Constipation chat : Comment traiter la constipation chez le chat

La constipation chez le chat n’est pas à prendre à la légère, car elle peut être plus ou moins grave.

 

Pourquoi un chat peut-il être constipé ?

 
Il y a plusieurs raisons qui font qu’un chat peut devenir constipé :

  • Les poils présents dans le tube digestif peuvent faire un bouchon. En effet, quand votre chat fait sa toilette, il avale une énorme quantité de poils. D’ailleurs, le volume de ses poils peut atteindre 3 litres en une année ! Il se peut donc que votre chat n’ai pas éliminé tous ses poils et qu’ils s’agglutinent ce qui ralentit le transit du chat.
  • Cela peut venir d’une alimentation non adaptée. Pour que l’alimentation du chat soit adaptée, il faut qu’elle soit composée essentiellement de protéine animale et non de céréales (pas de blé et de maïs par exemple), et surtout que cette nourriture soit humide pour ne pas bloquer les reins
  • Cela peut être un objet mal digéré (tissus, balle, morceau d’os, etc.)
  • Dans les cas les plus graves, cette constipation peut être le symptôme d’une pathologie/maladie comme une dilatation du gros intestin appelée mégacôlon ou bien l’apparition d’une tumeur
  • Constipation chat : Quels sont les symptômes ? 

     
    Les symptômes qui suivent, varient selon le contexte :

    • Le chat change de comportement. Il peut devenir triste, apathique, être moins énergique, voir se cacher
    • Son appétit va baisser
    • Il peut se plaindre quand on le touche ou qu’on veut le porter alors qu’il ne le fait pas d’habitude
    • Il peut aller plus souvent à la litière sans qu’il n’arrive à faire ses besoins, il peut avoir un peu de diarrhée

    Constipation chat : Comment le soulager ?

     
    La première chose à faire est de l’emmener au vétérinaire. Il pourra vous proposer plusieurs traitements. Voici quelques solutions :

    • Il pourrait vous faire changer d’alimentation. En effet, les croquettes sont pauvres en fibre donc mauvaises pour le bon fonctionnement du transit du chat. On peut donc y remédier en proposant de la nourriture humide (comme des boîtes ou de la viande crue). Il existe également des aliments spécifiques pour les chats souffrant de constipation chronique ainsi que des compléments alimentaires. N’oubliez pas de laisser une gamelle d’eau propre en permanence
    • Un produit appétant qui servira à lubrifier le contenu de l’intestin afin de stimuler le transit de votre chat.
    • Un traitement médical en comprimés servant de laxatif
    • Si l’observation ne suffit pas, le vétérinaire peut être amené à aller plus loin dans les examens comme un toucher rectal, une radio, une coloscopie, un scanner ou IRM. En cas de mégacôlon ou de tumeur, seule la chirurgie pourra soulager le chat
    • Enfin, il se peut que votre chat n’est pas assez d’activité. C’est souvent le cas des chats qui ne sortent pas en extérieur. Cela vient du fait qu’il passe les deux tiers de son temps au repos. Pour l’aider, il faudra plus le stimuler pour le motiver à bouger plus. Vous pouvez jouer avec lui, et même cacher sa nourriture dans la maison pour l’inciter à bouger, ou encore lui mettre dans un pipolino.

    Constipation chat : Que faire en cas de constipation chez le chat ?

    Mon chat a mauvaise haleine, que faire

    Votre chat s’approche de vous, et vous ne pouvez plus le “sentir” ? La mauvaise haleine peut cacher bien des choses. Voyons ensemble pourquoi !

    La nourriture

    La première cause est la nourriture. Votre chat a sans doute accumulé du tartre au niveau de sa dentition. L’accumulation du tartre sur la plaque dentaire du chat se forme par le biais d’une accumulation de bactéries spécifiques sur les dents. Cela est souvent dû à une alimentation non adaptée. Il ne faut pas par exemple donner la même nourriture que nous mangeons aux chats. Les pâtés de mauvaises qualités (premier prix, pleine de sel et de sucre) favorisent également cette accumulation mal odorante. Il faut donc faire attention à la nourriture que l’on donne à son chat. Le mieux est qu’il soit nourri avec de la nourriture humide de très bonne qualité (pâté ou viande crue) ou croquettes dont la composition est surtout faite de protéine animale.

    Cela peut également venir d’un reste de nourriture (exemple : souris, morceau d’os ou de croquette) qui serait coincé à macérer entre les dents de votre chat.

    Mon chat a mauvaise haleine : La toilette du chat

    Une cause à laquelle on ne pense pas toujours, est l’hygiène de son chat. Bien évidemment, comme tous les chats, il fait sa toilette en se léchant. Et il ne lèche pas que ses poils ! Il s’occupe également de toutes ses parties, comme la cavité anale ! Ce qui peut expliquer la mauvaise odeur de votre chat sur l’instant !

    La santé

    Enfin, la mauvaise haleine de votre chat, peut être le symptôme inquiétant d’une maladie. C’est souvent le cas, quand la mauvaise haleine de votre chat persiste malgré tout ! Les maladies associées sont souvent celles qui suivent :

    • la gastrite
    • l’insuffisance rénale aigüe ou chronique
    • une pharyngite
    • Il se peut également que votre chat soit porteur d’un abcès sous la langue ou au niveau des gencives et des babines

    Que faire alors si mon chat a mauvaise haleine ?

    Après être passé chez le vétérinaire pour vous assurer que ce n’est rien de grave, voici quelques solutions pour vous aider à lutter contre la mauvaise haleine.

    • Brosser les dents de son chat grâce à une brosse à dents spécialisée. C’est une solution plutôt efficace, facile et surtout rapide à faire. Il faudra alors acheter une brosse à dents adaptée pour chat, ainsi qu’un dentifrice pour animaux pour éviter de lui causer des troubles gastriques. Le plus simple étant de l’habituer dès petit à accepter cet acte. Vous pouvez également mettre du dentifrice à chat sur un de ses jouets
    • Changer son alimentation. Il existe par exemple des croquettes spéciales pour l’hygiène buccale des chats. Vous pouvez également passer votre chat à la viande crue, avec des proies entières pour qu’il se nettoie les dents sur de l’os
    • Grâce aux poudres dentaires à verser directement dans la nourriture du chat
    • Enfin, vous pouvez demander à votre vétérinaire de faire un détartrage. Contrairement aux idées reçues, cela n’est pas dangereux pour la dentition du chat, s’il est réalisé par un vétérinaire spécialisé.

    Mon chat a mauvaise haleine

    Les chats peuvent-ils attraper avoir froid

    Tous les animaux peuvent souffrir du froid. Les chats ne font pas exception ! Voici donc les astuces pour aider votre chat a affronté le froid.

    Les chats et le froid : Les chats peuvent-ils avoir froid ?

    Les chats sont des animaux assez résistants au froid. En effet, ils ont un sous-poil épais qui les protègent des intempéries.

    Les chats sont des animaux résistants et débrouillards pendant l’hiver. Mais pour ça, il faut que leur poil d’été, ai été remplacé par un bon poil d’hiver. Ce qui n’est pas le cas des chats qui vivent en intérieur. De plus, ce n’est pas parce que le chat peut être résistant, qu’il n’aura pas froid. Bien au contraire. Beaucoup de chats des rues décèdent chaque année à cause de leur incapacité à pouvoir se réchauffer.

    Morphologie et santé

    Bien entendu, le chat sera plus résistant selon sa morphologie et aussi sa santé. Le chat qui a l’habitude d’être en extérieur sera préparé petit à petit au changement de température.

    Si c’est un chat à poil ras, ou encore un chat sans poil (chat nu), il ne pourra bien entendu, pas bien vivre dans le froid car il sera sans protection.

    La santé de votre chat sera un bon indicateur de la résistance de celui-ci. Les chats atteints de maladies chroniques comme une insuffisance cardiaque ou un autre déficit immunitaire, seront moins aptes à résister aux basses températures. Le froid et surtout l’humidité peuvent aussi aggraver certaines maladies chroniques comme l’arthrose. Un vieux chat a souvent plus de mal à régler sa température, se sera pareil pour un chaton.

    Une bonne alimentation sera également essentielle pour résister au froid. D’ailleurs, les chats trop maigres, mais aussi, contrairement aux idées reçues, les chats ayant de l’obésité, luttent plus difficilement contre le froid. De manière générale, le froid sec est plus facile à supporter que le froid humide.

    Prendre soin de votre chat

    Si votre chat sort en extérieur lorsqu’il fait froid, qu’il neige, ce sera de votre devoir de l’aider à se réchauffer une fois revenue chez vous. Des gestes simples, comme l’essuyer au niveau du ventre, de la tête, des coussinets, lui permettront de rester en bonne santé.

    Il faudra également s’assurer que ses coussinets ne s’abîment pas avec le froid. En effet, des coussinets non préparés peuvent avoir des crevasses. Pour aider les coussinets, vous pouvez les préparer avec des solutions tannantes. Toutefois, si des crevasses apparaissent, le mieux est de faire un contrôle vétérinaire, pour éviter une infection.

    Enfin, en période de neige ou de gel, il faudra faire attention que le sel déposé sur les routes ne se retrouve pas dans l’estomac de votre chat. En effet, en se léchant les pattes, il peut en digérer ce qui peut causer des troubles gastriques.

    N’oubliez pas d’augmenter la quantité de nourriture avec un apport plus énergétique si votre chat va en extérieur. Laissez l’eau en libre-service et vérifiez que celle-ci ne gèle pas. Un chat bien hydraté pourra réguler normalement sa température.

    Les chats peuvent-ils avoir froid

    Nettoyer plaie chat : Comment nettoyer la plaie d'un chat

    Votre chat peut vite se blesser, surtout s’il sort en extérieur. Certaines blessures graves doivent nécessiter une visite vétérinaire. Pour toutes plaies superficielles, les maîtres peuvent s’occuper de soigner leur chat seul. Voyons ensemble comment !
     

    Nettoyer la plaie d’un chat : En prévention

     
    Il est indispensable de regarder son chat régulièrement, pour éviter tout risque d’infection. Le mieux étant de l’inspecter lorsque vous le caressez, ou que vous le brossez.

    Si une plaie est découverte, il faut en mesurer la gravité. Pour des blessures profondes, il vaudra mieux emmener le chat chez le vétérinaire par mesure de précaution, même si la plaie ne saigne pas. En effet, cela nécessitera sans doute une prise de médicament.

    Pour le reste des plaies, si elles sont superficielles, munissez vous d’une trousse de secours, et voyons comment procéder.
     

    Nettoyer une plaie d’un chat

     
    Même si votre chat se manipule facilement d’habitude, il faut penser que la douleur peut le faire changer de comportement. Pour éviter qu’il panique, ou qu’il vous fasse mal, vous pouvez emmailloter votre chat dans une grande serviette afin de le bloquer gentiment, pour le désinfecter.

    Maintenant pour nettoyer la plaie, vous pouvez utiliser des produits comme de la bétadine ou du dakin, ou encore tout simplement avec du savon et de l’eau si vous n’avez rien d’autre. Pour appliquer le produit, munissez vous d’une compresse, pas de coton afin d’éviter de laisser des bouts pelucheux sur la plaie.

    L’idéal pour désinfecter, est de ne plus avoir de poils au niveau de la plaie. Pour ça, vous pouvez couper les poils autour de la blessure. Votre chat se laissera faire s’il est emmailloté.

    Attention, si la blessure est au niveau de la tête, à ne pas mettre de produit dans les yeux de votre chat. Si la blessure est collée à l’oeil ou à la truffe, préférez nettoyer avec du sérum physiologique.
     

    Couvrir la plaie

     
    Maintenant que vous avez vérifié que la plaie est bien nettoyée, il faut penser à la couvrir afin qu’elle ne s’infecte pas, ou que votre chat ne se gratte pas au même endroit, ce qui pourrait ouvrir la plaie de nouveau.

    Pour ça, il vous suffit de bander la plaie. Attention de ne pas trop serrer pour ne pas couper la circulation du sang. Mais il faut couvrir de façon à ce que le chat ne puisse pas se le retirer.

    N’hésitez pas à lui mettre une collerette ou un manchon sur sa plaie. Dans tous les cas, il faudra changer le pansement une à deux fois par jour, sans oublier de désinfecter à chaque changement. Il faudra le faire, jusqu’à ce qu’on constate la guérison totale.
     

    Pour conclure :

     
    La plaie doit être propre, ne pas gonfler, ne pas nécroser, ne pas dégager d’odeur. Il faut vraiment être prudent et observateur pour ne prendre aucun risque sur la santé de votre chat. Le moindre changement de comportement doit alerter le propriétaire et mener à une visite vétérinaire de toute urgence. Trop attendre peut avoir des conséquences sur le long terme.

    Nettoyer plaie chat : Comment nettoyer la plaie d'un chat

    Cystite chez le chat : symptôme de l'infection urinaire chez le chat

    Votre chat va plus souvent à la litière ? Il urine hors de sa caisse ? Il peut être atteint d’une cystite. Voici un article qui vous présente ce fléau.

     Cystite chez le chat : c’est quoi ?

    La cystite désigne une inflammation de la vessie. Ce n’est donc pas le nom d’une maladie mais d’un symptôme de différents problèmes urinaire.

    Il existe quatre causes principales :

    1. Premièrement, la cystite idiopathique signifiant que la cause n’est pas connue. Celle-ci est la plus commune et  résulte d’un stress.
    2. Deuxièmement, les calculs urinaires amènent une inflammation de la vessie et même une obstruction de l’urètre.
    3. Troisièmement, l’infection urinaire qui est la présence et la multiplication anormal de bactéries dans la vessie.

    Enfin, une tumeur dans l’appareil urinaire.

    Celles-ci peuvent être mortelle chez votre chat, soyez vigilant aux comportements anormaux. Pour vous aidez, voici les symptômes les plus visibles.

    Cystite chez le chat : Quels symptômes ?

    Si vous observez un ou plusieurs symptômes qui suit, consultez un vétérinaire au plus vite, cela peut être mortel.

    • Le plus visible : la malpropreté. En effet, le chat est un animal très propre. Donc, uriner hors de sa litière est anormal et doit vous alarmer.
    • Si il reste plus longtemps à la litière en position d’uriner ou y fait des aller retour fréquent ainsi que très peu voir pas du tout d’urine —> Urgence.
    • La présence de sang dans les urines est un symptôme.
    • Un léchage intensif de la partie uro-génitale peut être le signe d’une gêne urinaire ou d’une inflammation.
    • Certains chats peuvent miauler anormalement lorsqu’ils vont à la litière. Cela est causé par une douleur en urinant.

    Tout cela peut vous aider à déceler une cystite chez votre chat. Si c’est le cas, vous devez vite réagir avant d’atteindre les derniers symptômes: léthargie, coma voir la mort. Faites appel à votre vétérinaire !

    Traitements et prévention

    Selon la cause de la cystite, différents traitements peuvent vous être délivrés par votre vétérinaire.

    • Pour la cystite idiopathique: une évaluation comportementale pour identifier les causes du stress et , selon les cas, l’utilisation de calmant ou de phéromones anti-stress.
    • Pour l’infection urinaire: des antibiotiques voir des antalgiques et anti-inflammatoires ( en cas de douleurs).
    • Pour les gros calculs, une chirurgie peut être nécessaire. Pour les plus petits, une alicament ( alimentation médicalisé) les dissoudront.
    • Et enfin, s’il y a un bouchon, un sondage urinaire et une hospitalisation seront nécessaire.

    Pour éviter les récidives et prévenir la cystite chez le chat, il existe différentes méthodes:

    • Une alimentation adaptée et spécifique;
    • Une fontaine à eau si votre chat boit peu (voire une alimentation plus humide mais de bonne qualité);
    • Bien placé la litière dans un endroit calme;
    • Si vous avez plusieurs chats, augmentez le nombre de litière pour éviter le stress (en général, nombre de chat +1).

    Grâce à cet article, vous avez maintenant les clés en main pour déceler, réagir en conséquences et prévenir la cystite chez votre chat.

    Si vous avez le moindre doute : contactez votre vétérinaire !

    Cystite chez le chat

    Mon chat perd ses dents

    Un chat qui perd ses dents, est-ce grave ? C’est ce que nous allons voir ensemble à travers cet article.

    Le chat possède, à l’âge adulte, 30 dents, qui poussent entre les deux et quatre semaines du chaton en commençant par 26 dents de lait qui finiront par tomber pour laisser place aux dents définitives entre les 3 et 7 mois du chat. Les dents du chat nous permettent donc de déterminer son âge.

    Cependant, il peut arriver que votre chat perde ses dents, et nous allons voir dans quelles situations cela est possible.
     

    La perte naturelle des dents de lait

     
    Un chaton perdra naturellement ses dents de lait pour faire place à sa dentition définitive. Il n’est donc pas impossible que vous retrouviez des dents de votre chat si ce dernier est en plein développement.

    On remarquera la perte des dents de lait à partir du troisième mois de vie du chat. D’où l’importance de connaître l’âge de votre chat pour ne pas vous inquiétez lorsque vous retrouver ses dents.
     

    Constater la perte des dents de son chat est très rare

     

    En effet, tout comme pour les chiens, les chats qui perdent leurs dents ont tendance à les avaler et en général, nous ne nous en rendons absolument pas compte.

     

    Comment savoir si son chat perd ses dents de lait ?

     
    Plusieurs signes peuvent toutefois vous « alerter » car votre chat pourrait rencontrer des difficultés à s’alimenter.

    De plus, il est possible que votre chat se frotte les dents avec ses pattes, soit parce que ça le gêne (une dent pas encore tombée par exemple), soit parce qu’il est un peu douloureux (mais rassurez-vous, rien de grave).

    Enfin, il est possible que vous aperceviez quelques traces de sang suite à la perde des dents de votre chat ou suite à la repousse d’une dent définitive (canine, prémolaire, molaire ou incisive). Encore une fois, nul besoin de s’inquiéter, c’est tout à fait normal.
     

    Que faire quand un vieux chat perd ses dents

     
    C’est un peu le cycle de la vie, on nait sans dents, on obtient une dentition définitive puis on finit par perdre ses dents. Pour les chats c’est le même cycle.

    Il ne faut donc pas s’alarmer, c’est tout à fait normal. La seule chose à surveiller c’est que le chat puisse toujours se nourrir sans trop de difficultés.

    N’hésitez pas à lui proposer des pâtés ou encore de l’eau tiède dans ses croquettes pour que la mastication soit plus aisée. Votre vétérinaire pourra également vous conseiller une alimentation adaptée.

    Un chat en pleine forme qui perd ses dents

    Enfin, si l’on met de côté les pertes de dents « naturelles », que votre chat est ni jeune, ni vieux mais qu’il commence à perdre ses dents : cela n’est pas inquiétant mais vous devez toutefois consulter votre vétérinaire pour écarter toutes éventuelles maladies ayant pour premier symptôme la perte des dents.

    Mon chat perd ses dents, est-ce grave ?

    Diarrhée chez le chat : symptômes, traitement

    Diarrhée chez le chat : comment faire ? Votre chat a la diarrhée et vous ne savez pas comment réagir face à ce problème. Voici donc, pour vous aider, les conseils à mettre en place dans ce type de situation.

    Diarrhée chez le chat : Mon chat a la diarrhée, comment l’aider ?

     

    Tout d’abord, si votre chat a la diarrhée, il est fortement recommandé de lui retirer sa gamelle de croquettes. En effet, il est préconisé dans ce type de situation de faire jeuner l’animal durant 24 heures.

    Attention : Il est absolument obligatoire de laisser de l’eau à disposition en permanence. La diarrhée peut facilement et très rapidement déshydrater votre chat et cela peut être très dangereux pour lui, c’est pourquoi l’eau devra être mise à disposition et à volonté.

    Après 24h de jeûne, si votre chat ne présente plus de symptôme de diarrhée, vous pourrez alors réintroduire la nourriture petit à petit, tout en surveillant votre chat durant quelques jours.

    Astuce : Si votre chat n’est pas un grand buveur et que vous craignez qu’il ne se déshydrate, il est recommandé d’investir dans une fontaine à eau pour chat. L’eau des fontaines est plus oxygénée que l’eau dans une simple gamelle et donc de meilleure qualité. Cela incitera donc votre chat à boire davantage.

     

    Mon chat a la diarrhée, quand contacter le vétérinaire ?

     

    Il est toujours inquiétant de savoir son animal malade. Ainsi donc pour savoir quand contacter le vétérinaire en cas de diarrhée voici quelques conseils :

    Tout d’abord, si au delà des 24h de jeûne votre chat présente toujours des symptômes de diarrhée, il sera alors nécessaire de contacter votre vétérinaire.

    De plus, si votre chat présente d’autres symptômes, comme de la fièvre, du sang dans les selles ou des vomissements, il sera là aussi nécessaire de contacter votre vétérinaire sans attendre.

    Pour finir, les causes de la diarrhée peuvent être variables et il sera important de les déterminer afin de mettre en place un traitement adapté. C’est pourquoi l’aide et l’intervention de votre vétérinaire est essentielle.

    Quelle alimentation choisir ?

    Si votre chat à tendance à avoir des diarrhées régulièrement, il se pourrait que son alimentation soit en cause. N’hésitez pas à opter pour des croquettes spécifiquement adaptées et propices à une bonne digestion et à en parler à votre vétérinaire pour qu’il vous conseille l’alimentation la plus adaptée.

    A retenir :

     

    • En cas de diarrhée, il est recommandé de faire jeûner votre chat en lui retirant sa gamelle de croquettes

    • Laisser toujours de l’eau à disposition

    • En cas de fièvre, de sang dans les selles, ou tout autres symptômes, contactez immédiatement votre vétérinaire

    • Si les symptômes persistent plus de 24h contactez votre vétérinaire

    Diarrhée chez le chat : Comment savoir si votre chat a la diarrhée

    Pourquoi mon chat bave, mon chat bave

    Pourquoi mon chat bave ? Vous avez remarqué que votre chat bavait de façon excessive et donc anormale. Pour mieux comprendre ce comportement et savoir comment réagir voici, pour vous aider, les principales causes de l’hypersalivation.

    Cause n°1 – Pourquoi mon chat bave :

     Un problème de santé

    Si votre chat bave de façon anormale, il est important de vérifier si votre animal est en bonne santé. L’hypersalivation peut être causée par divers problèmes de santé, comme des problèmes dentaires, ou encore des ulcères. Une consultation chez votre vétérinaire et un examen général de votre chat, en analysant son poids, son comportement ou encore sa dentition sont alors à conseiller.

    Cause n°2 – Pourquoi mon chat bave : 

    Mon chat est anxieux

    L’hypersalivation peut aussi avoir une cause comportementale. En effet, il est possible d’observer une hypersalivation chez votre chat en cas de stress ou d’anxiété. Cela peut être visible lors d’un trajet en voiture, par exemple, si ce dernier n’a pas été suffisamment habitué. Dans ce cas, l’hypersalivation n’est qu’un symptôme et pour le régler il faudra s’intéresser à l’origine du stress afin de modifier l’environnement de votre chat ou mettre un place une habituation afin qu’il se sente mieux.

    Cause n°3 : Mon chat est heureux

    Une autre cause à la salivation excessive peut être tout simplement déclenchée quand votre chat est heureux. En effet, si lors d’une séance de câlins vous remarquez que votre chat se met à ronronner et à baver, sachez que cela est normal et reflète d’un état de bien-être.

    Que faire si mon chat bave excessivement ?

    En conclusion, si votre chat bave beaucoup vous devez tout d’abord réfléchir à la cause de ce problème. L’hypersalivation n’est finalement qu’un symptôme qui reflète soit un problème de santé, soit un état émotionnel fort. Dans tout les cas n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire et / ou un comportementaliste félin qui vous aidera à comprendre l’origine de ce problème et vous permettra de trouver des solutions adaptées et efficaces.

     

    Pourquoi mon chat bave ?

    Griffure de chat : Comment soigner la griffure de chat

    Il faut savoir que la griffure de chat peut être dangereuse pour les Humains. En effet, les griffures de chat peuvent transmettre des maladies ou encore s’infecter. Voici donc les gestes à avoir en cas de griffures de chat.

    Griffure de chat : désinfecter la plaie 

    Le premier réflexe à avoir si vous vous faites griffer par un chat et de désinfecter immédiatement la plaie. Après avoir lavé la griffure de chat avec une eau savonneuse, vous pourrez alors utiliser un antiseptique classique.

    Les risques d’une griffure de chat

    Les griffures de chat peuvent être vectrices de maladies, comme la maladie des griffes du chat ou encore la pasteurellose (qui touche principalement les nourrissons et les personnes immunodépressives). Ces deux maladies sont bactériennes. La sporotrichose, une maladie causée par un champignon, peut également être transmise en cas de griffure.

    ZOOM sur la maladie des griffes du chat :  Il faut savoir que la maladie des griffes du chat est assez courante. En effet, une étude a démontré qu’environ 40% des chats européens sont porteurs de cette bactérie à un moment donné de leur vie. Il est alors recommandé de traiter votre chat contre les puces afin de limiter les risques.

    De plus, en cas de griffure de chat, il est recommandé de s’assurer que votre vaccination antitétanique est bien à jour.

    En cas de doute : consulter votre médecin

    Dans tous les cas, si vous vous faites griffer au niveau des yeux, il est recommandé de contacter votre médecin. De même, si suite à la griffure vous présentez des symptômes tels que de la fièvre, une fatigue anormale, des ganglions ou encore si la plaie cicatrise mal, il est également recommandé de consulter votre médecin.

    Pour finir, attention aux enfants qui sont souvent les plus touchés par les griffures de chats. Par ailleurs, sachez qu’il n’existe pas de vaccin pour se protéger des griffures de chats. La prévention reste alors le meilleur moyen d’éviter les problèmes.

    En conclusion, si votre chat présente des comportements agressifs, n’hésitez pas à faire appel à votre vétérinaire et/ou un comportementaliste félin qui vous aidera à comprendre pourquoi et comment régler ou atténuer le problème.

    Griffure de chat : Comment soigner la griffure de chat ?

    Perte de poil chat : Mon chat perd ses poils

    Perte de poil chat :  Mon chat perd ses poils

    Vous avez remarqué que votre chat perd ses poils de façon importante, voire anormale ? Tout d’abord, il faut savoir que la perte de poil chez le chat est normale tant qu’elle n’est pas excessive, c’est à dire qu’elle reste non perceptible sur le pelage de votre chat. De plus, vous remarquerez logiquement une perte de poil plus importante en période de mue. Cependant, si vous constatez des pelades, c’est à dire des pertes de poils localisées sous forme de plaques, ou autres problèmes de peau comme des rougeurs ou encore des démangeaisons, il sera important de consulter votre vétérinaire afin d’en déterminer la cause et de trouver le traitement adapté.

    Pour vous aider, voici des causes possibles aux pertes de poils chez votre chat

    Perte de poil chat : Et si c’était un problème alimentaire ?

     

    Une alimentation inadaptée est souvent la cause de problèmes de peau, entraînant une perte de poil. Le chat est un carnivore strict, son alimentation doit donc être adaptée à ses besoins physiologiques. De plus, les matières premières (notamment la viande ou le poisson) composant l’alimentation de votre chat devront être de qualité premium et les plus digestes possibles.

     

    Perte de poil à chat :  Les problèmes de stress

     

    Le stress peut également avoir des conséquences sur la santé de votre chat. Un stress important ou prolongé peut se traduire en problèmes de peau, grattages ou léchages excessifs, entraînant parfois des pertes de poils plus ou moins importantes.

    De plus, un animal stressé sera sensible aux maladies et parasites car le stress diminue sa capacité à lutter contre les maladies. Votre chat peut stresser pour plusieurs raisons : un environnement inadapté, un changement de routine, des agressions répétées, etc. Dans tous les cas, il sera nécessaire d’identifier la cause du stress afin de trouver des solutions pour aider votre chat, éventuellement avec l’aide d’un comportementaliste félin.

     

    Les problèmes de parasites 

     

    De plus, les parasites externes peuvent eux aussi être la cause de pertes de poils chez le chat. Un traitement préventif afin de lutter contre les puces, les tiques ou autres parasites, sera nécessaire. En cas de contamination, il sera également nécessaire de traiter votre chat. N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire afin de trouver le meilleur traitement possible pour soigner votre chat. Sachez également que des champignons, comme la teigne, peuvent eux aussi être responsables de problèmes de peau entraînant des pertes de poils.

     

    Que faire si mon chat à une perte de poil chat de façon anormale ?

     

    D’autres causes peuvent entraîner une perte de poils anormale chez votre chat, comme des allergies au pollen par exemple. Il est donc important d’analyser l’ensemble des symptômes, ainsi si votre chat a des rougeurs, une perte d’appétit, de la fièvre ou tout autres symptômes inquiétants, il est préconisé de consulter votre vétérinaire sans tarder.

    Perte de poil chat : Mon chat perd ses poils

     

     

    1 2 3 4

    Rechercher

    +