Sante Prévention Chat : Maladie des chats : Connaissez-vous les maladies les plus répandues chez le chat
Article publié le : 18 mai 2021

Maladie des chats : les maladies les plus répandues

Maladie des chats : Tout propriétaire souhaite voir son chat bien portant et dynamique à longueur de journée. Malheureusement, il peut être amené à contracter divers germes et maladies contagieuses. Les chances que le félin contracte l’un de ces affections sont plus élevées pour ceux qui cohabitent avec leur maître et qui sont autorisés à se promener en extérieur comme les Abyssins, les Persans et les Siamois contrairement aux chats de gouttière qui exposent une grande résistance. Une fois atteint, sans jouir des soins adéquats, la maladie peut lui être fatale. Étant donné qu’il est toujours préférable de prévenir que de guérir, prendre les bonnes précautions efficaces vise à leur épargner des récidives. Cependant, ces dernières varient en fonction des origines du mal.

Maladie des chats : La rage est la maladie virale la plus répandue

Lorsqu’un chat est malade, cela se perçoit directement par un changement de comportement. Parmi les maladies les plus répandues chez ce félin, on retrouve celles d’origine virale, dont la rage. Elle s’explique par un dérèglement du système nerveux. L’animal devient agressif même envers son maître et présente une incapacité à avaler sa nourriture. Il faut être particulièrement vigilant car ce genre de syndrome est incurable et se transmet également à l’homme. Il existe aussi le typhus du chat, un trouble qui est particulièrement contagieux et provoque un grand état de faiblesse chez le sujet.

Durant la période d’incubation,  l’apparition des symptômes, il souffre de diarrhées et de vomissements fréquents. Le malaise se poursuit par une fièvre et c’est avant que celle-ci ne s’aggrave qu’il faut réagir. Par contre, pour le Coryza du chat, les signes se perçoivent par un écoulement continu au niveau des yeux et du nez du petit animal. Il éternue souvent et présente des lésions buccales qui indiquent un ulcère. Dans le cas où la maladie empire, les sécrétions deviennent des pues. À ce stade, il faut se précipiter chez le vétérinaire. Pour la prévention, le meilleur moyen pour ces cas précipités est la vaccination. Bien sûr, cette intervention est à effectuer dès le jeune âge de votre compagnon de préférence pour être certain de leur efficacité. Le vaccin prévient essentiellement contre 5 maladies.

La leucose et la chlamydiose

En dehors des affections déjà mentionnées, il y a d’autre maladies des chats comme la Leucose et la Chlamydiose. Le premier virus engendre des tumeurs chez le chat et entraîne des maladies infectant le sang. La durée d’incubation est longue voire même plusieurs années et le mode de transmission se fait par contact direct avec les animaux vecteurs du virus. Ce type de mal requiert une analyse de sang au préalable. Quant à la Chlamydiose, son apparition cible en général l’œil. Il se traduit par un écoulement permanent au niveau de l’organe de la vue et s’accompagne de rougeurs puis de démangeaisons. Il est bon à savoir que son traitement est difficile, mais pas impossible. Cette maladie similaire à la conjonctivite se répand surtout chez les chats vivant en collectivités. Enfin, le dernier mal récemment découvert et qui est fatal pour le petit animal est le F.I.V ou Féline Immunodeficiency Virus. Son traitement prend aussi du temps et elle se transmet par une morsure. Il provoque un déficit des capacités immunitaires et apparaît sous plusieurs formes d’infections.

Les chats âgés sont les plus vulnérables et sont les plus exposés à ces maladies. Dans le cas, où vous avez omis à faire vacciner votre compagnon pendant son enfance, il n’est jamais trop tard. L’immunisation se fait de préférence au moment de sa vie où il présente une grande sensibilité aux affections. Veillez à ne pas oublier les rappels pour être certain que la prévention est efficace. Si vous avez des questions supplémentaires, n’hésitez pas à les confier à votre vétérinaire. Il vous détaillera les explications et les raisons de ce procédé. Sachez que si vous oubliez la date du rappel, les capacités de votre félidé à combattre certains malaises diminueront voire même disparaîtront et il ne sera plus protégé.

