Souscrire une assurance pour son chien de chasse, quelle formule protectrice choisir ?
Article publié le : 30 septembre 2022

Les chiens de chasse sont prédisposés pour chasser le gibier à plume et/ou à poil. Toutefois, ces animaux ne sont pas systématiquement voués à la pratique de la chasse. Ils sont également d’excellents chiens de compagnie. Par ailleurs, ils méritent une protection optimale en cas d’accident et de maladie. Alors pourquoi ne pas souscrire une assurance pour votre chien de chasse ? Découvrez la formule protectrice la plus adaptée pour répondre à ses besoins !

Souscrire une assurance pour son chien de chasse : découvrez la formule Intégrale !

Afin de protéger son chien de chasse en cas d’accident et de maladie, il est intéressant de souscrire une assurance animaux. Assur O’Poil ne propose pas une assurance chasse. Toutefois, la formule de protection Intégrale bénéficie de garanties optimales ! Elle prend en charge 80% des frais réels avec une couverture pour les accidents et les maladies (frais chirurgicaux et frais médicaux).

La formule protectrice comprend également un forfait pour les frais de stérilisation à 50€, les frais de vaccination à 45€ et les frais de pension jusqu’à 150€. La garantie assistance incorporée dans la formule Intégrale permet une prise en charge de votre animal de compagnie 24h/24 et 7j/7 dans le monde entier.

Assurer son chien de chasse : quels sont les avantages de l’assurance animaux ?

Souscrire une assurance chien permet de veiller sur la santé de son animal de compagnie. En cas d’accident ou de maladie, vous obtenez le remboursement des frais vétérinaires. Un réel avantage sachant que les frais de santé sont très onéreux. Cette diminution des dépenses vétérinaires allège considérablement le budget du ménage et ainsi, facilite l’accès à une prise en charge optimale.

Le TOP 10 des chiens de chasse

Il existe de nombreuses races de chiens de chasse qui sont également de très bons chiens de compagnie. La plupart d’entre eux éprouvent le besoin de s’épanouir au grand air. Mais ils ne sont également pas à l’abri de petits bobos… C’est pourquoi, la souscription d’une assurance pour votre chien de chasse est recommandée.

Découvrez une sélection de chiens de chasse les plus connus !

Beagle

Le Beagle est un chien courant d’origine anglaise. Vif et intelligent, il chasse en meute le lièvre, le sanglier et le chevreuil. Doux et agréable à vivre, il est très gentil avec les enfants. Cette race de chien a besoin de se dépenser physiquement ! Il est nécessaire de le promener plusieurs fois par jour pour son bien-être.

Cocker Anglais

Ce chien de petite taille est originaire de l’Angleterre. Le Cocker Anglais est un chien affectueux, amical et endurant. Il est doté d’un flair incroyable… c’est pourquoi, il est employé pour la chasse au gibier dans les marais. Gentil et doux, il fait le bonheur de toute la famille ! Il n’aime pas beaucoup la solitude et apprécie la compagnie de son maître au quotidien.

Épagneul Breton

Ce chien d’arrêt français est un rapporteur de gibier d’eau. L’Épagneul Breton est un chien très sportif, il doit faire régulièrement des longues promenades pour être bien dans ses pattes. Énergique et joueur, il est toujours partant pour une séance de jeu avec son maître !

Braque de Weimar

Le Braque de Weimar est un chien français doté d’une puissante musculature. Il a la particularité de chasser tous les gibiers. Affectueux et fidèle à son maître, c’est également un bon compagnon pour les enfants. Sa carrure athlétique a besoin d’espace pour s’épanouir.

Pointer

Originaire de l’Angleterre, le Pointer est un chien de chasse élégant doté d’un remarquable odorat. Il chasse principalement le gibier à poil et à plume. Très fidèle à son maître, il a un bon caractère. Il a besoin de vivre dans une maison avec un jardin afin de pouvoir se dépenser physiquement.

Fox Terrier

Très célèbre grâce à la bande dessinée Tintin, le Fox Terrier est un chien de chasse anglais. Robuste, énergique et intelligent, il fonce tête baissée jusqu’à sa proie. Assez têtu, son éducation doit être ferme mais toujours avec beaucoup de douceur. Ce chien est fidèle à son maître jusqu’à se montrer parfois jaloux.

Grand Bleu de Gascogne

Originaire de Gascogne, ce chien courant à la robe bleue chasse le chevreuil et le sanglier. Le Grand Bleu de Gascogne est doux, gentil avec les enfants et très actif. La vie en appartement n’est pas faite pour lui ! Il s’épanouit dans les grands espaces afin de pouvoir courir pendant des heures.

Teckel

Chasseur de blaireau et de renard, ce petit chien au corps long est sociable, courageux et loyal. Il adore jouer avec les enfants. C’est un chien de compagnie par excellence ! Le Teckel appelé « chien-saucisse » a besoin de plusieurs sorties quotidiennes pour son équilibre mais également pour garder un poids santé.

Golden Retriever

Le Golden Retriever est un chien de chasse gentil, patient et doux avec les enfants. Ses qualités sont également appréciées comme chien-guide, d’assistance et chien de sauvetage en mer. Il adore la nature et l’eau. C’est un excellent nageur grâce à ses pattes palmées.

Griffon Korthals

Ce chien d’arrêt français chasse tous les gibiers. Intelligent, endurant et résistant, c’est également un bon chien de garde et un chien de compagnie aimant. Le Griffon Korthals est dominant avec les autres mâles, une cohabitation se révèle alors compliquée. Il a besoin d’un grand jardin pour profiter du grand air.

 

Souscrire une assurance pour son chien de chasse, quelle formule protectrice choisir ?

Comment bien préparer son chat à l'automne ?
Article publié le : 20 septembre 2022

Cette nouvelle saison annonce le passage à un climat froid et humide. Afin de veiller au bien-être du chat, il est important de connaître les principaux dangers de la saison automnale. Voici tous nos conseils pour bien préparer son chat à l’automne !

4 conseils pour prendre soin de son chat en automne

Le passage à la période automnale nécessite de prendre quelques précautions pour veiller à la bonne santé du chat. Découvrez 4 conseils pour bien prendre soin de son chat en automne !

Brosser son chat pour éviter l’ingestion de boules de poils

La mue est de retour en septembre. Le pelage du chat se renouvelle pour laisser une fourrure prête à affronter le froid de l’hiver. Toutefois, sachez que le chat peut perdre des poils toute l’année à cause des logements chauffés ! Ces poils morts doivent être enlevés à l’aide d’une brosse. Ce brossage régulier est primordial pour éviter l’ingestion de poils morts par le chat.

La gastrite est une affection de l’estomac fréquente à cause de la formation de boules de poils. Elle se traduit par des vomissements de salive accompagnés de boudins de poils. C’est pourquoi, il convient de brosser un chat à poil court, au moins une fois par semaine, et un chat à poil long, une fois par jour. L’administration d’un complément alimentaire à base de malt peut aider l’animal à éliminer facilement les poils morts par les selles. Le grignotage d’un peu d’herbe à chat est aussi une solution naturelle pour l’aider à régurgiter les poils morts.

Traiter son chat contre les parasites en automne

Les parasites n’ont jamais quitté l’environnement du chat. Les puces sont toujours bien présentes et peuvent causer des démangeaisons, des croutes voire une réaction allergique (DAPP). Afin de soulager votre animal de compagnie, il est nécessaire de continuer à lui donner un antiparasitaire tous les mois. Ce traitement couvre également les piqûres de tiques. Si vous laissez sortir votre chat, il est vivement recommandé d’inspecter son pelage après chaque balade. Ainsi, il est protégé de la maladie de Lyme, de la Piroplasmose et de l’Ehrlichiose.

Les vers intestinaux prolifèrent aussi dans le tube digestif du chat. Un animal infesté par des parasites internes est atteint de vomissements, d’un amaigrissement et de démangeaisons dans la région anale. Il convient de suivre le protocole de vermifugation, à savoir un vermifuge au printemps et à l’automne pour le chat d’intérieur ou un vermifuge à chaque changement de saison pour le chat d’extérieur.

Concernant le mode d’administration et le bon dosage, n’hésitez pas à demander des conseils à un vétérinaire. Généralement, le choix de l’antiparasitaire et du vermifuge tient compte du poids de l’animal.

Soulager les douleurs articulaires du chat arthrosique

Le froid et l’humidité sont deux facteurs qui fragilisent les articulations du chat. L’aménagement du territoire est très important pour soulager les douleurs articulaires. Il est possible de placer les gamelles au sol, d’installer un couchage proche d’une source de chaleur et de lui proposer une maison de toilette avec des rebords bas. Bien entendu, il est primordial de consulter un vétérinaire afin de trouver une solution médicale si cela est nécessaire. Sachez que les acides gras essentiels sont des compléments intéressants qui aident à la mobilité grâce à une action anti-inflammatoire.

Veiller à une activité physique avec le passage à l’heure d’hiver

La durée du jour est plus courte avec le passage à l’heure d’hiver. La nuit et les mauvaises conditions climatiques ne dynamisent pas beaucoup le chat… et celui-ci passera plus de temps à dormir ! Afin qu’il conserve un poids santé, il convient de lui proposer des séances de jeu dans la journée (peluches, souris, balles…). Pensez également à réserver quelques instants avec lui afin de renforcer votre complicité !

La prise en charge d’une gastro-entérite par l’assurance chat

En automne, la gastro-entérite (vomissements, diarrhées) affecte souvent les chats. Afin de veiller sur la santé de votre animal de compagnie, vous pouvez souscrire une assurance chat.

Exemple de remboursement avec la formule Chat + (prise en charge à 60%)

Tigrette, une chatte de 5 ans souffre d’une gastro-entérite. Son propriétaire a payé 266,80 euros chez le vétérinaire. Assur O’Poil lui a remboursé 160,08 euros avec un reste à charge adhérent de 106,72 euros.

Ces informations sont données à titre d’exemple. Le montant des frais peut varier selon les vétérinaires, la prise en charge de la maladie ou l’accident de l’animal.

Comment prendre soin de son chien en automne ?
Article publié le : 14 septembre 2022

L’automne est une saison formidable pour profiter de belles journées avec son chien. Toutefois, certains dangers menacent votre animal de compagnie. Les parasites, l’arthrose, les balades automnales, l’entretien du pelage et le décalage horaire… On vous dit tout pour prendre soin de votre chien en automne !

5 conseils pour prendre soin de son chien en automne

Les couleurs flamboyantes des feuilles et l’arrivée de l’humidité sont les signes de l’installation de la saison automnale dans notre pays. Afin de passer un automne agréable en compagnie de votre chien, découvrez 5 conseils pour prendre soin de lui !

Protéger son chien contre les parasites

Malgré le passage à une saison plus froide, les parasites internes et externes sont toujours bien présents dans l’environnement du chien. Sachez que les symptômes gastro-intestinaux (vomissements, diarrhées, ballonnements) sont déclenchés par la présence de vers !

La prolifération des puces sur le corps de l’animal lui apporte de fortes démangeaisons. Par ailleurs, certains chiens sont allergiques à la salive de la puce (dermatite allergique aux piqûres de puces). Cette hypersensibilité se traite lors d’une consultation vétérinaire. Concernant les tiques, elles peuvent transmettre des maladies infectieuses graves comme la Piroplasmose, l’Erhlichiose et la maladie de Lyme.

C’est pourquoi, il est conseillé de vermifuger son chien en automne afin de traiter les vers ronds (toxocara canis) et les vers plats (ténias). Sans oublier de lui donner un antiparasitaire pour lutter contre les tiques et les puces.

Soulager les douleurs articulaires de son chien en automne

Le froid et l’humidité sont deux facteurs de l’automne qui réveillent les douleurs articulaires chez le chien. Les animaux âgés ainsi que les races de chiens prédisposées à l’arthrose (Colley, Labrador, Berger Allemand…) sont les plus concernés. Il s’agit d’une affection dégénérative progressive et irréversible des articulations. Le chien éprouve des difficultés pour se déplacer.

De ce fait, il est primordial de l’aider au quotidien avec la mise en place d’un couchage orthopédique situé à proximité d’une source de chaleur, de limiter l’activité physique en journée et de consulter un vétérinaire afin de lui apporter un traitement médical adéquat.

Surveiller son animal lors des balades automnales

Les balades automnales peuvent être dangereuses pour la santé du chien. Les champignons qui poussent en forêt sont une véritable tentation ! Malheureusement, certaines espèces (amanite tue-mouches, amanite jonquille ou encore amanite phalloïde) sont toxiques et ne doivent surtout pas être ingérées par le chien au risque de voir apparaître des signes cliniques comme des vomissements, une salivation excessive, de la diarrhée voire des convulsions. Surveillez également l’ingestion de glands, de marrons et de feuilles mortes ! De plus, les tas de feuilles peuvent cacher des hérissons en hibernation ou d’autres objets plus dangereux.

De surcroît, il est recommandé de prendre tous les renseignements nécessaires avant de partir en forêt ou se balader à la campagne avec son chien. Lors de l’ouverture de la chasse en automne, il convient de bien prendre connaissance de la signalisation qui indique si une chasse est en cours. N’oubliez pas de garder votre animal de compagnie en laisse car il est possible de rencontrer des chiens de chasse au cours de la promenade. 

Brosser son chien pour enlever les poils morts

Pendant le courant du mois de septembre, le chien commence à perdre beaucoup de poils. Ces poils morts sont issus de la mue. Toutefois, dans les logements chauffés, la chute des poils peut s’étendre tout au long de l’année. Afin de préparer le pelage du chien aux températures plus froides en hiver, il est nécessaire de le brosser.

Ce brossage régulier est nécessaire pour prendre soin de la fourrure de l’animal mais également pour stimuler sa circulation sanguine.

Respecter un nouveau rythme de vie en automne

Le dernier week-end du mois d’octobre sonne le passage à l’heure d’hiver. La durée du jour est réduite, ce qui laisse présager de nombreuses balades nocturnes. Afin de garantir la sécurité du chien en automne, il convient de le munir d’un collier avec un pendentif réfléchissant. Pensez également à vous vêtir d’un gilet jaune !

Le décalage horaire n’est pas évident pour l’animal, notamment lors des repas. Afin de ne pas le perturber, il est conseillé de décaler progressivement l’heure du repas pour retomber sur les bons horaires du matin et du soir.

La prise en charge de convulsions aiguës par l’assurance chien

L’ingestion de champignons vénéneux par le chien nécessite une prise en charge vétérinaire. Afin de prendre soin de votre animal de compagnie toute l’année, vous pouvez souscrire une assurance chien.

Exemple de remboursement avec la formule Confort (prise en charge à 100%)

Tryphon, un Beagle de 2 ans souffre de convulsions aiguës suite à une intoxication aux champignons. Son propriétaire a payé 680,00 euros chez le vétérinaire. Assur O’Poil lui a remboursé 650,00 euros (franchise de 30 euros par acte).

Ces informations sont données à titre d’exemple. Le montant des frais peut varier selon les vétérinaires, la prise en charge de la maladie ou l’accident de l’animal.

Comment prendre soin de son chien en automne ?

Médaillon connecté assurance animaux
Article publié le : 6 septembre 2022

Le médaillon connecté est un accessoire pratique pour retrouver son animal en cas de fugue ou de perte. Ce pendentif détient toutes les informations pratiques concernant le chien ou le chat de l’adhérent qui a souscrit une assurance animaux Assur O’Poil. L’utilisation du médaillon connecté et son activation… On vous dit tout !

Le médaillon connecté pour chien et chat, à quoi sert-il ?

Cet accessoire est offert pour toute nouvelle adhésion d’un chien ou d’un chat résidant en France ou en Belgique et limitée à un seul médaillon par animal inscrit. Le médaillon connecté est envoyé après le délai de rétractation légal, soit 14 jours après la signature du contrat. Très utile, cet accessoire permet de retrouver facilement son animal de compagnie en cas de fugue ou de perte.

Il s’agit d’un médaillon de 2,5 cm de diamètre à accrocher au collier de l’animal. Ce pendentif est doté d’un QR code au verso permettant à toute personne qui le trouve d’avoir des informations (nom, prénom, numéro de téléphone, adresse, e-mail…) sur le propriétaire en flashant simplement le code avec son smartphone.

Nul besoin d’aller chez le vétérinaire pour lire les informations. C’est un excellent complément à la puce électronique ! Grâce à ce concept inédit, la personne qui trouve votre animal de compagnie n’aura aucun problème pour vous contacter.

Comment bénéficier du médaillon connecté pour son animal de compagnie ?

C’est très simple, il vous suffit de retourner la demande d’adhésion par mail à l’adresse adhesion@assuropoil.com ou par fax au 01 56 20 59 39 ou par courrier à Assur O’Poil Libre Réponse 43049 94209 Ivry sur Seine Cedex.

Comment activer le médaillon connecté ?

Pour activer le médaillon connecté, il suffit de flasher le QR code avec votre mobile ou de se connecter sur www.assuropoil.fr/medaillon/ avec vos identifiants Assur O’Poil (numéro d’adhérent et mot de passe). Ensuite, vous n’avez plus qu’à rentrer toutes vos informations personnelles.

Les 5 formules protectrices de l’assurance animaux

La mutuelle santé destinée aux chiens et aux chats regroupe une communauté de 200 000 adhérents à travers la France, la Belgique et l’Italie. Elle propose 5 formules protectrices avec une couverture optimale en cas d’accident ou de maladie. Ce large choix vous permet de choisir une formule de protection qui correspond à vos besoins et à votre budget !

  • Préventive : une couverture optimale en cas d’accident et ses frais chirurgicaux. Cette formule prend en charge 80 % des frais réels.
  • Intégrale : elle couvre les accidents et les maladies. Les frais vétérinaires sont pris en charge y compris en cas de vaccination et de stérilisation. Cette formule prend en charge 80 % des frais réels.
  • Confort : une protection maximale qui garantit la meilleure couverture en cas de maladie et en cas d’accident. Cette formule prend en charge 100 % des frais réels (franchise de 30 euros par acte).
  • Chat + : chat d’intérieur ou d’extérieur ? Elle lui garantit une couverture optimale en cas de maladie et d’accident. Cette formule prend en charge 60 % des frais réels.
  • Chien + : chien de petite taille ou chien de grande taille ? Elle garantie une couverture optimale en cas de maladie et d’accident. Cette formule prend en charge 60 % des frais réels.

Le médaillon connecté de l'assurance animaux : tout savoir !

Mon chien saigne du nez
Article publié le : 31 août 2022

Un chien qui saigne du nez est un signe clinique à prendre très au sérieux. De nombreuses causes sont possibles… Toutefois, il convient de connaître rapidement l’origine de ce mal pour le bien-être de l’animal. Découvrez comment réagir, les causes possibles, les examens et les traitements vétérinaires !

Mon chien saigne du nez : zoom sur l’épistaxis 

Ce nom désigne une hémorragie aiguë chez un chien. Le saignement de la truffe est causé principalement par un traumatisme ou par une inflammation. Néanmoins, d’autres causes d’épistaxis sont possibles. Elles nécessitent une prise en charge rapide par le vétérinaire.

Comment réagir ?

Lors d’un saignement de nez, il convient d’apaiser le chien et de l’installer dans une pièce du logement. Sachez qu’un comportement nerveux et agité augmente le saignement de nez. Il est possible d’appliquer un linge froid ou une poche de glace sur la truffe afin de stopper le saignement. Attention, si le chien saigne du nez à cause d’un accident de la circulation, il y a un risque de fracture ! Le mieux est de conduire l’animal dans une clinique vétérinaire la plus proche.

8 causes d’un saignement de nez chez un chien

  • Présence d’un corps étranger comme un épillet.
  • Tumeur nasale.
  • Empoisonnement par de la mort aux rats ou par la prise d’un médicament anticoagulant pour les humains.
  • Traumatisme violant à la tête (accident de voiture).
  • Leishmaniose.
  • Inflammation d’origine infectieuse.
  • Morsure de serpent.
  • Maladie sous-jacente…

Saignement de nez chez un chien : examens et traitements

Dans un premier temps, le praticien va examiner les cavités nasales du chien. D’autres examens sont primordiaux comme une radiologie médicale, une prise de sang, une analyse d’urine ou encore une mesure de la pression artérielle. La prescription d’un antibiotique est nécessaire s’il y a une infection. Lors de la présence d’un corps étranger, le vétérinaire procédera à son extraction. Parfois, cette intervention est réalisée sous anesthésie générale. En fonction du diagnostic, il proposera le traitement adéquat.

Prise en charge d’un saignement de nez par l’assurance chien

Un saignement de nez à cause d’une morsure entraîne une consultation en urgence. Afin de ne plus se soucier des frais vétérinaires, vous pouvez souscrire une mutuelle chien pour veiller au bien-être de votre animale de compagnie !

Exemple de remboursement avec la formule Chien + (couverture à 60 %)

Tagliatel, un Caniche de 3 ans souffre d’un saignement de nez à la suite d’une morsure de serpent. Son propriétaire a payé 435,20 euros chez le vétérinaire. Assur O’Poil lui a remboursé 261,12 euros avec un reste à charge adhérent de 174,08 euros.

Ces informations sont données à titre d’exemple. Le montant des frais peut varier selon les vétérinaires, la prise en charge de la maladie ou l’accident de l’animal.

Mon chien saigne du nez, que faire ?

Les envenimations : savoir protéger son animal
Article publié le : 22 août 2022

Les envenimations représentent des risques pour la vie de l’animal. L’injection du venin entraîne de nombreux symptômes qui impliquent la consultation d’un vétérinaire. Découvrez 5 envenimations les plus courantes avec des conseils pour protéger son animal de compagnie !

5 envenimations dangereuses pour un animal

Du printemps jusqu’au début de l’automne, il convient de redoubler de vigilance en extérieur. Les envenimations sont de sérieux dangers qui guettent votre animal de compagnie. 

La morsure de serpent

Les vipères se cachent dans les champs et les chemins non entretenus. Lors d’une balade avec son animal de compagnie, il est important de prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter qu’il ne se fasse mordre par un serpent. La vipère est la seule à injecter du venin contrairement à la couleuvre. La plupart de temps, la morsure a lieu sur le corps, à la patte ou encore à la babine avec la présence d’un saignement. En fonction de la quantité de venin, l’animal développe rapidement un œdème, des démangeaisons voire des troubles respiratoires et cardiaques.

Afin de soulager la douleur, vous pouvez appliquer une poche de glace sur la région de la morsure. Après, il est important de consulter un vétérinaire pour soigner cette envenimation. En prévention, il convient de ne pas s’engager dans des lieux dépourvus d’entretien. Si vous souhaitez faire une promenade, utilisez seulement les voies accessibles mises à disposition par la municipalité.

Une envenimation par le crapaud

Il est recommandé de ne pas laisser un animal mettre sa truffe sur un crapaud. Celui-ci détient un venin puissant sur son corps qui provoque de lourds symptômes chez un chien ou un chat. Les signes cliniques sont généralement une salivation excessive, des vomissements, de la diarrhée, des troubles neurologiques et cardiaques. Il est important de réagir rapidement avec le rinçage de la cavité buccale de l’animal. Puis, il convient de le conduire chez un vétérinaire.

Protéger son animal de la piqûre d’insecte

Les guêpes, les abeilles, les frelons et les bourdons sont des insectes qui prolifèrent tout l’été dans les parcs et les jardins. Il convient de redoubler de vigilance quand l’animal est en extérieur. Sachez que ces insectes peuvent injecter une petite quantité de venin lors de la piqûre. L’animal se met alors à gonfler, c’est la réaction allergique ! Le risque est important quand la région piquée est située dans la cavité buccale, dans le cou ou sur la tête car cette envenimation peut provoquer une insuffisance respiratoire chez l’animal. Il est possible d’appliquer de la glace pour soulager la douleur. Toutefois, il est primordial de consulter un vétérinaire.

Une envenimation par les chenilles processionnaires

Les chenilles processionnaires sont dotées de poils urticants. Elles sont facilement visibles puisqu’elles se déplacent en colonne sur les routes, dans les jardins et chemins boisés où il y a des pins ou des chênes. Comme un animal est très curieux, il met sa truffe sur ces insectes. Cette envenimation peut causer de sérieux dégâts chez un chien ou un chat. Le venin situé dans les poils urticants provoque une hypersalivation, des démangeaisons, des gonflements, des troubles respiratoires, des brûlures sur la langue… jusqu’à arriver à une possible nécrose ! Avant de conduire l’animal chez le professionnel de santé animale, il est nécessaire d’enlever les poils urticants avec de l’eau. Pensez à mettre des gants car ils sont également dangereux pour les humains.

La piqûre d’une tique transmet des maladies à l’animal

La tique est un acarien qui suce le sang de son hôte. Elle peut transmettre la Piroplasmose, l’Erhlichiose et la maladie de Lyme. La fièvre, un abattement, des vomissements font partie des principaux symptômes. Ces maladies sont graves pour la santé de l’animal. Il est vivement recommandé de suivre le protocole parasitaire, à savoir l’administration d’un antiparasitaire tous les mois. En prévention, il convient de tondre le gazon régulièrement, de ne pas le promener dans les hautes herbes et d’examiner sa peau après chaque sortie.

Morsure animal : la prise en charge par l’assurance animaux

La morsure chez un animal à la suite d’une envenimation entraîne une consultation chez le vétérinaire. Afin de ne plus se soucier des frais vétérinaires, vous pouvez souscrire une assurance animaux pour veiller sur la santé de votre compagnon à 4 pattes !

Envenimation chez un animal : exemple de remboursement avec la formule Chien + (couverture à 60%)

Tambourine, un Cavalier King Charles de 7 ans souffre d’une morsure de tique. Son propriétaire a payé 435,20 euros chez le vétérinaire. Assur O’Poil lui a remboursé 261,12 euros avec un reste à charge adhérent de 174,08 euros.

Envenimation chez un animal : exemple de remboursement avec la formule Chat+ (couverture à 60%)

Tamie, une chatte isabelle souffre d’une morsure de serpent. Son propriétaire a payé 583,70 euros chez le vétérinaire. Assur O’Poil lui a remboursé 350,22 euros avec un reste à charge adhérent de 233,48 euros.

Ces informations sont données à titre d’exemple. Le montant des frais peut varier selon les vétérinaires, la prise en charge de la maladie ou l’accident de l’animal.

Les envenimations : savoir protéger son animal

Les dangers de l'été chez le chien
Article publié le : 12 août 2022

En été, de nombreux dangers menacent le chien. Même si la période estivale est une invitation à la décontraction, il convient de protéger son animal de compagnie pour éviter un accident. Découvrez 6 dangers de l’été à connaître pour veiller sur votre chien !

Coup de chaleur, un risque important en période de canicule

Les températures élevées entraînent plus facilement une déshydratation du chien. À la maison, il convient de renouveler l’eau de la gamelle aussi souvent que possible afin qu’elle reste bien fraîche. Lors de la balade, le chien doit pouvoir également bénéficier d’un apport en eau constant. Il ne faut donc pas oublier la gamelle de voyage avec une bouteille d’eau de source. Sachez que le coup de chaleur met sérieusement la vie du chien en danger ! Pour son bien-être, préférez une promenade tôt le matin et tard le soir afin qu’il ne souffre pas des fortes chaleurs.

Si toutefois vous observez des symptômes d’un coup de chaleur (vomissements, diarrhées, salivation excessive, muqueuses rouges, fièvre, convulsions…) chez votre animal de compagnie, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire en urgence.

Attention aux cyanobactéries lors de la baignade du chien

Il faut rester prudent quand le chien se baigne dans les lacs et les étangs. En effet, les fortes chaleurs sont propices au développement des cyanobactéries. Ce sont des algues bleues toxiques pour les animaux et les humains. L’ingestion se révèle souvent mortelle chez le chien. L’intoxication aux cyanobactéries déclenche des vomissements, de la diarrhée, des tremblements, des difficultés respiratoires, des convulsions, de la salivation ou encore de la fièvre. Il s’agit d’une urgence vitale ! Une consultation vétérinaire est primordiale pour essayer de sauver la vie du chien.

Les envenimations, quand le chien se fait piquer en été

Le climat chaud en période estivale fait sortir certaines bébêtes qui ne se privent pas pour piquer les animaux de compagnie s’ils se sentent menacés. Les guêpes et les frelons sont la hantise de tous les propriétaires de chiens ! Ils prolifèrent dans les parcs, les jardins et tournent autour de l’animal. Celui-ci peut se faire piquer sur le corps, les pattes ou pire encore… dans la région du cou, sur la tête ou à l’intérieur de la cavité buccale. Les piqûres d’insectes entraînent des réactions spectaculaires (œdèmes). Le risque d’insuffisance respiratoire n’est pas à sous-estimer. Au moindre doute, il convient de conduire le chien chez le professionnel de santé animale.

Dans les champs et les allées peu entretenues se cachent des serpents. La morsure de vipère sur la patte ou la truffe est très douloureuse. Elle provoque un œdème, un saignement voire une infection ou des signes cliniques plus graves. La réaction du chien dépendra de la quantité de venin injectée par le serpent. Il est nécessaire qu’il soit examiné par un vétérinaire.

Sur la plage ou dans l’eau, les méduses peuvent piquer le chien lors de la baignade. Si cet animal marin le pique sur la peau, la meilleure réaction est de verser de l’eau salée sur la région infectée. S’il y a une difficulté respiratoire, le chien doit être conduit immédiatement chez le vétérinaire.

Les parasites externes, vecteurs de maladies

  • Puces : ces insectes prolifèrent sur le pelage du chien. Elles entraînent de fortes démangeaisons notamment lors d’une dermatite allergique aux piqûres de puces. N’oubliez pas d’administrer un antiparasitaire tous les mois à votre compagnon à 4 pattes ! Sachez que ces parasites sont vectrices du Dypillidum Caninum (ténia). Il convient également de suivre le protocole de vermifugation, à savoir un vermifuge à chaque changement de saison.

  • Tiques : ces acariens sucent le sang de leur hôte. Certaines tiques parasitées transmettent la Piroplasmose, l’Erhlichiose et la maladie de Lyme. Ces maladies sont graves pour la santé du chien. Pour assurer sa protection, il est vivement recommandé de lui fournir un antiparasitaire tous les mois, de tondre la pelouse régulièrement et de ne pas le balader dans les hautes herbes.

  • Moustiques : ils sont vecteurs de la Dirofilariose, « ver du cœur » et de la Leishmaniose. Ces deux maladies sont très présentes dans le sud de la France (pourtour méditerranéen). Si vous habitez ces régions françaises, pensez à faire vacciner votre chien contre les phlébotomes et à lui donner un vermifuge quatre fois par an.

Le barbecue, un danger de l’été où le chien risque de se brûler

La cuisson de la viande au barbecue diffuse une odeur alléchante pour le chien. Celui-ci risque de se brûler les coussinets. Pendant la cuisson des grillades, le chien doit rester à l’intérieur du logement pour sa sécurité. En cas de brûlure, vous devez refroidir la brûlure avec de l’eau, mettre un linge propre autour de la région brûlée avant de consulter un vétérinaire.

Les épillets, une graminée dangereuse pour la santé du chien

Un épillet est une graminée qui s’accroche et perfore la peau du chien. Elle trouve également un chemin pour rentrer par les orifices naturels. Ces épis secs sont présents dans les jardins, les parcs et les champs en été. Ils représentent un réel danger pour l’animal avec un risque d’inflammation et d’infection. En prévention après chaque promenade, vous devez vérifier l’intégralité de son pelage. Au moindre symptôme comme un saignement de nez, un écoulement auriculaire ou encore une gêne à la patte, il est préférable de consulter un vétérinaire.

Souscrire une mutuelle chien pour le protéger en cas de maladie ou d’accident

En toute saison, vous pouvez protéger votre chien en cas de maladie ou d’accident. Souscrivez une assurance chien afin d’alléger votre budget vétérinaire tout en prenant soin de votre fidèle compagnon !

Brûlure chez le chien : exemple de remboursement avec la formule Chien+ (couverture à 60%)

Tack, un Beauceron âgé de 2 ans s’est brûlé les pattes avant. Son propriétaire a payé 589,00 euros chez le vétérinaire. Assur O’Poil lui a remboursé 353,40 euros avec un reste à charge adhérent de 235,60 euros.

Ces informations sont données à titre d’exemple. Le montant des frais peut varier selon les vétérinaires, la prise en charge de la maladie ou l’accident de l’animal.

6 dangers en été à connaître pour veiller sur son chien

Les dangers du chat en été
Article publié le : 10 août 2022

En été, de nombreux dangers affectent le chat. Même si cette période de l’année est propice à la détente, il convient de surveiller son animal pour éviter tout risque d’accident. On vous dit tout sur les principaux dangers de l’été à connaître pour protéger votre chat !

Le chat et la chaleur, un danger en été à ne pas sous-estimer

Votre animal de compagnie n’est pas à l’abri d’un coup de chaleur. Les températures élevées peuvent provoquer des malaises qui se traduisent par des vomissements, un fort halètement, de la diarrhée et encore des convulsions. Vous l’aurez compris… ces signes cliniques sont à prendre très au sérieux. Il est primordial de ne pas laisser un chat dehors en période de forte chaleur mais également de ne pas laisser un chat devant une fenêtre ou une baie vitrée. Il est recommandé de renouveler son eau régulièrement et de l’installer dans un logement frais. Sachez que les races de chats brachycéphales à nez aplati souffrent davantage de la chaleur ! Il convient de redoubler de vigilance si vous possédez un Persan, un Exotic Shorthair, un British Shorthair ou encore un Scottish Fold.

Les rayons du soleil peuvent également être néfastes pour la peau du chat. Les chats nus comme le Sphinx et les chats blancs souffrent particulièrement du coup de soleil. Les zones dépourvues de poil sont aussi à risque chez le chat avec les oreilles, la truffe et le ventre. Il existe une crème solaire pour animaux. Celle-ci assure une protection contre le soleil. N’hésitez pas à demander des conseils à votre vétérinaire.

Les fenêtres ouvertes, attention au chat parachute !

La période estivale est une invitation à laisser les fenêtres ouvertes pour profiter des douces soirées d’été. Sauf qu’elles représentent un réel danger pour le félin. Le syndrome du chat parachutiste a pour conséquence des lésions graves chez un chat quand il tombe de plusieurs étages. L’animal tombe car il n’est pas conscient du risque et parce qu’il juge mal la hauteur. D’autres causes peuvent être mises en évidence comme le chat qui se roule et tombe du rebord de la fenêtre ou encore le chat qui saute sur la rambarde de la terrasse et perd l’équilibre. Il est vivement recommandé d’installer un filet de protection pour éviter ce type d’accident.

La prolifération des parasites externes

Les parasites externes prolifèrent également pendant la saison estivale. La présence de tiques, puces, moustiques et aoûtats est un danger pour le chat en été. C’est pourquoi, il convient de suivre le protocole parasitaire en administrant un anti-parasitaire tous les mois à votre animal de compagnie. N’hésitez pas à demander des conseils à votre vétérinaire. Le praticien vous guidera vers une forme galénique (pipette, comprimé, collier) la plus adaptée tout en tenant compte du poids de votre petit compagnon à 4 pattes. Si le chat parasité se gratte et à des plaies, il peut souffrir d’une dermatite allergique aux piqûres de puces (DAPP). Il convient de consulter rapidement un vétérinaire afin de soigner cette allergie à la salive des puces.

Les allergies saisonnières, quand le chat souffre des pollens !

Le chat d’extérieur peut souffrir d’une allergie aux pollens à cause des arbres, des graminées ou encore des herbacées. Ces allergènes volent dans l’air et viennent se poser sur le pelage du chat. Les symptômes d’une allergie saisonnière sont des grattages avec des pertes de poils et des lésions cutanées, des éternuements, les yeux rouges, des difficultés respiratoires… Il est nécessaire de consulter un vétérinaire pour traiter la dermatite atopique, la conjonctivite et les crises d’éternuements.

Le barbecue, un danger de l’été ou l’animal risque la brûlure

La préparation des viandes et des légumes à la plancha, au grill, au barbecue diffuse une importante source de chaleur. La diffusion des saveurs attire le chat d’extérieur vers ces appareils culinaires avec le risque de se brûler les coussinets. Il est important que l’animal reste dans le logement lors des grillades. S’il se brûlent les pattes, vous devez procéder aux gestes de premiers secours : refroidir la brûlure avec de l’eau et mettre un linge propre autour de la lésion. Ensuite, il est primordial de conduire le chat chez le vétérinaire.

Souscrivez une assurance chat pour le protéger au quotidien !

Afin de protéger votre félin lors d’un accident, d’une maladie ou pour une simple visite de contrôle chez le vétérinaire, vous pouvez souscrire une assurance chat ! Ainsi, vous êtes remboursé des frais vétérinaires et votre animal de compagnie bénéficie d’une couverture optimale.

Exemple de remboursement avec la formule Intégrale (couverture à 80%)

Tao, un Bengal âgé de 1 an a fait une chute du 4ème étage. Afin de soigner les fractures, son propriétaire a payé 568,80 euros chez le vétérinaire. Assur O’Poil lui a remboursé 455,04 euros avec un reste à charge adhérent de 113,76 euros.

Ces informations sont données à titre d’exemple. Le montant des frais peut varier selon les vétérinaires, la prise en charge de la maladie ou l’accident de l’animal.

5 dangers de l'été à connaître pour protéger votre chat !

Adoption d'un chaton : 4 raisons de souscrire une assurance chat
Article publié le : 3 août 2022

Souscrire une assurance chat pour son animal de compagnie permet de le protéger des éventuels problèmes de santé. Vous venez adopter un chaton ? Découvrez 4 raisons d’adhérer à une mutuelle animaux dès son plus jeune âge !

Je viens d’adopter un chaton : 4 bonnes raisons d’adhérer à une assurance chat !

Afin de protéger son chaton contre les aléas de la vie, il est recommandé de souscrire une assurance chat. Elle prend soin de votre animal de compagnie sans avoir à se soucier des dépenses vétérinaires.

Protéger son chaton contre les accidents et les maladies avec l’assurance chat

Un chaton est un animal qui ne voit pas les dangers environnants : il mordille et joue avec tout ce qu’il trouve ! Cette curiosité peut lui jouer des tours et mettre à mal sa sécurité. Pour avoir l’esprit tranquille, l’assurance chat le protège contre les accidents sans délai de carence et les maladies en tenant compte d’un délai de carence de 45 jours. Les frais de santé liés à la première année de vie du chaton entraînent aussi des dépenses vétérinaires onéreuses comme la vaccination et la stérilisation. Ces soins primordiaux pour la santé du jeune animal sont remboursés par l’assurance chat par le biais d’un forfait. 

Alléger les frais de santé lors des consultations chez le vétérinaire

Au cours de sa vie de chat, le chaton aura besoin de consulter le vétérinaire. Que ce soit pour la réalisation d’un bilan de santé, pour soigner une maladie, pour opérer lors d’un accident ou tout simplement pour son rappel de vaccination. Ces frais vétérinaires coûtent relativement cher… ce qui représente un budget conséquent à avoir sous la main au moindre risque. Souscrire une assurance chat permet de mieux le soigner et donc d’augmenter son espérance de vie. Ainsi, vous ne vous préoccupez plus des frais à débourser car vous savez que vous allez être remboursé par la mutuelle chat (en fonction de la formule de protection choisie).

Profiter d’un accompagnement de l’assurance chat après l’adoption de son chaton

Sachez que les conseillers Assur O’Poil sont disponibles pour des questions liées à l’assurance animaux du lundi au vendredi, de 9h00 à 19h30, au 0 805 201 202 (appel et service gratuit) ou au 01 77 94 89 02 pour la France et au 0 800 50 190 pour la Belgique.

Vous pouvez également avoir accès à des contenus de qualité sur le site Internet. Il suffit de vous rendre dans la catégorie Blog Chat. Ainsi, vous pouvez lire de nombreux articles dans différentes thématiques qui répondront à toutes vos questions. Il est possible de répondre ou de poser une question en bas de l’article. Vous aurez une réponse de l’équipe Assur O’Poil au plus vite !

