Astuces Chien

Comment gérer l’arrivée d’un chiot la première nuit ?

Comment gérer l’arrivée d’un chiot la première nuit ?
Chiot qui dort avec un ourson en peluche

Comment gérer l’arrivée d’un chiot la première nuit : doit-il dormir dans la chambre ou seul dans le salon pour ne pas prendre de mauvaises habitudes ? Que doit-on faire s’il aboie et/ou pleure la nuit ? Se lever ? L’ignorer ? Tant de questions que l’on se pose lorsque l’on adopte un chiot.

L’arrivée d’un chiot la première nuit : le grand changement

Lorsque votre chiot arrive chez vous, c’est la grande découverte : un nouvel environnement, des nouvelles interactions sociales, des nouvelles odeurs, de nouvelles marques à prendre, etc. Mais, c’est surtout un changement très brutal surtout lorsque arrive le moment d’aller dormir car le chiot passe d’une couche avec sa maman et sa fratrie à un panier « froid », inconnu et surtout très vide ! Il ne faudra donc jamais s’inquiéter de la « tristesse » apparente du chiot se traduisant souvent par des pleurs. C’est tout à fait normal mais vous pouvez faire en sorte que ce moment se passe le plus sereinement possible pour lui.

L’arrivée d’un chiot la première nuit : dodo dans la chambre ?

Il est évident que dès le plus jeune âge du chiot, il est important d’avoir une certaine cohérence dans votre attitude pour ne pas permettre au chiot de prendre de mauvaises habitudes… Toutefois, la première nuit, il est tout à fait possible, voire conseillé, de laisser dormir le chiot dans votre chambre afin qu’il ne soit pas trop inquiet et qu’il soit rassuré par votre présence. Ceci s’appelle une transition ! Cela ne veut pas dire que votre chiot devra passer toutes les prochaines nuits de sa vie dans votre chambre, ne vous inquiétez pas !

L’arrivée d’un chiot la première nuit : que faire s’il pleure ?

Comme indiqué précédemment, il est tout à fait naturel que le chiot pleure lors des premières nuits, tout simplement parce qu’il n’est absolument pas habitué à évoluer dans ce genre d’environnement, et il n’est surtout pas habitué à dormir ailleurs qu’avec sa mère et sa fratrie. Les pleurs seront donc quasi inévitables (sauf exception, chaque chiot pourra réagir différemment) mais vous pouvez anticiper et l’apaiser.

Apaiser mon chiot : 5 conseils o’poil à retenir !

  1. N’hésitez pas à installer une bouillotte dans son panier pour qu’il est une source de chaleur lui rappelant le contact avec sa mère et sa fratrie.
  2. Vous pouvez également demander à l’élevage qu’il vous laisse un drap, un tissu sur lequel le chiot avait l’habitude de s’installer. Il est important de rendre son panier familier, très confortable et agréable.
  3. Soyez patient ! Ne cédez pas s’il pleure car l’attention portée ne ferait que renforcer et donc valider le comportement du chiot. Prenez sur vous, les premières nuits pourront être difficiles mais intervenir ne rendrait absolument pas service à votre chiot pour son avenir.
  4. Pour aider votre chiot à mieux gérer la première nuit (et les autres), par prévention, vous pouvez diffuser des phéromones apaisantes dans la pièce de vie.
  5. Enfin, votre chiot peut dormir dans votre chambre les premières nuits. Toutefois, si vous ne souhaitez pas que cela devienne une habitude (vous en avez tout à fait le droit, chacun procède comme il l’entend avec son chien), procédez au changement de manière progressive, ne l’installez pas directement dans le salon dès le deuxième jour.

A lire sur le même thème

Berger de Maremme et des Abruzzes

Histoire et origines D’origine italienne, le Berger de Maremme est une race ancienne de chiens de garde des troupeaux est le croisement de chiens de berger utilisés dans les Abruzzes, et de chiens de berger qui existaient auparavant dans la région de la Maremme (Toscane). Caractère et aptitudes Cette race a été depuis toujours utilisée… lire la suite « Berger de Maremme et des Abruzzes »

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil