Les chats savent-ils nager

Les chats savent ils nager ? Cette question, une majorité de propriétaire de chats ont du se la poser. Alors si vous aussi vous avez déjà vu votre chat complètement paniqué à l’idée de tomber dans l’eau ou si vous craignez que votre chat ne se noie car vous habitez à proximité d’une rivière ou autre, voyons les différentes opinions qui existent sur ce sujet.

Les chats savent ils nager ?
Et bien, ils sont capables de nager !

Et bien oui ! De façon innée les chats sont capables de nager, même si ce n’est pas leur spécialité première. En réalité, cette compétence est instinctive, votre chat n’a donc pas besoin de l’apprendre à nager. La nage est un réflexe automatique qui se mettra en place s’il tombe à l’eau et ce pour en sortir au plus vite.

De plus, le chat en tant que prédateur peut être incité à se rapprocher de l’eau afin de pêcher, même si la plupart des chats prendront grand soin de rester dans une zone où ils “ont pattes”. D’autres, plus téméraires, pourront être beaucoup plus débrouillards et ainsi se mettre à nager afin d’atteindre leur objectif de chasse.

Le risque de noyade reste présent 

Le véritable danger pour un chat n’est donc pas de tomber à l’eau et de couler. En réalité, le risque serait plutôt lié à l’épuisement si votre chat tombe l’eau et ne parvient pas à en sortir, par exemple si votre chat tombe dans une piscine bâchée, etc. Un autre risque potentiel vient de l’hypothermie. En effet, si votre chat tombe dans une eau très froide, il est tout fait possible qu’il se noie car, à cause du choc thermique, il lui sera difficile voir impossible de nager pour s’en sortir.

Mais pourquoi les chats n’aiment pas nager ?

Les chats de façon générale ne sont absolument pas fan de l’eau et rares sont ceux qui iront volontairement dans l’eau. Cependant, il faut savoir que cela n’est pas fondamentalement impossible. En effet, certaines races de chats sont réputées pour apprécier davantage l’eau que d’autres. Cela viendrait probablement de leur origine. Le plus connu reste le chat du turc de Van, originaire de Turquie. Cette race de chat est aussi surnommée le “chat nageur”. Mais le Bengal, l’Angora turc ou encore l’Abyssin sont également des races réputées pour “apprécier” l’eau.

En conclusion, bien que la majorité des races de chat n’aiment pas nager, ils ont tous cette capacité en eux et ce de façon instinctive.

Les chats savent ils nager ?

Mon chat dort tout le temps

 

Mon chat dort tout le temps

Lorsque l’on passe la semaine à travailler et que l’on souhaite profiter du week-end pour passer du temps avec son chat, il peut être frustrant de constater qu’il passe son temps à dormir. Est-ce qu’il dort autant en semaine, est-ce que c’est normal, est-ce un signe de mauvaise santé ? Toutes ces questions peuvent trouver réponse grâce à un simple constat : votre chat n’est pas humain. Nous avons tendance à humaniser nos amis les animaux, et il serait facile de penser que nos 7-8 heures de sommeil sont suffisantes pour tous les mammifères. En réalité, la plupart des chats dorment environ 16 heures par jour ! Ce chiffre a même tendance à grimper lorsqu’il s’agit d’un chaton ou d’un vieux chat. Il est alors facile de se dire que votre chat dort en permanence. Puisque c’est un peu vrai.

Pourquoi ce besoin de sommeil ?

Mon chat dort tout le temps, dois-je m’inquiéter ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le passe-temps favori d’un chat n’est pas la chasse à la souris, mais bien la sieste. Ces temps de pause sont constants, et nos amis les félins y excellent ! Il faut garder en tête que les animaux agissent à l’instinct. Dans la nature, un chat sauvage se doit de chasser sa propre nourriture. Peu importe qu’il s’agisse d’un tigre du Bengal ou d’un chat sauvage, ils doivent tous les deux trouver un moyen pour se procurer de la viande. Cette chasse prend beaucoup de temps, et ces animaux dépensent énormément d’énergie durant le procédé.

Il n’est pas rare qu’une proie échappe à l’emprise du chasseur, s’en suit alors une course poursuite épuisante. Les siestes permettent alors au chat sauvage de conserver toutes ses forces durant la journée, il pourra ainsi chasser à n’importe quel moment afin de récupérer son déjeuner, ou son dîner, dès qu’il se présente à lui.
Cet instinct est également présent chez le chat domestique. Même s’il n’a pas besoin de chasser sa nourriture, puisqu’elle arrive toute préparée dans un bol, son besoin naturel de se reposer et conserver son énergie est toujours là. C’est donc pour cela qu’un chat dort en moyenne jusqu’à 16 heures par jour, juste au cas où une proie se présente durant les 8 autres heures de la journée.

Les chats, des êtres nocturnes ?

Mon chat dort tout le temps, est-ce normal ?Il existe un mythe dans le monde animal, qui dit que le chat est un prédateur nocturne. Cela est faux. Le chat est un prédateur crépusculaire. Il n’est donc pas actif et réveillé durant toute la nuit, il est actif lors du lever et du coucher du soleil. Dans la nature, ce sont les meilleurs moments pour chasser leur nourriture. Cela est durement ancré dans leur cycle du sommeil, qu’ils soient sauvages ou domestiques. Le comportement génétique d’un chat de maison est identique à celui qu’on peut trouver dans la nature, cela peut expliquer pourquoi vous voyez très peu souvent votre chat réveillé.

Mon chat dort tout le temps : quand s’inquiéter ?

 

Si votre chat dort réellement plus que d’habitude, cela pourrait être un symptôme de maladie. Gardez bien en tête qu’il est tout à fait normal pour un chaton de dormir davantage, ses hormones de croissance agissent durant le sommeil, il est donc vital pour lui de dormir le plus souvent pour bien se développer. Les vieux chats dorment également plus, c’est un procédé normal qui accompagne le vieillissement de tout être sur Terre. Un vieux chat, tout comme un jeune chat, peut dormir jusqu’à 18h par jour.
Dès que vous avez l’impression que le cycle de sommeil de votre chat est anormal, vous devez contacter votre vétérinaire, qui pourra vous rassurer ou détecter un problème. Si une augmentation du temps de sommeil est noté, un simple examen, que vous pouvez faire vous même, peut aiguiller vers une explication. Si vous examinez les gencives de votre animal et remarquez qu’elles sont très pales, cela pourrait être un signe d’anémie. L’anémie est une maladie mortelle pour le chat, il est donc, encore une fois, vital de demander l’avis d’un professionnel !

Une vie tranquille

Si toute maladie est écartée, c’est bien que votre chat a juste un besoin de sommeil plus développé que le vôtre. Les chats adorent les siestes, c’est tout à fait normal. S’il n’existe aucun signe de maladie, de détresse ou de désintérêt complet pour le jeu, vous ne devriez pas vous inquiéter pour votre chat. S’il dort plus longtemps, c’est peut-être aussi parce qu’il n’y a rien qui le rend actif ? Afin de réduire ses siestes, pensez à enrichir son environnement avec quelques jeux interactifs.

Mon chat dort tout le temps

chat agressif que faire, comportement du chat, chat agressif solution

Chat agressif, que faire ?

Chat agressif que faire ? Avant de définir un chat comme étant méchant, il faut bien comprendre que son comportement est très loin de celui d’un humain. Si vous percevez un geste comme étant menaçant de la part d’un chat, c’est peut-être juste une manière de vous dire de le laisser tranquille. Il n’est pas forcément méchant, il vous demande juste de respecter son intimité. Il ne peut pas vous le dire avec des mots, et son instinct prendra le dessus sur ses émotions et son attachement envers vous. Un chat méchant, selon les critères humains, est un chat agressif et qui souhaite blesser la personne attaquée. Une agression féline est souvent considérée comme étant moins grave que celle d’un chien. Peut-être parce que les chats sont plus petits et poursuivent très rarement les gens pour les mordre, mais quoi qu’il en soit, il ne faut en aucun cas considérer une agression féline comme étant quelque chose de normal et de non-dangereux.

Chat agressif, que faire face aux différentes sortes d’agression

Un chien possède une seule et unique arme : sa gueule. Un chat, de son côté, possède 5 armes : ses dents, et ses quatre pattes possédant des griffes acérées. Un chat peut donc vous mordre et vous infliger de sévères lacérations, qui sont à la fois très douloureuses, et peuvent facilement s’infecter. Puisque cet animal peut gratter un peu tout et n’importe quoi, des agents étrangers peuvent se retrouver sur ses pattes et faire aggraver la situation. Il existe, entre autre, la « maladie des griffes du chat ». Si elle peut être considérée comme étant bénigne, elle peut très vite s’infecter et devenir dangereuse, et causer des symptômes proches de la grippe. Au-delà de cela, les chats peuvent également agresser d’autres animaux, représentant alors un risque pour eux-mêmes et leur entourage. Un chat méchant peut représenter des coûts vétérinaires importants et doit être éloigné des enfants et des visiteurs.

Quand éviter le contact avec un chat agressif ? 

De manière générale, il vaut mieux éviter d’approcher un chat lorsqu’il accuse l’une de ces postures :
♦ Accroupi
♦ La tête rentrée dans ses épaules
♦ La queue enroulée autour du corps et rangée sous son ventre
♦ Les yeux grands ouverts avec des pupilles partiellement ou totalement dilatées
♦ Les oreilles aplaties sur le côté ou à l’envers sur la tête
♦ Hérissé
♦ Un chat anxieux aura des moustaches rétractées
♦ Un chat peureux aura des moustaches ouvertes vers l’avant
♦ Se tourne de côté vers quelqu’un
♦ Crache ou siffle la gueule grande ouverte
♦ Donne des coups de pattes avant, griffes sorties

Chat agressif : quand va-t-il attaquer ?

Il faut vous préparer à vous défendre ou à fuir le chat dans les cas suivants :
♦ Il se tient droit, raidi, pattes crispées
♦ Pattes arrière durcies, derrière levé et le dos courbé vers la tête
♦ Queue droite et complètement baissée, ou touchant au sol
♦ Regard direct maintenu
♦ Oreilles droites, avec l’arrière légèrement tournée vers l’avant
♦ Hérissé, y compris la fourrure de la queue
♦ Pupilles complètement fermées
♦ Fait face à quelqu’un, parfois en avançant vers lui
♦ Peut grogner, mugir, miauler

Chat agressif que faire face aux attaques ?

Vous pouvez considérer que votre chat attaque lorsqu’il fait l’une ou plusieurs de ces choses :
♦ Tape ou griffe avec ses pattes
♦ Mord
♦ Se bat
♦ Grogne, crie
♦ Roule sur le côté ou sur le dos et expose toutes ses armes, dents et griffes
♦ Attrape votre main et l’amène vers sa gueule pour la mordre
Il est important de bien faire une différence entre une attaque entre chats, une réaction de peur ou de défense, le jeu, une réaction environnementale, une réaction à un toucher non-souhaité, les symptômes de douleur ou d’irritabilité, un acte instinctif ou maternel.

Que faire ?

