Occuper son chat : Comment bien gérer le confinement avec son chat

C’est un mythe que sortir est une condition du bonheur félin. Jouer régulièrement avec un chat et fournir des jouets divertissants peut facilement satisfaire son instinct de traque, le garder stimulé et fournir l’exercice dont il a besoin pour rester en bonne santé et heureux. Cela protège également la faune locale ! Mais, comment bien s’occuper de son chat pendant le confinement ? Peut-on éviter l’hyper-attachement ? Voici des conseils pour vous aider à gérer le confinement avec un chat. 

Comment occuper son chat ?

Si votre chat a l’habitude de s’occuper seul en journée, vous n’avez alors pas besoin de le stimuler plus. En revanche, vous pouvez en profiter pour enrichir le lien qui vous uni. Voici donc 3 choses que vous pouvez faire pour occuper votre chat :

  • Nourrir son chat autrement. Nourrir son chat est souvent fait de manière basique avec une gamelle. Vous pouvez occuper votre chat en lui mettant une partie de sa ration dans des jouets d’occupation comme des pipolinos (cylindre avec des trous pour laisser tomber l’aliment quand il bouge). Vous pouvez en construire vous même avec des bouteilles vides par exemple. Vous trouverez des tonnes de tutos sur internet, afin de les construire vous-même.
  • Apprenez-lui des tours. Tout comme les chiens, les chats sont très intelligents. Ils peuvent apprendre des tours comme donner la patte, tourner sur eux-mêmes ou encore faire le beau. Certains chats apprennent même à accompagner leurs maîtres en balades et ont du rappel. Réinventez votre chat en lui apprenant donc à faire des choses fun. Vous pourrez ainsi épater la galerie ! Mais en plus, cela apportera sans nul doute, des paillettes à votre relation.
  • Apprenez à votre chat à se faire manipuler. Beaucoup de chats n’aiment pas se faire manipuler. Il est donc temps de faire du médical training pour aider votre chat a accepter les manipulations. Cela consiste à positiver l’approche des mains, des objets et des bruits qui vont survenir lors des soins du chat. Cela peut prendre plusieurs séances avant d’obtenir de belles réussites. Par exemple, vous pouvez apprendre à votre chat à rester calme lorsque vous voulez lui couper les griffes ou les lui limer. Il suffira sur plusieurs séances et de manière progressive de lui apprendre que tous ces outils et ces gestes sont égales à autant de récompenses. 

Éviter l’hyper-attachement ou l’anxiété de séparation

Les chats font de grands compagnons de vie. Ils éloignent les souris et ont des moteurs à ronron intégrés. C’est plutôt cool. Pour autant, comme chez le chien, le chat peut développer un hyper-attachement à son maître, appelé aussi anxiété de séparation. On devrait appeler ça un “mauvais” attachement, dans le sens ou cela le touche moralement au point que le chat se sent très mal dès que son maître s’en va.

Les chats anxieux ou craintifs peuvent dépendre de leur propriétaire pour la sécurité et le réconfort, soit parce que leur environnement ne leur offre pas suffisamment de possibilités pour réguler leur propre état émotionnel, soit parce que le propriétaire est le pilier rassurant du chat. Les chats peuvent également montrer une dépendance accrue à l’égard de leurs propriétaires si la présence de cette personne garantit la sécurité dans un environnement autrement stressant. 

C’est un état de mal être chez le chat, puisqu’en l’absence de son maître le félin ne peut pas manger, boire ou éliminer en toute sécurité. Ces chats sont sujets aux infections urinaire et deviennent très anxieux. Certains chats vont au contraire faire des marquages dans la maison ou évacuer leur énergie sur les murs ou les meubles. Ce n’est en rien une vengeance comme pourrait le penser certains, mais un réel appel à l’aide.

Pour éviter que votre chat soit atteint d’anxiété de séparation, il va falloir le laisser vivre sa vie de son côté et ne pas toujours le stimuler. Evitez d’être toujours sur son dos et ne faites pas de lui un dispensaire à caresses.

Adapter son chat aux changements

Comme pour tous nos animaux de compagnie, le changement peut être parfois très brutal que ce soit pour le confinement ou après le confinement. Evitez donc de trop changer le quotidien de votre chat, surtout s’il est satisfaisant pour lui. 

Si des changements doivent s’opérer, faites le de la manière la plus progressive possible. Vous pouvez utiliser des diffuseurs d’hormones de synthèses qui permettent au chat de se détendre, si vous pensez que votre chat sera sensible au changement. Laissez-lui de quoi se cacher, même si d’habitude il n’en a pas besoin.

N’oubliez pas de surveiller ses urines pour vous assurer qu’elles sont normales. En effet, la plupart du temps vous remarquerez grâce aux urines si votre chat n’est pas trop stressé. Bien que cela peut se produire malgré des urines normales. Au moindre doute, n’hésitez pas à contacter un vétérinaire !

COVID-19 : Comment gérer le confinement avec son chat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations recueillies soient traitées conformément à notre Politique de confidentialité.

2 Commentaires

  1. Je trouve toujours mes réponses sur votre site

  2. Il s’attaque à moi de temps en temps , c’est pour que je joue avec lui?!

Rechercher

+