Langage corporel chien : Comprendre le langage corporel du chien

On entend souvent dire, qu’il ne manque que la parole aux chiens pour pouvoir les comprendre. En réalité, ils ont un langage précis, qui nous permet de les comprendre. Encore faut-il les connaître et les observer. Prêt à connaître l’alphabet canin ?

Le langage corporel du chien de quoi parle-t-on ?

Un langage corporel est une forme de communication. Celle-ci est silencieuse, c’est donc le corps lui-même qui “parle”. Par exemple, chez le chien, on pourra remarquer qu’il placera ses oreilles différemment selon le contexte. Le langage corporel n’est pas spécifique au chien.

Limites de notre compréhension

Le langage corporel du chien est lié à sa communication inter-spécifique comme intra-spécifique. Il est lié à ses émotions. Votre chien n’aura pas la même position selon s’il a peur, s’il est heureux, anxieux, ou réactif. Il convient de bien analyser une situation, si on veut comprendre son chien. C’est peut-être la limite de notre compréhension du chien : notre mauvaise interprétation. Alors, comment apprendre à lire son chien ?

Les postures les plus courantes

-Les positions de jeux : Le chien a les pattes de devant au sol, et l’arrière train relevé, souvent la gueule ouverte, il est prêt à aboyer si nécessaire. Il invite son ami humain ou chien à jouer.

-Posture d’alerte : le chien est droit, les oreilles bien dressées, l’air attentif, la queue plutôt relevée. Il est en alerte, il observe, mais est prêt s’il faut à réagir.

-Posture de méfiance ou de peur : le chien aura la queue basse, voir mise sous le ventre. Il se peut que les oreilles se mettent en arrière ou collées à la tête, comparé à d’habitude. Le chien évitera votre regard ou celui d’un congénère et il tournera la tête. Il pourra aussi se lécher la truffe, et même cligner des yeux, comme s’il était fatigué.

-Les postures dites d’agressivité : le chien peut avoir plusieurs de ses postures ou une seule selon son éducation et son vécu. Il aura généralement le corps “raide”. Les muscles bandés, son poil sera hérissé. Son buste sera en avant, et ses babines pourraient être relevées, nous faisant profiter de sa dentition. Montrer les crocs, est un signal fort que communique un chien qui à peur ou qui est très mal à l’aise. Ses oreilles pourraient également être mises en arrière.

-Tous les signaux d’apaisement : se sont les signaux supplémentaires que vous enverra le chien, pour communiquer sur son bien-être ou son mal être. Il pourrait donc bâiller, détourner la tête, se lécher la truffe de façon répétée, marcher lentement, faire des détours, ou encore se mettre sur le dos.

Il existe bien des signes de communication corporel, mais également vocale. Les chiens ont bien un langage, même si nous n’en possédons pas toutes les complexités. Des découvertes sont faites tous les jours, pour améliorer cette compréhension. C’est cette compréhension qui nous permet d’être plus tolérant. Car ce que nous ne comprenons pas, nous fait généralement peur.

Langage corporel chien

Comment voit un chien

Votre chien, peut-il voir comme vous et moi ?

A-t-il l’oeil du lynx ? Votre chien voit-il les couleurs ? Ou encore peut-il vous voir dans le noir ? Et si, on vous aidait à y voir plus clair ?

Perçoit-il des couleurs ?

La réponse est oui ! Les dernières études ont pu mettre en évidence, que le chien voit en couleur, mais contrairement à l’homme, dans une version plus limitée. En effet, celle-ci est bien moins contrastée que la nôtre. Le chien perçoit principalement le bleu et le jaune, car son spectre visuel est plus petit que le nôtre. Certaines couleurs comme le rouge et le vert ne sont pas perçues par le chien. C’est pourquoi, votre chien a dû mal à retrouver sa balle de tennis dans l’herbe, alors même qu’elle est à côté de lui. Les chiens voient donc bien en couleur, mais en moins coloré et moins contrasté !

L’acuité visuelle chez le chien

L’acuité visuelle est la capacité à pouvoir voir de loin, ou même de près. Le chien a une acuité visuelle plus faible que chez l’homme. Elle varie aussi selon l’éclairement. Il faut vous dire que votre chien est à la fois presbyte et myope. Dites-vous qu’il voit flou et n’arrive pas à distinguer les détails en dessous de 25 cm, mais qu’il ne voit pas mieux au loin.

La fréquence visuelle du chien

L’oeil ne traite pas ce qu’il voit, pixel par pixel, mais aura plutôt une vision d’ensemble, afin d’analyser plus de détail. On parle alors de fréquences basses (impression d’ensemble) ou de fréquences élevées (pour les détails d’identification). Celle du chien est bien plus développée que la nôtre. Elle lui permet donc de voir le mouvement d’une proie à environs 1,5km. C’est également pour ça, que vous pourrez assister à des conduites de chiens de troupeau à grande distance, sans entendre le berger crier !

Champ de vision

Son champ de vision est également plus large. Ses yeux sont placés de façon frontal (contrairement à l’homme ou aux chats par exemple), sa vision des côtés est donc plus grande, de 250 à 280° selon les races contre 180° pour l’homme. C’est pourquoi, votre chien n’a pas besoin de vous regarder droit dans les yeux quand vous faites une marche au pied, et que vous lui parlez en même temps. Il a une bonne vue d’ensemble et peut vous suivre sans problème.

Vision de prédateur

Tout comme chez d’autres espèces de canidés (comme le loup ou même le renard), le chien n’a pas besoin d’avoir autant de lumière que l’humain pour pouvoir voir dans le noir. Il pourra distinguer une proie dans la pénombre, seulement grâce aux étoiles sans difficulté. L’œil du chien est plus sensible aux faisceaux lumineux très faibles, ce qui n’est possible qu’au détriment des couleurs. Derrière la rétine, on peut retrouver une surface réfléchissante qui peut amplifier la lumière. C’est pourquoi, dans le noir, votre chien aura les yeux brillants si vous pointez une lumière dans sa direction.Comment voit un chien ?

Mon chien claque des dents

Votre chien claque des dents, mais vous ne savez pas pourquoi, ni que faire ? Cet article est fait pour vous ! Cela peut faire partie de sa communication. Voici quelques pistes pour comprendre ce comportement ! 

Mon chien claque des dents :

Et s’il avait votre chien a froid ?

Comme pour les êtres humains, un chien peut avoir froid. Le choc thermique peut occasionner des tremblements, des spams involontaires, qui pourraient l’amener à claquer des dents ! Ces spams musculaires sont là pour maintenir ou améliorer la température du corps.

Mon chien claque des dents : Est-ce par menace, stress et inquiétude ? 

Claquer des dents fait partie de la communication qu’utilise votre chien, au même titre que le grognement, l’aboiement et tant d’autres ! Ce n’est donc pas anormal ! En revanche, si votre chien en vient à claquer des dents, c’est que la situation dans laquelle il se trouve lui est inconfortable, voir stressante.

Ainsi, on pourra remarquer des chiens claquer des dents de façon volontaire, pour éloigner une menace, un congénère, un humain.

Si votre chien est trop stresser et a peur, le claquement de dents se produit alors parce que son état émotionnel est trop intense. Le claquement de dents sera alors une manifestation neurovégétative. Souvent, ce signal s’accompagne de bien d’autres réactions, comme une salivation excessive ou encore le fait que le chien puisse s’uriner dessus.

Mon chien claque des dents, est ce par excitation ? 

Le claquement de dents peut également être un signe prouvant l’état d’excitation de votre chien. Cela reste un stress mental que le chien n’arrive pas à gérer. Cette excitation et ce claquement de dents seront accompagnés de d’autres comportements, comme le chien qui vous saute dessus, qui aboie, ou encore qui se met à courir partout.

Cette excitation peut être déclenchée par une séance de jeux non contrôlée qui monte le chien en frustration, mais aussi le simple retour du maître au domicile, ou l’attente de la gamelle. Les raisons sont nombreuses. Dans tous les cas, il faut faire redescendre la pression du chien. L’excitation est naturelle, mais elle ne doit pas devenir problématique. Un chien adulte doit pouvoir contrôler cet état d’excitation, afin d’être bien dans ses pattes.

Les phéromones

Votre chien peut sentir des phéromones. Celles ci sont de vraies informations olfactives, de vrais messages pour le chien. Pour que ses informations soient analysées, le chien va ouvrir et refermer rapidement la gueule (claquer des dents). On appelle ça le Flehmen.

Si votre chien claque des dents, il ne faut pas paniquer, ni y répondre par la menace. C’est un processus naturel, lié à la communication ! Votre chien analyse une situation qui peut le perturber, ou encore il sera trop stressé. Vous pouvez d’abord ignorer ce comportement, et si celui-ci est dû à un stress intense, il convient de travailler en amont, afin de rassurer le chien. Si ce comportement est dû à de l’excitation, ignorez le, cesser le jeu ou l’activité que vous faisiez, amenez votre chien à se calmer en le détournant sur autre chose ou en l’amenant à se poser à son panier.

Mon chien me suit partout, pourquoi donc ?

Mon chien me suit partout

Peu importe ce que vous faites, votre chien vous suit. Vous êtes dans le canapé, lui dort dans son panier, vous vous levez pour boire un peu d’eau, aussitôt il se lève et vous suit comme votre ombre. Vous voulez savoir pourquoi ?

 

Mon chien me suit partout – Un comportement naturel ? 

Le chien est un animal sociable, qui a besoin de contact. C’est inné chez lui de chercher de la compagnie. De plus, le chien suit son être d’attachement, car souvent celui-ci lui apporte beaucoup de choses positives : la nourriture, les caresses, les jeux, les balades, et surtout la confiance. En effet, un chien ne se fiera pas qu’à ce que son maître lui apporte, il lui faut de la confiance.

Et oui, en vous suivant, il vous montre l’importance que vous avez pour lui. Vous lui procurez une sécurité quotidienne, quand vous êtes là. Il profite donc de votre présence, en vous suivant partout.

Votre chien est naturellement curieux, et quoi de mieux pour lui que d’assouvir sa curiosité s’il peut vous suivre pour voire ce qu’il se passe ?! Il se demande peut-être si l’activité que vous allez faire, vous la partagerez avec lui !

Cela fait peut-être partie de son “job” ! Votre chien fait peut-être des activités de gardiennage, il continue donc son rôle une fois chez vous. Il vous suit, pour vous protéger.

Mon chien me suit partout – Problème de comportement

Si de base, vous suivre est un comportement naturel, il se peut que cela résulte d’un stress profond chez votre chien. Si votre chien fait de l’hyper attachement, ou de l’anxiété de séparation. Si cette anxiété n’est pas traitée rapidement, votre chien pourrait vraiment très mal le vivre au quotidien. Il pourrait faire des dégâts dans la maison, avoir des problèmes de propreté, faire des vocalises. Il pourrait également se faire du mal sans le vouloir, ou s’en faire en se faisant des plaies de léchage au niveau des pattes ou de la queue.

Mon chien me suit partout – Comment réagir ?

Si le comportement vous gène, ou si cela pose problème au bien être de votre chien, il convient donc de changer la situation.

Pour cela, commencez par remettre un cadre rassurant à votre chien. Interdisez lui certaines pièces où vous allez (cuisine, chambre), pour qu’il apprenne à se détacher de vous. Vous pouvez être à l’initiative des contacts et des jeux, ainsi il apprendra à ne pas toujours vous solliciter. Refusez également ses demandes d’attention, quitte à le rappeler à vous une fois qu’il se sera détourné. Donnez lui un jouet d’occupation, pour qu’il s’occupe seul.

N’oubliez pas de combler tous ses besoins : des promenades tous les jours même si vous avez un jardin, des rencontres avec des congénères, et des dépenses physiques et mentales quotidiennes. Cela contribuera à son indépendance tout en renforçant considérablement vos liens d’affection.

Se faire suivre par son chien n’est pas grave si cela ne vous gène pas, et surtout s’il n’a pas de problème de comportement qui le rendrait malheureux !

Mon chien me suit partout, pourquoi donc ?

Comment faire le deuil de son chien

Comment faire le deuil de son chien ?

 

Aujourd’hui nos chiens sont de véritables membres de notre famille. Ils vivent dans notre maison, jouent avec nos enfants, partent en vacances avec nous, etc. Ils nous apportent beaucoup de joie et de bonheur, mais une chose que redoute chaque maître, c’est bien le jour de leur décès. Alors, comment faire le deuil de son chien ? Comment gérer le deuil de son chien ?
 

Faire le deuil de son chien : Accepter son absence 

 

Le première conseil est d’apprendre à digérer les différentes émotions par lesquelles vous allez logiquement passer, comme dans tout processus de deuil.

Le second conseil est d’être patient car c’est bien avec le temps que vous parviendrez à accepter l’absence de votre chien et que vous commencerez doucement à trouver un rythme nouveau. Avec le temps, vous ne serez plus surpris de ne plus voir votre chien arriver le matin pour vous dire bonjour, vous ne vous attendrez plus à le voir couché dans son panier, etc.

Le dernier conseil est bien entendu d’extérioriser ses émotions. Le processus du deuil peut être long, il sera alors recommandé d’exprimer ses émotions afin de parvenir à les digérer. Si vous avez quelqu’un dans votre entourage suffisamment à l’écoute pour vous aider, n’hésitez pas à lui parler. Sinon, vous pouvez aussi écrire ce que vous ressentez ou encore l’exprimer devant un miroir, l’important est de ne pas le garder à l’intérieur de soi.
 

Comment faire le deuil de son chien : Gérer la possible incompréhension de notre entourage 

 

Comment faire le deuil de son chienUn autre point quand il est question de faire le deuil d’un animal est la difficulté pour l’entourage à être empathique avec ce que vous ressentez. Il arrive que vos proches, n’ayant pas les mêmes expériences et le même relationnel avec les animaux que vous, ne comprennent tout simplement pas l’impact que cette perte a sur vous.

Dans ce cas, il est important d’être conscient que chacun suit son propre chemin et a sa propre sensibilité. Si vos amis ou vos proches n’ont jamais expérimenté la perte d’un animal auquel ils étaient très attachés, il est logique qu’ils aient des difficultés à vous comprendre. Dans les moments difficiles, comme celui du deuil d’un animal, il peut être plus positif de s’entourer et surtout de partager votre ressenti avec des personnes qui vous comprennent et qui ont peut être déjà vécu des expériences similaires. Cela permettra une meilleure écoute et donc un plus grand réconfort.

 

Reprendre un chien, est-ce une bonne idée ?

 

Un dernier point qui revient souvent lorsque l’on vient de perdre un animal est de savoir si reprendre un chien est une bonne idée ou non. A cela, il n’y a pas de réponse absolue et en réalité, la véritable question n’est pas de savoir si vous êtes prêt à reprendre un autre chien, mais plutôt pourquoi souhaitez vous reprendre un chien ?

En effet, vouloir adopter un autre chien ne doit pas être une solution “pansement”, vous devez être véritablement prêt à tourner la page. Il faudra éviter au maximum de comparer votre nouveau chien avec le chien que vous venez de perdre et ne pas attendre de ce nouveau chien qu’il se comporte comme le précédent. Vous devez donc être suffisamment disponible dans votre tête (et dans votre coeur) et prendre le temps de découvrir et de vous attacher à ce nouveau chien qui entre dans votre vie. Ainsi donc, vous êtes la seule personne capable de savoir si, oui ou non, reprendre un chien est une bonne idée.

En conclusion

Perdre son chien n’est jamais une étape agréable. Le temps jouera beaucoup dans le processus de “guérison” et chaque personne aura sa propre façon de gérer cette perte. Pour finir, ce qui reste vrai dans tous les cas est la nécessité de profiter de nos chiens tant qu’ils partagent encore notre vie !

 

Comment faire le deuil de son chien

 

 

Chien agressif que faire, mon chien est méchant, chien méchant

Chien agressif, que faire ?

Mon chien est méchant, y a t-il des solutions ?

 

Même si l’on souhaite toujours voir son chien comme un membre de la famille à part entière et qu’il est impossible de penser qu’il puisse être violent, le fait est là : vous ne pouvez pas prévoir les réactions qu’il aura face à des situations nouvelles. Chien agressif que faire ? Un chien méchant aura tendance à réagir agressivement face à une menace, peu importe sa forme. Un chien peut vouloir défendre son territoire, défendre ses chiots, et bien sûr se défendre lui-même. Menacer autrui est toujours un bon moyen pour essayer de rester en paix et limiter les interactions sociales. Définir un chien comme méchant implique bien des choses, et peut très bien finir dans le sang.

 

Chien agressif, que faire ? Les facteurs à risques

 

Il existe des facteurs risques qui dépendent du chien plus que de l’environnement. Un animal sera plus dangereux et plus agressif selon :
♦ Sa taille,
♦ Son âge,
♦ Son historique de comportement,
♦ Son degré d’agression,
♦ Sa prévisibilité,
♦ Son choix de cibles,
♦ Ses déclencheurs d’agressivité,
♦ Sa santé.
Ce dernier point est vital. Vous devez travailler main dans la main avec votre vétérinaire. Peut-être que votre chien est agressif à cause d’une condition médicale ou d’une douleur quelconque. Afin d’éviter ce genre de désagrément, il est bon de faire suivre votre chien de manière mensuelle. Certains médicaments peuvent rendre le chien irritable et donc plus prompt à l’attaque, et même certains régimes alimentaires peuvent affecter son comportement. Avant de demander des solutions, cherchez les causes, qu’elles concernent sa santé ou son comportement. Une maladie non soignée peut très vite s’aggraver !

 

Des races plus agressives que d’autres ?

 

Selon certaines études, certaines races de chiens sont plus susceptibles de mordre et d’agresser, des gens ou d’autre chien, que d’autres. Il existe diverses raisons. L’une d’entre elles est que plusieurs races de chiens étaient autrefois utilisées pour des fonctions spécifiques par les hommes. Certains chiens servaient de gardes de maison pour leurs tendances protectives, d’autres servaient de compagnons pour la chasse, d’autres encore participaient à des combats de chiens, et enfin, certaines races sont plus tenaces et plus joueuses. Même si les chiens appartenant à ces races ne remplissent que très rarement ces mêmes rôles originaux, ils gardent tout de même l’ADN de leurs ancêtres dans leurs gènes. Cela explique pourquoi quelques chiens sont davantage prédisposés à certains types d’agression.

Malgré cela, il n’est pas juste de juger un chien de par sa race. Il existe de bien meilleurs éléments qui trahissent une attitude agressive. Vous pouvez par exemple étudier son caractère personnel et son historique d’interaction avec les Hommes et d’autres animaux. Il est évident qu’il faut tout de même réaliser des recherches sérieuses lorsque l’on souhaite adopter un chien. Une race, ou un mélange de races, n’est pas forcément faite pour vous ou votre mode de vie. Le meilleur moyen d’éviter d’adopter un chien agressif reste de choisir un animal ayant déjà un historique (chien de refuge par exemple), et de le sociabiliser de manière appropriée dès le plus jeune âge. Avant tout, renseignez-vous !

Chien agressif que faire : Y a t-il des traitements efficaces 

 

Chien agressif que faire ? La grande question des maîtres de chiens agressifs, c’est bien savoir s’il existe une solution qui peut « soigner » leur animal. Grâce à certaines techniques de modification de comportement, il est possible d’affecter le degré d’agression d’un chien. Aujourd’hui, il est possible de réduire le nombre d’incidents et la fréquence à laquelle ils se produisent, et parfois même complètement les éliminer. Il n’existe cependant aucune garantie qu’un chien sera à 100 % guéri de ses mauvaises habitudes. Dans de nombreux cas, la seule solution c’est de limiter les interactions entre le chien et le monde extérieur. Il y a toujours un risque lorsque l’on doit travailler avec un chien méchant. Les maîtres sont responsables des comportements de leur animal et doivent prendre des précautions afin d’éviter que qui que ce soit soit blessé.

Même si un chien se comporte bien pendant des années, il n’est pas possible de prédire quand un maelstrom de divers facteurs fera son apparition et déclenchera une réaction agressive. Les chiens qui ont un historique de comportement violent comme réponse à une situation de stress pourront toujours y revenir, peu importe l’entraînement. Les maîtres doivent être prudents et toujours assumer qu’un chien n’est jamais guéri, afin d’éviter de baisser sa garde. N’oubliez pas que vous agissez autant pour vous, que pour les autres, et le chien en lui-même. Il existe bien trop d’histoires de chiens euthanasiés pour une morsure instinctive.

Chien agressif que faire, mon chien est méchant

Chien qui n'aboie pas, mon chien n'aboie pas

Vivre avec un chien qui n’aboie pas, est-ce normal ?

10 Races de chien aboient peu

Un chien qui n’aboie jamais pourrait être le rêve éveillé d’une personne habitant dans un appartement, mais cela peut également être symptomatique de certains problèmes. Avant de chercher à faire aboyer votre chien, sachez que certaines races sont tout simplement plus silencieuses que d’autres, et que ça peut être normal. Il est cependant important de noter qu’un manque d’aboiements pourrait trahir un état maladif, et qu’il vaut mieux prévenir que guérir et aller voir votre vétérinaire au moindre doute. Renseignez-vous également sur la race de votre chien afin de savoir s’il est plus ou moins susceptible d’aboyer ou non. Si vous possédez un chihuahua qui n’aboie pas, il y a clairement un problème.

 

Des causes médicales

Mon chien n'aboie pas : est-ce normal ? Si votre chien n’aboie pas ou peu, la première étape consiste à déterminer s’il s’agit simplement d’un désintérêt pour l’aboiement, ou s’il essaye vraiment d’aboyer mais que rien ne sort. Si c’est le deuxième cas qui est diagnostiqué, il est fort possible qu’une visite chez le vétérinaire vous aide à déterminer ce qui ne va pas. C’est donc là votre première solution si jamais vous avez un doute.
Si votre chien a toujours été un grand aboyeur, son silence soudain pourrait cacher quelque chose. Si un chien aboie trop souvent, il peut perdre sa voix, comme les humains ! De manière plus grave, certaines maladies peuvent également affecter sa voix, comme les problèmes respiratoires, les vomissements chroniques, les soucis métaboliques et toutes les grosseurs, traumas et lésions proches du larynx et de la trachée.

 

Une personnalité silencieuse

Une majorité de chiens ont la capacité physique d’aboyer, tout comme les humains, mais certains chiens peuvent être plus silencieux que leurs compères. Votre animal préfère peut-être pleurer ou couiner plutôt que de délivrer un aboiement lourd et sonore. D’autres chiens ne trouvent juste pas de raisons suffisantes pour se donner la peine de faire marcher leurs cordes vocales. Quel que soit le cas de votre animal, vous devriez être ravi, puisqu’il n’y a aucun problème avec lui. Certains de nos amis canins sont tout simplement nés avec une personnalité silencieuse et reposante.

 

L’effet « lune de miel »

Si vous venez tout juste d’adopter un chien en provenance d’un refuge, vous pourriez faire face à ce que l’on peut appeler un « effet lune de miel ». Votre chien pourrait contenir ses mauvaises habitudes en lui pour le moment, le temps qu’il s’adapte à son nouvel environnement et à sa nouvelle famille. Puis, plus le temps passe, plus il devient relaxé et reprend sa personnalité vocale normale. C’est alors à ce moment que les maîtres se plaignent des aboiements sonores, ce qui aide définitivement à comprendre pourquoi le chien s’est retrouvé dans un refuge au départ. Vous devez bien comprendre que l’adoption n’est pas un geste vain, il se peut que votre chien soit aboyeur, et vous devez faire avec. Vous pourrez toujours lui apprendre à aboyer moins souvent, mais ça c’est une autre histoire.

 

Un historique difficile

Mon chien n'aboie jamais; race de chien qui n'aboie pas, chihuahuaEncore une fois, si vous adoptez un chien dans un refuge, il existe des problèmes liés aux aboiements. Si vous ne connaissez pas son historique et que vous découvrez qu’il a du mal à aboyer, cela pourrait bien trahir une méthode anti-aboiement. Un chien ayant subi ce traitement peut toujours vocaliser, mais il n’émettra que des sons légers. S’il ne veut pas aboyer du tout, il a pu subir le traitement du collier anti-aboiement. Enfin, de manière extrême, le chien a pu subir des sévices physiques à chaque fois qu’il aboyait, ce qui réduit forcément ses envies. A ce moment-là, vous pourrez suivre, avec du temps et des méthodes douces, une série d’exercices visant à redonner sa voix à votre chien.

 

Une race calme

Tous les chiens n’aboient pas forcément, si certaines races ont été élevées dans le but d’aboyer afin d’avertir le maître d’une menace quelconque, d’autres races n’ont pas reçu ce traitement. Certains chiens souhaiteront plutôt ruminer dans leur coin, ou faire d’autres bruits plus silencieux. Cela ne veut pas forcément dire qu’ils ne feront aucun bruit, mais plutôt que l’aboiement n’est pas leur méthode préférée pour se faire entendre et comprendre. Il faut chérir ce silence.

 

Quelques races de chiens

Parmi les races qui aboient peu nous pouvons trouver :
♦ Le Basenji,
♦ Le Carlin,
♦ Le Lévrier Écossais,
♦ L’Épagneul Japonais,
♦ Le Bouvier Australien.
Parmi les races qui aboient très souvent, nous pouvons trouver :
♦ Le Chihuahua,
♦ Le Terrier Cairn,
♦ Le Berger Allemand,
♦ Le Terrier Écossais,
♦ Le Rottweiler.

Chien qui n'aboie pas : Mon chien n'aboie pas, est-ce normal ?

 

 

Caresser un chien : Les bons gestes à adopter pour leur faire du bien

 

Tout est question de compréhension avec un chien, il faut réussir à interpréter ses demandes et ses maux. Pourtant, il y a certains points qui sont depuis longtemps étudiés par les vétérinaires, et vous devez à tout prix les suivre. Le sujet des caresses reste sensible, mais peu de personnes semble vraiment s’en inquiéter. Lorsque l’on rencontre un chien que l’on ne connaît pas, on fait attention et on essaye de le flatter doucement, ne sachant pas trop s’il y a risque de morsure ou non. Lorsque le chien est avec nous depuis des années, ces précautions s’estompent, et il est facile de penser que chaque caresse est accueillie avec enthousiasme. Pourtant, le chien préférera telle ou telle flatterie à tel ou tel endroit de son corps. Il va falloir apprendre ces exercices dès l’adoption de l’animal, et les suivre tout au long de sa vie.

 

Comment caresser un chien♦ Comprendre votre propre geste

Caresser un chien est un acte reposant et relaxant, qu’il est important d’effectuer, qu’il s’agisse d’un geste de récompense ou tout simplement d’un moyen de créer une connexion avec son animal. Il faut cependant prendre en compte les préférences du chien, comme vous le feriez avec un humain. Vous n’iriez pas caresser la tête d’une personne sans son consentement, alors pourquoi le faire avec un animal ? Vous devez vous assurer que votre caresse est acceptée et appréciée, elle fait partie des outils d’apprentissage ! Si vous récompensez votre chien avec un geste qu’il considère inapproprié, vous perdez toute la valeur pédagogique de vos enseignements.

Les chiens utilisent, comme les Hommes, les contacts physiques afin de montrer leurs émotions, qu’il s’agisse d’amour, de haine, de provocation, ou d’intimidation. Soyez sûr de ne pas envoyer le mauvais message. Il existe des caresses malpolies, et forcer votre animal à subir un inconfort de manière répétée va créer des tensions dans votre relation. Vous pourriez développer des émotions négatives chez le chien, même avec les meilleures intentions.

 

♦ Les endroits à privilégier pour caresser un chien

 

Plusieurs études ont été menées sur le sujet, et si en fonction des races et des âges les préférences du chien peuvent changer, il existe des endroits de son corps à privilégier lors des séances de caresses. De lentes caresses sur la tête, sur les épaules et sur les pattes ont tendance à créer des signaux d’apaisement chez l’animal, surtout si c’est le maître qui les délivre. Les caresses d’inconnus seront un peu moins bien reçues. Il faut éviter au maximum de restreindre les mouvements de l’animal. Cela peut varier d’un chien à l’autre, mais généralement, les câlins sont plutôt mal reçus.

Le garder au sol, lui attraper le collier, lui lever la patte et lui couvrir le museau sont des gestes à proscrire au maximum. Si le chien se fige, regarde ailleurs, se lèche les lèvres ou essaye de partir, cela pourrait être un signe comme quoi vos caresses sont malvenues et le stressent. Si votre chien se secoue ou s’étire avec des séances physiques, cela veut dire que vos gestes ont été maladroits et qu’il se détend après un acte stressant. Dans tous les cas, le caresser sur le poitrail sera toujours associé à un acte calmant et reposant pour l’animal. La grattouille derrière les oreilles est également toujours recommandée, quel que soit le chien.

 

♦ Caresser un chien – Quelques conseils

 

Il vaudra toujours mieux laisser le chien venir à vous que d’aller le chercher pour le caresser. Les chiens ont besoin de temps pour eux et d’espace personnel. Il peut leur falloir un peu de temps pour se préparer à un contact physique. Si vous initiez une caresse, arrêtez-vous et observez le chien, s’il en redemande, c’est que vous faites du bon travail !

Si votre chien n’aime pas être touché de manière générale, vous pouvez essayer de le désensibiliser. L’exercice est simple et ne demande que quelques friandises. S’il n’aime pas être tenu par le collier, pensez à lui donner une friandise à chaque fois que vous le faites, il créera ainsi un lien de cause à effet.

