Chat malpropre : comportement du chat

Chat malpropre : causes et solutions

Les chats passent énormément de temps à faire leur toilette et à se lécher jusqu’à être complètement propres. Cela peut donc être d’autant plus énervant lorsqu’ils ne prennent pas la peine d’être aussi propres lorsqu’il s’agit d’aller aux toilettes dans leur litière. Il existe de nombreuses raisons qui peuvent les pousser à uriner ailleurs, y compris sur votre propre lit ou vos vêtements. Afin d’éviter que ça se reproduise, il faut tout d’abord comprendre pourquoi il le fait !

Chat malpropre : Et si votre chat était juste confus ? 

Chat malpropre : Que faire si son chat est malpropre ?Lorsqu’un chat n’est pas parfaitement entraîné à utiliser sa litière, il peut être confus quant à quel lieu est le plus approprié pour ses besoins. Les chatons recherchent en général un lieu confortable et accessible, ce qui explique pourquoi ils ont tendance à choisir du linge. Ils ne comprennent pas que vous allez devoir nettoyer après eux, et ils n’ont pas conscience de l’utilité d’une litière. Un panier de linge, sale ou propre, peut ressembler à une litière, et ce même à un chat parfaitement entraîné. Si votre animal pense qu’il est tout à fait acceptable d’uriner dans n’importe quel conteneur qui est plus ou moins ressemblant à sa litière, votre panier à linge pourrait vite se transformer en toilettes publiques. Dans ce cas là, il n’y a pas de miracle, il faut tout simplement poser votre panier à des endroits inaccessibles du chat, le temps qu’il s’habitue à sa fameuse litière.

Chat malpropre : Et s’il s’agissait de problèmes de santé

Si votre chat est malade, s’il est touché par une infection urinaire par exemple, il pourrait uriner un peu partout, sans vraiment le faire exprès. Un chat avec une infection urinaire a besoin de se soulager très régulièrement, et n’a pas toujours ce sens de l’anticipation qui définie un chat sachant utiliser une litière. Si vous remarquez qu’il urine à un endroit non-adapté et qu’il semble, lui-même, être interpellé par ce fait, il ne faut pas hésiter à rendre visite à votre vétérinaire afin de réaliser quelques examens rudimentaires.

Un moyen de communication

Les chats ne peuvent pas parler français, c’est un fait. Il est cependant possible qu’ils essayent de communiquer avec vous de différentes façons. Si un chat est en colère ou contrarié par vous ou vos actions, il pourrait uriner sur vos vêtements ou votre lit dans le seul et unique but de vous faire comprendre qu’il n’est pas content ! Les vieux chats, tout particulièrement, deviennent stressés lorsque des changements domestiques ont lieu. Si un nouvel animal ou un nouveau bébé font leur apparition au sein de la famille, ou si vous déménagez, votre chat pourrait faire comprendre son mécontentement par un petit cadeau sous forme liquide. Il sait qu’uriner sur vos possessions attirera votre attention.

Un marquage de territoire

Le chat est un animal territorial, et ils sont connus pour marquer leur territoire à l’aide de leur urine. Ce comportement est surtout retrouvé chez les jeunes chats qui veulent démontrer leur appartenance à un endroit en particulier. Si vous possédez plusieurs chatons dans le même logement, il pourrait y exister une bataille de territoire sans merci. Dans ce cas, il faut limiter les accès à votre logement le temps que les chatons grandissent.

La meilleure solution : la gestion du comportement

La première étape pour éviter les fuites, c’est un entraînement patient et consistent à se rendre à la litière pour les besoins. Vous devez fournir à votre chat une litière propre et attrayante, tout en la posant dans un endroit facile d’accès et où il pourra trouver une certaine intimité. Nettoyez sa litière tous les jours, comme ça il ne retombera pas face à ses besoins la prochaine fois qu’il ira aux toilettes.

Si vous voyez votre chat uriner hors de la litière, vous pouvez lancer un « non » clair et stricte, puis porter votre chat jusqu’à la litière. L’important, c’est d’être consistant dans votre éducation et dans vos règles. Il faut également prendre du temps pour s’occuper de votre chat et jouer avec lui afin d’éviter les pipis de vengeance. C’est surtout vrai lorsque vous introduisez un nouvel animal ou un nouveau bébé : votre chat a besoin de savoir que vous avez toujours du temps à passer avec lui. Gardez votre chambre et votre dressing rangés, les chats n’aiment pas le désordre et pourraient bien s’en prendre à vos affaires ! Rangez vos vêtements propres immédiatement et évitez de laisser traîner vos vêtements sales. Nettoyez l’urine trouvée par terre immédiatement, puisqu’un endroit qui sent l’urine sera identifié comme étant des toilettes par l’animal.

Chat malpropre : Causes et solutions

Promener son chat en laisse : promenade chat

Promener son chat en laisse : peut-on tous apprendre à tenir en laisse son chat ?

