Promener son chien sans laisse : les étapes à suivre

Promener son chien sans laisse : les étapes à suivre
promener son chien sans laisse

Vous rêvez de promener votre chien sans laisse lors de vos balades ? Mais vous ne savez pas comment mettre en place cet apprentissage ? Détacher son chien en promenade nécessite un véritable lâché prise. Par ailleurs, cela demande une certaine confiance vis-à-vis de son animal, mais aussi concernant la relation que vous étrennez avec lui. Voici donc les étapes à suivre pour promener son chien sans laisse et en toute confiance !

Étape 1 : un apprentissage à débuter tôt pour promener son chien sans laisse

Si vous souhaitez lâcher votre chien lors de vos balades, il est recommandé de commencer cet exercice le plus tôt possible dès ses 8 semaines. En effet, à cet âge, un chiot restera forcément à proximité de son maître. En revanche, si vous débutez cet apprentissage plus tardivement, votre chien risquerait de s’éloigner davantage parce qu’il aura été frustré pendant plusieurs mois auparavant.

Étape 2 : le chien doit être suffisamment dépensé

Un autre élément important consiste à dépenser votre chien suffisamment. Tous chiens, même ceux qui possèdent un grand jardin devraient se promener minimum 30 minutes par jour. Certaines races ont évidemment besoin de plus. Dans tous les cas, si votre chien n’est pas suffisamment baladé il aura alors un trop-plein d’énergie et cela aura une influence directe sur sa capacité à se concentrer et donc à vous écouter.

Étape 3 : promener son chien en laisse en travaillant le suivi naturel

Concrètement et afin de travailler au mieux la balade sans laisse, vous devez apprendre à votre chien à vous suivre sans que vous n’ayez besoin de lui parler. Ainsi, afin de travailler cet exercice voici comment procéder :

  1. Rendez-vous dans un endroit très faible en stimulations,
  2. Lâchez votre chien ou mettez lui une longe de 10 mètres, attachée au harnais,
  3. Dès que votre chien vous double : faites demi-tour sans lui parler,
  4. Si votre chien continue à avancer sans faire attention à vous, n’hésitez pas à vous cacher afin de créer un « petit stress positif » et lui permettre de comprendre que s’il ne fait attention à vous, il risque de vous perdre. Le chien étant un animal grégaire, son besoin de rester avec son groupe pour être en sécurité se manifestera alors !
  5. Répétez cet exercice. Changez de direction à chaque fois que votre chien est trop loin de vous et surtout ne lui parlez jamais !

Étape 4 : travailler le rappel

Afin de travailler le rappel, il est nécessaire de procéder par étape. Commencez dans un environnement faible en stimulations. Augmentez la difficulté en fonction de la réussite de votre chien sur cet exercice. Pour finir, il est nécessaire de toujours être dans une posture d’invitation, c’est-à-dire en étant accroupi ou du moins incliné. Pensez également à avoir une voix aiguë et surtout à bien féliciter votre chien quand il est revenu, même s’il a pris son temps. Un dernier conseil, ne rappelez pas trop souvent votre chien afin de garder sa motivation et sa vigilance intacte.

Étape 5 : contrôler l’environnement et être vigilant aux instincts

Sachez qu’il est essentiel de contrôler l’environnement lors de vos balades et ainsi anticiper votre chien si une stimulation survient. Ne le laissez pas s’éloigner à plus de 15 – 20 mètres de façon générale et surtout si votre chien a un fort instinct de chasse. Vous ne pourrez jamais aller contre ce comportement… Vous ne pourrez alors que l’atténuer en lui proposant des activités en lien avec ses instincts.

En conclusion, afin de promener son chien sans laisse, il est nécessaire de commencer cet apprentissage tôt, de procéder par étape et surtout de se rappeler que moins vous parlez à votre chien durant vos balades plus il vous écoutera et vous suivra.

A lire sur le même thème

Terrier du révérend Russell

Histoire et origines Le Terrier du révérend Russell est un chien de petite taille. La race, d’origine britannique, a été développée au XIXe siècle par le révérend John Russell à partir de celle des Fox-Terriers.Ce petit chien de chasse agile est extrêmement efficace pour déloger les animaux de leurs terriers. Deux variétés de Russell Terriers… lire la suite « Terrier du révérend Russell »

Griffon à poil dur Korthals

Histoire et origines Le Griffon à poils durs Korthals fut crée au XIXe siècle par le hollandais Edward Korthals par le biais d’une sélection rigoureuse et de croisements entre diverses races allemandes (environ 600 sujets au total), belges et françaises.Les aptitudes recherchées étaient avant tout l’aisance avec la chasse et le pistage, tout en préservant son… lire la suite « Griffon à poil dur Korthals »

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil