Les chiens contribuent au bien-être des enfants

Les chiens contribuent au bien-être des enfants
enfant chien bien etre

L’enfant considérera son animal comme un membre à part entière de sa famille. Permettre à un enfant d’avoir un animal de compagnie ne peut lui faire que du bien.

En quoi un animal contribue-t-il au bien-être de l’enfant ?

Nous sommes si nombreux à encore nous souvenir du nom de notre premier chien, à se souvenir de sa démarche pleine d’hésitation et de sa tâche autour de l’œil. Passer du poisson rouge, d’un rapport limité, à une relation interactive avec un chat ou un chien sera une expérience inoubliable, aussi bien pour vous que pour vos petits.

Le choix d’un animal pour son enfant

Nombreux sont les avantages d’avoir un animal de compagnie. Et ils sont démultipliés lorsque celui-ci a pour responsable direct un enfant. L’achat d’un animal à un enfant ne doit pas découler d’un simple caprice ou d’un coup de tête, vous risqueriez de vous retrouver dans l’incapacité de vous en occuper convenablement… Il faudra lui demander pourquoi il désire plus que tout un chiot ou un chaton. Cette discussion vous aidera à connaître ses intentions.

Comme avant toute décision et achat important, des règles strictes devront être décidés avec l’enfant. Lors de cette première étape, il n’y a pas un manuel précis à suivre, mais il vous faudra définir les rôles de chacun : qui sortira l’animal pour les promenades ? qui s’occupera de la litière ? etc.

L’important ici est surtout de se tenir à cette pré-organisation. L’arrivée de l’animal dans la vie de l’enfant peut devenir un moment cruciale pour le futur de ce dernier. Il apprendra à travers cette nouvelle étape à se responsabiliser et à tenir ses engagements. À vous également de les tenir et de ne pas prendre l’habitude de faire les choses à sa place.

Un chien, un chat ou un NAC

Le choix de l’animal en fonction de l’âge, du caractère et des attentes de votre enfant est crucial pour que l’acclimatation se passe au mieux et que chacun adopte l’autre. Toutefois, les chiens et les chats ne sont pas le seul choix : le lapin, le hamster, la souris, le cochon d’inde ou la perruche peuvent être des alternatives au manque de temps ou au manque de place.

À vous de mettre en place une gradation dans le choix de l’animal en fonction de l’âge de votre enfant. Il ne peut pas assurer toutes les responsabilités indues à la possession d’un animal. De surcroît, un jeune enfant n’est pas capable d’assumer un chien ou un chat comme un adolescent.

Le bien être du corps

Des études scientifiques ont montré que le contact des animaux avec les bébés diminuerait les symptômes liés aux infections respiratoires. De plus, une autre étude finlandaise a pu constater que les nourrissons ayant eu des contacts avec des chiens étaient moins sujets à ces même symptômes, que les épisodes étaient moins nombreux et qu’ils avaient besoin d’une quantité moindre d’antibiotiques. Il en est de même pour les otites.

Il devient évident que les contacts répétés avec les animaux domestiques dès le plus jeune âge favorisent la maturation du système immunitaire. L’exposition des agents allergènes transportés par les chiens et chats qui pourraient entourés nos bébés diminuent considérablement les risques d’allergies futures. Deuxième élément de taille et ne jouons pas sur les jeux de mots : l’obésité. Votre chien deviendra le coach expert de votre enfant et l’ennemi numéro un des kilos en trop que votre enfant risqueraient de stocker.

Le premier engagement de votre enfant est de subvenir aux besoins de grand air de son chien. Il lui sera donc impossible de se dérober de ses sorties quotidiennes où vous le verrez courir derrière son chien à pied, en roller, en vélo… En effet, c’est un moyen bien camouflé de permettre à votre enfant de garder la forme ou du moins d’avoir une activité physique régulière. À travers le jeu, élément primordial de communication entre ces deux là, l’enfant se développe, s’épanouit et prend conscience que son animal dépend de lui et lui apporte un bien être.

Le bien être de l’esprit

Nous pourrions faire une liste de plusieurs pages sur les avantages de posséder un animal de compagnie. Et elle serait encore plus longue concernant les intérêts des relations entre les animaux et les enfants. Leur compagnie est très enrichissante et valorisante dans la vie de l’enfant. Ils apportent aux enfants un développement de leur capacité à se responsabiliser, à se sociabiliser. L’animal est avant tout un vecteur de communication et les enfants reconnaissent volontiers que leur animal les aide à se faire des amis.

L’animal de compagnie sécurise, apaise et rassure l’enfant lors des petits chagrins et des périodes sensibles comme l’adolescence où le jeune ne se tourne plus aussi facilement vers ses parents. Il est le relais sur le plan affectif des relations avec des enfants qui se sentent différents : en difficultés scolaires, surdoués, malades ou introvertis.

S’assurer du bien être de l’animal, permettra à l’enfant d’avoir confiance en lui et en ses capacités à rendre heureux sa petite boule de poil. L’animal peut même devenir le médiateur privilégié dans des situations complexes avec un enfant complexé, fragile ou en difficulté en évitant que l’enfant ne se replie sur lui-même.

Les bénéfices pour l’expérience de vie

Grâce à l’animal, l’enfant découvre les étapes importantes de la vie. Ainsi les cycles de vie comme la maternité, la sexualité, la maladie ou la mort. Ces événements seront vécus par l’animal et par l’enfant. Il comprend alors qu’à la suite du décès de son animal, mort de vieillesse ou par accident, il ressente le besoin d’une période de deuil qui l’aidera à surmonter sa tristesse. Nul doute que ces moments deviennent vos alliés pour engager le dialogue avec eux sur ces sujets délicats mais tout aussi important !

L’animal peut devenir un ami, un confident qui saura réconforter votre enfant pendant une partie de sa vie et qu’il n’oubliera pas. Effectivement, un enfant s’attache très vite à son chien ou son chat. À cette fin, les mutuelles pour chien se proposent de vous aider à faire en sorte que votre animal soit toujours en bonne santé sans restriction budgétaire.

A lire sur le même thème

Chien d’eau romagnol

Histoire et origines Originaire d’Italie, le Chien d’eau romagnol « Lagotto romagnolo » est une race autochtone très ancienne utilisée autrefois exclusivement pour la chasse au gibier d’eau. En voie d’extinction, cette race fut développée à nouveau et sauver, mais pour une toute autre utilité : celle de la rechercher à la truffe. Il est… lire la suite « Chien d’eau romagnol »

L’Ancien chien d’arrêt danois ou Gammel Dansk

Histoire et origines L’Ancien chien d’arrêt danois est race qui est née au XVIIIe siècle (aux alentours de 1710) en Allemagne de croisements de 8 générations consécutives de chiens de Bohémiens avec des chiens de ferme de la région de Glenstrup au Danemark.C’est Morten Bak qui est à l’initiative de cette race de chiens dénommés… lire la suite « L’Ancien chien d’arrêt danois ou Gammel Dansk »

Parce que leur santé
est aussi une priorité...
Assurez-le à partir de 0,61€ par jour !
Devis gratuit en 2 mins
Une femme faisant un calin à son chien assuré chez Assur O'Poil