Education chien : 5 bons réflexes à adopter pour punir son chien

Education chien : 5 bons réflexes à adopter pour punir son chien, punir un chien, punition chien

 

Punir son chien : Les bons réflexes pour le punir efficacement 

 

Punir son chien ! On aimerait toujours pouvoir compter sur son chien, et se contenter de l’éduquer à coups de friandises et de câlins, mais ce serait se voiler la face. Un chien est instinctif, et certains comportements qui pourraient sembler normaux pour lui pourraient être inadmissibles pour vous. Dès lors, il est important de lui faire comprendre ses erreurs. Contrairement à un chat, un chien comprend votre punition. Attention cependant, il est important de le préciser immédiatement : les coups physiques et l’intimidation vocale ne seront jamais de bons moyens ! Votre chien ne comprend pas vos mots, il comprend votre intention. Ne traumatisez pas votre animal.

 

Comprendre votre chien

Avant toute chose, essayez de comprendre les actions de votre chien. Pourquoi est-ce qu’il a fait quelque chose de mal ? Est-ce qu’il recherche votre attention, qu’elle soit bonne ou mauvaise ? Est- ce qu’il ne faisait que jouer ? Si vous arrivez à comprendre pourquoi votre chien a fait ce qu’il a  fait, vous pourrez le punir en conséquence. Votre punition a un but : lui faire changer de comportement. Peut-être que son comportement est lié à un problème d’alimentation, ou à un manque d’exercice.

 

Quand punir son chien ?

C’est une question très importante, et que vous devrez garder en tête constamment. Votre chien est en train de déchirer votre coussin, vous le prenez sur le fait, et vous le grondez. Il va très vite faire  le lien entre les deux actions. Prenez le même scénario, sauf que cette fois-ci vous découvrez le méfait quelques minutes plus tard. Vous le grondez. Il est fort possible que le chien fasse le lien entre le coussin et votre réaction. Mais c’est dans le cas où il ressentirait de la honte et saurait qu’il a fait quelque chose de mal. Vous prenez un risque. Si vous le grondez et qu’il ne comprend pas pourquoi, il sera juste mécontent de votre réaction. Grondez donc votre chien lorsque vous le surprenez sur le fait, sa compréhension en sera renforcée.

 

Quelques exemples

L’action par l’inaction

Si vous constatez que votre chien agit mal afin d’avoir votre attention, le meilleur moyen de le punir sera de ne pas lui en donner. Si vous êtes constamment sur le dos de votre chien lorsqu’il fait une bêtise, vous pourriez l’inciter à en faire. Vous lui donnez de l’attention lorsqu’il détruit  vos coussins, pourquoi arrêterait-il ? Vous allez lui faire des câlins dès qu’il se met à aboyez ou à  pleurer ? Pourquoi arrêterait-il ? Afin de briser ces cercles vicieux, ne lui donnez pas d’attention pendant ses bêtises.

Cela est facile à dire, doit-on alors le laisser manger les coussins ? Non, vous allez devoir attirer son attention, sans lui en donner. Faites un gros bruit dans la cuisine par exemple. Laissez tomber quelque chose. Le bruit va le faire réagir, et il va arrêter ce qu’il était en train de faire.

 

Créer un environnement favorable pour punir son chien

Vous laissez traîner vos chaussettes partout et votre chien trouve un malin plaisir à les mâchouiller ? Vilain chien ! Ou vilain maître ? Le meilleur moyen d’éviter que votre chien ne fasse de bêtises, c’est de ne pas lui en donner l’opportunité. Donnez-lui des jouets et écartez toute tentation de son museau. Si vous le voyez jouer avec un objet qu’il ne devrait pas toucher, arrachez-lui des pattes et cachez-le. Il finira par perdre son intérêt et ira jouer ailleurs. Encore une fois : ne frappez pas votre chien ! Il vaut mieux lancer un « non ! » ferme qui se fera comprendre immédiatement. Vous risquez d’entacher votre relation, et si vous devez répéter les coups, c’est bien qu’ils ne  fonctionnent pas !

 

Récompenser votre chien…

… en temps et en heure ! Si vous entraînez votre chien à lier ses actions à une friandises, il apprendra vite quelles actions sont bénéfiques. Il s’assoit lorsque vous dites « assis ! », donnez-lui une friandise. C’est une technique connue, qu’il faut utiliser tout le temps. Il saura alors qu’une bonne action lui reviendra sous forme alimentaire. Dès lors que vous lui direz « non ! » et ne lui donnez pas de friandise, il comprendra qu’il a fait une erreur et essayera de faire quelque chose pour se racheter, et surtout avoir une friandise. Vous devez créer une relation de confiance.

La punition sera donc principalement verbale. Sans en abuser et essayer d’intimider votre chien, un simple « non ! » ferme lui fera comprendre ses erreurs. Si vous finissez par créer un environnement sain, vous n’aurez même plus à le punir. Dans le plus grave des cas, vous pourrez toujours le mettre au coin et ne plus le regarder. Le fait que vous ne lui prêtez aucune attention sera un vrai calvaire !

Education chien : 5 bons réflexes à adopter pour punir son chien, punir un chien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>