Dentition chien :Comment brosser les dents de son chien ?

Se brosser les dents, une activité que nous réalisons normalement plusieurs fois par jour ! Mais nos chiens ont-ils eux aussi besoin de se brosser les dents ? La dentition chien nécessite t-elle la même fréquence. Voyons-ici pourquoi et comment bien brosser les dents de son chien ?

 

Dentition chien : Faut-il brosser les dents de son chien et pourquoi ?

Et bien oui ! Brosser les dents de son chien est recommandé car cela permet de lui retirer sa plaque dentaire. Cela évite la mauvaise haleine et cela permet de prévenir le déchaussement des dents. Bien entendu, il est en parrallèle recommandé de choisir une alimentation de qualité pour votre chien afin de limiter les problèmes.

 

Quels matériels pour brosser les dents de son chien ?

Pour brosser les dents de votre chien rien de plus simple, il vous faut :

–       Une brosse à dent souple ou un embout en plastique spécifique, appelé doigtier, qui se met sur votre doigt.

–       De la pâte à dent pour chien qui aura la particularité de pouvoir être avalée. La plupart ont un goût de viande, ce qui rendra le brossage agréable et positif pour votre chien.

 

Comment bien brosser les dents de son chien ?

Pour bien brosser les dents de son chien, il faut soulever sa babine et brosser toutes les dents, en étant vigilant à ne pas oublier de brosser également les gencives de votre chien. Attention à brosser doucement ses gencives afin de ne pas lui faire mal.

De plus, sachez qu’il est fortement recommandé d’habituer votre chien très jeune à cette activité.

Pour finir, il n’est pas nécessaire de rincer ou de faire boire votre chien après le brossage. En effet, la pâte à dents pour chien peut être avalée sans risques pour votre chien.

 

A quelle fréquence dois-je laver les dents de mon chien ?

Il est recommandé de laver les dents de son chien le plus fréquemment possible. Vous pouvez donc lui laver les dents plusieurs fois par semaine sans problème.

 

A retenir :

–       Laver les dents de son chien évite le déchaussement et la mauvaise haleine

–       Utiliser une brosse à dent souple

–       Choisir une pâte à dents pour chien

–       Les pâtes à dents pour chien sont souvent au goût de viande. Cela aide à habituer votre chien à cette activité

–       Il est possible de laver les dents de son chien tous les jours

–       Penser à brosser toutes les dents, ainsi que les gencives en les brossant doucement afin de ne pas faire mal au chien

–       Plus le chien sera habitué tôt et positivement à cette activité, plus il sera facile de lui brosser les dents

Dentition chien : Comment brosser les dents de son chien ?

Clonage chien : cloner son chien est-ce possible

Clonage chien : Cloner son chien, est ce possible ? Et bien oui ! Aussi fou que cela puisse paraître, cloner son chien est scientifiquement possible aujourd’hui !  

Clonage chien

2005 : L‘année du premier chien cloné

C’est en 2005 que le Dr Hwang Woo-suk, un chercheur sud coréen, réussit pour la première fois à cloner un chien. Très rapidement, cette nouvelle fit le tour du monde scientifique, mais elle fut aussi très rapidement controversée, au point que le chercheur soit expulsé de son université. Mais cela n’arrêta pas Dr Hwang Woo-suk ! Aujourd’hui, il est à la tête d’une société de biotechnologie appelée Sooam Biotech et cette société propose un service assez unique, à savoir cloner un chien mort !

100 000 dollars : le prix pour faire cloner son chien

Cloner son chien est donc possible, mais cela n’est pas donné à tout le monde. En effet, le prix de ce service proposé par la société Sooam Biotech reste très élevée, à savoir 100 000 dollars, soit environ 80 000 euros pour faire cloner son chien mort !

Cloner son chien est donc possible, mais est ce une bonne idée ?

Il peut être étonnant de se demander si faire cloner son chien est une bonne idée et rien que la somme à débourser pour envisager cette option rend ce procédé inenvisageable pour une majeure partie de la population.

Mais, cette “avancée” scientifique n’est elle pas dangereuse ?