Il n’y a malheureusement que peu de recours à un chat méchant et agressif. C’est un problème comportemental dangereux qui est compliqué à diagnostiquer, et encore plus difficile à traiter. Si vous essayez de soigner votre chat vous-même, vous pourriez bien lui infliger des effets secondaires dus à une mauvaise application. Le meilleur traitement reste encore l’aide d’un dresseur professionnel, qui pourra dresser un bilan comportemental complet et développer un traitement personnalisé. Le procédé demandera du temps et de l’argent, mais vous retrouverez un chat câlin et moins agressif. Si jamais le dresseur voit que le traitement ne marche pas, il pourra toujours réévaluer le diagnostique et proposer des exercices plus adaptés. Il n’existe, à ce jour, aucun traitement médicamenteux qui pourrait être prescrit pour ce genre de problème.

Chat agressif que faire

 

Cohabitation entre chat et lapin : est-ce possible ? 

 

Chat et lapin, chat et souris, chat et hamster… Cela n’étonnera sûrement personne, mais les chats et les rongeurs ont un historique plutôt tendu au niveau des relations amicales. Les félins ont un instinct de chasseur, et les petits animaux représentent une proie facile. Est-ce qu’une cohabitation est vraiment impossible, ou est-ce que les stéréotypes ne sont pas entièrement fondés ? Afin de vous aider à envisager la venue d’un nouvel animal dans votre habitat, voici quelques informations sur le sujet :

 

Chat et lapin, chat et hamster : Une rencontre du troisième type

 

Si vous souhaitez créer une cohabitation amicale,  il faut tôt ou tard envisager un premier contact entre les deux congénères mais cette rencontre devra être réalisée sous haute surveillance. En effet, il faut redoubler de prudence tout en surveillant la réaction des deux animaux. Afin d’optimiser le meeting, il est préférable de laisser le rongeur dans sa cage, cela évite les tentations prédatrices du chat.

Attention, il faut bien évidemment vérifier que le félin ne pourra pas atteindre le rongeur à travers les barreaux de sa maison ! Cela concerne autant les dents que les griffes. Et si vous le voyez à essayer d’atteindre votre autre compagnon, n’hésitez pas à le réprimander, il doit comprendre que votre rongeur est hors des limites de son terrain de chasse. Lorsque les deux animaux se seront habitués l’un à l’autre, aux nouvelles odeurs et aux mouvements de chacun, vous pourrez commencer à envisager la rencontre en face à face.

 

Chat et lapin, chat et rongeur : Des interactions limitées

 

Si vous souhaitez relâcher votre rongeur dans votre logement, il va falloir établir des règles de sécurité. La réaction de votre chat dépend d’énormément de plusieurs facteurs, comme sa race, son âge, ou encore son caractère. D’une manière générale, plus votre chat est âgé, plus il sera tolérant envers le nouveau venu. Peut-être aussi plus paresseux à l’idée de devoir chasser. Quant aux plus jeunes, ils seront enclins à jouer avec l’animal, mais pas forcément avec de mauvaises idées en tête. Il est cependant bon de se rappeler que chaque coup de patte peut être fatal pour votre rongeur, qu’il s’agisse d’une vraie chasse ou d’un simple acte joueur.

Au tout début, il peut être bon de tenir votre chat en laisse, ou de le retenir dans vos bras. Votre rongeur doit avoir un choix dans son interaction. Il ne doit pas se sentir bloqué, il doit pouvoir fuir. Pour les plus petites bêtes, même une simple peur pourrait se transformer en crise cardiaque. Quel que soit votre plan initial, observez les deux animaux attentivement afin d’éviter tout accident.

 

⚠ Cohabitation chat et lapin : Une vigilance redoublée

 

La cohabitation entre animaux n’est pas simple, et lorsque vous accueillez proie et chasseur, vous allez devoir avoir des yeux sur chaque mouvement. Le rongeur peut aller sentir le chat par curiosité, mais le félin pourrait prendre cela pour un jeu, et donner un coup de dents maladroit. Le rongeur peut également mordre par agacement et recevoir une riposte mortelle.