Gardez en tête que votre animal peut être malade ou blessé. Si vous remarquez un changement de comportement soudain, n’hésitez pas à consulter l’avis d’un vétérinaire. Et si ce n’est pas un problème d’ordre médical, consultez l’avis d’un dresseur professionnel. Expliquez aux gens souhaitant caresser votre chien quels sont les endroits qu’il préfère, et que si l’animal réagit négativement, il va falloir arrêter la séance. Encore une fois, tout dépend des aises du chien, de sa race, et de son âge.

Caresser un chien : Comment bien caresser son chien

Mon chine se lèche les pattes, comportement du chien

 

Mon chien se lèche souvent : causes et solutions

Mon chien se lèche, est-ce grave ? Si vous trouvez que la vue de votre chien qui se lèche pendant des heures est inconfortable, imaginez comment, lui, se sent. Si votre chien se lèche de manière compulsive, c’est loin d’être un problème rare, mais les causes sont diverses et variées. Certaines d’entre elles sont dangereuses ou blessantes, il convient donc d’agir vite et bien. Observer votre chien pendant toute une journée peut vous délivrer beaucoup plus d’informations que vous ne pourriez le penser. Il n’est pas toujours nécessaire de rendre visite à un vétérinaire afin de soigner un chien, mais gardez en tête qu’il vaut mieux avoir l’avis d’un professionnel avant de tenter quoi que ce soit. Au moindre doute, n’hésitez pas à consulter l’avis d’un médecin.

Mon chien se lèche : 5 causes à connaitre

Il existe 5 causes principales qui peuvent expliquer le comportement de votre chien :

Cela concerne autant les léchages que les grattements et les mordillements. Votre chien peut tout simplement réagir à une allergie, qu’elle soit alimentaire ou environnementale. Il suffit d’une présence de moisissure ou de pollen pour que votre chien ne se sente pas en forme. Certains savons et pesticides peuvent également créer des irritations cutanées, appelées dermatites.

Lorsque vous vous ennuyez, vous pouvez jouer avec vos cheveux ou ronger vos ongles, le chien, lui, va se lécher. Restez vigilents, puisque ces comportements peuvent devenir obsessifs et ressembler aux TOC humains. Le chien peut finir par se blesser, il faut faire très attention.

De nombreux facteurs peuvent affecter la peau de votre chien, comme par exemple, une météo trop hivernale ou une déficience en graisses naturelles dans son alimentation. L’inconfort créé par la peau sèche le forcera à se lécher, voire même à se gratter ou se mordre. Couplez cela à un déséquilibre hormonal et c’est un enfer pour l’animal. Ce déséquilibre au niveau de la thyroïde peut créer des infections de peau superficielle, créant même des pertes de poils à certains endroits.

Lorsque vous recherchez les causes de léchages, n’écartez jamais la possibilité qu’une douleur quelconque soit apparue. Les léchages sont alors une réponse d’inconfort physique. Le chien aura tendance à travailler sur une zone en particulier. S’il n’arrête pas de se lécher la patte, il y a peut-être une épine ou un petit caillou de coincé entre ses coussinets.

L’une des causes principales de léchage chez le chien, c’est les parasites. Vous pouvez alors partir à la recherche de tiques, de puces, et de mites. Ces insectes sont microscopiques, il faut alors bien chercher et ne jamais assumer que votre chien n’en souffre pas puisque vous n’en voyez pas.

Mon chien se lèche souvent : 4 solutions à envisager en fonction des cas

 

ll existe de nombreux produits qui pourront aider à vous débarrasser des tiques et des puces infectant votre animal. De plus, si vous constatez que les léchages de votre chien sont dus à des puces, soyez sûr de bien nettoyer ce premier, son panier, et de passer l’aspirateur sur vos tapis et autres tissus qui se sont retrouvés au contact de votre compagnon.

Si une allergie alimentaire est la cause des léchages de votre chien, vous allez devoir éliminer le potentiel fautif (possiblement le bœuf ou le blé). Si l’aliment est présent un peu partout, vous aller devoir envisager un régime spécial. Des compléments alimentaires peuvent également aider les problèmes de peaux.

Les comportements compulsifs peuvent être un vrai problème chez le chien et pourraient faire de sa vie un enfer. Il est vital que vous fassiez le maximum afin qu’il évite de se lécher constamment. Vous pouvez investir dans des sprays amers qui dissuaderont votre chien de lécher à certains endroits. Il existe également des colliers qui l’empêcheront d’atteindre ces différentes parties, et enfin, empêchez-le manuellement lorsque vous le voyez initier un mouvement.

Si les comportements de votre chien son liés à un manque d’occupation, il va falloir lui accorder plus d’attention. Il peut répondre à diverses émotions, comme la peur ou le stress, mais également à des stimulation inadéquates. Afin de réduire les chances de léchages, soyez certains de délivrer une bonne dose de sport quotidienne. Afin de transférer ses habitudes, donnez-lui quelque chose à mâcher, comme un objet en caoutchouc.

C’est la solution la plus efficace et la plus sûre. Dans le pire des cas, votre vétérinaire pourra vous fournir des médicaments pouvant traiter les soucis de votre compagnon. Vous pourriez alors avoir accès à des antibiotiques, des stéroïdes, ou d’autres produits anti-léchage qui pourront traiter les infections cutanées.

Mon chien se lèche souvent les pattes, comportement chien

 

Mon chien fait pipi partout, mon chien urine partout : Comportement chien

 

Au secours, mon chien urine partout !

Que faire si mon chien fait pipi partout pour marquer son territoire

Il est bien connu que les chiens ont tendance à marquer leur territoire lors des promenades, notamment en urinant ici et là. Seulement, ce n’est pas un acte anodin, et tous les chiens ne sont pas sujets à cette activité. Les raisons du marquage sont bien définies, et peuvent être un problème lorsque l’animal commence à vouloir faire pipi partout autour ou même dans la maison.

 

Mon chien fait pipi partout :  Comprendre le marquage de territoire

 

Il n’est pas rare que certains chiens demandent à lever la patte à chaque lampadaire, ou souhaite uriner à chaque coin de rue. La majorité des maîtres acceptent cette tendance et pensent que le marquage de territoire est une activité sociale vitale pour le chien. C’est surtout vrai pour les mâles. On admet juste qu’on ne comprend pas vraiment le marquage, mais on commence à se poser des questions lorsqu’il a lieu à l’intérieur. Vous pourriez vite vous décourager face à l’odeur d’urine constante dans la maison, ou par les quelques flaques qui apparaissent ici et là. Le chien ne pense en aucun cas faire une bêtise. Il peut utiliser son urine, ou parfois même ses crottes, afin de marquer un endroit qu’il pense lui appartenir. Cela permet de faire comprendre aux autres animaux qu’il est hors de question qu’ils mettent les pieds dans leur environnement. En complément, sentir l’urine d’un autre chien permet aux animaux d’en savoir plus sur les disponibilités sexuelles et le rang social de l’animal.

 

Mon chien urine partout : Interaction avec son monde

Le marquage de territoire peut venir d’une volonté d’asservir sa domination sur d’autres animaux. Si vous avez un autre ami à quatre pattes dans la maison, votre chien peut essayer d’intimider la concurrence en urinant à des endroits stratégiques. Cela signifie qu’un conflit a lieu entre les différents animaux de votre logement. Le marquage provient alors d’une instabilité au sein de l’échelle sociale établie par votre chien. Afin de légitimer sa place de chef, le chien se met alors à faire pipi pour marquer son territoire. Cela peut également arriver lorsqu’une nouvelle tête entre dans la maison, qu’il s’agisse d’un(e) colocataire ou partenaire, voire même d’un bébé. Le chien va alors déposer son odeur sur les objets appartenant à ce nouveau venu. Le chien veut faire comprendre que cette maison est à lui. Cela arrive aussi lorsqu’un objet inconnu est installé dans la maison (un sac de course, une écharpe parfumée, etc.). Enfin, si votre chien voit un autre animal à travers la fenêtre, il pourrait ressentir la nécessité de marquer son territoire, même à l’intérieur.

 

Mon chien fait pipi partout : Solutions pour des marquages inappropriés

 

Si votre chien fait pipi à l’intérieur, cela peut être à cause d’une volonté de marquer son territoire… Ou alors, il a juste des problèmes de vessie. Un chien qui mange trop de sel par exemple, aura tendance à boire énormément, ce qui se traduira par des accidents fréquents. Il est important de consulter l’avis d’un vétérinaire afin d’être sûr que votre chien est en bonne santé. Le problème pourrait être bien plus grave, il faut avant tout chose écarter les raisons médicales. Considérez tout particulièrement les problèmes de stress.

Les chiens castrés ont tendance à moins vouloir marquer leur territoire, puisqu’une grande partie de leur agressivité et volonté de monter l’échelle sociale a été atteinte. La castration peut être une solution si votre chien urine constamment à l’intérieur. Attention cependant, si uriner à l’intérieur est devenu une habitude, il faudra lui réhabituer à faire dehors !

Si le chien a uriné une fois dans la maison, il faut nettoyer les dégâts avec beaucoup de soin. Il est conseillé d’utiliser un produit nettoyant enzymatique. La plupart des nettoyants traditionnels n’enlèvent pas complètement l’odeur d’urine et votre chien sera tenté de retourner faire ses besoinsà cet endroit qui sent pour lui comme des toilettes. Les nettoyants enzymatiques retirent toute odeur. Et si vous souhaitez vraiment être sûr que le nettoyage a été complet, une lampe UV pourra vous montrer les endroits non-nettoyés. Enfin, si votre chien a tendance à uriner toujours au même endroit, la solution est simple : empêchez-le d’atteindre cet endroit. Fermez les portes, confinez votre chien dans une certaine partie de votre logement, etc. Si vous ne pouvez ou ne voulez pas l’empêcher d’atteindre ces endroits, essayez de changer leur fonction pour le chien. Donnez-lui à manger à cet endroit, jouez avec lui, interagissez avec lui. Le chien va alors considérer l’emplacement comme un lieu de vie plus que comme des toilettes.

Mon chien fait pipi partout, mon chien urine partout : comportement

1 2

Rechercher

+