Education chat : Comment punir un chat, gronder un chat

Punir un chat : 3 bons réflexes à adopter

Vous vous en doutez peut-être mais le chat est un animal qui a très bonne mémoire ! Il est donc inutile de punir un chat en lui donnant une tape sur la main sans quoi, il développera de la crainte et de la méfiance à votre égard. Voici les bons réflexes à adopter pour l’éduquer dès son plus jeune âge.

Employer un « NON » ferme

Si vous surprenez votre chat en flagrant délit de bêtise par exemple en train de griffer vos meubles, mordre vos rideaux ou vos chevilles, il vous suffit de vous adresser à lui avec un « NON » d’un ton ferme.  Ce « NON » aura pour but de le surprendre et pourquoi pas de l’arrêter. C’est pourquoi, habituez le très tôt aux bonnes manières pendant sa période de socialisation.

Punir un chat sur le fait accompli

Pour punir un chat, la subtilité est de rigueur. Aussi, utilisez une approche détournée au lieu de vous en prendre directement à lui. Réprimandez toujours votre chat pendant l’acte. Pour lui faire comprendre que vous n’appréciez pas son attitude, envoyez lui un jet-d’eau en utilisant un vaporisateur. Vous pouvez également lui lancer un objet mou. Par exemple, un coussin de côté ou par derrière. Votre chat associera votre attitude a une expérience déplaisante, il sera démotivé à l’idée de récidiver. Des répulsifs sont également disponibles à la vente afin de le dissuader de s’en prendre à d’autre lieu comme le tapis ou les meubles.

S’il se conduit bien, félicitez et récompensez votre petit compagnon par une friandise.

Corriger votre chat par le plaisir avec de l’herbe à chat

S’il y a bien une chose dont raffole les chats c’est l’herbe à chat ou cataire. Herbe inoffensive appartenant à la famille de la menthe, le cataire procure un effet euphorisant et immédiat chez certains chats.

Saupoudrez en sur le plancher. Votre chat reniflera, léchera et mâchera de cette herbe tout en prenant un plaisir fou à se rouler par terre et à se frotter. Durée de l’effet : 5 à 15 minutes après quoi vous ne l’entendrez plus pendant une ou deux heures avant qu’il ne recommence.

Punir un chat n’est pas toujours la meilleure solution ! Pour l’aider à mieux se comporter, vous pouvez par exemple frotter de l’herbe à chat sur son griffoir. Si c’est concluant, n’hésitez pas à renouvelez l’opération.

Enfin, vous pouvez également vous procurez les jouets fourrés de cette herbe magique.

Education chat : Comment punir un chat efficacement sans violence ?

Mon chat est maigre, santé chat

Mon chat est maigre, est-ce grave ?

Lorsque l’on prend soin de son chat, il est normal de s’inquiéter de temps à autre. Est-ce que mon chat dort suffisamment, est-ce qu’il mange assez, est-ce qu’il est heureux ? Ces questions peuvent être difficiles, et les réponses ne sont pas évidentes. L’aide d’un vétérinaire est bien souvent recommandée, mais vous pouvez aider au diagnostique en étudiant scrupuleusement le comportement de votre chat. Si votre animal avale habituellement son repas en 5 minutes et qu’il commence à faire son difficile, cela peut être un mauvais signe, par exemple. Est-ce que votre chat mange toujours autant mais perd tout de même du poids ? Il ne faut pas rester dans l’inconnu, car il est avant tout question de la santé de votre chat. Voici quelques conseils sur le sujet.

Reconnaître un chat en bonne santé

Il y a des signes qui ne trompent pas, et la santé de votre chat passe tout particulièrement par son aspect extérieur. Lorsque vous passez vos doigts le long de ses côtes, vous devez sentir les os, tout en sentant une petite couche de graisse qui les recouvre. Lorsque vous touchez la base de sa queue, vous remarquez encore une fois cette petite épaisseur de graisse, qui rend le toucher doux. Pareil pour sa colonne vertébrale, que vous pouvezsentir en laissant glisser votre main le long de son dos. Lorsque vous regardez votre chat de haut, vous voyez clairement une ligne de taille, et lorsque vous le regardez de côté, vous remarquez que la zone derrière les côtes est plus petite que sa poitrine.

Reconnaître un chat trop maigre

Un problème de santé survient lorsque vous ne sentez plus cette épaisseur de graisse qui caractérise le chat en bonne santé. Vous pouvez même voir les os de ses côtes ressortir, et ne sentir qu’une fine couche de peau entre vos doigts et sa cage thoracique. Vous voyez clairement des os au niveau de la base de sa queue, et la couche de graisse est encore une fois absente. Il en est de même pour sa colonne vertébrale, qui est voyante à travers ses poils. Vu du dessus, vous remarquez une ligne de taille très marquée, ainsi qu’un repli de peau sous ses côtes. Dirigez-vous directement chez le vétérinaire si vous avez l’impression que c’est le cas de votre chat. Attention cependant, cet examen reste superficiel, et certaines races de chats auront des propriétés physiques moins facilement analysables que d’autres. Consultez l’avis d’un professionnel avant de diagnostiquer votre animal.

Mon chat mange moins, est-ce pour cette raison qu’il est maigre ?

Si vous remarquez un clair changement dans l’alimentation de votre chat, commencez par analyser son espace cuisine. Vous n’aimeriez pas manger dans une assiette sale, et votre animal non plus ! Vous n’aimeriez pas manger une nourriture périmée, et votre chat non plus ! Si vous servez par exemple des croquettes, pensez à les entreposer dans un récipient sous-vide. Il aidera à garder la nourriture fraîche. Nettoyez sa gamelle régulièrement, au minimum une fois par semaine pour les aliments secs, et après chaque repas pour les repas humides. Changez son eau au moins une fois par jour, afin d’éviter le dépôt de poils et d’autres débris. Enfin, veillez à respecter une distance de sécurité entre sa litière et sa gamelle ! Vous n’aimeriez pas manger dans vos toilettes.

Créer un environnement sain

Tout le monde aime pouvoir manger calmement et à son rythme, y compris votre chat. Il lui faut une pause repas sans bruit, et sans interruption, que cela soit par vous ou d’autres animaux. Certains chats peuvent devenir dépressifs lorsque vous vous absentez trop souvent, pensez donc à un pet-sitter qui prendra soin de votre animal. Une grève de la faim animale n’est pas si rare ! Il se peut également que votre chat vieillisse, passé 11ans, les félins ont tendance à maigrir, ou à grossir, cela dépend des races et des caractères. Leur sens olfactif déclinant et une infection dentaire pourraient être les grands coupables.

Mon chat est-il malade ?

Encore une fois, il est important de pouvoir compter sur l’avis d’un vétérinaire en cas de doute. Chaque chat est unique et a besoin d’un suivi personnalisé. Sachez que certains cas d’anorexie ont été diagnostiqués chez des chats, c’est un sujet sérieux. Votre animal pourrait également souffrir d’une maladie gastro-intestinale quelconque, ce qui lui ferait perdre du poids au fil du temps. Les allergies alimentaires et les intolérances sont également des causes majeures. Peut-être que les intestins de votre animal sont infestés de parasites ! Ne laissez jamais un doute planer !

Mon chat est maigre, santé du chat

Mon chat dort tout le temps

Mon chat dort tout le temps

Lorsque l’on passe la semaine à travailler et que l’on souhaite profiter du week-end pour passer du temps avec son chat, il peut être frustrant de constater qu’il passe son temps à dormir. Est-ce qu’il dort autant en semaine, est-ce que c’est normal, est-ce un signe de mauvaise santé ? Toutes ces questions peuvent trouver réponse grâce à un simple constat : votre chat n’est pas humain. Nous avons tendance à humaniser nos amis les animaux, et il serait facile de penser que nos 7-8 heures de sommeil sont suffisantes pour tous les mammifères. En réalité, la plupart des chats dorment environ 16 heures par jour ! Ce chiffre a même tendance à grimper lorsqu’il s’agit d’un chaton ou d’un vieux chat. Il est alors facile de se dire que votre chat dort en permanence. Puisque c’est un peu vrai.

Pourquoi ce besoin de sommeil ?

Mon chat dort tout le temps, dois-je m’inquiéter ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le passe-temps favori d’un chat n’est pas la chasse à la souris, mais bien la sieste. Ces temps de pause sont constants, et nos amis les félins y excellent ! Il faut garder en tête que les animaux agissent à l’instinct. Dans la nature, un chat sauvage se doit de chasser sa propre nourriture. Peu importe qu’il s’agisse d’un tigre du Bengal ou d’un chat sauvage, ils doivent tous les deux trouver un moyen pour se procurer de la viande. Cette chasse prend beaucoup de temps, et ces animaux dépensent énormément d’énergie durant le procédé.

Il n’est pas rare qu’une proie échappe à l’emprise du chasseur, s’en suit alors une course poursuite épuisante. Les siestes permettent alors au chat sauvage de conserver toutes ses forces durant la journée, il pourra ainsi chasser à n’importe quel moment afin de récupérer son déjeuner, ou son dîner, dès qu’il se présente à lui.
Cet instinct est également présent chez le chat domestique. Même s’il n’a pas besoin de chasser sa nourriture, puisqu’elle arrive toute préparée dans un bol, son besoin naturel de se reposer et conserver son énergie est toujours là. C’est donc pour cela qu’un chat dort en moyenne jusqu’à 16 heures par jour, juste au cas où une proie se présente durant les 8 autres heures de la journée.

Les chats, des êtres nocturnes ?

Mon chat dort tout le temps, est-ce normal ?Il existe un mythe dans le monde animal, qui dit que le chat est un prédateur nocturne. Cela est faux. Le chat est un prédateur crépusculaire. Il n’est donc pas actif et réveillé durant toute la nuit, il est actif lors du lever et du coucher du soleil. Dans la nature, ce sont les meilleurs moments pour chasser leur nourriture. Cela est durement ancré dans leur cycle du sommeil, qu’ils soient sauvages ou domestiques. Le comportement génétique d’un chat de maison est identique à celui qu’on peut trouver dans la nature, cela peut expliquer pourquoi vous voyez très peu souvent votre chat réveillé.

Mon chat dort tout le temps : quand s’inquiéter ?

 

Si votre chat dort réellement plus que d’habitude, cela pourrait être un symptôme de maladie. Gardez bien en tête qu’il est tout à fait normal pour un chaton de dormir davantage, ses hormones de croissance agissent durant le sommeil, il est donc vital pour lui de dormir le plus souvent pour bien se développer. Les vieux chats dorment également plus, c’est un procédé normal qui accompagne le vieillissement de tout être sur Terre. Un vieux chat, tout comme un jeune chat, peut dormir jusqu’à 18h par jour.
Dès que vous avez l’impression que le cycle de sommeil de votre chat est anormal, vous devez contacter votre vétérinaire, qui pourra vous rassurer ou détecter un problème. Si une augmentation du temps de sommeil est noté, un simple examen, que vous pouvez faire vous même, peut aiguiller vers une explication. Si vous examinez les gencives de votre animal et remarquez qu’elles sont très pales, cela pourrait être un signe d’anémie. L’anémie est une maladie mortelle pour le chat, il est donc, encore une fois, vital de demander l’avis d’un professionnel !

Une vie tranquille

Si toute maladie est écartée, c’est bien que votre chat a juste un besoin de sommeil plus développé que le vôtre. Les chats adorent les siestes, c’est tout à fait normal. S’il n’existe aucun signe de maladie, de détresse ou de désintérêt complet pour le jeu, vous ne devriez pas vous inquiéter pour votre chat. S’il dort plus longtemps, c’est peut-être aussi parce qu’il n’y a rien qui le rend actif ? Afin de réduire ses siestes, pensez à enrichir son environnement avec quelques jeux interactifs.

Mon chat dort tout le temps

Chat autiste : Comment reconnaitre l'autisme chez le chat ?

Chat autiste : Comment reconnaître l’autisme chez le chat ? Les humains autistes ont souvent un comportement antisocial. Non pas parce que la personne autiste n’aime pas les gens, mais parce qu’elle ne saisit pas certaines nuances de l’interaction sociale. Parfois, il semble que les félins peuvent également avoir du mal à interagir avec les gens ou même avec d’autres chats. Chat autiste mythe ou réalité ?

 

 

Qu’est-ce que l’autisme chez l’humain ?

 

L’autisme est un trouble neuro-développemental. Ce trouble reconnu comme un handicap en France depuis 1996 prend ses marques avant l’âge de 3 ans chez l’humain. Elle affecte les interactions sociales, la communication verbale et non verbale. Ce handicap affecte également le comportement avec des gestes stéréotypés. 

 

Chat autiste

 

 

Nous avons souvent tendance à faire de l’anthropomorphisme sur nos animaux de compagnie. Cependant, les chats ne sont pas des humains, même s’ils semblent parfois aspirer à l’être.

Les chats ne socialisent pas comme nous. Ils ne voient pas ce que nous voyons, et ils ne perçoivent certainement pas le monde de la même manière qu’un humain.

Et pourtant, aussi différents que les félins soient de nous, ils peuvent être assez similaires aux êtres humains dans certains cas. Si nous acceptons que l’autisme est façonné par les signaux nerveux dans notre cerveau et qu’il présente une forme de comportement problématique, alors les chats peuvent montrer des signes d’autisme, mais cela ne signifie pas qu’ils ont de l’autisme. Le chat autiste n’existe pas tel qu’on le conçoit.

 

Comment les chats peuvent-ils afficher des tendances autistiques ?

 

Il existe une grande variété de symptômes indiquant l’autisme chez l’homme, que votre chat peut également montrer. Ces symptômes tournent autour de l’interaction sociale, de la vocalisation et d’une concentration ou d’une intelligence extraordinaires.

 

Vocalisation

 

Commençons par l’un des symptômes les plus évidents de l’autisme chez l’homme et le chat. Le manque de communication verbale appropriée est courant pour les patients autistes, ainsi que la vocalisation excessive dirigée uniquement contre une personne spécifique.

Si votre chat  ronronne , miaule ou gazouille seulement quand il est près de vous, mais cela ne signifie pas qu’il est autiste. Certaines races félines, sont extrêmement bavardes par défaut. D’autres chats vocalisent rarement. Si le comportement semble résulter d’une détresse, demandez l’avis de votre vétérinaire.

 

Chat autiste ou Manque d’interaction sociale

 

De nombreuses races félines sont assez indépendantes et ont besoin de passer du temps seules. Ils peuvent avoir des moments où ils sont nettement antisociaux et qui ne sont tout simplement pas intéressés par les gens ou d’autres animaux. Si le comportement de votre boule de poils est antisocial envers les personnes et les animaux qu’il rencontre, c’est une question de tempérament général. Le niveau d’exposition à l’interaction sociale avec les humains lors de la croissance d’un chat joue également un rôle important. Plus un chat interagit avec toutes sortes de personnes et d’animaux, plus il est susceptible d’être amical quand il grandit.

 

Intensité de concentration et intelligence extraordinaire

 

Des tonnes de races de chats sont célèbres pour leur cerveau surprenant. Les chats Birman et les Abyssins sont deux exemples de races félines intelligentes et remarquables. Les chats sont souvent considérés comme têtu. Le chat n’est pas vraiment têtu, il réfléchit juste plus à la situation. 

Si votre chat montre une concentration intense sur un jouet, par exemple, cela signifie simplement qu’il a un favori. Cette intensité de concentration est typique des prédateurs. En effet, ils en ont besoin pour pouvoir chasser et manger.

 

Manque de concentration ou anomalies sensorielles

 

Les personnes autistes sont souvent diagnostiquées avec des anomalies sensorielles. Certains chats peuvent sembler manquer de concentration, avoir des mouvements non coordonnés et exprimer une réactivité réduite.

Ce type de comportement félin n’est pas causé par l’autisme. Cependant, c’est généralement un indicateur que quelque chose ne va vraiment pas avec votre chat. La dépression, les plaies infectées, la défaillance d’organe et d’autres types de problèmes de santé entraînent généralement de telles irrégularités chez les félins. Vous devez emmener votre chat chez le vétérinaire pour un examen médical.

Il n’y a à l’heure actuelle aucune étude prouvant que l’autisme tel qu’on le conçoit existe chez le chat. Il y a des comportements qui sont extrêmement similaires à ceux des autistes humains. Cependant, on trouve généralement une autre cause sous-jacente à cet état.

 

Mais, les chats peuvent aider les autistes

 

Plus précisément, ils peuvent aider ces personnes à communiquer plus clairement et plus efficacement. Il a été démontré que l’interaction avec un animal de compagnie au réveil réduit considérablement le cortisol, ce qui signifie un début de journée moins stressant.

Dans le cadre de zoothérapie, il n’est pas rare de voir des chats aider les infirmières et les soignants à établir un lien avec le patient autiste.

Vaccin chat : pourquoi est-ce si important ? Mutuelle Chat, Assurance Chat, Assurances Chats

Contraception pour chat : Les méthodes de contraception chez le chat

Certains propriétaires de chats aiment l’idée d’avoir des portées de chatons, tandis que d’autres veulent un seul chat. Quoi qu’il en soit, il est important de contrôler les naissances pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Il existe plusieurs types de contraception pour chat. Voyons pourquoi cela est important et quelles méthodes vous pouvez utiliser.