Vouloir cloner son chien, c’est chercher à éviter de faire son deuil. Affronter la mort de quelqu’un ou d’un animal qui nous est proche est certe compliqué, mais il s’agit pourtant d’une étape aussi naturelle qu’essentielle. Cela nous ramène à notre propre mort et bien que cela ne soit jamais simple, apprendre à accepter la finalité de notre vie et celle de ceux qui nous entourent est un travail que nous devrions tous faire sur nous.

Clonage chien, c’est avoir exactement le même chien ?

Non ! Il faut comprendre que même si cloner son chien mort revient à adopter “exactement” le même chien vis à vis de son ADN, une grande partie des traits de caractère de votre chien ne vient pas de son ADN, mais des expériences qu’il a vécu tout au long de sa vie. C’est pourquoi même si vous cherchez à cloner votre chien, vous ne pourrez jamais avoir le même chien en termes de comportement et de caractère tout simplement car nous changeons tous et qu’il est strictement impossible de faire revivre au clone toutes les expériences que votre chien avait vécu.

En conclusion, cloner son chien est aujourd’hui possible, scientifiquement parlant, même si cela reste moralement assez dérangeant. Mais, le véritable progrès ne devrait il pas être d’apprendre à profiter de nos chiens tant qu’ils partagent notre vie et accepter leur départ naturellement ?

Clonage chien : Cloner son chien, est-ce possible ?

Que faire de son chien mort, mon chien est mort

Votre chien est décédé à la maison ? Vous ne savez pas quoi faire de son corps ? Vous souhaitez l’enterrer dans votre jardin, mais vous ne savez pas si cela est autorisé ? Voyons ici les différentes options dans ce genre de situation.

Que faire de son chien mort ?

Enterrer son chien dans son jardin, que dit la loi ?

La loi est très stricte concernant ce point, vous pouvez enterrer votre chien dans votre jardin si :

  • Vous êtes propriétaire de ce terrain
  • Votre chien pèse moins de 40 kg
  • Votre chien est enterré à 1.20 mètre de profondeur et recouvert de chaux vive avant de remettre de la terre
  • Votre chien est enterré à une distance de 35 mètres de toute habitation et point d’eau

Si vous ne respectez ces conditions, vous ne pourrez pas enterrer votre chien dans votre jardin. Voici donc d’autres possibilités.

Que faire de son chien mort ?

Quelles sont les autres options ?

 

♦ L’incinération

Faire incinérer son chien est payant et différentes options existent, à savoir l’incinération individuelle ou l’incinération collective. Avec la première option uniquement, vous aurez la possibilité de repartir avec les cendres de votre chien.

♦ Le cimetière pour animaux

Vous avez également la possibilité de faire inhumer votre chien dans un cimetière pour animaux. Cette option est payante également et vous permettra de vous recueillir sur la tombe de votre chien quand vous le souhaitez.

♦ Le service d’équarrissage

Vous pouvez aussi contacter un service d’équarrissage, une personne viendra alors chez vous pour récupérer la dépouille de votre chien. Souvent en lien avec les mairies, n’hésitez donc pas à contacter votre mairie pour en savoir plus.

Demandez à votre vétérinaire

Pour finir, sachez que si votre chien est décédé chez votre vétérinaire, vous avez également la possibilité de lui laisser le corps de votre chien. Votre vétérinaire s’occupera alors de son équarrissage. De plus, il sera capable de vous renseigner pour toutes questions concernant sujet. Vous pourrez ainsi commencer votre période de deuil.

Que faire de son chien mort, mon chien est mort que faire ?

Aboiement du chien : Comment fonctionne un collier anti-aboiement

L’ aboiement du chien peut rapidement importuner vos voisins et il peut être tentant de songer à acheter un collier anti-aboiements ! Alors cette solution est-elle la bonne ? Nous allons voir ici si opter pour un collier anti-aboiements est une bonne ou mauvaise idée !
 

L’ aboiement du chien, un comportement naturel

 
Tout d’abord, il faut comprendre que l’aboiement a été favorisé durant la domestication du chien car il était plus efficace pour prévenir d’un danger que le hurlement encore très présent chez l’ancêtre du chien, à savoir le Loup.

Il est également intéressant de savoir que certaines races de chien ont moins tendance à aboyer et à vocaliser que d’autres.

Attention donc lors du choix de la race de votre futur chien !

De plus, l’aboiement est un comportement qui s’exprime naturellement. Le chien peut ainsi aboyer pour différentes raisons et cela est un fonctionnement canin qui ne peut être pas supprimé.

Ainsi donc, il est normal que votre chien aboie. Tant que ce comportement ne devient pas excessif et qu’il vous est facile de le stopper, il n’y a pas de problème en soi.
 

L’aboiement excessif : des solutions concrètes

 
Comment fonction un collier anti-aboiementEn revanche, si l’aboiement du chien est excessive et que vous ne parvenez pas à le stopper, il existe des solutions autres que le collier anti-aboiements.

Ainsi, commencez par vous intéresser à la cause du problème : pourquoi votre chien aboie-t-il ? En répondant à cette question il vous sera alors facile de trouver les solutions. Pensez également à contacter un professionnel, sachez qu’un éducateur canin pourra vous aider dans ce travail.

Puis, si votre chien aboie excessivement voici quelques pistes pour vous aider :

  • Promenez suffisamment votre chien afin qu’il se dépense
  • Apprenez lui à se stopper en mettant en place de l’éducation
  • Modifiez l’environnement de votre chien afin de limiter le comportement d’aboyer. (Par exemple : Investir dans des brises-vue afin de limiter l’aboiement sur les personnes dans la rue.)

 

En conclusion, le collier anti-aboiements n’est pas une bonne idée !

 
Ainsi donc, le collier anti-aboiements n’est pas une bonne idée pour plusieurs raisons :

  • 1er raison : Cet outil est douloureux est donc stressant pour votre chien
  • 2ème raison : Le collier anti-aboiements n’est absolument pas cohérent, ni juste, pour votre chien car il sanctionne tous les aboiements sans distinction
  • 3ème raison : Le collier anti-aboiements ne réglera pas le problème car il ne traitera pas la cause du problème mais simplement le symptôme.

En conclusion, si aucune autre solution n’existait que le collier anti-aboiements, il serait possible d’envisager son utilisation, mais des solutions existent et elles sont beaucoup plus adaptées et respectueuses pour votre chien. Et n’oubliez pas que très souvent permettre à son chien de se dépenser plus, l’éduquer et être cohérent avec lui restent les meilleurs moyens pour solutionner la plupart des problèmes gênants !

Aboiement du chien : Comment fonctionne un collier anti-aboiement ?

Chien et nouveau né : Découvrez nos conseils pour faciliter la cohabitation entre chien et bébé

Chien et nouveau né : Comment réussir la cohabitation ? 

 
Vous allez avoir un bébé et vous vous demandez comment préparer au mieux l’arrivée de votre nouveau-né avec votre chien ? Voici 3 conseils pour préparer au mieux votre chien à ce changement de vie !
 

Conseil n°1 : Adaptez le rythme de vie de votre chien et habituez le aux objets de puéricultures

Quand un bébé arrive dans notre vie toutes nos habitudes sont bousculées, l’organisation des journées (et des nuits) est alors complètement modifiée. C’est pourquoi, il est important d’habituer votre chien progressivement à ce changement de rythme.
 
L’idéal est donc de diminuer progressivement le temps de vos balades quotidiennes, mais aussi l’attention générale portée à votre chien. Bien entendu, il faudra malgré tout conserver un contact régulier et positif avec votre chien, mais comprenez que si actuellement vous baladez votre chien 2 heures par jour, cette habitude ne pourra probablement pas être conservée une fois bébé arrivée !

 
Dans tous les cas, il sera nécessaire de balader votre chien au minimum 30 minutes par jours ou même plusieurs fois par jour et conserver une attention positive, comme des séances de jeux et/ou de câlins régulièrement dans la journée.
 
Un autre point important consiste à s’assurer que votre chien n’ait pas de craintes vis à vis des nouveaux objets qui feront bientôt partis de son quotidien. Ainsi donc pensez à habituer votre chien à la poussette, au transat, à la chaise haute etc. Pour finir, si votre chien manifeste une réaction de peur vous aurez alors le temps de mettre en place des séances d’habituation positives autour de ces objets.
 

Conseil n°2 :

Pour faciliter la cohabitation entre chien et nouveau né : Éduquer votre chien à avoir les bons comportements

Ce conseil est l’un des plus important ! En effet, il sera important de modifier certains comportements de votre chien, comme les sauts ou encore l’accès au canapé par exemples. En réalité, vous devez identifier toutes les attitudes que votre chien a aujourd’hui et qui potentiellement seront gênantes voire dangereuses quand bébé sera né.
 
Une fois ces comportements ciblés, vous aurez le temps de les modifier via l’éducation. Donc, si votre chien vous saute dessus quand vous rentrez, apprenez lui à s’asseoir ou encore à aller au panier, afin qu’il se calme et puisse dire “bonjour” plus tranquillement, etc.
 

Conseil n°3 :

Les premiers jours à la maison en compagnie du chien et nouveau né

 
La première rencontre entre votre chien et votre nouveau né est souvent un moment important. En réalité, il n’est pas nécessaire de présenter votre bébé à votre chien. Votre chien vit principalement dans un monde d’odeur, c’est pourquoi il n’a pas besoin de voir votre bébé pour comprendre qu’il est présent. Attention également, à l’excitation de votre chien quand vous allez rentrer de la maternité. En effet, ne vous ayant pas vu depuis plusieurs jours, il peut être nécessaire de rentrer d’abord seule afin de lui dire bonjour avant de faire rentrer votre bébé. Votre chien sera alors plus calme et les premières habitudes se mettront en place alors plus facilement.
 

En conclusion

 
Malgré tout ces conseils, avoir un bébé reste toujours une aventure inconnue, n’hésitez pas à prévoir une aide, comme une personne de votre famille ou même un dog-sitter qui pourra être présent et vous seconder avec votre chien.

Chien et bébé : conseils pour faire cohabiter un chien et nouveau-né

 

Comment faire le deuil de son chien

Comment faire le deuil de son chien ?

 

Aujourd’hui nos chiens sont de véritables membres de notre famille. Ils vivent dans notre maison, jouent avec nos enfants, partent en vacances avec nous, etc. Ils nous apportent beaucoup de joie et de bonheur, mais une chose que redoute chaque maître, c’est bien le jour de leur décès. Alors, comment faire le deuil de son chien ? Comment gérer le deuil de son chien ?
 

Faire le deuil de son chien : Accepter son absence 

 

Le première conseil est d’apprendre à digérer les différentes émotions par lesquelles vous allez logiquement passer, comme dans tout processus de deuil.

Le second conseil est d’être patient car c’est bien avec le temps que vous parviendrez à accepter l’absence de votre chien et que vous commencerez doucement à trouver un rythme nouveau. Avec le temps, vous ne serez plus surpris de ne plus voir votre chien arriver le matin pour vous dire bonjour, vous ne vous attendrez plus à le voir couché dans son panier, etc.

Le dernier conseil est bien entendu d’extérioriser ses émotions. Le processus du deuil peut être long, il sera alors recommandé d’exprimer ses émotions afin de parvenir à les digérer. Si vous avez quelqu’un dans votre entourage suffisamment à l’écoute pour vous aider, n’hésitez pas à lui parler. Sinon, vous pouvez aussi écrire ce que vous ressentez ou encore l’exprimer devant un miroir, l’important est de ne pas le garder à l’intérieur de soi.
 

Comment faire le deuil de son chien : Gérer la possible incompréhension de notre entourage 

 

Comment faire le deuil de son chienUn autre point quand il est question de faire le deuil d’un animal est la difficulté pour l’entourage à être empathique avec ce que vous ressentez. Il arrive que vos proches, n’ayant pas les mêmes expériences et le même relationnel avec les animaux que vous, ne comprennent tout simplement pas l’impact que cette perte a sur vous.

Dans ce cas, il est important d’être conscient que chacun suit son propre chemin et a sa propre sensibilité. Si vos amis ou vos proches n’ont jamais expérimenté la perte d’un animal auquel ils étaient très attachés, il est logique qu’ils aient des difficultés à vous comprendre. Dans les moments difficiles, comme celui du deuil d’un animal, il peut être plus positif de s’entourer et surtout de partager votre ressenti avec des personnes qui vous comprennent et qui ont peut être déjà vécu des expériences similaires. Cela permettra une meilleure écoute et donc un plus grand réconfort.

 

Reprendre un chien, est-ce une bonne idée ?

 

Un dernier point qui revient souvent lorsque l’on vient de perdre un animal est de savoir si reprendre un chien est une bonne idée ou non. A cela, il n’y a pas de réponse absolue et en réalité, la véritable question n’est pas de savoir si vous êtes prêt à reprendre un autre chien, mais plutôt pourquoi souhaitez vous reprendre un chien ?

En effet, vouloir adopter un autre chien ne doit pas être une solution “pansement”, vous devez être véritablement prêt à tourner la page. Il faudra éviter au maximum de comparer votre nouveau chien avec le chien que vous venez de perdre et ne pas attendre de ce nouveau chien qu’il se comporte comme le précédent. Vous devez donc être suffisamment disponible dans votre tête (et dans votre coeur) et prendre le temps de découvrir et de vous attacher à ce nouveau chien qui entre dans votre vie. Ainsi donc, vous êtes la seule personne capable de savoir si, oui ou non, reprendre un chien est une bonne idée.

En conclusion

Perdre son chien n’est jamais une étape agréable. Le temps jouera beaucoup dans le processus de “guérison” et chaque personne aura sa propre façon de gérer cette perte. Pour finir, ce qui reste vrai dans tous les cas est la nécessité de profiter de nos chiens tant qu’ils partagent encore notre vie !

 

Comment faire le deuil de son chien

 

 

Bouvier australien : toutes les races de chien, chien races

Toutes les races de chien, chien races, origine histoire. Histoire et origines

Le Bouvier australien a été créé pour un raison bien précise : les bergers anglo-australiens avaient besoin d’un chien de troupeau robuste pour le bétail au départ sauvage, qui soit capable de les maintenir et d’attaquer en cas de danger. Il serait né de croisements entre le Dingo et le Colley à poil court bleu merle (importé par les Anglais).

Toutes les races de chien, chien races, caractères aptitudes. Caractère et aptitudes

Le Bouvier australien est un chien de troupeau par excellence : travailleur et réactif, il est très apprécié dans son pays. Fidèle et protecteur, il est très attaché à son maître et saura être doux avec les enfants. Il a une tendance à mordre souvent les talons des bovins, acte qu’il répète parfois sur les étrangers s’il sent une menace.

Toutes les races de chien, chien races, caractéristiques physiques. Caractéristiques physiques

Espérance de vie moyenne : 12 ans.

Poids : entre 20 et 30 kg.

Les mâles mesurent entre 46 et 51 cm.

Les femelles mesurent entre 43 et 48 cm.

Le Bouvier d’Australie est de taille plutôt petite comparé aux autres chiens de berger et bouviers. Il est harmonieux, puissant et équilibré. Son poil est court et dur, avec un sous-poil important. La couleur de sa robe varie du bleu moucheté au rouge tacheté.

Toutes les races de chien, chien races, sante soin. Santé et soin

C’est une race rustique, peut sujette aux diverses maladies existantes. C’est un chien créé pour travailler en extérieur, il a besoin d’activité physique au quotidien, et de grands espaces de jeu et/ou de travail.

Nounou pour chien : Faire garder son chien

Nounou pour chien : 5 choses à savoir pour faire garder son chien

 

Vos journées surchargées ne vous laissent pas le temps pour de longues balades avec votre chien ? Vos déplacements ou vacances ne vous permettent pas d’emmener votre chien avec vous ? De nombreuses raisons font qu’il est parfois nécessaire de faire appel à un nounou pour chien pour s’occuper de votre compagnon à 4 pattes. Pour pallier à votre absence. DogBuddy, leader européen en matière de dogsitting, vous propose 5 conseils pour trouver et réserver la parfaite nounou pour votre chien.

Dog buddy, trouver votre nounou pour chienNounou pour chien : Cherchez et comparez les dog sitters expérimentés près de chez vous

Chaque chien a des besoins et des comportements différents. En votre absence, il vous faudra donc trouver la personne idéale pour le garder. Envie que votre toutou se sociabilise avec d’autres chiens ? Besoin d’avoir quelqu’un d’actif pour des balades canines sportives ? Votre chien est craintif et a besoin d’une attention spéciale ? Trouvez le dog sitter qui répond à vos besoins sur DogBuddy !

Comment ça marche ? Il suffit d’indiquer votre position, de choisir le service voulu (promenade, garderie de jour ou hébergement), les dates de garde requises et de comparer les prix. Les annonces des nounous pour chien sont rapides à comparer, notamment grâce aux notes et commentaires laissés par les autres propriétaires de chien. Ensuite, il n’y a plus qu’à réserver une garde en ligne et en toute sécurité, ou de contacter le dog-sitter pour plus d’information.

Rencontrez votre dog sitter ou nounou pour chien avant la garde

Bien que la plupart des dog sitters ont de l’expérience avec tous types de chiens, une rencontre avant le début d’une nouvelle garde est recommandée car elle permet d’introduire votre chien à son nouvel environnement et à son hôte. C’est le moment également de poser à la nounou pour chien toutes les questions que vous souhaitez et de lui parler plus amplement de votre petit compagnon (comportements, habitudes, antécédents…).

Si le dog sitter a un ou plusieurs chiens résidents à son domicile, nous conseillons dans un premier temps d’organiser une rencontre dans un lieu public ou neutre. Ceci est important afin d’éviter que le chien résident devienne dominant et territorial envers son invité poilu.

❗ Que ce soit sous votre garde ou sous l’oeil bienveillant d’une nounou pour chien, un accident peut malheureusement arriver. Ainsi, afin de vous absenter sereinement, toutes les gardes réservées en ligne sur DogBuddy sont couvertes par une assurance et en cas de responsabilité civile. En cas d’urgence, la nounou pour chien et l’équipe de DogBuddy savent comment réagir afin d’assurer la sécurité et le bien être de votre toutou.

Par ailleurs, tous les dog-sitters recensés sur la plateforme ont été approuvés par DogBuddy et évalués par les autres utilisateurs.

Recevez des nouvelles régulières de votre toutou pendant qu’il est sous la garde d’une nounou pour chien 

Vous êtes en train de siroter votre boisson préférée en vacances mais votre chien vous manque ? Normal ! C’est que vous faites partie des 85% de propriétaires de chien interrogés qui souhaitent recevoir des nouvelles régulières de son poilu.

Que fait-il ? Est-il heureux ? Grâce au site DogBuddy vous pouvez facilement discuter avec la nounou pour chien grâce à la section message sur le site et l’application mobile. Photo de la sieste, vidéo du parc, même le suivi de la balade qu’il a fait… vous serez informé et rassuré à tout moment du bien-être de votre loulou. Que demander de plus ?

Partez l’esprit tranquille, votre chien est entre de bonnes mains

Des personnes de confiance, minutieusement sélectionnées, ouvrent les portes de leur domicile pour accueillir votre petit protégé. Elles-mêmes propriétaire de chien ou amoureuses des animaux, elles offrent une douce et chaleureuse alternative aux chenils ou à la solitude des longues journée à attendre le retour du maître.

Confiez son toutou à un inconnu pour la première fois n’est pas une expérience facile. Mais une fois essayé, lorsqu’on voit que son chien a passé de très bons moments et qu’il tire fort sur la laisse ensuite lorsque vous passez devant la maison de son dog sitter préféré, on n’hésite plus à retenter l’expérience !

Renseignez-vous dès à présent sur votre mobile grâce à l’application gratuite, disponible sur iOS et Android. sur Facebook ou directement sur le site DogBuddy.com.

Nounou pour chien : faire garder son chien avec Dogbuddy

Chien agressif que faire, mon chien est méchant, chien méchant

Chien agressif, que faire ?

Mon chien est méchant, y a t-il des solutions ?

 

Même si l’on souhaite toujours voir son chien comme un membre de la famille à part entière et qu’il est impossible de penser qu’il puisse être violent, le fait est là : vous ne pouvez pas prévoir les réactions qu’il aura face à des situations nouvelles. Chien agressif que faire ? Un chien méchant aura tendance à réagir agressivement face à une menace, peu importe sa forme. Un chien peut vouloir défendre son territoire, défendre ses chiots, et bien sûr se défendre lui-même. Menacer autrui est toujours un bon moyen pour essayer de rester en paix et limiter les interactions sociales. Définir un chien comme méchant implique bien des choses, et peut très bien finir dans le sang.

