’il ne le fait pas d’habitude
    • Il peut aller plus souvent à la litière sans qu’il n’arrive à faire ses besoins, il peut avoir un peu de diarrhée

    Constipation chat : Comment le soulager ?

     
    La première chose à faire est de l’emmener au vétérinaire. Il pourra vous proposer plusieurs traitements. Voici quelques solutions :

    • Il pourrait vous faire changer d’alimentation. En effet, les croquettes sont pauvres en fibre donc mauvaises pour le bon fonctionnement du transit du chat. On peut donc y remédier en proposant de la nourriture humide (comme des boîtes ou de la viande crue). Il existe également des aliments spécifiques pour les chats souffrant de constipation chronique ainsi que des compléments alimentaires. N’oubliez pas de laisser une gamelle d’eau propre en permanence
    • Un produit appétant qui servira à lubrifier le contenu de l’intestin afin de stimuler le transit de votre chat.
    • Un traitement médical en comprimés servant de laxatif
    • Si l’observation ne suffit pas, le vétérinaire peut être amené à aller plus loin dans les examens comme un toucher rectal, une radio, une coloscopie, un scanner ou IRM. En cas de mégacôlon ou de tumeur, seule la chirurgie pourra soulager le chat
    • Enfin, il se peut que votre chat n’est pas assez d’activité. C’est souvent le cas des chats qui ne sortent pas en extérieur. Cela vient du fait qu’il passe les deux tiers de son temps au repos. Pour l’aider, il faudra plus le stimuler pour le motiver à bouger plus. Vous pouvez jouer avec lui, et même cacher sa nourriture dans la maison pour l’inciter à bouger, ou encore lui mettre dans un pipolino.

    Constipation chat : Que faire en cas de constipation chez le chat ?

    Mon chat a mauvaise haleine, que faire

    Votre chat s’approche de vous, et vous ne pouvez plus le “sentir” ? La mauvaise haleine peut cacher bien des choses. Voyons ensemble pourquoi !

    La nourriture

    La première cause est la nourriture. Votre chat a sans doute accumulé du tartre au niveau de sa dentition. L’accumulation du tartre sur la plaque dentaire du chat se forme par le biais d’une accumulation de bactéries spécifiques sur les dents. Cela est souvent dû à une alimentation non adaptée. Il ne faut pas par exemple donner la même nourriture que nous mangeons aux chats. Les pâtés de mauvaises qualités (premier prix, pleine de sel et de sucre) favorisent également cette accumulation mal odorante. Il faut donc faire attention à la nourriture que l’on donne à son chat. Le mieux est qu’il soit nourri avec de la nourriture humide de très bonne qualité (pâté ou viande crue) ou croquettes dont la composition est surtout faite de protéine animale.

    Cela peut également venir d’un reste de nourriture (exemple : souris, morceau d’os ou de croquette) qui serait coincé à macérer entre les dents de votre chat.

    Mon chat a mauvaise haleine : La toilette du chat

    Une cause à laquelle on ne pense pas toujours, est l’hygiène de son chat. Bien évidemment, comme tous les chats, il fait sa toilette en se léchant. Et il ne lèche pas que ses poils ! Il s’occupe également de toutes ses parties, comme la cavité anale ! Ce qui peut expliquer la mauvaise odeur de votre chat sur l’instant !

    La santé

    Enfin, la mauvaise haleine de votre chat, peut être le symptôme inquiétant d’une maladie. C’est souvent le cas, quand la mauvaise haleine de votre chat persiste malgré tout ! Les maladies associées sont souvent celles qui suivent :

    • la gastrite
    • l’insuffisance rénale aigüe ou chronique
    • une pharyngite
    • Il se peut également que votre chat soit porteur d’un abcès sous la langue ou au niveau des gencives et des babines

    Que faire alors si mon chat a mauvaise haleine ?

    Après être passé chez le vétérinaire pour vous assurer que ce n’est rien de grave, voici quelques solutions pour vous aider à lutter contre la mauvaise haleine.