Contraception pour chat afin de contrôler les naissances

Si vous êtes propriétaire de chat et que vous n’avez pas encore réfléchi à la raison pour laquelle le contrôle des naissances est important, cette section est faite pour vous. Jetons un coup d’œil à certaines des raisons pour lesquelles vous devriez commencer à utiliser une  contraception pour chat :

  • Votre chat peut porter dès 6 mois. C’est extrêmement tôt. Les chats de cet âge sont trop juvéniles et de graves problèmes de santé peuvent surgir pendant et après la grossesse.
  • La gestation chez le chat dure entre 52 et 65 jours. Ce qui implique des contrôles vétérinaire pendant toute cette période pour éviter le moindre risque
  • Une chatte a en moyenne 4 chatons, mais certaines en ont plus de 8. Il va falloir s’en occuper pendant 2 mois !
  • Tous ses chatons pourront à leur tour procréer dès l’âge de 6 mois.
  • Beaucoup des chats naissant chez un simple propriétaire finissent dans la rue, mourant de faim ou écrasés et certains sont même maltraités. 

Les refuges ont un problème avec l’adoption de chats adultes en raison d’un afflux de chatons. Beaucoup de chats dans les refuges sont euthanasiés par manque de place. Si chaque propriétaire prend une part de responsabilité, on peut alors réduire le nombre de chats abandonnés.

Mise en quarantaine du chat

Avant de donner une contraception pour chat, vous pouvez mettre votre chat en quarantaine à la maison pour l’empêcher d’avoir des petits ou d’aller procréer dans les rues. Maintenant, cela ne signifie pas que vous devez garder votre chat enfermé pour toujours.

Il faudra alors comprendre son cycle de chaleur (l’ovulation) afin d’anticiper. Cela peut durer environ une semaine mais peut aller de 3 à 14 jours. Une fois son cycle de chaleur terminé, vous pouvez la relâcher à nouveau.

Beaucoup de chats deviennent turbulents pendant cette période. La femelle peut rayer les tapis, miauler et tenter de s’échapper. Les mâles quant à eux, vont se battre, miauler en permanence et faire des marquages là où il passera.

Contraception pour chat par injections

Il existe une contraception par injection pour les chats. Les molécules sont semblables à certaines contraceptions utilisées chez les femmes. Elle empêche le cycle d’ovulation. Sachez que ce type de contraception peut exposer votre chat à un risque plus élevé de diabète, d’infection utérine et de tumeurs mammaires. Certains prennent également du poids en raison d’un taux d’activité plus faible et d’un appétit plus élevé.

Contraception pour chat par déclenchement de l’ovulation

Une autre façon de contrôler l’ovulation de votre chat est de la déclencher. Cela semble contre-productif, mais cela peut réellement fonctionner. En déclenchant l’ovulation, il peut mettre fin au cycle de chaleur en incitant leur corps à penser qu’il a conçu.

Cette méthode est utilisée par les éleveurs de chats. Ils utilisent un chat mâle qui a subi une vasectomie pour s’accoupler avec le chat femelle. Aucune imprégnation ne se produit car il est stérile. Pourtant, cela incite le corps de la femelle à croire que la conception s’est produite.

La pilule

Le supplément hormonal peut être utilisé pour arrêter le cycle de chaleur de votre chat. C’est ce qu’on appelle couramment la pilule. Elle est utilisée par certains éleveurs.

Cependant, une utilisation à long terme peut entraîner un risque plus élevé de maladie du foie, de diabète, de maladie utérine et de cancer des glandes mammaires. Elle demande en revanche plus de contrôle et de précaution, car c’est le maître qui devra la donner à son chat de manière régulière !

L’implant

Les implants pour chat ne peuvent être placés que par un vétérinaire. C’est sous la peau du chat que sont posés les implants. Ils sont positionnés au niveau des omoplates. Les implants ne sont que provisoire et supprime donc de manière provisoire la fertilité du mâle comme de la femelle. 

La stérilisation

Contrairement à une idée reçue, il n’est pas nécessaire de faire reproduire son chat avant de le faire stériliser. Au contraire, le faire avant permet d’éviter certains cancers. Cette méthode est la plus efficace, puisque le vétérinaire va retirer tous les organes qui permettent la reproduction chez le chat.

La contraception pour chat n’a plus de secret pour vous. Maintenant que vous connaissez les options de la contraception chez le chat, vous pouvez prendre une décision plus éclairée pour lui.

Contraception pour chat : Les méthodes de contraception chez le chat

Santé Prévention : Vaccin chat : pourquoi vacciner son chat ?

Vaccin chat : pourquoi est-ce si important ?

Dès sa naissance, le chat se nourrit du colostrum, le premier lait maternel. Celui-ci contient des anticorps qui le protègent jusqu’à son sevrage, c’est-à-dire deux mois. C’est à partir de cet âge que ce nutriment n’est plus efficace. Le chat peut être contaminé par n’importe quel virus pouvant fragiliser sa santé, notamment s’il a accès à l’extérieur. Il est alors conseillé de le faire vacciner.

Pourquoi faire vacciner son chat ?

Vacciner son chat permet de le protéger contre certaines maladies. Il faut savoir que la vaccination stimule le système immunitaire du chat. En effet, lors de l’injection, son organisme va garder en mémoire l’antigène de la maladie et si celui-ci tombe malade (virus, bactéries), il va fabriquer des anticorps pour se défendre.

Quelles sont les maladies concernées par la vaccination ?