 

Cette pratique était encore considérée comme étant loufoque il y a quelques années. Les laisses étaient exclusivement destinées aux chiens, et cela paraissait absurde de promener son chat dehors. Ces félins sont hautement indépendants et n’ont pas besoin de cet outil ! Eh bien, cela dépend avant tout du chat concerné. Tous les animaux prennent du plaisir à se promener dehors, entendre le chant des oiseaux et sentir l’herbe fraîchement coupée. Le fait de marcher avec son chat permet en plus de renforcer les liens que vous entretenez au quotidien. Les laisses ne sont donc plus uniquement destinées aux chiens, et chaque chat devrait avoir la chance d’essayer de poser une patte sur un petit lopin d’herbe.

 

Éviter de généraliser

 

Comme toujours avec les animaux, il vaut mieux parler du cas par cas que de généraliser toute pratique. Les personnes qui sont pour la laisse vous diront que tous les chats peuvent s’adapter, et ceux contre vous diront que c’est une prison mobile pour tout félin. En réalité, certains chats ne voudront pas être promenés en laisse, mais cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas en donner l’opportunité à votre ami à fourrure. La majorité des chats adorent aller dehors et renifler tout ce qui s’y trouve. Ils aiment se rouler dans le sable, la terre et l’herbe, mais également se faire les griffes sur de vrais arbres. Ce sont des activités qu’ils peuvent faire lorsque vous les promenez, et tout cela dans la sécurité d’une laisse.
Il faut bien comprendre qu’un chat n’agira et ne réfléchira pas de manière identique s’il est dehors, en comparaison à une vie entière passée à l’intérieur. Il utilisera davantage son cerveau, il se demandera comment il peut utiliser son corps, fera preuve d’une plus grande intelligence et d’un entrain certain. Le point positif, c’est que vous ferez tous les deux de l’exercice !

Promener son chat en laisse Ne pas forcer le chat

 

Votre animal est intelligent, et il possède ses propres envies et besoins. Tous les chats ne sont pas à l’aise avec une laisse, et c’est tout à fait normal. Si votre félin ne montre aucun intérêt pour le monde extérieur, vous devez respecter sa décision et ne pas le forcer à sortir de votre logement. Il faut cependant essayer avant de s’avouer vaincu ! Si votre chat est peureux et que vous pensez qu’un voyage à l’extérieur n’est pas fait pour lui, sachez que certains chats s’ouvrent et deviennent beaucoup plus relaxés une fois mis dehors. Le manque de confiance initial provient d’un manque d’entraînement plus qu’autre chose. Si vous l’entraînez à se promener en laisse et à explorer son environnement, vous pourriez bien lui offrir une vie bien plus confortable.

 

Entraîner votre animal

 

Afin d’assurer la sécurité de votre chat, il vaut mieux commencer par l’entraîner à supporter la laisse à l’intérieur. Procurez-vous un harnais adapté et laissez-le traîner à l’intérieur, afin que votre chat puisse le renifler et jouer avec, afin de réduire à néant toutes ses craintes concernant l’objet. Vous pourrez ensuite poser le harnais sur votre compagnon et vérifier qu’il lui tient bien au corps et que votre chat ne paraît pas trop inconfortable. Laissez le chat se promener dans toute la maison avec son harnais et laissez-le traîner la laisse dans toutes les pièces. Il s’habituera alors à avoir quelque chose d’attaché à son corps, et commencera petit à petit à l’accepter. N’hésitez pas à récompenser votre chat au cours de l’exercice avec quelques cuillères de pâté par exemple. S’il ne veut pas se laisser faire pendant la pose du harnais, la nourriture est également un très bon détourneur d’attention.

 

Bien choisir le premier endroit

 

Il est très dangereux de promener votre chat dans une grande ville lors de sa première sortie. Comprenez bien qu’il n’a connu que votre logement pendant un long moment ! Commencez déjà par lui laisser le temps de s’adapter à la sortie. Ouvrez votre porte et laissez-le renifler les entourages, choisir sa direction et découvrir son nouveau monde. Idéalement, vous pourriez trouver un endroit clos pour la première sortie, avec une barrière par exemple, et relativement vide. Il faut éviter le plus grand nombre de stimuli possible pour les premières fois. Si vous vivez dans une ville, commencez par le mettre dans une caisse dans votre voiture et le conduire à plusieurs endroits, où il n’y a pas de sons sourds et des groupes de gens. Une fois qu’il est à l’aise avec l’idée d’être à l’extérieur, vous pourrez ajouter la marche à ses activités.

 Promener son chat en laisse : Education du chat

 

Education du chat : Les 5 erreurs les plus fréquentes dans l’éducation d’un chat

 

Le chat est et restera un animal foncièrement indépendant. Il ne faut cependant pas surestimer cette indépendance. Adopter un chat, ça ne veut pas dire que vous n’aurez rien à faire et qu’il s’occupera tout seul. Ce n’est pas un acte qu’il faut considérer à la va-vite. L’éducation d’un chat demande énormément de travail, surtout les premières années. Le reste de sa vie sera défini par son caractère, il pourrait très bien devenir extrêmement indépendant. Le chaton devra être accompagné dans sa découverte de nouveaux environnements et devra être éduqué, étape par étape. Vous allez devoir jouer avec lui et le nourrir, même s’il dort beaucoup, il a besoin de votre aide ! Voici 6 erreurs qu’il faut absolument éviter lorsque vous accueillez un nouveau chaton chez vous.