Ce n’est pas parce que la rencontre et les premières semaines de cohabitation se sont bien passées qu’un accident ne risque pas d’arriver par la suite. Si vous souhaitez créer une cohabitation en paix, c’est là le fardeau qui vous sera incombé : une surveillance de tout instant. Ne laissez jamais les deux animaux seuls dans une même pièce, même si votre vieux chat paraît calme, il pourrait bien réagir de manière instinctive. N’oubliez pas que cet acte n’est en aucun cas chargé de malice. Le chat chasse pour jouer, pour se nourrir, et en aucun cas juste pour tuer.

 

Quelques exemples

 

Si les lapins ne sont techniquement plus classés en tant que rongeurs, il est important de constater qu’ils supportent relativement bien la cohabitation avec le chat. Le chat et lapin ont donc de forte chance de s’entendre. Il faudra évidemment une phase d’adaptation, mais si les deux animaux n’occupent pas trop le territoire de l’autre, il ne devrait pas y avoir énormément de problèmes. Il est tout de même conseillé de les surveiller.

Les rats, souris, hamsters et cochons d’inde seront des proies privilégiées par le chat. Si le félin est habitué jeune à cohabiter avec ces espèces, les problèmes seront moindres ; mais essayer d’infiltrer un rongeur dans la vie de votre chat ne sera pas une mince affaire. Dans le pire des cas, certains vétérinaires peuvent prescrire des phéromones apaisantes qui calmeront le chat avant de le mettre en présence d’un tel animal.
Au contraire, si vous souhaitez faire vivre un chat avec un serpent, ça sera au tour du chat de se sentir en danger ! La cohabitation est avant tout histoire de sélection naturelle, et vous devrez apprendre toutes les interactions entre deux animaux avant d’envisager une rencontre au coin du feu.

Chat et lapin, chat et lapin cohabitation, comment faire cohabiter un chat et un rongeur

Chat chasseur de souris : Pourquoi le chat est un chasseur de souris qui aime jouer avec toi ?

 

Chat chasseur de souris : Mon chat joue avec et me ramène ses proies

 

Les chats naissent avec un fort instinct de chasseur, et de prédateur. La nuance qu’il n’est pas toujours facile à assimiler, c’est que, si les chats chassent, ce n’est pas toujours pour se nourrir. Tuer une proie et la dévorer sont deux actes appris à un jeune âge, ce n’est pas sa faim qui va le pousser à chasser. Votre chat pourrait bien être le meilleur prédateur du monde félin, sans pour autant avoir goûté à une seule goutte de sang de toute sa vie. Explications.

 

Mon chat joue avec ses proies

 

Nous apposons bien souvent nos propres vues sur le monde animal, et lorsque nous voyons un chat jouer avec une souris qu’il vient de chasser, nous pensons immédiatement à de la cruauté. Pourtant, le chat ne fait que suivre son instinct. Si le chat joue avec cette souris, c’est qu’il pense qu’elle peut être dangereuse. Si votre chat chassait un lapin, il lui délivrerait sans aucun doute la morsure fatale en un rien de temps. Les félins tuent leurs proies en leur mordant la colonne vertébrale.

Le lapin est rapide et représente une menace moindre : il se défend que très peu. La souris, d’un autre côté, a tendance à mordre pour essayer de se sortir d’un mauvais pas. Le chat doit alors jongler avec la bête, trouver un moyen de lui mordre le dos, tout en évitant de perdre un œil. Afin de mordre son cou, le chat doit momentanément relâcher la souris, lui laissant l’opportunité de s’enfuir. Puisque le chat a un court museau, le tout peut prendre un moment.