  • Le typhus: C’est un virus très contagieux résistant dans le milieu extérieur. Cette maladie est mortelle pour les chatons et les jeunes adultes. Les symptômes sont digestifs (vomissements et fortes diarrhées hémorragiques).
  • Le coryza: Il s’agit d’une maladie grave et très contagieuse due à des virus et à des bactéries (calicivirus, rhinotrachéite et les chlamydies). Les symptômes sont respiratoires (éternuements, nez qui coule), oculaires (yeux larmoyants, conjonctivite) et digestifs (ulcérations de la langue).
  • La leucose féline: C’est une maladie virale nommée FeLV transmise par la salive (léchage), la saillie, le sang (morsure), les urines et les selles (litière). Les symptômes se traduisent par de l’anémie, une diarrhée, un amaigrissement et favorisent l’apparition de tumeurs. Le chat testé positif ne peut pas être vacciné.

La primo-vaccination a lieu à l’âge de 8 semaines et le rappel de vaccination à 12 semaines, soit un mois après. Tous les ans, le chat sera vacciné à la même date.

Le cas de la rage

La vaccination antirabique est obligatoire si le chat voyage hors de France dont notamment la Guyane et Mayotte. Pour être vacciné, le chat doit obligatoirement être identifié par une puce électronique ou un tatouage. La vaccination antirabique sera alors inscrite sur son passeport européen. L’injection doit être faite sur un animal âgé de plus de trois mois. Elle est validée seulement 21 jours après la date de la primo-vaccination. Un rappel annuel est également nécessaire.

Il n’est pas obligatoire de faire vacciner son chat mais il est conseillé de le faire à titre préventif. Il s’agit d’un moyen efficace de le protéger contre les maladies virales. Il est souhaitable de faire vacciner un chat d’intérieur au moins pour le coryza. Par contre, il est vivement conseillé de faire vacciner un chat ayant accès à l’extérieur pour le protéger contre toutes ces affections.

Il est assez fréquent de voir un chat qui ne supporte pas bien le vaccin. En effet, une réaction allergique est possible et il est important de le savoir ! L’injection qui est effectuée entre les omoplates peut apporter une douleur à cause de l’aiguille, de la température de la substance ou par la composition du vaccin. Une réaction inflammatoire est possible et se traduit par l’apparition d’un nodule (boule sous la peau) appelé fibrosarcome. Le chat peut avoir de la fièvre, une perte d’appétit et rester prostré.

Quel remboursement pour la vaccination de son chat ?

Assur O’Poil, l’assurance pour chat prend en charge le vaccin chat sous forme de forfait. Différentes formules sont proposées pour une protection adaptée à la vie de votre chat.

Vaccin chat : pourquoi est-ce si important ? Mutuelle Chat, Assurance Chat, Assurances Chats

Comment Savoir si mon chat à la fièvre

Comment savoir si mon chat a de la fièvre ?

La fièvre est souvent perçue comme étant une maladie en elle-même ; il suffirait alors de s’allonger quelques jours au lit pour la calmer et pour que tout rentre dans l’ordre. C’est là, un amalgame qu’il faut absolument abolir.

La fièvre n’est qu’un symptôme d’une maladie. Si elle vous permet de diagnostiquer cette dernière, ce n’est pas elle qui sera traitée. Elle pourra être apaisée et diminuée, mais cela ne règle en rien le problème sous-jacent.

Afin de pouvoir vous occuper de la santé de votre chat, vous allez devoir la détecter, et expliquer à votre vétérinaire les raisons de votre inquiétude. Il pourra alors vous proposer des solutions adaptées, en fonction du diagnostique qui sera dressé.

Déceler la fièvre chez le chat

Il n’y a malheureusement pas de solution miracle. Vous ne pouvez pas poser votre main sur son front pour évaluer la situation. Et de toute façon, est-ce qu’il n’aurait pas collé une lampe contre son visage, juste pour échapper à une journée d’école ?

Contrairement aux idées reçues, un museau sec et chaud n’est pas forcément le signe d’une fièvre chez le chat. La seule et unique solution efficace, c’est le thermomètre.

La température normale pour un chat se situe entre 38°C et 39,2°C. Au dessus de cela, on considère que l’animal est fiévreux. Bien que la fièvre est un élément naturel et aide à combattre bon nombre de maladies, lorsque la température atteint les 40°C, il est grand temps d’agir, puisque les organes internes peuvent être endommagés. Contactez votre vétérinaire au plus vite si vous observez une telle température chez votre animal.

D’autres indices pour déceler la fièvre de votre chat

Bien que cela ne soit pas aussi précis qu’un thermomètre, voici quelques astuces qui vous permettront de vous faire une idée sur la santé de votre chat. Le nez des chats est généralement frais et humide, signe que tout va bien.

En revanche, lorsqu’ils sont malades, leur nez sera plutôt sec et chaud. Ce dernier diagnostique peut également être une alerte de déshydratation. Pour le savoir, essayez de pincer doucement de la fourrure et de la peau sur le dos de votre chat. Si elles ne se remettent pas en place rapidement, votre chat est certainement plus déshydraté que fiévreux ! Dans ce cas-là, il faut l’amener en urgence chez le vétérinaire.

Lorsque votre chat va bien, placez un doigt sur la face interne de son oreille. Ce sera chaud, certes, mais lorsqu’il aura de la fièvre, cette partie sera encore plus chaude. Le procédé est exactement le même que le nôtre avec nos fronts en cas de fièvre suspectée.

Comme ses oreilles, le dos de votre chat peut également être plus chaud que d’habitude au toucher en cas de fièvre. Mais d’abord, assurez-vous qu’il n’a pas fait la sieste dans son endroit ensoleillé préféré ou devant la cheminée.

Parfois, les chats qui font de la fièvre commencent à respirer plus rapidement ou à haleter. Comme chez l’homme, les frissons peuvent également être un signe de fièvre.