 

1/ Ne pas choisir une race qui correspond à votre quotidien

 

L’éducation d’un chat est importante et peut façonner le caractère de votre animal, mais vous ne pourrez jamais changer ses réactions instinctives, et elles sont différentes en fonction des races. Il devient alors vital de bien vous renseigner sur le style de vie des différentes races et choisir celle qui correspond le mieux à la vôtre. Si vous adoptez un chat dans un refuge, pensez à demander aux employés quel caractère possède tel ou tel chat. Ils auront plus d’informations que n’importe quel pedigree. Ne vous arrêtez pas à ses caractéristiques physiques. Il existe des chats calmes, et il existe des chats très actifs. Si vous n’êtes pas souvent chez vous, évitez d’adopter un chat appartenant à une race sportive, par exemple.

 

2/ Ne pas aller chez le vétérinaire

 

Quel que soit l’endroit duquel vous détenez votre nouvel ami, vous vous devez de rendre visite à un vétérinaire. Quel que soit la race de votre chat, il doit être examiné dès son entrée chez vous, et ensuite régulièrement tout au long de sa vie. Ces rendez-vous sont là pour vérifier que votre chat va bien, et serviront de sonnette d’alarme lorsque votre chat aura besoin de soins. La santé de votre chat doit être votre principale préoccupation lors d’une adoption. Visiter régulièrement le vétérinaire permet également à l’animal de reconnaître son médecin, et de s’habituer aux voyages. Lorsqu’il sera plus vieux, il sera beaucoup moins stressé à l’idée de se rendre au cabinet médical.

 

Eduquer un chaton, éducation du chat 3/ Ne pas faire stériliser l’animal

 

Cela peut paraître cruel, mais pour que votre chat soit heureux dans sa vie, il faut le faire stériliser (pour les femelles), ou castrer (pour les mâles). Ils seront plus confortables dans leur bien-être, vivront plus longtemps, et ne miauleront pas sans cesse pendant les périodes de chaleur. La chaleur est d’ailleurs l’un des problèmes. Stériliser votre chat lui permet de réduire son taux de stress et sa sensation d’inconfort lorsqu’il fait trop chaud, mais également les risques de cancers et d’agressivité.

 

4/ Attention à une education du chat trop brusque : Ne pas habituer le chat au changement

 

Les chats adorent leur routine, et dès que quelque chose la perturbe, ils ressentent un stress extrême. Il est donc important de prendre le temps d’acclimater votre chat au changement. Si vous déménagez dans quelques mois, commencez à bouger du mobilier, à faire disparaître des bibelots dans son lieu de vie, et le sortir une fois de temps en temps. Chaque occasion est bonne pour l’habituer au changement : un déménagement, un divorce, une naissance, un nouvel animal, etc.

 

5/ Education du chat : Ne pas lui proposer un environnement stimulant

Le cliché du chat endormi la majeure partie de la journée et totalement indépendant a toujours la vie dure. Un chat est actif, et il doit être stimulé afin de profiter au maximum de la vie. Un endroit rien qu’à lui peut être une bonne chose. Il pourra y dormir, y manger, et y jouer.

 

6/ Ne pas investir dans des essentiels

 

Afin que votre chat soit complètement épanoui, vous allez devoir lui proposer au minimum 2 choses. Commencez par lui fournir un arbre à chat compétent et pas trop petit. Il devra proposer un endroit où le chat pourra faire ses griffes, afin de les entretenir et de les rendre moins dangereuses. Si votre arbre ne vient pas avec un grattoir, vous pouvez soit en acheter un en supplément, soit le faire vous même, ce qui est très facile, il suffit de quelques cartons ! Le deuxième élément, c’est l’herbe à chat. Elle permet à l’animal de fortifier son système digestif. La stimulation provoquée par cette herbe à chat permet au chat de régurgiter les poils qu’il a pu avaler durant sa toilette. Elle est pratiquement indispensable pour les chats aux poils longs.

 Education du chat, erreurs à ne pas connaitre

Chat et sapin de Noël : 5 astuces pour préserver votre arbre de Noel de votre chat

 

Chat sapin : 5 conseils pour convaincre son chat de ne pas toucher l’arbre de Noël

 

Toute personne ayant un chat chez elle le sait, il est quasiment impossible de passer une journée sans que la solidité d’un objet ne soit testée par l’animal. L’arbre de Noël est une grande tentation pour le chat : il est grand, il est coloré, il est parfois lumineux, et il dégage une odeur étrange. Tous les sens du chat lui ordonnent de sauter dessus, et c’est quelque chose qu’il faut absolument éviter, autant pour la propreté de votre logement que la santé de votre compagnon. Il va falloir accepter quelques compromis afin de ne pas créer l’arbre à chat le plus tentant du monde.

