Mon chien pleure tout le temps, que faire ?

Education chien : Mon chien pleure tout le temps, que faire ?

Mon chien pleure tout le temps

Comment lui apprendre à un chien à ne pas pleurer ?

 

Mon chien pleure souvent voir tout le temps. Il est vrai que le chien peut effectuer différentes « vocalisations » durant la journée, et la nuit. Cela comprend les aboiements, les pleurs, les plaintes, et d’autres bruits que vous pouvez trouver étranges. Bien souvent, le chien ne peut pas les contrôler, et elles peuvent être une extériorisation de douleur, d’une ouïe déclinante, ou même d’un syndrome du dysfonctionnement cognitif (SDA).

 

Trouver la source des pleurs

 

Diagnostiquer une maladie

La première étape, c’est bien évidemment diagnostiquer la provenance des pleurs. S’il s’agit d’un problème médical, vous n’aurez rien à faire, et il faudra consulter l’avis d’un vétérinaire. Votre chien ne pleure pas forcément parce qu’il a mal, il peut être triste, avoir faim, ou veut juste attirer votre attention, comme un bébé le ferait.

Le syndrome du dysfonctionnement cognitif se traduit souvent par des réveils en pleine nuit, pendant lesquels le chien émettra divers sons. Il est surtout présent chez les chiens de service qui exercent diverses activités physiques durant la journée.

 

Connaître son chien

 

Les pleurs, tout comme les aboiements, peuvent être liés à un problème de comportement. Certaines races sont connues pour être sujettes à de telles vocalisations. De nombreuses races de terriers, comme le yorkshire, le cairn, le fox, et l’australien, peuvent pleurer pour aucune raison particulière. Cela concerne également les chihuahuas, les pékinois et les caniches. Il s’agit alors là d’une caractéristique génétique, et le travail sera d’autant plus ardu.

 

Quelques causes de pleurs

 

Si les pleurs n’ont pas pour origine une maladie ou une douleur, ils peuvent être liés à une anxiété ou à un conflit. Il faut bien faire la différence entre les pleurs compulsifs, et les pleurs liés à l’environnement. Si votre chien se retrouve seul dans une pièce, il pourrait pleurer, car il se sent seul et qu’il est loin de sa famille et de son groupe social. C’est alors une vocalisation de détresse. De l’autre côté du spectre, il y a les pleurs « alarmes ». Quelque chose a stimulé votre chien, un son, un passant, quelque chose qu’il ne connaît pas. Il peut alors se mettre à pleurer, de peur, ou aboyer, afin de protéger son territoire. Enfin, votre chien peut pleurer pour essayer d’attirer votre attention.  Il sait que vous irez le voir et le consoler.

 

Trouver des solutions

 

Education chien : Mon chien aboie tout le tempsLe cas de la maladie

C’est évidemment le premier facteur que vous devrez essayer de rayer de la liste. Si vous remarquez que votre chien vocalise beaucoup plus que d’habitude, vous devriez prendre un rendez-vous chez  le vétérinaire avant toute chose. Des examens complets seront réalisés afin de vérifier si votre animal n’a pas un problème au niveau sanguin, urinaire ou même osseux ou musculeux. Peut-être qu’un accident a eu lieu sans que vous en soyez témoin, ou qu’une suite de problèmes médicaux dormants ont fini par créer des douleurs chez votre chien. Il est crucial de considérer la cause médicale avant d’avancer quelque argument comportemental qu’il soit.

Les pleurs chez le chiot

 

Les pleurs sont assez courants chez le chiot, c’est le meilleur moyen pour lui d’avoir votre attention. C’est également inné chez l’humain : il répond fortement aux pleurs, notamment de son propre bébé. Il est donc normal que le chiot apprenne très vite que ses pleurs vont vous ramener vers lui. Typiquement, vous êtes tenté d’aller le caresser, le conforter, et essayer de le calmer.

Un chiot va pleurer les premières semaines, car il sera séparé de sa famille et de son habitat. Ses pleurs sont synonymes d’une nouvelle vie. Beaucoup de maîtres vont alors prendre le chiot dans les bras et essayer de le faire dormir, notamment dans leur propre lit, car la compassion et l’empathie sont deux forces difficiles à combattre. C’est là votre première erreur : ces pleurs lui ont prouvé qu’il pouvait avoir ce qu’il voulait. Il cherche une réponse et ne pleure plus pour rien.

 

Quelques exercices

 

Le premier exercice à tenter est certainement le plus difficile : ne répondez pas à ses pleurs. Si vous créez un lien entre ses vocalisations et votre tendresse, il n’aura aucune raison de s’arrêter. Attention, encore une fois, c’est en supposant que vous ayez écarté chaque cause médicale ! Si le chien pleure au réveil, attendez qu’il arrête de pleurer, et ensuite allez le voir. Il ne pourra plus créer de lien entre les deux actions.

S’il vous réveille la nuit, essayez de le promener juste avant son coucher, afin qu’il se soit dépensé assez pour avoir besoin d’une bonne sieste. Veillez également à ce que la pièce où il dort soit totalement dans le noir. Un rayon de soleil pourrait bien réveiller votre ami à quatre pattes.

Enfin, si les pleurs durent depuis bien trop longtemps, n’hésitez pas à aller voir un éducateur canin, qui pourra effectuer lui-même des exercices de modification de comportement.

Education chien : Mon chien pleure tout le temps, apprendre à un chien à ne pas pleurer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>