Symptômes

Les causes d’une fièvre sont diverses et variées, et il serait presque s’agir de tout et n’importe quoi. Il devient alors vital d’observer les autres symptômes que le chat semble démontrer. La fièvre permet au système immunitaire de combattre la maladie, et d’autres systèmes sont naturellement mis en place afin de permettre au chat de conserver un maximum d’énergie. Cela comprend :
♦ La perte d’appétit,
La dépression,
♦ La diminution d’énergie ou d’activités,
♦ La diminution des toilettes,
♦ Des tremblements et/ou une respiration rapide.
D’autres signes, plus rares, peuvent également être signalés, comme des éternuements, des vomissements et des diarrhées.

Causes

La fièvre est donc un symptôme comme un autre, et il est du devoir du vétérinaire de trouver quelle maladie pourrait faire que votre chat en soit atteint. Il est important de prendre sa température plusieurs fois par jour, pendant plusieurs jours. Un chat peut très bien avoir une température corporelle élevée simplement parce qu’il a passé plus de temps dans un endroit chauffé, ou qu’il a fait des exercices physiques juste avant la prise de température. Si vous remarquez que la haute température est constante sur plus de 24 heures, cela pourrait bien être une fièvre.

Les causes sont multiples et comprennent :
♦ Une infection virale, bactérienne, ou fongique,
♦ Une tumeur,
♦ Un trauma, une blessure,
♦ Certains médicaments,
♦ Des maladies comme le lupus.

Traitements

En soit, vous n’avez que deux choses à faire en cas de fièvre : surveiller votre chat, et l’amener chez le vétérinaire. N’essayez en aucun cas d’auto-médicamenter votre animal, vous ne savez pas quelle maladie l’affecte, et surtout, ne lui donnez pas de médicaments prévus pour les humains ! Vous ne connaissez pas les effets secondaires qu’ils peuvent induire, ils ne sont de toute façon pas prévus pour la consommation animale.

Si le vétérinaire estime que la fièvre du chat est bénigne, il n’essayera même pas de la traiter. C’est une réaction naturelle, et il est inutile de gaver le chat de médicament si tout finira par rentrer dans l’ordre d’ici quelques jours.

Votre vétérinaire examinera les antécédents médicaux de votre chat, y compris les contacts avec des animaux malades, les allergies, les vaccinations et les maladies récentes. Le vétérinaire ordonnera probablement une prise de sang complète et un panel de biochimie, ainsi qu’une analyse d’urine. Si la cause de la maladie n’est pas claire, des analyses telles que l’échographie, l’IRM ou la tomodensitométrie peuvent être effectuées pour mieux voir ce qu’il se passe en interne. Le traitement le plus courant de la fièvre est à base d’antibiotiques. Mais, cela dépend avant tout de la cause sous-jacente à cet état.

Le suivi à long terme

Comme il est expliqué plus haut, vous n’avez pas grande responsabilité lorsqu’il s’agit de fièvres, vous pouvez cependant préparer le terrain et aider à la détection rapide du symptôme. Certaines maladies sont repérables facilement, le chat pourrait avoir un bout de peau rougi, des abcès, du sang dans ses rejets (urine, excréments, mucus, etc.), éternuer à répétition ou respirer avec difficulté. Tous ces signes sont importants, et vous ne devez pas les manquer.

Si vous remarquez des troubles alimentaires, il ne faut pas s’inquiéter. Un chat peut tout à fait rester en bonne santé tout en ne mangeant pas durant 48 heures. Il n’en est pas de même pour l’eau, cependant ! Assurez-vous que votre félin soit toujours hydraté, surtout s’il vomit ou connaît quelques diarrhées !

Comment savoir si mon chat a de la fièvre

Quels sont les vertus des huiles essentielles pour le chat ?

Les huiles essentielles sont un sujet sensible dans le monde animal. Pour les gros chiens, par exemple, elles ne représentent pas vraiment un problème et peuvent être utilisées de manière régulière. Pour les plus petits animaux, les choses se compliquent et il faudra les utiliser avec parcimonie. Les chats font partie de ces animaux, évitez donc de jeter n’importe quelle huile sur sa peau, vous risqueriez bien de le blesser plus qu’autre chose. Voici quelques conseils qui vous seront utiles pendant vos courses et vos moments privilégiés avec votre félin.

Qu’est-ce su’une huile essentielle ?

Les huiles essentielles sont des constituants organiques volatils des plantes qui contribuent au parfum et au goût. Ils sont extraits des plantes par distillation ou pression à froid. Les huiles essentielles sont utilisées de diverses façons : comme insecticides, en aromathérapie, produits de soins personnels (Ex. Antibactériens), arômes, remèdes à base de plantes et pot-pourri liquide.

Les huiles essentielles toxiques

Il est important de commencer par lister les huiles qui sont à absolument éviter. La seule odeur d’une huile peut blesser votre animal. Les chats ont des sens beaucoup plus développés que les nôtres, leurs nez sont donc plus sensibles et plus facilement agressés par des senteurs puissantes. Un produit qui peut sentir bon pour vous peut être une véritable torture pour votre chat. Si vous finissez par utiliser des produits senteurs, il est vital de garder un endroit qui n’est pas affecté par eux, comme cela votre chat peut s’y réfugier lorsqu’il est submergé par les odeurs. Voici les huiles à proscrire lorsque vous avez un chat :
– Cannelle
– Clou de girofle
– Thym
– Origan
– Pin
– Cajeput
– Citron
– Orange
– Lime
– Pamplemousse
– Sarriette
– Bergamote
– Mandarine
– Néroli
– Mandarine
– Cyprès
– Sapin
– Genévrier
– Bouleau
– TeaTree
– Épicéa
– Amande
– Boldo
– Ail
– Menthe poivrée
– Camphre
– Calamus
– Moutarde
– Raifort
– Cassia
– Chenopodium
– Tansy
– Sassafras

Les bonnes huiles essentielles

Lorsque vous faites vos courses, évitez au maximum les huiles synthétiques, très proches des parfums. Il faut au maximum vous orienter vers les huiles à 100% pures, la qualité sera bien plus haute, et les risques de blesser votre animal seront réduits au maximum. Une vraie huile essentielle est extraite de plantes vivantes et entretien une vraie relation avec la Nature, les autres sont plus du côté chimique et dilué. Vous pourrez vous-même les diluer plus tard, sans que la qualité n’en soit altérée. Les huiles moins agressives sont appelées « hydrosols », et peuvent être utilisées en combinaison. Voici quelques huiles indispensables pour votre chat :

La lavande (Lavandula spp.), la rose de Damas (Rosa damascena), le pélargonium à forte odeur (Pelargonium graveolens) et le Bigaradier (Citrus aurantium) sont très bons pour calmer les nerfs de l’animal.

Le souci officinal (Calendula officinalis) est exceptionnel pour le confort de votre chat.

Le pois de senteur (Lathyrus odoratus) et l’achillée mille-feuille (Achillea millefolium) sont bons pour dynamiser votre félin.

Le jasmin à grandes fleurs (Jasminum grandiflorum) aide à combattre la dépression.

Comment les utiliser ?

Les chats peuvent bénéficier des bienfaits des huiles essentielles, il ne faut cependant pas les appliquer directement sur la peau de votre félin, cela risquerait de le rendre malade et de le troubler pendant de longs jours. C’est donc pour quoi il est bon d’opter pour les « hydrosols ».

Ce sont des préparations sans alcool, qui se présentes sous forme liquide. En soit, ce sont des huiles essentielles diluées de manière à garder leurs valeurs thérapeutiques. Ce sont des produits sûrs qui peuvent être appliqués autour de l’environnement du chat, mais toujours pas sur sa peau ou sa fourrure directement !

Gardez également une pièce sans odeur afin qu’il puisse s’y réfugier. Vous pouvez même trouver dans certains magasins spécialisés ces hydrosols déjà préparés tout spécialement pour les chats. Il faut évidemment garder toutes vos huiles et vos hydrosols hors de la portée de votre animal, et empêchez-les d’en boire, d’en lécher ou d’en rajouter dans sa nourriture.

Pourquoi cette sensibilité aux huiles ?

On pourrait penser que les huiles sont toxiques et inutilisables. Seulement, elles peuvent être utiles lors de blessures ou de maladies. Le chat est cependant un animal plus petit et plus sensible que certains mammifères. Il leur manque l’enzyme glucuronyl transferase dans leur organisme. Ils ne peuvent alors pas éliminer les phénols et autres toxines naturelles contenues dans certaines plantes, qui sont inoffensives pour d’autres mammifères.

Un humain éliminera ces toxines à travers son urine, par exemple. Le chat ne le pourra même pas. C’est pourquoi il faut être très prudent avec les huiles, si le chat est touché par quelques gouttes, il pourrait tomber très malade. Les hydrosols sont pour le moment la seule solution sûre, en attendant que des études scientifiques plus poussées soient réalisées. Plus la concentration de l’huile essentielle est élevée (soit 100%), plus le risque pour le chat est grand.

Les symptômes qui se développent dépendent du type d’huile impliquée dans l’exposition et peuvent inclure la bave, les vomissements, les tremblements, l’ataxie (tremblement), la détresse respiratoire, la fréquence cardiaque basse, la température corporelle basse et l’insuffisance hépatique. Cela peut donc devenir un vrai danger pour le chat
touché. C’est une urgence vétérinaire qui peut dégénérer !

Aromathérapie

Si vous avez un doute sur l’utilisation des huiles essentielles sur votre chat ou d’autres de vos animaux, le mieux est d’aller voir un naturopathe spécialisé dans l’aromathérapie. Cette personne sera la mieux placée pour aider votre chat et le soigner.

Mise en garde tout de même, si la naturopathie a été officiellement admise en France, elle reste classée dans la pseudo-science. Donc, choisissez bien votre professionnel en aromathérapie, afin de ne pas tomber sur un charlatan.

Tout comme l’huile et l’eau, les huiles essentielles et les chats ne se mélangent vraiment pas. Les propriétaires doivent être prudents en utilisant des huiles essentielles et des diffuseurs dans leur maison, afin de protéger leur chat d’un risque toxique. Plus important encore, les huiles essentielles concentrées ne doivent jamais être appliquées directement aux chats, sauf avis contraire d’un spécialiste.

Dangers et vertus des huiles essentielles pour le chat

Faire reproduire son chat : que dit la législation

Faire reproduire son chat : Si vous décidez de faire reproduire votre chat, vous devez comprendre que vous êtes soumis à des obligations. Si vous ne respectez pas la loi, vous êtes amendable. Cette législation qui s’est durcie le 1er Janvier 2016, a pour but d’enrayer les abandons et le trafic animalier. 

Faire reproduire son chat : Pourquoi une loi ?

L’objectif de cette loi est de dissuader les particuliers de faire reproduire de manière irréfléchie leurs chats. Des personnes faisaient alors reproduire de manière consciente et sans interruption leurs animaux de compagnie, sans se soucier des problèmes de surpopulation ou de maladies. La reproduction n’était pas déclarée. Ces personnes échappaient alors à tous contrôles.

Faire reproduire son chat pour les particuliers

Depuis la mise en place de cette loi, tout particulier vendant une portée de chat est considéré comme un éleveur. Il doit donc obtenir une immatriculation. Celle-ci est délivrée par la Chambre de l’Agriculture. Elle est obligatoire dès la première vente.

Les particuliers qui vendent un chat déjà acheté, ne doivent pas tenir compte de cette obligation.