 

Chat et sapin : Eloigner son chat du sapin de NoëlRevoir ses ambitions à la baisse

 

C’est la première déception qui pourra affecter votre projet. Si vous avez un chat, il vaudrait mieux opter pour un sapin artificiel. Le vrai sapin possède des aiguilles qui peuvent blesser votre chat. Elles peuvent le griffer, voire même lui rentrer dans la peau ou les yeux, mais elles peuvent également être toxiques si jamais votre chat se décide à les mâchouiller. Cela ne veut en aucun cas dire qu’un sapin artificiel sera bon pour votre chat s’il décide de se faire les dents dessus, mais il reste moins dangereux. Sachez également qu’un petit sapin représentera une cible moins tentante pour votre chat. S’il saute dessus et fait tomber la structure, un sapin miniature sera évidemment moins dévastateur.

 

Attention aux fausses solutions

 

La majorité des chats n’aiment pas le papier aluminium, c’est un fait. Pourtant, créer des douves autour de votre arbre ou en recouvrir le tronc n’est pas recommandé. Même s’il n’aime pas la matière, votre chat bravera ce nouvel ennemi afin d’atteindre son but premier : l’arbre le plus tentant de son petit monde. Une autre méthode consiste à encercler l’arbre avec une mini barrière en métal. Elle pourrait empêcher un chien de déranger vos décorations, mais cela ne fera que ralentir votre chat. Il pourra grimer et sauter jusqu’aux branches sans problème. Enfin, évitez à tous prix les différents gadgets électriques, qu’ils fonctionnent à base de sons ou de petites décharges électriques. Ce n’est pas le bon moyen pour éloigner votre chat, cela à même tendance à le stresser et est très mauvais pour sa santé ! Il pourrait développer des problèmes comportementaux graves, juste pour une décoration de Noël.

 

Bien choisir l’endroit de l’installation

 

C’est une évidence, et pourtant il est facile de l’oublier : plus votre chat trouvera un endroit par lequel atteindre l’arbre, plus il sera tenté de sauter dessus. Le meilleur endroit serait une pièce dans laquelle le chat ne peut pas entrer, ou une pièce qui peut être fermée au besoin. Si vous pouvez trouver une attache quelque part dans votre logement, c’est encore mieux. Si vous avez par exemple une peinture accrochée au mur, il peut être intéressant de la décrocher, et d’amarrer votre arbre sur l’accroche murale, afin d’éviter un accident. En complément, il peut être bon d’opter pour un support solide au sol. S’il n’est pas esthétiquement plaisant, vous pourrez toujours placer un tissus par dessus la structure. Enfin, privilégiez les coins de pièces, bien éloignés d’autres meubles pouvant servir d’appui pour un saut malencontreux.

 

Chat et sapin de Noël : 5 astuces pour préserver votre arbre de Noel de votre chat Habituer le chat à la présence de l’arbre

 

Le chat est, comme l’Homme, un animal qui aime ses habitudes. L’apparition d’un objet du jour au lendemain va très certainement attirer son attention. Il pourrait être intéressant d’installer l’arbre très tôt, mais sans décoration. Cela permettra au chat de s’habituer à la nouvelle présence, sans trop le tenter avec de multiples couleurs et reflets. Une fois qu’il s’est habitué et que vous lui avez appris à ne pas y toucher, vous pourrez décorer l’arbre, en faisant bien attention à ne pas surcharger le bas du sapin. Plus les décorations sont basses, plus votre chat sera tenté de jouer avec.

 

Quelques astuces supplémentaires

 
♦ Lorsque vous décorez l’arbre, soyez sûr que votre chat ne vous regarde pas. S’il vous voit déplacer les boules de Noël, il va penser que c’est un jeu. Évitez d’ailleurs les ornements trop voyants, comme ceux qui brillent ou bougent trop.

♦ Préférez les attachements solides, une simple ficelle ne résistera pas au poids de votre animal.

♦ Puisque les branches de l’arbre peuvent être toxiques, vous pouvez les asperger de produits anti-mâchouillements afin de réduire l’intérêt de votre chat.

♦ Occupez votre chat suffisamment pour qu’il ne s’intéresse pas à votre sapin. Si vous jouez avec lui !

Chat sapin de Noel : Comment convaincre son chat de ne pas toucher le sapin de Noël

Education chat : 5 astuces à suivre pour apprendre son chat à aller aux toilettes

Éduquer son chat pour qu’il puisse aller aux toilettes

 

Éliminer la litière et entraîner votre chat à faire ses besoins dans les toilettes est un gain d’argent et de nettoyage assuré, en tout cas sur le long terme. Une litière, ça sent mauvais, et ça peut embaumer toute une pièce, voire même tout un appartement. Ce n’est jamais agréable de voir les toilettes de votre chat dans votre salon. Voici donc quelques conseils qui vous permettront d’éduquer votre chat.

 

1/ Être patient

 

Cela peut paraître futile, mais il va vraiment falloir vous armer de patience. Ce n’est pas un endroit naturel pour le chat, et l’apprentissage peut prendre du temps. Soyez surtout prêt à essuyer quelques erreurs. Vous allez devoir changer de place à sa litière, et il pourrait bien ne pas comprendre tout de suite les tenants et aboutissants d’une telle procédure.

 

2/ Préparer la transition

 

Il faut tout planifier. Si vous possédez plusieurs toilettes, choisissez celle qui sera la plus accessible pour lui, et peut-être celle où il peut faire le moins de dégâts. N’oubliez pas que vous allez devoir laisser la porte ouverte pour qu’il puisse venir lorsque vous n’êtes pas là ! Vous devrez également laisser la lunette levée pour qu’il puisse y poser ses pattes. Éduquez également vos invités, afin qu’ils ne ferment pas la porte ou baissent la lunette. Vous pourriez bien trouver un petit cadeau à la porte !

 

3/ Déplacer la litière

 

Il y a deux façons de faire. Soit vous opter pour la version radicale, et vous déplacez  immédiatement la litière dans les toilettes, soit vous choisissez la version douce, et vous la déplacerez petit à petit au fil des jours. Une fois que le chat s’est habitué à aller aux toilettes, le vrai travail commence. Petite note : pensez à baisser la lunette, sinon votre chat pourrait bien tomber dans la cuvette !

 

4/ Préparer le matériel

 

Il existe des outils spécifiquement créés pour apprendre à votre chat à uriner dans les toilettes. La marque la plus connue étant « Litter Kwitter ». Le processus est simple : vous avez différentes lunettes de différentes tailles, qu’il faudra utiliser à différentes étapes de l’apprentissage. Au début, vous posez la grande lunette avec un petit trou, qui contient de la litière biodégradable. Plus votre chat s’y habitue, plus vous utiliserez la lunette avec un grand trou, jusqu’à garder votre propre lunette. Si vous êtes bricoleur, vous pouvez créer ces outils vous-même, avec un peu d’imagination.

 

5/ Premiers pas sur la lunette

 

La litière est déjà dans les toilettes, il suffira alors de la rapprocher de plus en plus près de la cuvette. Pour cela, utilisez des tabourets, des livres, ou des chaises, jusqu’à ce que la litière soit au même niveau que la lunette des toilettes. Au fur et à mesure, votre chat apprendra qu’il lui faudra sauter sur les toilettes s’il veut uriner. Une fois que cela est fait, posez la litière sur les toilettes. Le chat sera alors habitué à rester à cet endroit, au bout de quelques jours. Une fois qu’il s’y est fait, vous pouvez utiliser les lunettes spécialisées. Au fil des semaines, vous pourrez observer votre animal et voir s’il y est à l’aise. Remplacez les lunettes par celles avec des plus gros trous à chaque fois que vous le jugez nécessaire. Quelques accidents pourraient se produire, mais une fois que vous n’en constatez plus, osez ! Une fois que vous êtes arrivé à la dernière lunette, vous  pourrez envisager de la retirer. Cela devrait prendre deux semaines, pour les chats les plus studieux. Observez.

 

Quelques conseils

 

Soyez sûr que cette méthode vous convient, et convient à votre chat. Vous ne pourrez pas apprendre cette technique à tous les chats, et elle demande beaucoup de patience, et de nettoyage. Si votre chat est très jeune, moins de six mois, ou qu’il connaît déjà quelques difficultés à utiliser sa litière, il faut soit retarder l’expérience, soit ne pas l’envisager du tout. Les chats plus vieux, qui sont tout à fait confortables avec leur litière, seront beaucoup plus faciles à entraîner. Attention cependant, s’ils ont des problèmes pour bouger, devoir monter sur les toilettes pourrait se révéler difficile, et ils pourraient glisser !

Sachez également que les chats les plus peureux adorent cacher leurs crottes sous la litière. Si votre animal passe plusieurs minutes à gratter sa litière, les toilettes ne lui correspondront pas forcément. L’expérience pourrait même le stresser. Ce n’est pas naturel pour lui, pensez à le surveiller minutieusement si vous tentez l’expérience, et n’hésitez pas à en discuter avec votre vétérinaire.

Education chat : 5 astuces à suivre pour apprendre son chat à aller aux toilettes, litiere chat , litière pour chat

Education chat : Comment punir un chat, gronder un chat

 

Punir un chat : 3 bons réflexes à adopter

 

Vous vous en doutez peut-être mais le chat est un animal qui a très bonne mémoire ! Il est donc inutile de punir un chat en lui donnant une tape sur la main sans quoi, il développerait de la crainte et de la méfiance à votre égard. Voici les bons réflexes à adopter pour l’éduquer dès son plus jeune âge.

Employer un « NON » ferme

Si vous surprenez votre chat en flagrant délit de bêtise par exemple griffer vos meubles , mordre vos rideaux ou vos chevilles, il vous suffit de vous adresser à lui avec un « NON » d’un ton ferme qui aura pour but de le surprendre et pourquoi pas de l’arrêter. Pour ce faire, habituez le très tôt aux bonnes manière pendant sa période de socialisation.

Punir un chat sur le fait accompli

Pour punir un chat, la subtilité est de rigueur. Aussi, utilisez une approche détournée au lieu de vous en prendre directement à lui. Réprimandez toujours votre chat pendant l’acte. Pour lui faire comprendre que vous n’appréciez pas son attitude, envoyez lui un jet-d’eau en utilisant un vaporisateur. Vous pouvez également lui lancer un objet mou. Par exemple, un coussin de côté ou par derrière. Votre chat associera votre attitude a une expérience déplaisante, il sera démotivé à l’idée de récidiver. Des répulsifs sont également disponibles à la vente afin de le dissuader de s’en prendre à d’autre lieu comme le tapis ou les meubles.

S’il se conduit bien, félicitez et récompensez votre petit compagnon par une friandise.

Corriger votre chat par le plaisir avec de l’herbe à chat

S’il y a bien une chose dont raffole les chat c’est l’herbe à chat ou cataire. Herbe inoffensive appartenant à la famille de la menthe, le cataire procure un effet euphorisant et immédiat chez certains chats.

Saupoudrez en sur le plancher. Votre chat reniflera, léchera et mâchera de cette herbe et prendra un plaisir fou à se rouler par terre et à se frotter. Durée de l’effet : 5 à 15 minutes après quoi vous ne l’entendrez plus pendant une ou deux heures avant qu’il ne recommence.

Punir un chat n’est pas toujours la meilleure solution ! Pour l’aider à mieux se comporter, vous pouvez par exemple frotter de l’herbe à chat sur son griffoir. Si c’est concluant, n’hésitez pas à renouvelez l’opération.

Enfin, vous pouvez également vous procurez les jouets fourrés de cette herbe magique.

Education chat : Comment punir un chat efficacement sans violence

Comportement chat : 10 situations amusantes qu’il faut pardonner à son chat

Quand on aime son chat, il nous est inconcevable d’imaginer notre vie sans lui. Notre petit compagnon est non seulement source de divertissement, il nous met de bonne humeur, nous aide à passer d’agréable nuit chaude et tolère surtout nos sautes d’humeur.

Les chats sont aussi de drôles de petits farceurs qui mettent du piment dans nos journées de part leurs petites bêtises. Des situations qui peuvent parfois nous mettre hors de nous sur le coup et qui nous font ensuite gentiment sourire.

Si les chats devaient se justifier de leurs petites bêtises, voilà ce qu’ils diraient !

Source: Brightside

Comportement chat : 10 bêtises de chat qu'il faut pardonner

J’ai mis une souris vivante dans nos uniques toilettes. Maman devait faire pipi dans un bouteille.

Comportement chat : 10 bêtises de chat qu'il faut pardonner

J’ai fait pipi sur le hamster.

Comportement chat : 10 bêtises de chat qu'il faut pardonner

Je suis gros et gourmand. J’ai fini mon petit déjeuner maintenant j’attends le déjeuner.

Comportement chat : 10 bêtises de chat qu'il faut pardonner

J’ai bousculé un chiot d’aveugle.

Comportement chat : 10 bêtises de chat qu'il faut pardonner

J’ai mis une souris morte dans la bouche de maman parce qu’elle n’était pas suffisamment éveillée.

Comportement chat : 10 bêtises de chat qu'il faut pardonner

J’aime regarder les gens aux toilettes.

Comportement chat : 10 bêtises de chat qu'il faut pardonner

J’ai volé du poulet quand personne ne me surveillait.

Comportement chat : 10 bêtises de chat qu'il faut pardonner

J’ai vu une souri manger ma nourriture et je n’ai rien fait.

Comportement chat : 10 bêtises de chat qu'il faut pardonner

J’ai mordu ma sœur la queue. Les frais vétérinaires ont coûté presque 100€.

Comportement chat : 10 bêtises de chat qu'il faut pardonner

J’ai frappé un chien. Depuis, il crie à l’aide dès qu’il me voit et tous les chiens du quartier ont peur de moi.

Votre chat vous fait vivre des moments cocasses !

Partagez nous votre histoire sur Facebook ou Instagram avec hashtag #assuropoil.

Comportement chat : 10 situations amusantes qu'il faut pardonner à son chat

Education chat : Chat du voisin qui vient chez moi, chat qui va chez les voisins

 

Comment dresser votre chat pour l’empêcher d’aller chez le voisin ?

 

Les vas et vient de votre chat chez le voisinage peuvent se transformer en un véritable problème, surtout si vous avez des voisins qui n’apprécient pas trop les animaux. Empêcher un félin de sortir est quelque chose d’assez difficile à gérer et cela peut engendrer des troubles du comportement. Si vous souhaitez rester en de bons termes avec vos voisins sans faire souffrir votre animal de compagnie, il faut lui apprendre à ne pas sortir à sa guise. Pourquoi votre chat à tendance à faire un tour chez votre voisin ? Que faire pour inciter votre animal à rentrer dès que vous l’appelez ? Suivez nos conseils.