 

Chien agressif, que faire ? Les facteurs à risques

 

Il existe des facteurs risques qui dépendent du chien plus que de l’environnement. Un animal sera plus dangereux et plus agressif selon :
♦ Sa taille,
♦ Son âge,
♦ Son historique de comportement,
♦ Son degré d’agression,
♦ Sa prévisibilité,
♦ Son choix de cibles,
♦ Ses déclencheurs d’agressivité,
♦ Sa santé.
Ce dernier point est vital. Vous devez travailler main dans la main avec votre vétérinaire. Peut-être que votre chien est agressif à cause d’une condition médicale ou d’une douleur quelconque. Afin d’éviter ce genre de désagrément, il est bon de faire suivre votre chien de manière mensuelle. Certains médicaments peuvent rendre le chien irritable et donc plus prompt à l’attaque, et même certains régimes alimentaires peuvent affecter son comportement. Avant de demander des solutions, cherchez les causes, qu’elles concernent sa santé ou son comportement. Une maladie non soignée peut très vite s’aggraver !

 

Des races plus agressives que d’autres ?

 

Selon certaines études, certaines races de chiens sont plus susceptibles de mordre et d’agresser, des gens ou d’autre chien, que d’autres. Il existe diverses raisons. L’une d’entre elles est que plusieurs races de chiens étaient autrefois utilisées pour des fonctions spécifiques par les hommes. Certains chiens servaient de gardes de maison pour leurs tendances protectives, d’autres servaient de compagnons pour la chasse, d’autres encore participaient à des combats de chiens, et enfin, certaines races sont plus tenaces et plus joueuses. Même si les chiens appartenant à ces races ne remplissent que très rarement ces mêmes rôles originaux, ils gardent tout de même l’ADN de leurs ancêtres dans leurs gènes. Cela explique pourquoi quelques chiens sont davantage prédisposés à certains types d’agression.

Malgré cela, il n’est pas juste de juger un chien de par sa race. Il existe de bien meilleurs éléments qui trahissent une attitude agressive. Vous pouvez par exemple étudier son caractère personnel et son historique d’interaction avec les Hommes et d’autres animaux. Il est évident qu’il faut tout de même réaliser des recherches sérieuses lorsque l’on souhaite adopter un chien. Une race, ou un mélange de races, n’est pas forcément faite pour vous ou votre mode de vie. Le meilleur moyen d’éviter d’adopter un chien agressif reste de choisir un animal ayant déjà un historique (chien de refuge par exemple), et de le sociabiliser de manière appropriée dès le plus jeune âge. Avant tout, renseignez-vous !

Chien agressif que faire : Y a t-il des traitements efficaces 

 

Chien agressif que faire ? La grande question des maîtres de chiens agressifs, c’est bien savoir s’il existe une solution qui peut « soigner » leur animal. Grâce à certaines techniques de modification de comportement, il est possible d’affecter le degré d’agression d’un chien. Aujourd’hui, il est possible de réduire le nombre d’incidents et la fréquence à laquelle ils se produisent, et parfois même complètement les éliminer. Il n’existe cependant aucune garantie qu’un chien sera à 100 % guéri de ses mauvaises habitudes. Dans de nombreux cas, la seule solution c’est de limiter les interactions entre le chien et le monde extérieur. Il y a toujours un risque lorsque l’on doit travailler avec un chien méchant. Les maîtres sont responsables des comportements de leur animal et doivent prendre des précautions afin d’éviter que qui que ce soit soit blessé.

Même si un chien se comporte bien pendant des années, il n’est pas possible de prédire quand un maelstrom de divers facteurs fera son apparition et déclenchera une réaction agressive. Les chiens qui ont un historique de comportement violent comme réponse à une situation de stress pourront toujours y revenir, peu importe l’entraînement. Les maîtres doivent être prudents et toujours assumer qu’un chien n’est jamais guéri, afin d’éviter de baisser sa garde. N’oubliez pas que vous agissez autant pour vous, que pour les autres, et le chien en lui-même. Il existe bien trop d’histoires de chiens euthanasiés pour une morsure instinctive.

Chien agressif que faire, mon chien est méchant

Mon chien devient aveugle, vivre avec un chien aveugle

Mon chien devient aveugle

Il n’est jamais plaisant de penser, et encore moins de constater, que son chien vieillisse. Pourtant, l’âge les affecte autant que les humains. Tous les sens faiblissent, y compris la vue, qui devient de plus en plus fragile. Si votre chien devient, ou est déjà aveugle, il existe des solutions pratiques qui lui permettront de continuer à apprécier la vie sans se cogner constamment aux meubles. De nombreux chiens peuvent devenir aveugles, et/ou sourds, avec l’âge, et c’est à nous de les réconforter. Voici quelques conseils afin de mieux gérer le nouvel handicap de votre meilleur ami.