 

La notion de jeu

 

Nous touchons à un sujet très philosophique, mais le « jeu » n’est pas synonyme de divertissement pour le chat. Le jeu est un outil d’apprentissage. Votre animal affûte ses talents de chasseur lorsqu’il joue avec ses proies, tout comme il peut s’exercer lorsqu’il joue avec sa famille, ou avec n’importe quel objet qui bouge dans son environnement. Lorsqu’un chat est réellement affamé, il ira chasser afin de se nourrir, mais c’estLe chat et les souris : Pourquoi mon chat joue t-il avec ses proies un cas rare chez le chat domestique. Lorsqu’un chat n’a pas faim, il ira chasser afin de perfectionner ses talents. Les chatons apprennent très tôt à développer leur coordination de mouvement et la synchronisation à la vitesse de la proie. Ils apprennent à juger leur adversaire, à force d’expérience.

 

Mon chat me ramène ses proies

 

Le chat doit donc apprendre à chasser, et cela passe bien souvent par l’aide de la mère. La chatte ramènera des souris aux chatons afin qu’ils puissent s’entraîner sur la proie facile. C’est une des raisons qui peuvent pousser un chat à vous ramener une proie : pour que vous puissiez exercer vos talents de chasseur. C’est d’ailleurs pour cela que la majorité des cas recensés concernent des chattes stérilisées. Ce « cadeau » n’est pas offert en vain. Puisqu’elle n’a pas de petit auquel enseigner tout ce qu’elle sait, la chatte choisira ce qui s’en rapproche le plus : vous. Elle sait que, bien évidemment, vous ne pourriez jamais attraper cette délicieuse souris par vous-même ! Alors, avant de gronder votre chat pour ses habitudes sordides, considérez son point de vue, qui provient d’un instinct de survie très évolué.

 

Un environnement stérile

 

Le chat est donc un prédateur aguerri, et il se retrouve dans un appartement propre, sans souris. Sans aucune proie à vue de nez, votre chat va avoir besoin de stimuler son instinct naturel. C’est pour cela que certains animaux vont se retrouver à attaquer leur maître. Ils vont chasser des doigts de pieds, des mains, et pourraient même chasser des êtres imaginaires, cachés sous des draps, situés de l’autre côté de la table, et ainsi créer un vrai ouragan d’objets volant de tous les côtés. Comment éviter un tel comportement ? C’est simple : jouez avec votre chat ! Il va falloir vider toute son énergie, et trouver des jouets intéressants qu’il sera ravi de pouvoir chasser. Laissez-le courir et tuer cette souris en mousse ! Les magasins ont toutes sortes d’objets qui pourront rediriger l’instinct de votre animal vers un jouet inoffensif, plutôt que vers vos fleurs. Il est même très simple d’en créer par vous-même, une simple ficelle réussira à attirer l’attention de votre félin. Elle stimulera l’instinct chasseur de votre animal, qui n’aura plus aucune raison de chercher une proie en dehors de son environnement. Cela devrait également réduire les risques de morsures lorsqu’il aura besoin de dépenser son énergie.

Chat chasseur de souris : Pourquoi mon chat joue t-il avec ses proies ?

Caresser un chat, comment caresser un chat

 

Comment caresser son chat ?

Les bons gestes à suivre

 

Bien souvent, le fait de caresser un animal est un acte spontané, et empreint de tendresse. Seulement, votre chat ne le voit pas de cet œil là. Imaginez que vous soyez en train de dormir et que vous vous fassiez réveiller par un ami qui vous caresse les cheveux… Plutôt étrange, non ? Il faut se dire que le chat a le même schéma en ce qui concerne vos approches tactiles. Il y a certains endroits plus confortables pour l’animal, mais également certains moments plus propices au bon déroulement de votre élan de tendresse. Il est important de suivre les conseils suivants, et de les apprendre aux plus jeunes. Comme toujours, ces pratiques peuvent varier d’un chat à l’autre, mais leur instinct suivra toujours un schéma similaire.