 

Les raisons poussant votre chat à faire un tour chez le voisin

 

Les chats en tant que prédateurs sont d’origine curieuse, ils ne tiennent pas en place très longtemps et adorent explorer de nouveaux horizons, à la recherche de nouvelles proies. Ce sont aussi des animaux très affectueux, ils aiment les câlins et la présence et l’affection des humains. Si votre petit compagnon fait souvent un tour chez votre voisin, il faudrait vous demander si vous êtes assez présent pour lui… Peut-être que votre voisin est plus attentionné que vous envers votre animal de compagnie et qu’il lui offre souvent des caresses ainsi que de la nourriture qu’il affectionne.

 

Dès le plus jeune âge, habituez votre animal de compagnie à ne sortir qu’avec un collier et une laisse

 

Lorsque vous adoptez un chaton, vous devez l’éduquer dès le départ. Pour former celui-ci à sortir du foyer seulement en votre compagnie, habituez-le au collier et à la laisse dès son plus jeune âge. À force de l’accoutumer, votre félin comprendra vite que c’est pour son bien. Ainsi, il ne sera pas tenté de faire une escapade en solo dès qu’une porte ou une fenêtre s’ouvre. Mieux, il vous attendra sagement et automatiquement à côté de son harnais à chaque fois qu’il souhaite faire une petite balade à l’extérieur.

 

Comment gérer les entrées et sorties de votre chat ?

 

Comme un rituel, habituez votre animal de compagnie à sortir une ou deux heures le matin et le soir. A la fin de la sortie en extérieur, rappelez votre félin en tapant dans vos mains tout en prononçant son prénom ou en sifflant. Dès que ce dernier revient, récompensez-le et nourrissez-le. Au domicile, faites la même chose avec votre chat avant chaque repas pour qu’il intériorise le signal. Recommencez autant de fois que possible et votre petit protégé s’habituera à revenir à la maison au moindre appel.

Même si les chats sont indépendants, ils n’aiment pas non plus qu’on les laisse seuls trop longtemps. Trop de moments de solitude risquent d’augmenter les chances que votre chat sorte du foyer. Pour que ce dernier soit habitué à rester chez vous, soyez attentif à ses demandes et surtout montrez-lui que vous l’aimez.

Mais cela ne veut pas non plus dire que vous devriez vous plier à ses moindres caprices. Dès son plus jeune âge, éduquez votre animal à ne sortir qu’avec sa laisse.

Chat du voisin qui vient chez moi, que faire si mon chat va toujours chez le voisin

Education chat : Entre votre chat et vous qui domine, chat dominant, chat dominé

 

Comment avoir le contrôle sur votre chat ?

Comment faire comprendre à votre chat que vous êtes le maître ? 

 

Les chats détestent la discipline, ils aiment faire ce que bon leur semble. Ils aiment être libre et sans contraintes. Pourtant, n’oubliez pas que chez vous, c’est vous le maître et non votre animal de compagnie. Votre chat est rusé et malin, il sait très bien faire les yeux doux et vous avez tendance à céder à ses caprices. Du coup, ce dernier en profite.

Quels sont les signes qui présagent que votre chat est entrain de dominer la situation ? Que faire pour que votre chat cesse ses bêtises et ses caprices ? Comment faire en sorte que votre animal vous comprenne et vous obéisse?

Un chat dominant fait tout pour envahir votre territoire 

Un chat qui veut vous dominer essaiera de vous voler votre territoire en occupant chaque recoin de votre foyer.  Il aura par exemple tendance à dormir dans votre lit et à s’accaparer le maximum de place. Votre ami félidé pourrait aussi déposer son urine sur votre lit pour exprimer sa domination. Si tel est le cas, réprimandez-le sans pour autant être violent avec lui. La violence peut être traduite par votre petit protégé comme une manifestation de haine envers lui, ce qui risquerait de briser la relation de confiance que vous avez instaurée.

Que faire pour empêcher votre chat de faire une bêtise et devenir dominant ? 

Lorsqu’un chat fait une bêtise, évitez de vous comporter de manière violente ou agressive pour le punir. Donnez-lui plutôt une petite tape sur le museau ou le crâne.  Cela ne lui fera pas de mal et il comprendra que ce qu’il fait n’est pas correct. Si cela ne fonctionne pas, vaporisez un peu d’eau sur le pelage de votre petit compagnon pour lui faire comprendre que vous n’êtes pas satisfait de son comportement et de ses actes. Gardez tout de même à l’esprit que l’usage fréquent des mêmes méthodes peut faire perdre leurs efficacités.

Chat dominant : Quelle est l’attitude à adopter pour corriger le comportement de son chat  ?

Faire en sorte que votre chat vous comprenne n’est pas chose facile et vous devez faire preuve d’ingéniosité pour communiquer avec votre animal de compagnie. En effet, ce dernier a parfois du mal à différencier les reproches et les félicitations. Pour corriger le comportement de votre compagnon, employez un ton ferme et autoritaire associé à un langage corporel lui signifiant clairement que vous exigez qu’il cesse sa bêtise. Par exemple, lorsque votre chat fait tout pour attirer votre attention pendant que vous travaillez, vous devez lui dire « non », fermement, tout en repoussant l’animal sans lui montrer un signe d’affection.

