Mon animal epileptique : ce qu'il faut savoir

 

Mon animal epileptique : ce qu’il faut savoir de l’epilepsie

A l’occasion de la journée internationale de l’epilepsie qui s’est tenu le 8 février, nous vous proposons de faire le point sur une maladie qui touche aussi bien les chiens que les chats.

L’épilepsie est une affection neurologique c’est-à-dire une altération du système nerveux et du cerveau. Cette affection touche toutes les races et tous les âges de chiens et de chats.

Il reste encore des interrogations quant aux différentes sources de cette affection. En effet, l’épilepsie ne peut être considérée comme une maladie car ses causes restent difficilement déterminables. Les crises épileptiques sont souvent la résultante d’autres pathologies. Certains animaux voient apparaître cette affection dès leurs premières années alors que d’autres auront les premières crises à la suite de la survenue d’une maladie : méningite, troubles.

L’épilepsie peut également être une des séquelles qui peut survenir à la suite d’un accident vasculaire cérébral ou d’un traumatisme au cerveau.  Le facteur héréditaire peut être, quant à lui, assez déterminant. Ce trouble ne peut pas se guérir mais chaque animal qui en est affecté peut continuer à vivre avec.

Quels symptômes chez un animal epileptique ?

Chez un animal epileptique, la crise se caractérise par une première phase où votre animal est sujet à des périodes de stress et d’anxiété de forte intensité. S’en suit une deuxième phase où des convulsions surgissent. La dernière phase voit apparaître des crises épileptiques répétées.

Le maître doit prévenir et gérer les crises pour limiter au maximum les risques de blessures et les pertes d’énergies qui pourraient être trop importantes.

La perception de signes annonciateurs des crises convulsives et épileptiques vous permettra d’être davantage serein devant votre animal. Vous pourrez ainsi l’aider à les traverser. Il faut sécuriser l’environnement dans lequel votre animal évolue pour éviter qu’il ne se blesse durant les crises. N’oubliez pas qu’elles peuvent arriver à tout moment.

Pensez à tenir un journal où chaque crise épileptique devra être enregistrée : la fréquence, l’intensité, la durée, les conséquences … Ce journal sera un outil indispensable que votre vétérinaire utilisera pour vous prescrire un traitement ciblé et vous informer au mieux des gestes à avoir.

Vous avez un chat et vous souhaitez en savoir plus, cliquez ici. Si vous avez un chien, cliquez ici.

Mon animal epileptique : que faire si votre animal est épileptique

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations recueillies soient traitées conformément à notre Politique de confidentialité.

Rechercher

+