Devenir éleveur de chien : conditions pour être éleveur canin ?

Devenir éleveur de chien : conditions pour être éleveur canin ?
devenir eleveur de chien

Devenir éleveur de chien : Être un bon éleveur de chien est un engagement. Vous devez vous soucier de ce qui arrive à chaque chien que vous élevez et vendez. Savoir choisir un propriétaire sérieux et capable de lui donner les meilleurs soins ainsi qu’un foyer aimant. De plus, des pratiques d’élevages irresponsables entraînent une surpopulation animale ainsi que des chiens qui ne sont pas en bonne santé. Les éleveurs de chiens responsables s’efforcent toujours de renforcer les races et de d’éduquer les futurs acheteurs sur la possession d’un chien, telles que la vaccination, la stérilisation et l’éducation.

Devenir éleveur de chien : Quel marché ?

Devenir éleveur canin, c’est aussi vendre des animaux. Il faut donc être conscient que c’est une partie délicate du métier. En effet, ce n’est pas toujours facile de vendre tous les chiots qui naissent dans l’élevage.

Pourtant, le monde de l’élevage en France peut largement s’améliorer. En effet, la qualité des élevages et de la production des animaux n’est pas toujours au rendez-vous. Certains éleveurs peu scrupuleux n’hésitent pas à faire reproduire des animaux malades ou hyper typés. Les descendants de ces chiens seront généralement tout aussi malades.

Il y a également beaucoup d’élevages clandestins ou de portées non déclarées. Le trafic de chien est l’un des plus lucratifs au monde après les armes et la drogue. 

Devenir éleveur de chien par où commencer ?

Avant de vous lancer dans cette aventure, il est important d’aller rencontrer d’autres éleveurs et même de se faire former aux métiers de l’élevage. La formation d’éleveur n’est pas obligatoire, mais vous devez avoir soit :

  • un brevet professionnel ou un bac lié à l’élevage, au monde agricole ou du chien (ex : responsable d’exploitation)
  • un certificat de capacité à jour 
  • une attestation de connaissances

Voici d’autres conseils avant de démarrer votre entreprise :

  • Choisir 1 à 2 races de chiens : il faudra en connaître les caractéristiques, les aptitudes, mais aussi les lignées (show, standard, travail, française, étrangère). 
  • Faire une étude de marché, ne pas hésiter à l’étendre sur la France entière.
  • Se concentrer sur la qualité de vie de vos chiens. Il vaut mieux ne faire que très peu de chiot à l’année pour pouvoir s’occuper de manière saine de chaque chien.
  • Concevoir une bonne structure pour accueillir les chiens (maison, chenil, cour, parc).
  • Démarcher les vétérinaires, les éducateurs canin ou même l’industrie alimentaire des animaux.
  • Trouver une activité complémentaire. Cette activité peut-être en lien avec les chiens ou non. 

Créer son élevage de chien :

Votre activité d’élevage devra être déclarée auprès de la DDPP, de la chambre d’agriculture et même de la préfecture. C’est une garantie de traçabilité et sanitaire.

Créer son élevage n’est pas de tout repos. Les normes d’établissement sont soumises à la réglementation relative aux Installations Classées ou Autorisées. Votre élevage ne devra pas déranger vos voisins (bruits, odeurs, chien errant).

Vos locaux et votre matériel devra être désinfecté tous les jours. Vous devrez inclure une surveillance sanitaire (vétérinaire, soins, quarantaine, etc).

Enfin, la réglementation concernant les structures accueillant les chiens et les chiots sera différente, selon le nombre d’animaux compris dans l’élevage.

Cela permet de protéger l’environnement et les populations. Par ailleurs, l’éleveur devra garantir les entrées, les sorties et la santé de ses chiens grâce à des registres.

Que doit garantir un éleveur de chien aux acheteurs ?

Lorsqu’un chien est cédé, l’éleveur doit respecter ses obligations en fournissant certains papiers et garanties à l’acheteur. Voici ce qu’il doit donner :

  • les papiers d’identification de l’animal
  • un certificat vétérinaire prouvant la bonne santé du chien
  • une attestation de cession (gratuite ou non)
  • un document informatif sur les besoins de l’animal.

Avant de se lancer dans un élevage de chien, il est important de mesurer qu’être éleveur est bien plus qu’une passion. C’est un métier qui demande beaucoup de travail.

A lire sur le même thème

Chocolat, oignon… Quels aliments sont toxiques pour le chien ?

Comme vous le savez tous, le chien est un animal gourmand. Son état de santé dépend pourtant de son alimentation. Par exemple, s’il mange un aliment auquel il est allergique, cela peut provoquer la perte de ses poils. Il en est de même pour les aliments que vous consommez qui peuvent être dangereux pour lui. Plusieurs aliments sont connus comme étant toxiques pour les chiens et lui sont naturellement interdits. Il est ainsi préférable de bien surveiller sa nutrition afin d’éviter les maladies d’estomac qui sont parfois la cause d’un décès précoce.

Les maladies les plus répandues chez le chien

Tout comme les humains, les chiens tombent eux aussi malades et certaines espèces sont même sujettes à des maladies spécifiques. Quand on parle de maladie des chiens, la rage est la première, voire la seule qui vient tout de suite à l’esprit. Et pourtant, la rage n’est pas la seule maladie des chiens. D’autres pathologies, tout aussi graves, peuvent affecter votre compagnon à quatre pattes. Bien que plusieurs maladies spécifiques soient répertoriées, il faut savoir que certaines affections sont plus fréquentes que d’autres. Certaines races de chiens peuvent également être touchées par des maladies propres à leur espèce. Mais quelque soit la pathologie de l’animal de compagnie, il faut garder à l’esprit que seul un vétérinaire est habilité à prescrire les meilleurs soins à votre compagnon.

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil