Dangers et vertus des huiles essentielles pour le chat

 

Les huiles essentielles sont un sujet sensible dans le monde animal. Pour les gros chiens, par exemple, elles ne représentent pas vraiment un problème et peuvent être utilisées de manière régulière. Pour les plus petits animaux, les choses se compliquent et il faudra les utiliser avec parcimonie. Les chats font partie de ces animaux, évitez donc de jeter n’importe quelle huile sur sa peau, vous risqueriez bien de le blesser plus qu’autre chose. Voici quelques conseils qui vous seront utiles pendant vos courses et vos moments privilégiés avec votre félin.

 

Les huiles essentielles toxiques

 

Il est important de commencer par lister les huiles qui sont à absolument éviter. La seule odeur d’une huile peut blesser votre animal. Les chats ont des sens beaucoup plus développés que les nôtres, leurs nez sont donc plus sensibles et plus facilement agressés par des senteurs puissantes. Un produit qui peut sentir bon pour vous peut être une véritable torture pour votre chat. Si vous finissez par utiliser des produits senteurs, il est vital de garder un endroit qui n’est pas affecté par eux, comme cela votre chat peut s’y réfugier lorsqu’il est submergé par les odeurs. Voici les huiles à proscrire lorsque vous avez un chat :
– Cannelle
– Clou de girofle
– Thym
– Origan
– Pin
– Cajeput
– Citron
– Orange
– Lime
– Pamplemousse
– Sarriette
– Bergamote
– Mandarine
– Néroli
– Mandarine
– Cyprès
– Sapin
– Genévrier
– Bouleau
– TeaTree
– Épicéa
– Amande
– Boldo
– Ail
– Menthe poivrée
– Camphre
– Calamus
– Moutarde
– Raifort
– Cassia
– Chenopodium
– Tansy
– Sassafras

 

Les bonnes huiles essentielles

 

Lorsque vous faites vos courses, évitez au maximum les huiles synthétiques, très proches des parfums. Il faut au maximum vous orienter vers les huiles à 100% pures, la qualité sera bien plus haute, et les risques de blesser votre animal seront réduits au maximum. Une vraie huile essentielle est extraite de plantes vivantes et entretien une vraie relation avec la Nature, les autres sont plus du côté chimique et dilué. Vous pourrez vous-même les diluer plus tard, sans que la qualité n’en soit altérée. Les huiles moins agressives sont appelées « hydrosols », et peuvent être utilisées en combinaison. Voici quelques huiles indispensables pour votre chat :
– La lavande (Lavandula spp.), la rose de Damas (Rosa damascena), le pélargonium à forte odeur (Pelargonium graveolens) et le Bigaradier (Citrus aurantium) sont très bons pour calmer les nerfs de l’animal.
– Le souci officinal (Calendula officinalis) est exceptionnel pour le confort de votre chat.
– Le pois de senteur (Lathyrus odoratus) et l’achillée mille-feuille (Achillea millefolium) sont bons pour dynamiser votre félin.
– Le jasmin à grandes fleurs (Jasminum grandiflorum) aide à combattre la dépression.

 

Comment utiliser les huiles ?

 

Les chats peuvent bénéficier des bienfaits des huiles essentielles, il ne faut cependant pas les appliquer directement sur la peau de votre félin, cela risquerait de le rendre malade et de le troubler pendant de longs jours. C’est donc pour quoi il est bon d’opter pour les « hydrosols ». Ce sont des préparations sans alcool, qui se présentes sous forme liquide. En soit, ce sont des huiles essentielles diluées de manière à garder leurs valeurs thérapeutiques. Ce sont des produits sûrs qui peuvent être appliqués autour de l’environnement du chat, mais toujours pas sur sa peau ou sa fourrure directement ! Gardez également une pièce sans odeur afin qu’il puisse s’y réfugier. Vous pouvez même trouver dans certains magasins spécialisés ces hydrosols déjà préparés tout spécialement pour les chats. Il faut évidemment garder toutes vos huiles et vos hydrosols hors de la portée de votre animal, et empêchez-les d’en boire, d’en lécher ou d’en rajouter dans sa nourriture.

 

Pourquoi cette sensibilité aux huiles ?

 

On pourrait penser que les huiles sont toxiques si l’on ne peut pas en mettre directement sur un animal. Seulement, elles peuvent être utiles lors de blessures ou de maladies. Le chat est cependant un animal plus petit, et ne sont pas adaptés à un tel environnement. Il leur manque l’enzyme glucuronyl transferase dans leur organisme, ils ne peuvent alors pas éliminer les phénols et autres toxines naturelles contenues dans certaines plantes, qui sont inoffensives pour d’autres mammifères. Un humain éliminera ces toxines à travers son urine, par exemple. Le chat ne pourra même pas ingurgiter une seule aspirine. C’est pourquoi il faut être très prudent avec les huiles, si le chat est touché par quelques gouttes ou se retrouve obligé de rester dans cet environnement, il pourrait tomber très malade. Les hydrosols sont pour le moment la seule solution sûre, en attendant que des études scientifiques plus poussées soient réalisées.

Dangers et vertus des huiles essentielles pour le chat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher

+