    • Brosser les dents de son chat grâce à une brosse à dents spécialisée. C’est une solution plutôt efficace, facile et surtout rapide à faire. Il faudra alors acheter une brosse à dents adaptée pour chat, ainsi qu’un dentifrice pour animaux pour éviter de lui causer des troubles gastriques. Le plus simple étant de l’habituer dès petit à accepter cet acte. Vous pouvez également mettre du dentifrice à chat sur un de ses jouets
    • Changer son alimentation. Il existe par exemple des croquettes spéciales pour l’hygiène buccale des chats. Vous pouvez également passer votre chat à la viande crue, avec des proies entières pour qu’il se nettoie les dents sur de l’os
    • Grâce aux poudres dentaires à verser directement dans la nourriture du chat
    • Enfin, vous pouvez demander à votre vétérinaire de faire un détartrage. Contrairement aux idées reçues, cela n’est pas dangereux pour la dentition du chat, s’il est réalisé par un vétérinaire spécialisé.

    Mon chat a mauvaise haleine

    Emmener son chien au travail

    À l’heure ou 1 Français sur 4, possède un chien de compagnie, beaucoup d’entre eux aimeraient pouvoir emmener leur chien au travail. Alors comment faire ?

    Emmener son chien au travail n’est pas quelque chose de réglementé en France. Mais ce n’est pas pour autant une habitude, puisque seulement 1 Français sur 10 peut amener son animal sur leur lieu de travail.

     

    Les avantages d’emmener son chien au travail

     

    Emmener son compagnon canin avec vous au travail a plusieurs avantages pour vous et pour lui. Voici les principaux avantages :

    • Cela diminue votre stress. Oui, emmener son chien a un effet positif sur votre morale car il permet de vous apaiser. Un employé apaisé, sera un employé positif dans son travail et plus performant
    • Votre chien ne passera pas toute sa journée tout seul. Cela permet de le sortir quand vous êtes en pause et de prendre part à votre métier. Cela peut aussi lui permettre de se socialiser
    • Cela renforce les liens que vous pourrez entretenir avec vos collègues. En effet, votre chien sera un sujet de conversation et les interactions n’en seront que favoriser. Si cela renforce vos liens entre collègues, cela renforcera également les liens entre vous et votre chien
    • Cela permet d’augmenter votre motivation et donc vos performances au travail
    • En outre, cela améliore l’ambiance au travail

     

    Quelques conseils

     

    Bien évidemment, emmener son chien à votre travail n’est pas anodin et nécessite une réflexion, mais aussi implique des devoirs, pour conserver une bonne ambiance. Voici donc quelques conseils :

    • Demandez d’abord à votre patron s’il est d’accord. La présence d’un chien dans une entreprise ne doit pas être gênante
    • Vérifier que votre chien ne sera pas en danger à votre travail. En effet, selon les métiers, les circonstances seront différentes quant à sécurité du chien (attention aux produits toxiques par exemple)
    • Votre chien devra être sociable pour ne pas être un danger pour les autres. Le respect doit se faire de tous les côtés
    • Votre chien devra être un minimum éduqué et savoir rester au calme, ou savoir s’occuper seul, afin d’éviter qu’il soit tout le temps en demande d’attention.
    • Votre chien devra être propre pour ne pas salir les locaux de l’entreprise
    • prendre le nécessaire pour que votre chien puisse bien s’installer comme son panier, un jouet d’occupation et sa gamelle d’eau
    • Votre travail doit tout de même vous laisser l’occasion de prendre quelques pauses, même courtes, afin de sortir votre chien en extérieur pour qu’il puisse se défouler ailleurs qu’à votre travail

    Vous savez maintenant qu’emmener son chien au travail est une chose plaisante, mais qui demande un peu d’organisation pour le bien-être de votre équipe de travail et de votre chien.

    Emmener son chien au travail

    Les chats peuvent-ils attraper avoir froid

    Tous les animaux peuvent souffrir du froid. Les chats ne font pas exception ! Voici donc les astuces pour aider votre chat a affronté le froid.

    Les chats et le froid : Les chats peuvent-ils avoir froid ?

    Les chats sont des animaux assez résistants au froid. En effet, ils ont un sous-poil épais qui les protègent des intempéries.

    Les chats sont des animaux résistants et débrouillards pendant l’hiver. Mais pour ça, il faut que leur poil d’été, ai été remplacé par un bon poil d’hiver. Ce qui n’est pas le cas des chats qui vivent en intérieur. De plus, ce n’est pas parce que le chat peut être résistant, qu’il n’aura pas froid. Bien au contraire. Beaucoup de chats des rues décèdent chaque année à cause de leur incapacité à pouvoir se réchauffer.

    Morphologie et santé

    Bien entendu, le chat sera plus résistant selon sa morphologie et aussi sa santé. Le chat qui a l’habitude d’être en extérieur sera préparé petit à petit au changement de température.

    Si c’est un chat à poil ras, ou encore un chat sans poil (chat nu), il ne pourra bien entendu, pas bien vivre dans le froid car il sera sans protection.

    La santé de votre chat sera un bon indicateur de la résistance de celui-ci. Les chats atteints de maladies chroniques comme une insuffisance cardiaque ou un autre déficit immunitaire, seront moins aptes à résister aux basses températures. Le froid et surtout l’humidité peuvent aussi aggraver certaines maladies chroniques comme l’arthrose. Un vieux chat a souvent plus de mal à régler sa température, se sera pareil pour un chaton.

    Une bonne alimentation sera également essentielle pour résister au froid. D’ailleurs, les chats trop maigres, mais aussi, contrairement aux idées reçues, les chats ayant de l’obésité, luttent plus difficilement contre le froid. De manière générale, le froid sec est plus facile à supporter que le froid humide.

    Prendre soin de votre chat

    Si votre chat sort en extérieur lorsqu’il fait froid, qu’il neige, ce sera de votre devoir de l’aider à se réchauffer une fois revenue chez vous. Des gestes simples, comme l’essuyer au niveau du ventre, de la tête, des coussinets, lui permettront de rester en bonne santé.

    Il faudra également s’assurer que ses coussinets ne s’abîment pas avec le froid. En effet, des coussinets non préparés peuvent avoir des crevasses. Pour aider les coussinets, vous pouvez les préparer avec des solutions tannantes. Toutefois, si des crevasses apparaissent, le mieux est de faire un contrôle vétérinaire, pour éviter une infection.

    Enfin, en période de neige ou de gel, il faudra faire attention que le sel déposé sur les routes ne se retrouve pas dans l’estomac de votre chat. En effet, en se léchant les pattes, il peut en digérer ce qui peut causer des troubles gastriques.

    N’oubliez pas d’augmenter la quantité de nourriture avec un apport plus énergétique si votre chat va en extérieur. Laissez l’eau en libre-service et vérifiez que celle-ci ne gèle pas. Un chat bien hydraté pourra réguler normalement sa température.

    Les chats peuvent-ils avoir froid

    Complément alimentaire pour chien

    Que ce soit en cas de maladie, de montée d’hormones, de vieillesse, d’alimentation pas tout à fait équilibrée, votre chien a peut-être besoin d’une aide alimentaire pour pallier à ses besoins. Si la médecine conventionnelle a bien sa place dans la vie des êtres vivants, il existe des médecines plus “douces” qui peuvent la compléter ou parfois la remplacer. Avez-vous déjà pensé à lui donner des compléments alimentaires ? Vous n’y connaissez rien ? Et si on vous aidait ?

     

    Qu’est-ce qu’un complément alimentaire pour chien ?

     
    Le complément alimentaire sert à pallier un besoin ou un manque de l’organisme. Il peut être sous forme naturelle comme l’ail (anti-bactérien et anti-parasitaire) ou de la coquille d’oeuf (renforcement des os et de la dentition). Vous pourrez également le trouver, sous forme de gélule. Ils servent à la santé, aux carences, à aider lors des périodes de fatigue. Si ses compléments ne sont pas considérés comme des médicaments, il convient pourtant de rester prudent, pour la santé de votre chien.
     

    Sont-ils dangereux pour la santé du chien ?

     
    Si les compléments alimentaires sont à la base fait pour aider le chien, ils sont très nombreux, et peuvent se trouver facilement et sous bien des formes. Il n’y a pas besoin de prescription et c’est bien là qu’il faut faire attention. En effet, la prise de complément n’est pas  sans conséquence, surtout si la posologie n’est pas respectée. Votre chien pourrait être victime d’effet secondaire. De plus, il faut savoir quand arrêter un complément. Il convient donc, de bien se renseigner. Les effets secondaires sont très variés. Votre chien peut avoir une chute de poil très importante, déclencher une allergie, rendre votre chien constipé ou encore lui provoquer une diarrhée. Il convient également de se renseigner, car certains ne sont pas compatibles avec la gestation d’une chienne.
     

    Quelques exemples

     
    Voici quelques exemples de compléments alimentaires utilisés chez nos canidés.

    -La levure de bière : très riche en vitamine, en zinc, en acides aminés et en protéines, celle-ci permet aux chiens de garder une bonne vitalité de la peau ainsi que du pelage.

    -L’ail : pris en quantité raisonnable, c’est un antiparasitaire et un antibactérien naturel. Il permet de combattre des infections.