Bénéficier d’une garantie assistance au-delà des frontières françaises

Même à l’autre bout du monde, vous bénéficiez d’une garantie assistance 24h/24 et 7j/7. L’assurance animaux vous aide à retrouver votre chaton dans les meilleurs délais en cas de perte : signalement à la gendarmerie, aux vétérinaires et aux refuges animaliers mais également la publication d’annonces dans la presse locale. Toutes ces démarches sont prises en charge dans la formule d’assurance Chat +.

Cette garantie assistance s’étend également lors :

  • de l’incapacité temporaire de l’adhérent,
  • en cas de maladie ou d’un accident à plus de 50 km du domicile.

En prévention, choisir la formule Chat + pour protéger son chaton

Il est important de savoir que la mutuelle animaux ne fait pas de distinction de race, de poids ou de catégorie et n’impose pas de questionnaire de santé. Elle prend en charge votre chaton dès 2 mois révolus et jusqu’à 10 ans (moins 1 jour) qu’il soit un chat d’appartement, un chat d’extérieur ou un chat de race. Une fois ses droits ouverts, le chaton est couvert à vie sans diminution des garanties.

La formule de protection Chat + couvre les frais engendrés lors d’un accident et d’une maladie à hauteur de 60 %. Cette formule de remboursement optimale répond aux besoins du maître après l’adoption de son chaton.

Adoption d'un chaton : 4 raisons de souscrire une assurance chat

Intoxication du chien par les cyanobactéries
Article publié le : 9 août 2022

Chaque année, de nombreux chiens meurent à la suite d’une baignade à cause de la présence de cyanobactéries. Propice au rafraîchissement et à la détente, la baignade peut potentiellement devenir dangereuse pour la santé du chien… On vous dit tout !

Les cyanobactéries, des algues bleues nocives pour le chien

Les cyanobactéries sont des micro-organismes qui se développent dans les lacs, les étangs et les cours d’eau du printemps à l’automne. Toutefois, elles prolifèrent rapidement dans un climat chaud. Ces algues bleues sont dangereuses quand elles libèrent des toxines… elles sont nuisibles à la santé des animaux et des hommes !

Quand une eau est contaminée par les cyanobactéries, vous pouvez remarquer un changement de couleur : vert, rouge voire rose ! Il est possible d’apercevoir les algues bleues à la surface de l’eau avec une odeur nauséabonde. Mais, sachez qu’elles peuvent également s’accrocher aux minéraux et aux plantes au fond de l’eau.

Lors d’une balade au bord de l’eau, le chien est bien souvent tenté de faire un petit plongeon pour se rafraîchir. Cependant, il convient de faire attention à la qualité de l’eau avant d’autoriser la baignade à son chien.

Intoxication du chien par les cyanobactéries : quels sont les symptômes ?

Il est important de savoir que l’ingestion de cyanobactéries est potentiellement mortelle pour le chien. Vous pouvez observer différents symptômes évocateurs d’une intoxication par les algues bleues : vomissements, diarrhées, tremblements, difficultés respiratoires, convulsions, salivation, fièvre… Les signes cliniques surviennent très rapidement après l’ingestion. Au moindre doute, il est primordial d’amener rapidement le chien chez un vétérinaire. Le praticien confirmera si c’est bien un empoisonnement aux cyanobactéries.

Le traitement pour éliminer les toxines consiste généralement à mettre l’animal sous perfusion et à lui donner un absorbant digestif au charbon végétal. D’autres traitements peuvent être mis en place par le vétérinaire en fonction de l’état de santé du chien. 

5 conseils pour protéger votre chien avant et après la baignade

La prévention reste la meilleure option pour protéger votre chien des cyanobactéries. Découvrez 5 conseils au poil avant et après la baignade !

  1. Vérifiez la qualité de l’eau avant de venir sur le site de baignade. Sachez que le Ministère chargé de la santé a mis en place un site Internet où vous pouvez contrôler la qualité des eaux de baignade. Ainsi, vous aurez accès à toutes les informations utiles avant de vous déplacer avec votre chien.

  2. Rendez-vous également sur le site Internet de l’ARS de votre région afin de vérifier s’il y a des alertes à la prolifération des cyanobactéries.

  3. Allez seulement dans les zones de baignade autorisées pour le chien !

  4. Regardez l’état de l’eau. Au moindre doute, déplacez-vous sur un autre site.

  5. Lavez votre chien après chaque baignade.

Intoxication chien : la prise en charge par l’assurance animaux

L’intoxication d’un chien aux cyanobactéries entraîne une visite en urgence chez le vétérinaire ! Afin de ne plus se préoccuper des frais vétérinaires, vous pouvez souscrire une assurance chien pour veiller sur la santé de votre animal de compagnie !

Exemple de remboursement avec la formule Chien + (couverture à 60%)

Toby, un Berger Australien de 3 ans souffre d’une intoxication suite à l’ingestion d’un produit raticide. Son propriétaire a payé 227,00 euros chez le vétérinaire. Assur O’Poil lui a remboursé 136,20 euros avec un reste à charge adhérent de 90,80€.

Exemple de remboursement avec la formule Intégrale (couverture à 80%)

Toffee, un Golden Retriever souffre d’une intoxication suite à l’ingestion d’une plaquette de paracétamol. Son propriétaire a payé 186,67 euros chez le vétérinaire. Assur O’Poil lui a remboursé 149,34 euros avec un reste à charge adhérent de 37,33 euros.

Ces informations sont données à titre d’exemple. Le montant des frais peut varier selon les vétérinaires, la prise en charge de la maladie ou l’accident de l’animal.

Les cyanobactéries, quand la baignade devient un danger pour le chien

1 2 3 64

Rechercher

+