Maladie des chats : Maladies les plus répandues chez le chat, Assurance Chat, Mutuelle Chat, Assurances Chats

Santé Prévention Chat : Les chats et la chaleur
Article publié le : 17 mai 2021

Les chats et la chaleur : les précautions à prendre selon la race

Durant les périodes estivales, le chat se sent moins à l’aise. Les chats et la chaleur ne font pas bon ménage. Il cherche des endroits frais comme une place à côté de la fenêtre ou sur les doux carreaux de la cuisine. Tout cela est bien normal, car cet animal de compagnie supporte mal la chaleur. Néanmoins, certaines races de chats souffrent plus de la hausse des températures que d’autres et nécessitent une plus grande vigilance. Par exemple, les chats à poil long comme le Persan et le Selkirk Rex souffrent plus que les autres. Etant donné que leur fourrure mesure jusqu’à 15 cm, cela ne les permet pas de trouver du confort durant l’été. Vous voulez sûrement savoir si votre matou fait partie de ceux qui sont très vulnérables à la chaleur. Si c’est le cas, comment les aider à y faire face ?

Coup de chaleur : Toutes les races ne sont pas concernées 

Sachez que votre chat ne transpire pas comme nous les humains. Il est donc difficile pour lui de diminuer la température de son corps lorsqu’il fait très chaud. Pour cela, vous devez l’aider à mieux supporter la saison estivale. Chez les félins, le coup de chaleur est souvent reconnaissable par des difficultés à respirer, contraignant l’animal à ouvrir la bouche pour essayer de s’aérer au mieux. Dans les cas les plus extrêmes, les symptômes vont jusqu’aux spasmes musculaires, entraînant une perte de connaissance. Il existe des races de félins plus fragiles que d’autres. Ces dernières nécessitent beaucoup d’attention puisqu’elles peuvent tomber malade ou présenter des maladies cutanées.

Tout d’abord, les races de chats à poils longs et épais comme le Norvégien, le Scottish Fold à poil long ainsi que le Maine Coon trouvent difficilement le confort durant les saisons chaudes et perdent beaucoup de leurs poils. Se léchant régulièrement durant ces saisons, ils peuvent ingérer une grande quantité de poils. Cela peut provoquer des troubles digestifs, et de ce fait, nécessite une stricte surveillance. Il existe également les félins dépourvus de fourrures comme le Sphynx, le Donskoy et le Peterbald qui possèdent une peau épaisse produisant beaucoup de sébum.

Durant l’été, ce type d’animal peut avoir la peau extrêmement grasse, créant une sensation d’inconfort chez l’animal. À cause de l’absence de pelage, il peut également attraper des coups de soleil provoquant ainsi des sensations de brûlure au niveau de l’épiderme. Il se peut aussi que les chats de grande taille comme Le Balinais et l’Angora turc aient un état de santé plus fragile que les minous de gouttières. Pour cela, il faut faire très attention à eux durant l’été, car ils peuvent avoir du mal à respirer et tomber facilement malade.

Les chats et la chaleur : Comment donc faire en sorte que vos petits compagnons puissent faire face à la canicule ?

Il existe plusieurs manières pour les aider dans des situations pareilles. Concernant les gros touffus, il est possible de couper leurs poils. Il ne faut pas les raser, car ces derniers les protègent contre les coups de soleil. Pour les minous sans poils, il suffit de leur faire prendre un bain plusieurs fois dans une journée.

En plus, ils adorent ça. Utilisez pour cela un shampoing pour peau grasse afin de diminuer la quantité de sébum sécrétée par leur épiderme. En revanche les chats fragiles ont besoin d’un suivi particulier. Emmenez-le chez votre vétérinaire pour savoir s’il est en pleine forme. Diminuez également sa nourriture afin qu’il ne produise pas trop de graisse pouvant rehausser sa température.

« Votre chat va donc chercher des coins d’ombre ou des endroits frais afin de se sentir mieux confortable. »

Il est vrai que les chats ont besoin de leurs poils durant l’hiver. Par contre, leur fourrure ne joue pas trop en leur faveur pendant la rude chaleur de l’été. Votre chat va donc chercher des coins d’ombre ou des endroits frais afin de se sentir mieux confortable. Pour les aider, il leur faut votre aide pour se sentir bien dans leur peau et être tranquille. Nous vous conseillons donc de mettre votre animal dans une pièce aérée ou fraîche comme la salle de bain. Si possible, mettez-le à côté du frigidaire. Vous pouvez également le placer sur le canapé tout en posant un ventilateur à côté de lui afin de le rafraîchir un peu. Traitez votre chat comme un petit roi durant l’été est la meilleure manière de le préserver en bonne santé.

Les chats et la chaleur : Les races de chats les plus vulnérables à la chaleur

Santé Prévention chat : comment savoir si mon chat est malade ?
Article publié le : 18 mai 2021

Comment savoir si mon chat est malade : les signes qui ne trompent pas

Comment savoir si mon chat est malade ? Tout comme les êtres humains, les chats peuvent eux aussi tomber malade. Mais contrairement aux hommes, votre félin ne peut recourir à la parole pour vous informer de son état de santé. Vous devez donc être attentif aux changements de comportement chez votre compagnon à quatre pattes et reconnaître les signes qui confirmeront que votre chat est malade. D’autres symptômes sont également à surveiller, notamment en ce qui concerne l’aspect physique du chat comme son poids ou encore son pelage. Quels sont justement ces symptômes visibles qui vous permettront de savoir si votre chat est malade ? Si c’est le cas, comment savoir si mon chat est malade, y faire face et quels sont les bons gestes à adopter ?

Etre attentif aux comportement de son chat 

Généralement, le chat est un animal détendu et il affectionne particulièrement les siestes. Il faut toutefois surveiller la fréquence de ces périodes de repos et leurs durées. Le chat peut dormir jusqu’à 16 heures par jour au cumul. La durée d’une sieste l’après-midi est généralement de deux heures. Si chaque repos parait plus long que d’habitude chez votre chat, cela peut être le premier signe d’une grande fatigue chez l’animal, ce qui arrive en cas de maladie. Le changement de comportement chez votre animal doit également vous alerter. Comment savoir si mon chat est malade: un chat malade a tendance à se cacher dans des coins de la maison, souvent difficile d’accès. En plus, si c’est un chat qui a l’habitude de miauler pour demander de la nourriture, il pourrait s’arrêter de le faire s’il est malade. En tant que maître, vous devez être vigilant si vous remarquez de tels changements chez votre animal de compagnie. La perte d’appétit ou encore un excès d’agressivité sans raison apparente peuvent aussi être les symptômes d’une maladie chez le félin.

La température corporelle : un indicateur de bonne ou mauvaise santé 

Si les signes mentionnés auparavant se présentent, vous devez en tant que propriétaire de votre chat procéder à des vérifications plus poussées pour vous assurer que votre chat est malade. Cela commence par la prise de sa température corporelle à l’aide d’un thermomètre rectal. La température normale chez les félidés tourne autour de 37 °C à 39 °C. Si ce seuil est dépassé, cela signifie que votre animal est sujet à de la fièvre. Si la maladie est avérée, que faire et quels sont les bons gestes à adopter ? La meilleure solution et la plus sûre, c’est de consulter un vétérinaire sans tarder. Seul ce praticien est en mesure d’identifier la pathologie dont souffre votre chat et peut lui prescrire le traitement adéquat. En se rendant chez le vétérinaire, il est important de faire baisser la température corporelle de l’animal pendant le trajet en l’enveloppant avec une serviette humide. Il faut également bien hydrater votre animal pour éviter d’endommager ses organes. Une forte fièvre peut en effet nuire à ses neurones et provoquer des convulsions.

Vérifier minutieusement le pelage de votre compagnon

Veiller à la santé de votre chat relève entièrement de votre responsabilité de propriétaire. Comment savoir si mon chat est malade ? Vous devez être vigilant et attentif aux comportements de votre animal afin de déceler rapidement les signes d’une éventuelle maladie chez votre compagnon à quatre pattes. Outre ces signes, le pelage du chat peut aussi renseigner sur son état de santé général. Celui-ci se dégarnit massivement en cas de maladie. Cela doit vous alerter et vous inciter à faire ausculter votre animal par un vétérinaire. En cas de doute sur la bonne santé de votre animal de compagnie, n’hésitez surtout pas à consulter un spécialiste. Il vous confirmera ou infirmera vos inquiétudes et fournira à votre chat les soins adaptés. Il vous donnera aussi des conseils pratiques sur la prévention d’éventuelles maladies ou sur les symptômes de la dégradation de l’état de santé de votre animal.

Comment savoir si mon chat est malade : 5 signes qui ne trompent pas Assurance Chat, Mutuelle Chat, Assurances Chats

Santé Prevention chat : Comment faire maigrir un chat gros
Article publié le : 30 mars 2015

Chat gros : Que faire si son chat est obèse ?

Comment faire maigrir un chat gros ? C’est la question que se pose bon nombre de propriétaires. Les cas d’obésité sont actuellement considérés comme une pathologie chez les chats domestiques. Cet excès de poids peut réduire son espérance de vie et même engendrer des affections de différents types. Si votre animal de compagnie est déjà sujet à ce trouble, mieux vaut réagir rapidement.

L’adoption de mesures rigoureuses visant à limiter au maximum ce gain de poids commence par l’équilibre du mode de vie du chat. Parfois, le félin a des difficultés à réaliser des efforts physiques ou augmenter ses activités. La mise en place progressive d’une alimentation équilibrée et adéquate est de mise. Il est préférable de l’aider à suivre un régime diététique amincissant pour s’assurer de son efficacité.

D’ailleurs, les problèmes d’embonpoint liés à une maladie comportementale chronique requièrent un suivi formel. De nombreux types de traitements sont proposés en fonction des troubles et de la race féline.

Santé prévention chat : Faire maigrir un chat obèseLa majorité des chats aujourd’hui présente une forte corpulence et cela est, la plupart du temps, dûe au fait que leur propriétaire leur donne à manger chaque fois qu’il quémande. La ration alimentaire du félin croit alors anormalement ce qui entraîne très vite l’obésité. Un dérèglement hormonal peut aussi être source d’obésité chez le chat. Si l’organisme du félin ne produit plus normalement les hormones qui le rendent actif, l’animal de compagnie peut devenir plus paresseux. Pourtant son appétit reste intact,  il accumule ainsi plus de protéines qu’il n’a pas le temps de dépenser, d’où augmentation de la masse corporelle.

Chat gros : Quelles solutions pour faire maigrir son chat ? 

La fréquence de distribution et la quantité de nourritures à servir doivent correspondre à leur besoin énergétique journalier et non à leur caprice. Il ne faut pas oublier que les mets doivent couvrir les besoins nutritionnels de l’animal tout en favorisant une perte rapide de poids. L’idéal serait de réduire l’apport calorique pour primer en apport fibreux. Les croquettes à bases d’aliments industriels secs ou hypo-énergétiques correspondent au mieux à ce type de nutrition. Elles sont d’ailleurs plus faciles à rationner. Cette technique vise surtout à accélérer la survenue de sensation de satiété durant le mâchonnement de ces aliments. Toutefois, il est à noter que les demandes nutritionnelles dépendent aussi de la race du chat. Un Siamois actif par exemple ne nécessite qu’un faible rationnement au quotidien vu qu’il n’a aucune exigence particulière.

Quant aux Persans, ils nécessitent une alimentation plus riche en nutriments pour contribuer à l’amélioration de la qualité de ses longs poils. Le processus de perte de poids est graduel, et il faut faire preuve de beaucoup de patience en procédant. Pour ne pas tomber dans l’erreur sur la dose journalière appropriée, il est préférable d’espacer les heures de prise alimentaire tout en supprimant complètement les grignotages. Cependant, la fréquence de prise établie ne sera respectée que si le chat dispose d’une variété d’occupations. Bien qu’il souffre d’embonpoint, différentes situations peuvent se présenter suivant le métabolisme. Pour un animal de compagnie stérilisé, les envies de nourriture sont accrues et il présente souvent une grande voracité. Il est de ce fait important que son maître fractionne sa nourriture sans ajout de rations supplémentaires ni d’extras dans l’intention de conserver sa bonne santé.

Mettre son chat au régime : les règles à respecter 

Il est clair qu’un régime avec un minimum de matières grasses est recommandé. Le chat obèse par contre aura à réduire sa consommation de nutriments jusqu’à obtenir les valeurs énergétiques conformes qui valent à 30% de protéines, 20 % de graisses et 37 % de fibres. Dans tous les cas, le vétérinaire peut renseigner sur le type d’alimentation adapté. Bien que le changement de l’habitude alimentaire du chat suffise généralement à réduire son poids, il est cependant conseillé de lui faire faire des exercices pour optimiser les résultats. Le plus simple est de l’emmener faire des promenades en laisse, mais il est aussi possible de l’inciter à faire des exercices en le faisant jouer. Pour cela, il faut bien se procurer quelques matériels, comme par exemple des balles rebondissantes.

La solution pour que les gros chats retrouvent leur condition physique idéale repose sur un régime alimentaire équilibré et strict. C’est en variant la nourriture et en faisant attention aux apports énergétiques de cette dernière que votre animal de compagnie félidé évitera de fixer trop de graisses. Il est fortement conseillé, de fractionner leur repas quotidien de manière à pallier les quémandages. Vous apprendrez beaucoup et trouverez un moyen efficace pour résoudre le problème de surpoids en suscitant les conseils riches d’un vétérinaire. Il vous guidera également vers les types de croquettes convenant aux exigences spécifiques de votre petit compagnon.

Un chat gros aura beaucoup de problèmes de santé. En cas de maladie et afin d’avoir un suivi médical, il est préférable de consulter régulièrement votre vétérinaire et souscrire à une mutuelle animaux. Pour plus d’informations sur Assur O’Poil, l’assurance santé chien chat, et pour bénéficier d’offres exclusives pour votre chien et/ou votre chat, dirigez-vous vers cette page.

Chat obèse : comment faire maigrir un chat gros

Santé Prévention Chat Stérilisation du chat quels sont les avantages et les inconvénients
Article publié le : 27 mars 2015

Stérilisation chat : les choses à savoir

Stérilisation chat : Quels sont les avantages et les inconvénients ? C’est la question que beaucoup de propriétaires se posent. Eh bien, les arguments à avancer pour répondre à cela sont nombreux. Ce qui est bon à savoir, c’est que ce procédé permet de prévenir bon nombre de maladies surtout chez les femelles. Il est toutefois à l’origine de certains troubles et la réalisation précoce de cette opération entraîne souvent des anomalies sur le fonctionnement des organes de l’animal. Certaines races de chat sont ainsi plus sensibles à la castration que d’autres. Il faut alors demander l’avis d‘un vétérinaire, car la race du chat est aussi un facteur déterminant.

Stériliser son chat : quels avantages ?

Ce qui singularise les chats par rapport aux autres animaux, c’est que les femelles ne connaissent pas de ménopause. Elles restent de ce fait fertiles tout au long de leur vie. Pourtant, leur portée peut arriver jusqu’à 8 chatons ce qui assure une croissance galopante de la population. L’une des raisons de procéder à la stérilisation du chat est ainsi de limiter sa reproduction, surtout si on a une femelle. L’autre avantage est la préservation de l’animal contre les infections des mamelons chez les chattes.

En effet, les risques d’apparitions de ce genre de maladies sont divisés par sept chez les félins stérilisés. L’un des plus grands avantages de stériliser son chat, c’est aussi qu’il devient plus docile. Comme suite à la castration, l’animal ne produit plus certaines hormones, son humeur est plus stable. Vous avez donc tout intérêt à stériliser votre chat si vous avez une espèce assez turbulente, comme le Savannah ou un Sacré de Birmanie.

La stérilisationSanté prévention chat : Faire stériliser son chaton  du chat : une intervention qui peut avoir des effets indésirables

Cependant, la stérilisation chat pose aussi quelques problèmes et le plus flagrant des effets indésirables de la castration est la prise de poids. Comme les chats sont moins actifs, les risques d’obésité sont de ce fait plus élevés. Outre cela, cette opération influence également sur le système urinaire du chat, favorisant ainsi l’apparition de différentes maladies, comme les calculs. Chez le mâle particulièrement, la castration précoce freine le développement de l’organe excréteur notamment sur le diamètre de l’urètre ce qui devient progressivement une pathologie. Parmi les maladies des chats dues à cette méthode, on retrouve aussi le diabète. Des maladies plus spécifiques peuvent également apparaître chez certaines races de chat. Chez le Maine Coon par exemple, cela peut retarder le processus de renforcement des os. À cause de cela, le chat sera plus vulnérable aux fractures s’il reçoit un coup. Le risque est plus élevé surtout si l’intervention est effectuée avant ses 18 mois.

La stérilisation des chats est d’ordinaire réalisée pour une question de convenance des propriétaires. Effectivement, pour vous épargner les désagréments de la période de rut ou encore gérer efficacement les naissances, cette solution est l’idéale. Elle est tout aussi conseillée pour améliorer le comportement des mâles en vue de réduire les fugues en conséquence, les risques d’attraper une multitude de maladies contagieuses disparaissent. Si vous envisagez d’adopter la solution par les produits chimiques, veillez à ne pas oublier les rappels, car toute omission causerait directement la fertilité du sujet. Dans la mesure où vous penchez pour la chirurgie, une hospitalisation peut s’avérer nécessaire.

Pas de panique, votre vétérinaire fera une joie de vous expliquer les étapes à suivre et vous mettre en confiance. Vous êtes en droit de réclamer une explication pour tout changement de comportement, d’habitudes ou même l’apparition de symptômes maladifs postopératoires. Une consultation vétérinaire est recommandée dans l’heure.

La stérilisation des chats est une étape qui peut être très importante dans la vie des animaux de compagnie car elle fait souvent suite à des effets indésirables. Dans les deux cas, vous allez devoir prendre de nombreux rendez-vous avec votre vétérinaire.

Stérilisation chat : quels sont les avantages et les inconvénients ? Assurance Chat, Mutuelle Chat, Assurances Chats

1 3 4 5

Rechercher

+