Étant désormais considéré comme un éleveur, le particulier qui vend une portée de chat par an, doit déclarer son activité la DDPP (direction départementale en charge de la protection des populations). 

Pour ce faire, le particulier devra obtenir un certificat pour animaux domestique avec attestation de formation. Cela permet de s’assurer d’un minimum de connaissance pour les soins des chats.

Identification

Il est obligatoire de faire identifier par un vétérinaire les animaux reproducteurs ainsi que ceux vendus. Ils peuvent être identifiés par puce électronique ou bien par tatouage. Cela permet de garder une traçabilité des animaux et éviter les abandons. C’est aussi un moyen de retrouver les propriétaires d’un animal perdu ou abandonné. 

Sachez, qu’il est obligatoire de faire identifier votre animal, même si celui-ci n’est pas destiné à la vente ou à la reproduction.

Ventes de chat

Tous les bénéfices de la vente seront soumis à l’impôt sur le revenu. Il est donc obligatoire de les déclarer. 

Lors de l’annonce de la vente, vous devez mentionner obligatoirement ce qui suit :

  • l’âge du chat
  • son numéro d’identification et celui de sa mère
  • s’il est inscrit à un livre des origines comme le L.O.O.F
  • le nombre de chaton dans la portée
  • le numéro de SIREN du vendeur

Lors de la cession du chat, que cela soit à titre gratuit ou non, il est obligatoire de donner des justificatifs comme :

  • les papiers d’identification du chien
  • ses papiers liés au livre des origines s’il en possède un
  • un certificat de bonne santé donné par le vétérinaire
  • un contrat de cession

Amende et sanction

Si vous ne respectez pas la loi lors d’une vente ou d’une cession, l’amende peut aller jusqu’à  7500 euros. Vous pouvez également être assimilé au trafic de chien ou à de la fraude. Vendre un chat sans certificat de bonne santé, vous encourt à une amende de 750 euros. Les animaux peuvent également être retiré de leur foyer en cas de condamnation.

Reproduire son chat n’est pas anodin !

faire reproduire son chat
Les chats sentent les esprits

Les chats sentent les esprits ? Votre chat pourrait-il voir les esprits ?

Tout au long de l’histoire, une association entre les chats et le surnaturel s’est produite, d’où Halloween et le chat noir redouté. Les chats ont-ils un lien avec le monde des esprits ?

Les chats sentent les esprits : Qu’est-ce qu’un esprit ?

Les esprits sont constitués de l’énergie de l’âme d’un être décédé. Il y a des signes ou des comportements que vous pouvez observer chez votre chat, qui peuvent vous faire croire qu’il y a un esprit. Voici une liste non exhaustive :

  • Si votre chat suit quelque chose avec ses yeux, qui semble invisible
  • Feuler quand rien n’est là à vos yeux
  • Quand votre chat part se cacher sous le lit ou s’il a peur sans raison apparente

Tout au long de l’histoire, les chats ont fasciné les humains. Les chats semblent parfois être dans un monde qui leur est propre, en regardant autour des choses que nous ne pouvons pas voir ou entendre.

Mais les chats sont-ils capables de voir une autre réalité que nous ?

Vision du chat

Les chats ont des qualités uniques en matière de vision. Les chats ont six à huit fois plus de cellules pour voir les objets avec peu de luminosité que les humains.

Ils ont un champ de vision beaucoup plus large que les humains. Ils ont également une troisième paupière pour protéger leurs yeux et les garder humides.

La vue d’un chat est exceptionnellement nette, mais uniquement au centre de son champ de vision. La partie extérieure est floue, donc lorsqu’ils sont en mode prédateur, ils doivent également compter sur leurs autres sens, tels que l’odorat et l’ouïe.

En 2014, des chercheurs ont découvert que les chats sont sensibles à la lumière UV. Ils peuvent la percevoir. Lorsque les chats marquent leur territoire en urinant, ils le sentent, mais ils peuvent également le voir.

Ouïe du chat

L’ouïe d’un chat capte le moindre bruit comme une antenne. Les félins peuvent entendre à une fréquence beaucoup plus élevée que les humains et les chiens. 

L’incroyable sens de l’équilibre pour les chats vient de l’oreille, dont la queue agit comme contrepoids, ce qui explique les exploits étonnants d’acrobaties qu’ils peuvent effectuer. Les chats peuvent localiser des sources sonores à haute fréquence. Ils peuvent entendre des sons qu’aucun humain n’est capable d’entendre. Ces sons sont inaudibles pour l’homme en raison de leur fréquence extrêmement élevée. 

Donc, la prochaine fois que votre chat basculera sa tête d’un côté à l’autre, ce pourrait être un esprit ou bien une souris qui court à l’extérieur de votre maison. Votre chat essaie juste de déterminer l’emplacement de sa proie.

Les chats sentent-ils les esprits ?

Si des esprits existent et sont présents, alors les chats sont plus compétents que nous pour les détecter avec leur vision et leur audition uniques.

Certains scientifiques pensent que les traumatismes et les émotions créent un champ d’énergie et que le champ d’énergie peut changer des formes, par exemple en images et en sons. En tant qu’humains, nous transmettons beaucoup d’émotions différentes tout au long de la journée. Nous pourrions alors créer cette énergie sans la voir, mais nos chats en seraient sans doute capables.

Étant donné que les chats perçoivent les choses différemment des humains, pourraient-ils avoir un lien avec le monde des esprits que nous ne comprenons pas ? La vision et l’audition des chats sont stupéfiantes. Le fait qu’ils voient la lumière UV pourrait signifier qu’ils pourraient voir encore plus que ce que nous n’aurions jamais imaginé. Mais, en fin de compte, nous ne savons pas ce que les chats peuvent voir, que ce soit un fantôme ou une souris qui court à l’extérieur de votre maison.

assurer son chat
1 2 3 19

Rechercher

+