    -Le vinaigre de cidre : celui-ci aide à restaurer ou à maintenir l’équilibre de la flore intestinale, grâce aux minéraux et aux vitamines essentielles qu’il contient.

    -Le curcuma : il possède des vertus anti-inflammatoire et antibactérien. Son effet serait presque aussi efficace que la cortisone. On le conseille en cas d’arthrite, d’arthrose, de maux d’estomac, et même de diarrhée. Ses vertus sont nombreuses.

    -La spiruline : comme pour les humains, elle permet de combler les carences alimentaires. Elle permet de favoriser un bon état de santé général.

    Maintenant que vous avez quelques pistes, vous pouvez vous faire votre propre opinion et aider votre chien. Restez prudent, et respectez bien les doses prescrites. N’oubliez pas pour autant que la médecine vétérinaire conventionnelle n’est pas pour autant à écarter.

    Complément alimentaire pour chien, comment faire son choix de vitamines pour chien

    Comment faire le deuil de son chat

    Après de nombreuses années passées à vos côtés, la perte d’un chat est une très dure épreuve.

    Voici quelques conseils pour vous aider à surmonter la disparition de votre chat et faire face à votre deuil.

     

    Comment faire le deuil de son chat ?

    Pourquoi la perte de son chat est-elle si difficile?

     
    Vous avez adopté un chaton ou un chat plus âgé. Vous l’avez vu grandir, se développer et évoluer, puis prendre de l’âge et décliner. Il a fait partie intégrante de votre vie pendant 5 ou 15 ans voir plus.

    Ce qui est unique avec le chat, c’est souvent la relation fusionnelle que l’on partage avec lui. En effet, notre vie est cadencée par notre animal : ses repas, les câlins… C’est pour cela qu’il y a un si grand vide quand l’animal s’en va.
     

    Embrasser les étapes du deuil

     
    La plupart des propriétaires considèrent leur chat comme un membre de la famille à part entière et sa disparition est un véritable bouleversement émotionnel. Pour l’accepter le mieux possible, il faut accepter sa tristesse et laisser arriver les différentes étapes du deuil : Le déni, la colère, la tristesse et pour finir l’acceptation. La durée de ces étapes va dépendre de chaque individu et du vécu qu’il a eu avec son animal comme l’importance de leur relation.
     

    Ne pas avoir honte de sa tristesse

     
    Certaines personnes ont du mal à le comprendre, mais il est tout à fait normal d’être triste et de pleurer la disparition de son chat. Il est nécessaire d’accepter son chagrin et laisser venir les larmes sans avoir aucune honte. Mettez de côté les personnes qui ne comprennent pas cela et entourez vous de ceux qui sauront être la pour vous.

    Il ne faut surtout pas refouler ses émotions.
     

    Comment faire le deuil de son chat ?

    Surmonter la perte de son chat 

     
    Dans la vie de tous les jours, la présence d’un chat devient vite une habitude. L’attachement du propriétaire envers son animal va dans les deux sens et est bénéfique. Après la disparition d’un chat, il est important d’essayer de trouver une affection réconfortante, mais qui diffère, pour pallier à ce manque douloureux.

    Reprendre le cour de sa vie. Dans les temps qui suivent la disparition d’un chat, la vie de tous les jours nous rappel très souvent, sans le vouloir, un chagrin et le manque qui va avec. Sa couche, sa gamelle, sa litière où bien des poils, nous empêche de faire notre deuil. Ce n’est pas parce que vous rangez ses affaires que vous allez l’oublier. Reprendre le cour de sa vie et aller de l’avant sont les meilleures solutions pour garder un souvenir heureux de lui.
     

    Dois-je reprendre un animal ?

     
    Avant de reprendre le moindre animal, il est nécessaire de faire son deuil. Si vous adoptez directement un nouveau chat, vous risquez de transposer l’ancien au travers du nouveau, cela ne servira qu’à compenser sa perte. Le nouvel arrivant doit être vu comme un nouvel individu et non comme la réincarnation de l’ancien.

    Comment faire le deuil de son chat

    Langage corporel chien : Comprendre le langage corporel du chien

    On entend souvent dire, qu’il ne manque que la parole aux chiens pour pouvoir les comprendre. En réalité, ils ont un langage précis, qui nous permet de les comprendre. Encore faut-il les connaître et les observer. Prêt à connaître l’alphabet canin ?