 

Plus vous cédez à tous les caprices de votre chat, plus il aura tendance à croire qu’il a pris le dessus et qu’il est libre d’agir comme bon lui semble. Cela se manifeste par une occupation de votre espace personnel. N’hésitez pas à le réprimander en employant un ton strict et autoritaire pour lui faire comprendre qu’il ne devrait pas vous déranger. S’il fait des bêtises, corrigez-le par une petite tape non douloureuse ou en l’aspergeant avec un peu d’eau. Si malgré tout, votre félin continu à faire la forte tête, n’hésitez pas à faire appel à un comportementaliste pour chat.

Chat dominant : Comment avoir le contrôle sur son chat ?

Education chat : chat mouillé, que faire si son chat a peur de l'eau

 

Chat mouillé : Mon chat a peur de l’eau, que faire ?

La majorité des chats déteste l’eau bien que la surface lisse réfléchissante puisse parfois les fasciner. Leur comportement à la vue de ce liquide démontre très bien à quel point ils ont peur d’y entrer en contact. Crête sur le dos, feulement, miaulement terrifiant, yeux exorbités sont autant de signes qui vous montrent que chat et eau déclenchent souvent une crise de nerf. Mais quel est donc le problème avec le chat mouillé ? Pourquoi le chat n’aime-t-il pas l’eau ? Tentons d’y voir plus clair.

Chat mouillé : Les raisons qui expliquent que votre chat a peur de l’eau

La réticence ou encore la peur panique de l’eau du chat s’expliquerait par son origine. Effectivement, la grande partie des races félines vient du Moyen-Orient. Habitués à un environnement désertique, ces animaux ne sont jamais aventurés à exploiter ou explorer l’eau à leur avantage, bien qu’ils soient d’excellents nageurs. Plus tard, la vie les a amenés dans les zones forestières. C’est à ce moment qu’ils sont entrés en contact, pour la première fois, avec l’eau glacée. Grâce à une expérience des plus choquantes, ces animaux du désert se sont refermés.  Par ailleurs, si on regarde du côté de leurs cousins, le lion ou le guépard vivant dans la savane,  ce sont leurs conditions de vie qui les ont poussés à se méfier systématique de l’eau, ce qui explique leur grognement lors de la traverser d’une rivière. Côté jaguar et tigre, le constat est très différent : ils aiment la pêche et les plongeons ! En outre, pour limiter les bêtises, le vaporisateur d’eau est parfois utilisé, ce qui ne facilite pas la relation du chat avec l’univers liquide. Pour autant, cette aversion n’est pas systématique, et il y a de nombreux matous qui aiment jouer avec l’eau du robinet ou faire trempette…

Les bons gestes poEducation chat : aider son chat à ne pas avoir  peur de l'eauur aider son chat à aimer l’eau

Si vous avez un chaton, commencez très tôt à le mettre en contact avec l’eau. En effet, étant encore jeunes, ces compagnons à quatre pattes sont très courageux et se fascinent pour les aventures. Ainsi, si vous avez un chaton, c’est le moment parfait pour l’accommoder à une baignade. Pour ne pas traumatiser votre fidèle ami à quatre pattes, débutez en douceur, en le mouillant avec de l’eau tiède tout en jouant. Une fois qu’il baisse ses gardes, vous pouvez répéter l’opération, sans le contraindre. Il faut noter que l’expérience doit se faire dans un lieu calme, l’eau doit être à une température agréable, et le sol ne doit pas glisser pour éviter tout sentiment de panique. Pour des raisons de sécurité, faites les exercices en utilisant un récipient. Si votre félin est aquaphobique, sachez que vous pouvez tenter de le faire changer d’avis avec ces mêmes méthodes mais si votre chat déteste l’eau au point de faire une syncope, n’insistez pas.

Chat et eau : quelles sont les races de chats qui apprécient l’eau ?

Certaines races de chat sont vraiment à l’aise avec l’eau, n’en déplaise au proverbe bien connu, les rendant tout à fait à l’aise avec l’état de chat mouillé. Le Turkish Van par exemple est réputé pour ses aptitudes à nager. On le surnomme d’ailleurs le chat nageur, puisqu’en plus du fait qu’il adore l’eau, il se sent bien à l’intérieur. Dans la plupart des cas, les propriétaires de ce chat peuvent le trouver en train de nager dans leur piscine ou carrément dans leur propre bain ! L’Abyssin, le Sibérien, le Maine Coon qui sont des races forestières, ainsi que le Bengale, sont aussi connus comme étant des races de chat à l’aise avec l’eau.

Finalement, si chat et eau ne font pas toujours bon ménage, certains félins apprécient tout particulièrement les bains. La peur des chats à l’égard de l’eau vient surtout de ses ancêtres qui ont été influencés par leur environnement, en partie dépourvu de rivière ou de lac. Pour essayer d’habituer votre chat à l’eau, armez-vous de douceur et de patience, en prenant soin de respecter les signaux qu’il vous enverra. Si votre chat n’aime pas l’eau, laissez-le se dorer la pilule devant le radiateur !

Chat mouillé : que faire si son chat a peur de l'eau

1 2

Rechercher

+