Santé prévention chat : Bien veiller à l'hydratation de son chat en période de chaleur

La déshydratation chat : La chaleur peut être dangereuse

Déshydratation chat : Au même titre que l’être humain, le chat peut aussi être victime de coups de chaleur et de déshydratation, surtout en période estivale et printanière. Malheureusement, il n’a pas la possibilité de l’exprimer par la voix, contrairement aux hommes. Les symptômes d’une déshydratation chez les félins se traduisent souvent par l’incapacité à se lever, des convulsions et des tremblements associés à un malaise visible chez l’animal, le rendant faible et accentuant sa nervosité. Un examen plus poussé, comme la prise de sa température confirmera une hyperthermie, source de la déshydratation et dans ce cas la température corporelle de l’animal monte jusqu’à 40 °C. Une telle situation est extrêmement dangereuse pour le chat et peut lui être fatale. Quels gestes adopter si jamais votre chat souffrait d’un coup de chaleur ? Et surtout comment hydrater son chat pour lui éviter de tels symptômes ?

Vous avez un chien, cliquez ici.

Reconnaître les signes de la déshydratation chez le chat 

Il est à noter dans un premier temps que chaque propriétaire de chat se doit d’être à l’écoute de son animal, d’être vigilant aux moindres changements de son comportement. Tout ceci dans le but de ne pas louper les signes de toute éventuelle maladie, et notamment les coups de chaleur. Il faut savoir qu’une trop grande hausse de la température est aussi source de déshydratation sévère, entraînant des dommages encore plus sérieux sur le système cérébral de votre chat. Cela peut nuire aux neurones et provoquer des œdèmes cérébraux, d’où les convulsions. Les coups de chaleur peuvent aussi provoquer une insuffisance rénale aiguë et autres troubles intestinaux. Pour ne pas en arriver à des cas aussi extrêmes, il s’agit de reconnaître les premiers signes, comme les miaulements plaintifs de l’animal, son incapacité à tenir en place ou encore le sentiment de malaise qu’il affiche en étant parfois plus agressif qu’à son habitude. La première chose à faire à ce moment là est de lui donner de l’eau fraîche. Ensuite, le propriétaire peut le mouiller légèrement, toujours avec de l’eau fraîche et surtout pas glacée pour éviter une baisse trop rapide de la température, ce qui nuirait encore plus au chat. Si jamais, les symptômes atteignent un stade plus critique, ne tardez pas à emmener votre chat en clinique vétérinaire, en vous assurant de le couvrir avec une serviette humide tout le long du trajet et lui donner à boire pour pallier à la déshydratation. Il est possible d’éviter à votre animal de compagnie tout risque de coup de chaleur. Grâce à notre mutuelle, vous n’aurez plus à vous soucier des coûts occasionnés par une visite chez le vétérinaire.

Déshydratation chat : La prévention, comme unique solution

Tout cela peut cependant être évité si on applique des mesures préventives pour pallier au problème de hausse de la température. L’aération de la pièce où vit l’animal est une des mesures à prendre. L’air frais du matin et du soir permet de maintenir une température ambiante dans la pièce. L’utilisation du climatiseur ou d’un ventilateur est aussi une alternative, à condition de ne pas le braquer sur l’animal. Et le plus important, c’est de veiller à l’hydratation du chat, car les félins et l’eau ne sont généralement pas les meilleurs amis au monde. Le propriétaire est ainsi en charge de s’assurer que son animal boit régulièrement. Attention toutefois à ne jamais donner d’eau glacée à votre chat, cela peut provoquer des diarrhées aiguës et entraîner d’autres complications aggravant l’effet de déshydratation du chat.

L’hydratation de son chat en période de chaleur relève de la responsabilité de son maître. Ce geste bien qu’anodin est la garantie de la bonne santé de l’animal de compagnie et le met à l’abri des dangers du coup de chaleur. Il est conseillé de donner à boire à votre chat le plus fréquemment possible, surtout en période de chaleur, en été ou au printemps. Renouveler l’eau dans la gamelle du chat régulièrement l’encouragera à s’abreuver. Quand vous sortez sans votre matou, n’oubliez jamais de mettre suffisamment d’eau dans son écuelle pour qu’il puisse satisfaire sa soif. Et en voyage, pensez toujours à mettre de l’eau en gamelle dans la cage où le chat sera transporté.

Déshydratation chat : hydratation en periode de chat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations recueillies soient traitées conformément à notre Politique de confidentialité.

4 Commentaires

  1. J’ai deux chats, Et depuis des années ils boivent dans une fontaine dont je change le filtre tous les mois et je leur met de l’eau de source en bouteille ,comme ça ils ont de l’eau propre toute la journée ,C’est super…

  2. Que faire si mon chat ne boit pas l eau que Je Mets dans son Bol ? Je lui donne du lait pour chaton mais bon. Je prend tous vos conseils. Merciiii

    1. Bonjour,

      N’hésitez pas à contacter votre vétérinaire ou un comportementaliste animalier. Ils sauront vous guider vers les meilleures démarches.

      Cordialement,

      L’équipe Assur O’Poil

    2. Bonjour Annie,
      Avec un chaton, vous avez le temps d’essayer plusieurs méthodes et voir celle qui marche le mieux pour votre chat. Il n’y a pas de remède miracle, chaque chat a ses préférences. Certains préfèrent l’eau qui coule (d’un robinet, d’une fontaine…), d’autres boivent des eaux ‘infâmes’ (dans des arrosoirs, ou d’un aquarium !). A éviter quand même, surtout pour un chaton.
      Pour ma part, je mets à disposition de ma chatte des coupelles à 2 endroits de l’appartement. Je change l’eau tous les matins , et vérifie bien que le niveau a baissé si je ne l’ai pas vu boire. Il faut savoir qu’un chat ne boit pas beaucoup, comparé à un chien. Mais quand la mienne boit (une fois par 24 heures? je ne la vois pas la nuit !), ça peut durer 2 minutes !
      S’il fait très chaud, ou si je constate qu’elle ne boit pas assez, je n’hésite pas à mouiller régulièrement son pelage de la tête à la queue, sans oublier le bout des pattes (par grandes caresses avec les mains mouillées ). Idem pendant des trajets voiture (ce que j’évite au maximum !).
      Mais à votre place, j’éviterais le lait. Contrairement aux croyances, ce n’est pas bon pour les chats.
      Bon courage !

Rechercher

+