    Le langage corporel du chien de quoi parle-t-on ?

    Un langage corporel est une forme de communication. Celle-ci est silencieuse, c’est donc le corps lui-même qui “parle”. Par exemple, chez le chien, on pourra remarquer qu’il placera ses oreilles différemment selon le contexte. Le langage corporel n’est pas spécifique au chien.

    Limites de notre compréhension

    Le langage corporel du chien est lié à sa communication inter-spécifique comme intra-spécifique. Il est lié à ses émotions. Votre chien n’aura pas la même position selon s’il a peur, s’il est heureux, anxieux, ou réactif. Il convient de bien analyser une situation, si on veut comprendre son chien. C’est peut-être la limite de notre compréhension du chien : notre mauvaise interprétation. Alors, comment apprendre à lire son chien ?

    Les postures les plus courantes

    -Les positions de jeux : Le chien a les pattes de devant au sol, et l’arrière train relevé, souvent la gueule ouverte, il est prêt à aboyer si nécessaire. Il invite son ami humain ou chien à jouer.

    -Posture d’alerte : le chien est droit, les oreilles bien dressées, l’air attentif, la queue plutôt relevée. Il est en alerte, il observe, mais est prêt s’il faut à réagir.

    -Posture de méfiance ou de peur : le chien aura la queue basse, voir mise sous le ventre. Il se peut que les oreilles se mettent en arrière ou collées à la tête, comparé à d’habitude. Le chien évitera votre regard ou celui d’un congénère et il tournera la tête. Il pourra aussi se lécher la truffe, et même cligner des yeux, comme s’il était fatigué.

    -Les postures dites d’agressivité : le chien peut avoir plusieurs de ses postures ou une seule selon son éducation et son vécu. Il aura généralement le corps “raide”. Les muscles bandés, son poil sera hérissé. Son buste sera en avant, et ses babines pourraient être relevées, nous faisant profiter de sa dentition. Montrer les crocs, est un signal fort que communique un chien qui à peur ou qui est très mal à l’aise. Ses oreilles pourraient également être mises en arrière.

    -Tous les signaux d’apaisement : se sont les signaux supplémentaires que vous enverra le chien, pour communiquer sur son bien-être ou son mal être. Il pourrait donc bâiller, détourner la tête, se lécher la truffe de façon répétée, marcher lentement, faire des détours, ou encore se mettre sur le dos.

    Il existe bien des signes de communication corporel, mais également vocale. Les chiens ont bien un langage, même si nous n’en possédons pas toutes les complexités. Des découvertes sont faites tous les jours, pour améliorer cette compréhension. C’est cette compréhension qui nous permet d’être plus tolérant. Car ce que nous ne comprenons pas, nous fait généralement peur.

    Langage corporel chien

    Comment voit un chat

    La vision du chat par rapport aux hommes se distingue surtout au niveau de sa rétine, puisque celle-ci lui permet de voir la nuit. Vous êtes vous déjà demandé, comment votre chat arrivait à se déplacer la nuit ? Comment arrive-t-il à attraper avec précision ses proies, même quand celles-ci sont rapides ? Votre chat vous voit-il en couleur ? Et si on vous éclairait les idées ?

     

    Comment voit un chat – Vision nocturne 

    Il est bien connu que les chats voient très bien la nuit. On dit qu’ils sont nyctalopes. En effet, les bâtonnets présents dans l’oeil, qui sont sensibles à la lumière et qui permettent cette vision, sont plus important chez le chat que chez l’homme. La nature est bien faite puisque les proies principales et naturelles du chat sortent essentiellement la nuit. Notre prédateur est donc bien prédisposé à se nourrir la nuit. C’est aussi pour cette raison, que même chez le chat domestique, ils ont tendance à sortir la nuit et dormir le jour.

    Le chat possède une pupille qui varie énormément afin de pouvoir garder un maximum de lumière. C’est pourquoi, durant la nuit, la pupille sera de forme sphérique. C’est pour cette même raison, que nous pouvons voir les yeux des chats la nuit, si on pointe une lumière vers eux. Alors que le jour, sa sensibilité à la lumière, pousse la rétine à se retirer en simple fente. Cela permet à l’oeil de se protéger de la lumière pendant le jour. Si le chat voit mieux qu’un homme la nuit, c’est au détriment de sa vision diurne !

    Comment voit un chat – Vision diurne 

    La rétine comporte deux sortes de cellules sensorielles. La première en forme de bâtonnets qui permet de s’adapter à un environnement avec peu ou pas de lumière. Et la seconde, en forme de cônes qui permet de voir le jour. Cette dernière est la vision diurne ou photopique. L’homme possède trois sortes de cônes, alors que le chat lui, n’en possède que deux.

    Étant donné qu’un de ses cônes est absent, il ne distingue pas les couleurs comme nous. Il ne voit pas le rouge. Le chat est donc dichromate. En revanche, il pourra voir des couleurs comme du jaune et du vert (avec différentes variantes). En revanche, le vert lui apparaîtra comme blanchâtre. Pour imager, le chat voit le monde en couleurs plutôt pastel, et terne. Ce qui est logique, puisque le chat possède 3 millions de cônes contre 204 millions de bâtonnets.

    De plus, sa vision ne lui permet pas de voir de façon précise. Il verra donc très mal de près, mais également flou de loin. Sa vision la plus nette, se trouvera entre 10 et 80 cm.

    Le chat a tous les atouts d’un prédateur quand il s’agit de sa vision. C’est ce qui lui permet d’avoir une meilleure perception des distances, mais aussi des mouvements. L’évolution a donc favorisé une meilleure sensibilité visuelle au détriment d’une bonne acuité visuelle, car il possède plus de bâtonnets que de cônes.

    Comment voit un chat ?

    Comment voit un chien

    Votre chien, peut-il voir comme vous et moi ?

    A-t-il l’oeil du lynx ? Votre chien voit-il les couleurs ? Ou encore peut-il vous voir dans le noir ? Et si, on vous aidait à y voir plus clair ?

    Perçoit-il des couleurs ?

    La réponse est oui ! Les dernières études ont pu mettre en évidence, que le chien voit en couleur, mais contrairement à l’homme, dans une version plus limitée. En effet, celle-ci est bien moins contrastée que la nôtre. Le chien perçoit principalement le bleu et le jaune, car son spectre visuel est plus petit que le nôtre. Certaines couleurs comme le rouge et le vert ne sont pas perçues par le chien. C’est pourquoi, votre chien a dû mal à retrouver sa balle de tennis dans l’herbe, alors même qu’elle est à côté de lui. Les chiens voient donc bien en couleur, mais en moins coloré et moins contrasté !

    L’acuité visuelle chez le chien

    L’acuité visuelle est la capacité à pouvoir voir de loin, ou même de près. Le chien a une acuité visuelle plus faible que chez l’homme. Elle varie aussi selon l’éclairement. Il faut vous dire que votre chien est à la fois presbyte et myope. Dites-vous qu’il voit flou et n’arrive pas à distinguer les détails en dessous de 25 cm, mais qu’il ne voit pas mieux au loin.

    La fréquence visuelle du chien

    L’oeil ne traite pas ce qu’il voit, pixel par pixel, mais aura plutôt une vision d’ensemble, afin d’analyser plus de détail. On parle alors de fréquences basses (impression d’ensemble) ou de fréquences élevées (pour les détails d’identification). Celle du chien est bien plus développée que la nôtre. Elle lui permet donc de voir le mouvement d’une proie à environs 1,5km. C’est également pour ça, que vous pourrez assister à des conduites de chiens de troupeau à grande distance, sans entendre le berger crier !

    Champ de vision

    Son champ de vision est également plus large. Ses yeux sont placés de façon frontal (contrairement à l’homme ou aux chats par exemple), sa vision des côtés est donc plus grande, de 250 à 280° selon les races contre 180° pour l’homme. C’est pourquoi, votre chien n’a pas besoin de vous regarder droit dans les yeux quand vous faites une marche au pied, et que vous lui parlez en même temps. Il a une bonne vue d’ensemble et peut vous suivre sans problème.

    Vision de prédateur

    Tout comme chez d’autres espèces de canidés (comme le loup ou même le renard), le chien n’a pas besoin d’avoir autant de lumière que l’humain pour pouvoir voir dans le noir. Il pourra distinguer une proie dans la pénombre, seulement grâce aux étoiles sans difficulté. L’œil du chien est plus sensible aux faisceaux lumineux très faibles, ce qui n’est possible qu’au détriment des couleurs. Derrière la rétine, on peut retrouver une surface réfléchissante qui peut amplifier la lumière. C’est pourquoi, dans le noir, votre chien aura les yeux brillants si vous pointez une lumière dans sa direction.Comment voit un chien ?

    1 2 3 4 51

    Rechercher

    +