Propreté chiot : comment rendre un chiot propre à la maison ?

Propreté chiot : comment rendre un chiot propre à la maison ?
education proprete chien

C’est l’un des exercices les plus stressants pour le maître, mais également pour le chiot. Chaque erreur est un nettoyage pour l’homme, et une déception pour l’animal. Il convient donc de s’y mettre très tôt. Chaque mauvaise habitude créée pendant l’apprentissage sera très dure à perdre plus tard. Si vous arrivez à rendre votre chien propre, tous les autres exercices seront plus simples. Mais comment apprendre à la propreté à un chiot ? On vous dit tout !

La propreté du chiot : l’environnement du jeune chien

Si un chien fait ses besoins n’importe où, c’est qu’il ne considère pas avoir d’espace spécifique pour cela. Il est alors très important de délimiter les zones pour manger, pour dormir et pour jouer. Si elles sont trop proches les unes des autres, cela peut rendre confus votre chien. Ne mettez pas les journaux pour les premiers accidents trop près de son panier par exemple, sinon cela floutera les frontières.

Vous pouvez opter pour le coin cuisine (opposé à celui de la gamelle). Étalez, si vous le pouvez, plusieurs journaux ou des alèses (tapis de propreté) qui absorberont de manière suffisante l’urine. Nettoyez les accidents à la serpillière est à proscrire, sauf si vous séchez le sol par la suite car l’humidité est désagréable pour le chien. Même si vous possédez un balcon, il faudra quand même poser des journaux à l’intérieur. Le chien ne fera pas la différence entre l’intérieur et l’extérieur. Il attendra d’être à la maison, sur le balcon, pour uriner. Le but est de déplacer au fil des jours les journaux vers la porte d’entrée. Vous pourrez le sortir dès qu’il se met en position.

Afin de faciliter l’apprentissage du chiot, récompensez-le avec des félicitations verbales et une friandise lorsqu’il fait ses besoins en extérieur, et ne lui donnez rien lorsqu’il les fait à l’intérieur. Cela créera un lien direct dans son esprit, et il finira par demander de lui-même d’aller dehors.

Éducation du chiot : 5 règles de propreté à respecter

Afin de réussir l’apprentissage de la propreté de votre chiot, il convient de respecter certaines règles. Toutefois, il faudra faire preuve de beaucoup de patience envers l’animal, car tout est nouveau pour lui !

Règle n°1 : éduquer le chiot à la propreté dès son plus jeune âge

N’attendez pas que votre chien grandisse en pensant que la propreté viendra d’un coup ! Comme beaucoup d’exercices qui nécessitent la compréhension du chiot, plus tôt le principe sera assimilé, plus tôt vous pourrez pousser l’apprentissage plus loin. Ne vous inquiétez pas, il vous comprend très bien dès les premiers mois !

Règle n°2 : laisser un temps d’adaptation

Ne grondez pas votre animal en cas de petit accident. Il va falloir tolérer le temps d’adaptation aux nouvelles règles, ainsi que les petits accidents qui peuvent survenir plus tard malgré sa propreté. Il n’est pas question d’accepter de telles conduites, il faut juste éviter de le gronder injustement lorsqu’il n’a pas pu se retenir ou si une émotion soudaine l’a bouleversé. Comme expliqué plus haut, pendant l’apprentissage, il faut privilégier les récompenses, et donc bannir les punitions. Le principe de lui « mettre le nez dedans » ne fera qu’accentuer un mal-être chez le chien.

Règle n°3 : pas de nettoyage devant le chiot

Si vous commencez à toucher aux accidents avec une serpillière ou une éponge en main, le chien prendra cela comme un jeu. Il faut l’éloigner pendant quelques minutes et nettoyer en silence. Si vous lui montrez du dégoût pour ses crottes, il ressentira de la honte et fera donc à des endroits différents pour les cacher.

Règle n°4 : les besoins toujours à l’extérieur

La période des journaux et des alèses doit être la plus courte possible. Prenez le temps de sortir votre chiot plusieurs fois par jour (au moins 4 à 5 sorties) afin qu’il puisse assimiler très rapidement que les besoins doivent se faire en extérieur.

Règle n° 5 : repérer les signes avant-coureurs

Pendant cet apprentissage, il est important de surveiller votre chiot. Pendant la journée, vous pourrez remarquer des signes qui révéleront sa volonté d’uriner. Il va tourner en rond, renifler le sol et enfin s’accroupir. C’est là qu’il faut agir, et vite. S’il ne fait pas ses besoins à l’endroit souhaité, n’ayez pas peur de le déplacer doucement. Une fois les besoins effectués à l’extérieur, félicitez-le, et il comprendra bien assez vite. Afin de faciliter l’exercice, n’hésitez pas à le sortir après les repas, les siestes et les séances sportives.

Apprendre à un chiot la propreté est un vrai challenge, et pourrait décourager bien des maîtres. C’est pourtant là que vous voyez votre influence sur votre compagnon à 4 pattes, et c’est là que vous créerez des liens forts. Si vous ne vous en sentez pas capable, vous pouvez toujours faire appel à un éducateur canin.

A lire sur le même thème

Le Coton de Tuléar

Le Coton de Tuléar, est originaire de la région du même nom, au sud de Madagascar. Très apprécié pour sa compagnie, il fut importé d’Europe par les colons Français sur l’île : les petits chiens type Bichon étaient à la mode à cette époque.

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil