Les chats peuvent-ils attraper avoir froid

Tous les animaux peuvent souffrir du froid. Les chats ne font pas exception ! Voici donc les astuces pour aider votre chat a affronté le froid.

Les chats et le froid : Les chats peuvent-ils avoir froid ?

Les chats sont des animaux assez résistants au froid. En effet, ils ont un sous-poil épais qui les protègent des intempéries.

Les chats sont des animaux résistants et débrouillards pendant l’hiver. Mais pour ça, il faut que leur poil d’été, ai été remplacé par un bon poil d’hiver. Ce qui n’est pas le cas des chats qui vivent en intérieur. De plus, ce n’est pas parce que le chat peut être résistant, qu’il n’aura pas froid. Bien au contraire. Beaucoup de chats des rues décèdent chaque année à cause de leur incapacité à pouvoir se réchauffer.

Morphologie et santé

Bien entendu, le chat sera plus résistant selon sa morphologie et aussi sa santé. Le chat qui a l’habitude d’être en extérieur sera préparé petit à petit au changement de température.

Si c’est un chat à poil ras, ou encore un chat sans poil (chat nu), il ne pourra bien entendu, pas bien vivre dans le froid car il sera sans protection.

La santé de votre chat sera un bon indicateur de la résistance de celui-ci. Les chats atteints de maladies chroniques comme une insuffisance cardiaque ou un autre déficit immunitaire, seront moins aptes à résister aux basses températures. Le froid et surtout l’humidité peuvent aussi aggraver certaines maladies chroniques comme l’arthrose. Un vieux chat a souvent plus de mal à régler sa température, se sera pareil pour un chaton.

Une bonne alimentation sera également essentielle pour résister au froid. D’ailleurs, les chats trop maigres, mais aussi, contrairement aux idées reçues, les chats ayant de l’obésité, luttent plus difficilement contre le froid. De manière générale, le froid sec est plus facile à supporter que le froid humide.

Prendre soin de votre chat

Si votre chat sort en extérieur lorsqu’il fait froid, qu’il neige, ce sera de votre devoir de l’aider à se réchauffer une fois revenue chez vous. Des gestes simples, comme l’essuyer au niveau du ventre, de la tête, des coussinets, lui permettront de rester en bonne santé.

Il faudra également s’assurer que ses coussinets ne s’abîment pas avec le froid. En effet, des coussinets non préparés peuvent avoir des crevasses. Pour aider les coussinets, vous pouvez les préparer avec des solutions tannantes. Toutefois, si des crevasses apparaissent, le mieux est de faire un contrôle vétérinaire, pour éviter une infection.

Enfin, en période de neige ou de gel, il faudra faire attention que le sel déposé sur les routes ne se retrouve pas dans l’estomac de votre chat. En effet, en se léchant les pattes, il peut en digérer ce qui peut causer des troubles gastriques.

N’oubliez pas d’augmenter la quantité de nourriture avec un apport plus énergétique si votre chat va en extérieur. Laissez l’eau en libre-service et vérifiez que celle-ci ne gèle pas. Un chat bien hydraté pourra réguler normalement sa température.

Les chats peuvent-ils avoir froid

Comment faire le deuil de son chat

Après de nombreuses années passées à vos côtés, la perte d’un chat est une très dure épreuve.

Voici quelques conseils pour vous aider à surmonter la disparition de votre chat et faire face à votre deuil.

Comment faire le deuil de son chat ?

Pourquoi la perte de son chat est-elle si difficile?

Vous avez adopté un chaton ou un chat plus âgé. Vous l’avez vu grandir, se développer et évoluer, puis prendre de l’âge et décliner. Il a fait partie intégrante de votre vie pendant 5 ou 15 ans voir plus.

Ce qui est unique avec le chat, c’est souvent la relation fusionnelle que l’on partage avec lui. En effet, notre vie est cadencée par notre animal : ses repas, les câlins… C’est pour cela qu’il y a un si grand vide quand l’animal s’en va.

Embrasser les étapes du deuil

La plupart des propriétaires considèrent leur chat comme un membre de la famille à part entière et sa disparition est un véritable bouleversement émotionnel. Pour l’accepter le mieux possible, il faut accepter sa tristesse et laisser arriver les différentes étapes du deuil : Le déni, la colère, la tristesse et pour finir l’acceptation. La durée de ces étapes va dépendre de chaque individu et du vécu qu’il a eu avec son animal comme l’importance de leur relation.

Ne pas avoir honte de sa tristesse

Certaines personnes ont du mal à le comprendre, mais il est tout à fait normal d’être triste et de pleurer la disparition de son chat. Il est nécessaire d’accepter son chagrin et laisser venir les larmes sans avoir aucune honte. Mettez de côté les personnes qui ne comprennent pas cela et entourez vous de ceux qui sauront être la pour vous.

Il ne faut surtout pas refouler ses émotions.

Comment faire le deuil de son chat ?

Surmonter la perte de son chat 

Dans la vie de tous les jours, la présence d’un chat devient vite une habitude. L’attachement du propriétaire envers son animal va dans les deux sens et est bénéfique. Après la disparition d’un chat, il est important d’essayer de trouver une affection réconfortante, mais qui diffère, pour pallier à ce manque douloureux.

Reprendre le cour de sa vie. Dans les temps qui suivent la disparition d’un chat, la vie de tous les jours nous rappel très souvent, sans le vouloir, un chagrin et le manque qui va avec. Sa couche, sa gamelle, sa litière où bien des poils, nous empêche de faire notre deuil. Ce n’est pas parce que vous rangez ses affaires que vous allez l’oublier. Reprendre le cour de sa vie et aller de l’avant sont les meilleures solutions pour garder un souvenir heureux de lui.

Dois-je reprendre un animal ?

Avant de reprendre le moindre animal, il est nécessaire de faire son deuil. Si vous adoptez directement un nouveau chat, vous risquez de transposer l’ancien au travers du nouveau, cela ne servira qu’à compenser sa perte. Le nouvel arrivant doit être vu comme un nouvel individu et non comme la réincarnation de l’ancien.

Comment faire le deuil de son chat

Comment voit un chat

La vision du chat par rapport aux hommes se distingue surtout au niveau de sa rétine, puisque celle-ci lui permet de voir la nuit. Vous êtes vous déjà demandé, comment votre chat arrivait à se déplacer la nuit ? Comment arrive-t-il à attraper avec précision ses proies, même quand celles-ci sont rapides ? Votre chat vous voit-il en couleur ? Et si on vous éclairait les idées ?

Comment voit un chat – Vision nocturne 

Il est bien connu que les chats voient très bien la nuit. On dit qu’ils sont nyctalopes. En effet, les bâtonnets présents dans l’oeil, qui sont sensibles à la lumière et qui permettent cette vision, sont plus important chez le chat que chez l’homme. La nature est bien faite puisque les proies principales et naturelles du chat sortent essentiellement la nuit. Notre prédateur est donc bien prédisposé à se nourrir la nuit. C’est aussi pour cette raison, que même chez le chat domestique, ils ont tendance à sortir la nuit et dormir le jour.

Le chat possède une pupille qui varie énormément afin de pouvoir garder un maximum de lumière. C’est pourquoi, durant la nuit, la pupille sera de forme sphérique. C’est pour cette même raison, que nous pouvons voir les yeux des chats la nuit, si on pointe une lumière vers eux. Alors que le jour, sa sensibilité à la lumière, pousse la rétine à se retirer en simple fente. Cela permet à l’oeil de se protéger de la lumière pendant le jour. Si le chat voit mieux qu’un homme la nuit, c’est au détriment de sa vision diurne !

Comment voit un chat – Vision diurne 

La rétine comporte deux sortes de cellules sensorielles. La première en forme de bâtonnets qui permet de s’adapter à un environnement avec peu ou pas de lumière. Et la seconde, en forme de cônes qui permet de voir le jour. Cette dernière est la vision diurne ou photopique. L’homme possède trois sortes de cônes, alors que le chat lui, n’en possède que deux.

Étant donné qu’un de ses cônes est absent, il ne distingue pas les couleurs comme nous. Il ne voit pas le rouge. Le chat est donc dichromate. En revanche, il pourra voir des couleurs comme du jaune et du vert (avec différentes variantes). En revanche, le vert lui apparaîtra comme blanchâtre. Pour imager, le chat voit le monde en couleurs plutôt pastel, et terne. Ce qui est logique, puisque le chat possède 3 millions de cônes contre 204 millions de bâtonnets.

De plus, sa vision ne lui permet pas de voir de façon précise. Il verra donc très mal de près, mais également flou de loin. Sa vision la plus nette, se trouvera entre 10 et 80 cm.

Le chat a tous les atouts d’un prédateur quand il s’agit de sa vision. C’est ce qui lui permet d’avoir une meilleure perception des distances, mais aussi des mouvements. L’évolution a donc favorisé une meilleure sensibilité visuelle au détriment d’une bonne acuité visuelle, car il possède plus de bâtonnets que de cônes.

Comment voit un chat ?

Mon chat dort sur moi

Votre chat dort sur vos genoux ou votre poitrine ? Il aime se relaxer sur vous devant la télé ou dans votre lit ? Cela démontre un grand signe d’attachement de sa part. Mais pourquoi mon chat dort sur moi ? Découvrez-en les causes.

Un chat dort accompagné depuis le plus jeune âge

Dès tout petit, les chats ont l’habitude de ne pas dormir seuls. Ils dorment, accompagnés de leur mère, ainsi que leurs frères et sœurs. Durant les premiers jours sur cette Terre, les chatons ne savent pas réguler leur température corporelle. Ainsi, être près d’une source de chaleur leur permet de maintenir une température correcte. C’est la mère qui va jouer principalement ce rôle de source de chaleur. Un peu plus tard, lorsque la mère s’éloigne, le simple fait de rester collé à la fratrie suffira pour maintenir la chaleur nécessaire. 

Cependant, la source de chaleur n’est pas l’unique raison des siestes en famille; en effet, le contact de la mère permet aussi un fort effet relaxant sur les chatons.

On peut observer ce comportement qui persiste chez certains chats adultes : ils se détendent et s’endorment la tête blottie entre les mains de leurs propriétaires, ou tout simplement en se blottissant contre leurs corps.

Mon chat dort sur moi pour rester au chaud ?

Bien que notre chaleur corporelle soit l’une des raisons pour laquelle les chats dorment sur nous, ce n’est cependant pas la principale cause. En effet, ce comportement serait moins observé lorsque la température est plus élevée. Or, qu’il fasse plus ou moins chaud,  humide ou encore qu’ils aient plus ou moins d’espace, les chats adultes préfèrent se relaxer sur leur propriétaire, avec qui ils entretiennent une relation forte. En effet, cela signifie que votre chat entretient avec vous une relation étroite de confiance.

Mon chat dort sur moi par besoin de confort ?

Même si, parfois, les chats peuvent avoir “un coup de folie” et être très actifs, il ne faut pas oublier qu’ils dorment énormément, environ 15 heures par jour. Certes, ils peuvent dormir dans des endroits surprenants, comme les tiroirs, mais si un chat dort sur son propriétaire, c’est qu’il considère que celui-ci est présent à l’endroit le plus cosy de l’habitation.

Mon chat dort sur moi par besoin de sécurité ?

Les chats sont toujours sur le qui-vive et réagiront au moindre bruit, même s’ils paraissent dans une relaxation extrême. Par conséquent, si votre matou cherche à dormir sur vous, c’est qu’il se sent plus tranquille et en sécurité en votre présence. En s’assoupissant sur son propriétaire, ou contre vous, il baisse sa vigilance. Cela prouve l’énorme confiance qu’il a envers vous.

Il tient simplement à vous !

Les propriétaires de chats le savent : dire que tous le chats sont indépendants et farouches n’est pas toujours une réalité. En effet, les chats aiment la compagnie de leur propriétaire et ressentent même un manque lorsqu’il s’absente trop longtemps.

Si votre chat dort sur vous, se frotte à vous avec sa tête, vous lèche ou même vous mordille, c’est qu’il vous considère comme un membre de sa famille. Votre chat et vous avez une relation forte !

Mon chat dort sur moi

Pourquoi mon chat me suit partout

Pourquoi mon chat me suit partout ? Telle votre ombre, il vous colle dans tous vos déplacements ! Gênant ou pas, vous voulez comprendre ce comportement ! Et si on décryptait tout ça pour vous !

Pourquoi mon chat me suit partout : Est ce un mauvais sevrage ? 

Vous avez peut-être adopté votre chat trop tôt. Ou votre chat n’a pas eu un bon sevrage. Les premiers mois de la vie d’un chaton sont essentiels, car c’est lors de cette période qu’il apprend tout de sa mère et de sa fratrie. S’il a été retiré trop tôt de sa mère, c’est à dire avant ses 2 mois et demie, 3 mois, votre chat n’aura pas tout appris de sa mère. Comme le détachement et la socialisation. C’est alors que vous devenez son être d’attachement primaire. Cela peut le conduire à être pot de colle, parfois à s’en rendre malheureux si vous n’êtes pas avec lui.

 

Pourquoi mon chat me suit partout : Est ce par ennui ?

On a tendance à oublier à quel point nos félins domestiques ont besoin d’activités stimulantes tous les jours. Votre chat a l’instinct d’un chasseur, il a donc des besoins qu’il faut combler.

Si votre chat ne sort pas en extérieur, il manquera forcément de stimulations naturelles. Il ne pourra pas chasser, pas sauter, ni courir. Pour ça, je vous invite à fabriquer ou à acheter, des cachettes en hauteur, des arbres à chat, des objets sur lesquels il pourra se faire les griffes. Rendez votre logement stimulant pour son propre bonheur.

N’hésitez pas à accrocher les traditionnelles ficelles avec des bouchons au bout, et jouez avec votre chat. Lancez lui une balle à chat. Prenez lui des objets avec de l’herbe à chat pour le stimuler. Il existe même des souris télécommandées, pour le faire courir. Le tout est que votre chat puisse s’amuser autant qu’avec vous, lorsqu’il se retrouve seul. ce sera bénéfique pour son moral mais aussi pour son physique. Un chat qui bouge sera moins boulimique et aura moins de tendance à être en surpoids.

Stress et attachement

Votre chat peut tout simplement vous aimer, on en convient. Tous les chats ne sont pas si indépendants que ça !
Mais pour d’autres, associés à des symptômes comme des plaies de léchage, des miaulements excessifs ou encore des problèmes de propreté ou alimentaires, cela peut être dû à un stress intense. Il convient d’aller voir votre vétérinaire au plus vite.

Dans tous les cas, partagez des moments de jeux avec lui, de câlins s’il aime ça. Enrichissez son environnement pour qu’il s’y plaise pleinement. Laissez le sortir en extérieur si possible ! Ne le maternez pas trop si cela vous gêne quand il vous colle. Et au moindre doute, n’hésitez pas à demander de l’aide à votre vétérinaire. Vous pouvez lui donner des fleurs de Bach pour l’apaiser, ou vous procurez un diffuseur anti stress pour chat. Ne laissez pas votre chat dans un mal être, au risque d’avoir des comportements bien plus gênants comme des problèmes urinaires.

Pourquoi mon chat me suit partout

Nourrir son chat sans croquettes

Ses dernières années, beaucoup d’études ont démontré que nourrir son chat aux croquettes était mauvais pour leur santé. En effet, de nombreuses maladies du chat proviennent de l’alimentation sèche : diabète, insuffisance rénale, boulimie, pancréatite, obésité… Alors voici quelques pistes de réflexion pour bien nourrir son chat sans croquettes.

Par ou commencer ?

Tout d’abord, il faudra penser à faire un rééquilibrage alimentaire, en trouvant une alimentation avec beaucoup de protéines animales mais de bonne qualité. Vous pouvez même passer par une détox naturelle pour aider l’organisme de votre chat a retrouver toute sa vitalité. Maintenant, il faut distinguer l’alimentation dite sèche (donc les croquettes) et l’alimentation humide. L’alimentation humide se divise en 3 principales catégories :

  • La plus connue est l’alimentation humide industrielle sous forme de boîte, pâté ou de sachet
  • Une ration ménagère avec de la viande, des fibres, et même quelques céréales (riz)
  • La dernière est la meilleure, la ration à base de viandes et poissons crus, avec des abats et des os

Pourquoi nourrir son chat sans croquettes ?

Les raisons de ne plus nourrir son chat aux croquettes sont nombreuses. Nous allons les énumérer ensemble pour plus de clarté.

  • Meilleure santé pour votre chat. La pathologie la plus courante est l’insuffisance rénale. Votre chat n’arrive pas à évacuer comme il le faudrait les résidus de son alimentation. Ses résidus sont en grand nombre dans les croquettes
  • Votre chat sera mieux hydraté. En effet, le chat domestique a conservé de ses ancêtres le fait de ne pas beaucoup boire. Cela concentre ses urines et donc les résidus qui s’y retrouvent
  • Vous aurez surement une meilleure connaissance de ce que vous donnez à votre chat. La provenance, la qualité, et la quantité, puisque c’est vous qui le choisirez
  • Votre chat aura une meilleure sensation d’être “calé” après son repas. Il prendra plus de temps pour manger, et se fatiguera un peu plus. C’est une bonne chose pour lui. Moins de risque de boulimie
  • Vous pourrez prévenir les problèmes dentaires, les problèmes de diabète (moins de sucre et de sel dans la viande que dans les croquettes) et d’obésité

Quels aliments ne pas donner ?

Beaucoup d’aliments sont dangereux pour les chats comme :

  • Les produits laitiers, même s’ils en sont friands
  • Les aliments salés comme la charcuterie.
  • Le citron et le vinaigre, car cela peut amener des maux de ventre et provoquer des vomissements
  • Les avocats, le raisin et les fruits secs
  • Le chocolat, car il contient une toxine mortelle du nom de théobromine
  • Le poisson cru, car il possède des enzymes provoquant des carences chez le chat pouvant amener à un coma. Le thon en boîte ne possède pas ses enzymes mais il est plein de sel et n’a pas assez de taurine pour constituer une bonne alimentation

Vous avez désormais toutes les pistes à suivre afin d’arrêter de nourrir votre chat aux croquettes ! Privilégiez les aliments de bonne qualité pour une meilleure santé. Nourrir son chat sans croquettes, c’est possible, donc à vous de jouer !

Nourrir son chat sans croquettes : est-ce vraiment possible ?

Nettoyer plaie chat : Comment nettoyer la plaie d'un chat

Votre chat peut vite se blesser, surtout s’il sort en extérieur. Certaines blessures graves doivent nécessiter une visite vétérinaire. Pour toutes plaies superficielles, les maîtres peuvent s’occuper de soigner leur chat seul. Voyons ensemble comment !

Nettoyer la plaie d’un chat : En prévention

Il est indispensable de regarder son chat régulièrement, pour éviter tout risque d’infection. Le mieux étant de l’inspecter lorsque vous le caressez, ou que vous le brossez.

Si une plaie est découverte, il faut en mesurer la gravité. Pour des blessures profondes, il vaudra mieux emmener le chat chez le vétérinaire par mesure de précaution, même si la plaie ne saigne pas. En effet, cela nécessitera sans doute une prise de médicament.

Pour le reste des plaies, si elles sont superficielles, munissez vous d’une trousse de secours, et voyons comment procéder.

Nettoyer une plaie d’un chat

Même si votre chat se manipule facilement d’habitude, il faut penser que la douleur peut le faire changer de comportement. Pour éviter qu’il panique, ou qu’il vous fasse mal, vous pouvez emmailloter votre chat dans une grande serviette afin de le bloquer gentiment, pour le désinfecter.

Maintenant pour nettoyer la plaie, vous pouvez utiliser des produits comme de la bétadine ou du dakin, ou encore tout simplement avec du savon et de l’eau si vous n’avez rien d’autre. Pour appliquer le produit, munissez vous d’une compresse, pas de coton afin d’éviter de laisser des bouts pelucheux sur la plaie.

L’idéal pour désinfecter, est de ne plus avoir de poils au niveau de la plaie. Pour ça, vous pouvez couper les poils autour de la blessure. Votre chat se laissera faire s’il est emmailloté.

Attention, si la blessure est au niveau de la tête, à ne pas mettre de produit dans les yeux de votre chat. Si la blessure est collée à l’oeil ou à la truffe, préférez nettoyer avec du sérum physiologique.

Couvrir la plaie

Maintenant que vous avez vérifié que la plaie est bien nettoyée, il faut penser à la couvrir afin qu’elle ne s’infecte pas, ou que votre chat ne se gratte pas au même endroit, ce qui pourrait ouvrir la plaie de nouveau.

Pour ça, il vous suffit de bander la plaie. Attention de ne pas trop serrer pour ne pas couper la circulation du sang. Mais il faut couvrir de façon à ce que le chat ne puisse pas se le retirer.

N’hésitez pas à lui mettre une collerette ou un manchon sur sa plaie. Dans tous les cas, il faudra changer le pansement une à deux fois par jour, sans oublier de désinfecter à chaque changement. Il faudra le faire, jusqu’à ce qu’on constate la guérison totale.

Pour conclure :

La plaie doit être propre, ne pas gonfler, ne pas nécroser, ne pas dégager d’odeur. Il faut vraiment être prudent et observateur pour ne prendre aucun risque sur la santé de votre chat. Le moindre changement de comportement doit alerter le propriétaire et mener à une visite vétérinaire de toute urgence. Trop attendre peut avoir des conséquences sur le long terme.

Nettoyer plaie chat : Comment nettoyer la plaie d'un chat

Cystite chez le chat : symptôme de l'infection urinaire chez le chat

Votre chat va plus souvent à la litière ? Il urine hors de sa caisse ? Il peut être atteint d’une cystite. Voici un article qui vous présente ce fléau.

 Cystite chez le chat : c’est quoi ?

La cystite désigne une inflammation de la vessie. Ce n’est donc pas le nom d’une maladie mais d’un symptôme de différents problèmes urinaire.

Il existe quatre causes principales :

  1. Premièrement, la cystite idiopathique signifiant que la cause n’est pas connue. Celle-ci est la plus commune et  résulte d’un stress.
  2. Deuxièmement, les calculs urinaires amènent une inflammation de la vessie et même une obstruction de l’urètre.
  3. Troisièmement, l’infection urinaire qui est la présence et la multiplication anormal de bactéries dans la vessie.

Enfin, une tumeur dans l’appareil urinaire.

Celles-ci peuvent être mortelle chez votre chat, soyez vigilant aux comportements anormaux. Pour vous aidez, voici les symptômes les plus visibles.

Cystite chez le chat : Quels symptômes ?

Si vous observez un ou plusieurs symptômes qui suit, consultez un vétérinaire au plus vite, cela peut être mortel.

  • Le plus visible : la malpropreté. En effet, le chat est un animal très propre. Donc, uriner hors de sa litière est anormal et doit vous alarmer.
  • Si il reste plus longtemps à la litière en position d’uriner ou y fait des aller retour fréquent ainsi que très peu voir pas du tout d’urine —> Urgence.
  • La présence de sang dans les urines est un symptôme.
  • Un léchage intensif de la partie uro-génitale peut être le signe d’une gêne urinaire ou d’une inflammation.
  • Certains chats peuvent miauler anormalement lorsqu’ils vont à la litière. Cela est causé par une douleur en urinant.

Tout cela peut vous aider à déceler une cystite chez votre chat. Si c’est le cas, vous devez vite réagir avant d’atteindre les derniers symptômes: léthargie, coma voir la mort. Faites appel à votre vétérinaire !

Traitements et prévention

Selon la cause de la cystite, différents traitements peuvent vous être délivrés par votre vétérinaire.

  • Pour la cystite idiopathique: une évaluation comportementale pour identifier les causes du stress et , selon les cas, l’utilisation de calmant ou de phéromones anti-stress.
  • Pour l’infection urinaire: des antibiotiques voir des antalgiques et anti-inflammatoires ( en cas de douleurs).
  • Pour les gros calculs, une chirurgie peut être nécessaire. Pour les plus petits, une alicament ( alimentation médicalisé) les dissoudront.
  • Et enfin, s’il y a un bouchon, un sondage urinaire et une hospitalisation seront nécessaire.

Pour éviter les récidives et prévenir la cystite chez le chat, il existe différentes méthodes:

  • Une alimentation adaptée et spécifique;
  • Une fontaine à eau si votre chat boit peu (voire une alimentation plus humide mais de bonne qualité);
  • Bien placé la litière dans un endroit calme;
  • Si vous avez plusieurs chats, augmentez le nombre de litière pour éviter le stress (en général, nombre de chat +1).

Grâce à cet article, vous avez maintenant les clés en main pour déceler, réagir en conséquences et prévenir la cystite chez votre chat.

Si vous avez le moindre doute : contactez votre vétérinaire !

Cystite chez le chat

Mon chat mange mes plantes, que faire ?

Mon chat mange mes plantes ? Il vous est déjà arrivé de retrouver votre ami chat en train de grignoter tranquillement vos plantes ?

Vous ne savez pas comment faire pour l’empêcher de faire une jolie coupe à vos fleurs ou de retourner la terre lorsque vous n’êtes pas là ?

Sachez tout d’abord que si votre chat mange vos plantes ce n’est pas simplement pour vous faire hurler.

Nous allons dans un premier temps comprendre pourquoi votre chat s’intéresse autant aux plantes. Ensuite, je vous expliquerai comment faire pour que votre chat ne fasse plus de vos plantes de véritables squelettes végétaux.

Mon chat mange mes plantes, pourquoi ?

Plusieurs raisons peuvent pousser votre chat à manger des plantes :

Premièrement, si votre chat sort, vous vous êtes peut-être déjà aperçu que ce dernier mangeait de l’herbe régulièrement et pouvait vomir peu de temps après. Je m’explique, si votre chat vomit ce n’est pas qu’il est malade, simplement une question de digestion.

En faisant cela, votre chat se purge et aide son transit. En revanche, s’il n’a pas d’accès à l’extérieur, votre chat cherche à se purger et trouver de la verdure, et ce par vos plantes.

Également, selon le régime alimentaire de votre chat, il se peut qu’il ne consomme pas assez de fibres. Le chat est un pure carnivore, qui a tout de même besoin d’aliments riches en fibres. Il cherchera donc à pallier à ce manque dans ses croquettes en allant vers vos plantes vertes. Cette recherche de nutriments est donc naturelle et normale.

Enfin, il est possible que votre chat soit stressé ou qu’il s’ennuie ! Et oui, tout comme nous, humains, le chat peut ressentir du stress et s’ennuyer. Plutôt étonnant pour un animal qui dort une grande partie de sa journée !

Cependant, si votre chat stresse, c’est que quelque-chose ne va pas. Un autre animal de votre foyer qui martyrise votre chat, un sentiment de délaissement de votre part, un ennui et un manque de stimulus (arbres à chats, jouets…) peuvent conduire votre chat à détériorer vos plantes afin d’attirer votre attention où bien limiter son ennui.  

Maintenant que vous savez pour quelles raisons votre chat est susceptible de ruiner vos végétaux, nous allons aborder la question tant attendue.

Comment faire pour empêcher votre chat de manger vos plantes ?

Tout d’abord, pour remédier au besoin de purge de votre chat, vous pouvez vous procurer en animalerie ou même en grande surface de l’herbe à chat. Très bénéfique pour les chats d’intérieur, celle-ci permettra à votre chat d’obtenir une aide digestive.

Par conséquent, si votre chat est en carence alimentaire, comme indiqué plus haut, l’herbe à chat pourra pallier également à son manque de fibres. L’herbe à chat présente donc plusieurs avantages afin d’empêcher votre chat de s’attaquer à vos plantes.

En revanche, si votre chat s’attaque à vos plantes par ennui, il faudra procéder différemment.

Premièrement, n’hésitez pas à acheter des jeux pour votre chat. Griffoir, jouet pourront ravir votre chat et lui permettre de ne pas penser à vos végétaux.

Ensuite, mettre des galets dans le pot empêchera votre chat de gratter. Également, mettre du poivre ou encore des peaux d’agrumes permettront d’éloigner votre animal. En effet, la forte odeur que dégage ces aliments repousseront votre chat de vos plantes.

Enfin, si vous avez un acrobate qui n’a pas froid aux yeux, il va falloir mettre du grillage autour de vos pots afin que votre chat ne puisse plus accéder à vos plantes.

Un manque de fibres, un besoin de se purger, de l’ennui ou du stress, le fait de manger des plantes se caractérise par de  multiples raisons. Dorénavant, vous avez toutes les solutions pour empêcher votre minou de s’attaquer à vos plantes d’intérieur. Vous savez maintenant comment déterminer les besoins de votre chat et savoir ce qu’il lui faut.

Pour finir, il est important de rappeler que certaines plantes sont toxiques pour les chats. Du lys, de l’oignon, de l’ail, du rhododendron ou du cyclamen par exemple peuvent s’avérer dangereux pour votre chat.

Mon chat mange mes plantes, que faire ?

Repulsif chat naturel : Existe t-il des répulsifs pour chat naturel

Utilisez un répulsif chat naturel ? Le chat et son territoire, une grande histoire d’amour…ou pas. Enfin, pas pour tout le monde.

Les différents marquages du chat

Le chat, contrairement au chien, est attaché à son espace territorial, il va utiliser diverses méthodes de marquages.

Tout d’abord, il va se frotter contre les meubles, les portes, afin d’y déposer ses odeurs : ce sont des marquages apaisants pour le chat. Ils contribuent à montrer qu’il est bien dans son environnement.

Il peut également le pratiquer sur les individus humains du foyer, ainsi que les chiens de la maison, ou autres congénères, ce qui signifie que ces êtres sont clairement acceptés, ils ne représenteront pas des intrus s’ils sortent ou entrent sur le territoire. 

Ensuite, il y a les messages de préservation de son territoire, messages d’alertes envers les intrus, congénères par exemple, qui ne sont pas les bienvenus (griffades, marquages urinaires).

Les marquages urinaires peuvent s’avérer être un véritable calvaire pour les propriétaires de félins. Tout autant que pour les non- propriétaires qui subissent ceux-ci avec les chats du voisinage.

Il y a également le retournement de potager, bien agaçant, pour y faire ses besoins.

Ces soucis peuvent être liés à un déménagement ou à l’arrivée d’un nouveau chat à votre domicile. Les femelles en chaleur ont aussi tendance à uriner plus facilement, souvent sur votre lit ou à l’étage, là où elles aiment « chanter » durant cette période.

Que ce soit pour éloigner les chats du voisinage de notre jardin, ou pour éviter que notre gentil « matou » ne fasse ses besoins ou ses griffes où on ne le souhaite pas, les répulsifs peuvent vous être bien utiles.

Répulsif oui, mais naturel, c’est encore mieux !

Optez pour un répulsif chat naturel

Répulsifs pour l’intérieur

Connaissez-vous le Petsafe ?

Lorsque l’on veut protéger l’accès à notre merveilleux canapé en cuir, ou renforcer l’interdiction de faire ses griffes ou d’uriner à tel ou tel endroit le Petsafe sera très efficace. C’est un boîtier dans lequel se trouve un spray inodorant qui se déclenche à l’approche de l’émetteur situé sur le collier de votre chat. Cette action est désagréable pour le chat, et l’incite à terme à ne plus se diriger vers cet endroit.

Les bonnes vieilles recettes de grand mère n’ont pas seulement le vent en poupe pour nous, mais également pour éradiquer les mauvaises habitudes de notre petit félin. Je vous propose quelques recettes pratiques :

  • 5 gouttes d’huiles essentielles citron + 10 gouttes huiles essentielles d’Eucalyptus dans 1 litre d’eau. A diffuser en pulvérisations. Attention, jamais sur les plantes ni sur le chat, car les huiles essentielles sont toxiques pour lui. Juste sur les surfaces en faible quantité. C’est suffisant pour dissuader le chat d’approcher.
  • Faire bouillir un grand verre d’eau avec une cuillère de moutarde. Retirer du feu, attendre 10 minutes et ajouter 5 cuillères à café de poivre noire. Attendre que le mélange refroidisse et pulvériser aux endroits interdits.
  • Dans un grand verre d’eau, verser 1 cuillère à café de canelle, de lavande , de romarain. Laisser infuser une nuit, puis passer le mélange dans une passoire fine pour retirer les grosses particules. Rajouter 3 cuillères à soupe de vinaigre blanc et c’est prêt à l’emploi.

Pour celles et ceux qui n’ont pas l’âme cuisinière, vous pouvez aussi opter pour le spray prêt à l’emploi « Essentiel et Naturly’s » à base d’huiles essentielles de lemon Grass.

Répulsifs pour l’extérieur

  • Mettre de la moutarde forte avec 50cl d’eau. Asperger où on ne souhaite pas la venue des chats. Attention toutefois à asperger les jours de temps sec.
  • Pour les potagers, les chats ayant en horreur l’inconfortable, on peut y mettre des petits branchages ou autre matériaux désagréables afin d’y interdire l’accès. On évitera cependant les épines, dans le respect du bien-être animal et dans l’intérêt de préserver l’entente entre voisins.
  • Planter des géraniums citronelle. Les chats ont horreur de cette odeur.

Voilà, à vos casseroles et pulvérisateurs !! 

N’oubliez pas, avant d’avoir recours aux répulsifs ou même en association  avec ceux-ci, pensez à attirer votre matou plutôt vers l’endroit désiré. Griffoir à chat sur lesquels vous frottez des coussins de valériane, ou de l’herbe à chat.

L’utilisation du Féliway, apaisant, est également intéressant si le changement de comportement a eu lieu lors d’un déménagement ou avec l’arrivée d’un nouveau congénère, ou d’un chien par exemple.

Repulsif naturel chat

1 2 3 4 19

Rechercher

+