Être aveugle n’est pas une fatalité

Il est évident que la perte d’un sens telle que la vue est un handicap important, mais il ne faut cependant pas désespérer, il est totalement possible pour un chien de vivre aveugle et heureux. N’oubliez pas qu’il possède 5 sens au total, et qu’il y a donc encore 4 autres qui sont prêts à prendre le relais. Son ouïe, son toucher, et surtout son odorat, lui permettront de combler le manque visuel qui vient le frapper. L’odorat est en quelque sort le troisième œil du chien, il lui permet de vivre confortablement et d’interagir avec le monde de manière complète. Le fait de renifler lui permet de localiser géographiquement où sont les objets et personnes qui l’entourent, tout en analysant les éléments étrangers qui apparaîtront devant lui.

Privilégier la sécurité

Si l’on a tendance à considérer les chiens comme ayant un intellect proche d’un enfant, il faut bien comprendre qu’un chien aveugle va demander autant d’attention qu’un bébé. Prenons l’exemple des escaliers. Si votre chien a normalement accès à des escaliers lorsqu’il est voyant, s’il devient aveugle, ces mêmes escaliers deviennent un réel danger. Dans ces cas-là, il est bon d’opter pour l’installation d’une barrière pour bébé. Pas très chère et facilement mobile, la barrière empêchera votre animal de dévaler les escaliers. Il en sera de même avec les piscines, qui deviendront de vrais pièges à chien aveugle. Prenez soin de cacher tous les objets coupants, et de recouvrir les coins de meubles pointus avec de la mousse, ou d’autres installations spécifiquement conçues à cet effet. Si son odorat pourra l’aider pendant ses déplacements, il peut toujours se cogner ici et là, il ne pourra pas forcément tout éviter ! Il est bon de ne pas lâcher la laisse dans un endroit qui n’est pas clôturé, et de préférence familier. Attention cependant, il ne faut pas le surprotéger. Il faut qu’il puisse courir et se dépenser physiquement.

Créer un espace privilégié

Votre chien sera sensible à chaque déplacement de meuble, pour des raisons évidentes. Il convient alors de les éviter au maximum, ou alors de créer un ou deux espaces qui resteront toujours dans la même configuration au fil des années. Afin que votre chien puisse trouver facilement ce dont il a besoin au quotidien, vous allez devoir lui créer un espace privilégié. Cela comprend surtout sa gamelle d’eau et sa nourriture. En complément, il en sera de même pour sa niche, son lit, ou un autre endroit où il se repose généralement. N’oubliez pas de laisser un ou deux jouets à sa disposition à tout moment.

Créer des repères

Rappelez-vous, le chien possède d’autres sens qui vont l’aider à se repérer dans la maison, parmi lesquels vous pouvez compter l’odorat et le toucher. Dès lors, vous pouvez l’aider dans son repérage, par exemple en posant un grand tapis dans une pièce. Le chien reconnaîtra la surface et saura dans quelle pièce il se trouve. Cela marche également avec les désodorisants d’ambiance. Il existe des produits automatiques, qui relâcheront un spray toutes les x minutes. En posant une senteur différente dans chaque pièce, vous créerez un réel chemin odorant pour votre animal.

Mettre la main à la patte

A ses débuts, il peut être intéressant d’aider le chien aveugle à se nourrir, par exemple. Vous n’avez pas à insérer la nourriture directement dans sa gueule, cela serait ridicule. Il peut cependant être intéressant de l’amener vers sa gamelle et de poser son menton contre le bord du récipient. Cela est surtout vrai à ses débuts. Au bout de quelques jours, il comprendra quelle est l’utilité d’un tel exercice et le fera de lui-même. Il se dirigera tout seul vers son bol et mangera sans aucune aide, sous la condition que vous ne bougiez pas son écuelle, évidemment. Vous pouvez réaliser ce genre d’exercice pour d’autres actes quotidiens, comme jouer avec une balle ou se préparer pour une promenade.

Mon chien devient aveugle

1 2 3 23

Rechercher

+