 


1. Caresser un chat sans le brusquer ou l’agresser

 

Chat caresse, comment caresser un chatIl faut à tout prix éviter « l’agression » de l’animal. Il faut entendre par là un geste qu’il n’aimera pas, qu’il considérera malvenu. Il ne faut par exemple pas courir après votre chat pour lui délivrer la caresse que VOUS voulez tant lui offrir. La plupart du temps, il faudra préférer l’approche plus douce, et le laisser venir à vous. Les chats sont des animaux craintifs, dans la nature ils sont à la fois chasseurs et chassés, ils ont donc un instinct de protection très développé. Si vous voulez toucher un chat, vous devrez le laisser vous sentir afin qu’il soit confortable en votre présence. Cela devient de moins en moins vrai au fil des années que vous passez avec lui, mais il faut toujours délivrer votre caresse avec tact et sans le brusquer.

 

2. Quelques exemples d’approches pour caresser un chat

 

Un félin peut réagir instinctivement à n’importe quel geste que vous ferez. Si vous ne connaissez pas l’animal, tendez doucement votre main vers lui pour qu’il puisse vous jauger. S’il ne réagit pas ou vous fixe fermement, il vaudrait mieux retenter l’expérience à un autre moment. Si le chat miaule et se frotte contre vos doigts, c’est le feu vert !
Parfois, c’est le chat qui viendra chercher des caresses. Cela se traduit bien souvent par un langage corporel explicite. L’animal viendra poser sa tête contre vous, ou cognera son museau contre votre bras. Même si vous êtes occupé et que vous ne souhaitez pas passer 5 minutes à grattouiller votre chat, il est bon de lui offrir une ou deux caresses, juste pour bien lui faire comprendre que vous ne l’ignorez pas (ce qui pourrait le frustrer et diminuer ses signes d’affection).

 

3. Où caresser un chat ?

 

Le menton reste un endroit à privilégier. Vous pouvez le caresser doucement à l’aide de vos doigts, tout spécialement à la jonction entre la mâchoire et le crâne. Si le chat appuie contre votre main, c’est qu’il apprécie le geste.Le menton reste un endroit à privilégier. Vous pouvez le caresser doucement à l’aide de vos doigts, tout spécialement à la jonction entre la mâchoire et le crâne. Si le chat appuie contre votre main, c’est qu’il apprécie le geste.

Comme la plupart des animaux, l’espace entre, et derrière, les oreilles peut être grattouillé sans peur. Une simple pression à l’aide de vos doigts sera suffisante. Si le chat appuie contre votre main, c’est qu’il vous considère comme étant sien.

Vous pouvez également passer votre pouce sur ses joues, derrières ses moustaches. Tous ces gestes sont un bon moyen pour préparer une séance de caresses.

Si votre animal en veut encore, vous pouvez passer aux exercices plus appuyés, comme celui qui consiste à faire glisser le dos de votre main sur le côté de son visage. S’il ronronne, cela veut dire qu’il s’abandonne à vous et vous êtes le maître. Vous pouvez alors le caresser un chat du front à la queue, en faisant bien attention à ne pas changer de direction, ce qui peut être frustrant pour l’animal. Si vous ne connaissez pas le chat, évitez le ventre et les pattes, qui sont à réserver à un maître averti.

 

4. Comment savoir si une caresse est appréciée ?Comment caresser un chat

 

Le chat est très communicatif, et il vous fera savoir si vos caresses sont source de bonheur ou de crispation. Le signe évident de tendresse, c’est le ronronnement. Le chat ronronne pendant des moments de sociabilité, et s’il le fait en agitant ses hanches, ses chevilles ou sa tête, c’est qu’il VEUT être caressé. Plus le ronronnement est fort, plus votre chat est heureux. Attention cependant, un chat peut vite se lasser, ce qui peut amener à un inconfort physique.
Au contraire, si votre chat n’aime pas vos caresses, il pourrait doucement vous griffer ou vous mordre. Il existe pourtant plusieurs signes avant ces blessures légères. Si ses oreilles s’aplatissent sur sa tête, si sa queue vibre, s’il grogne, ou qu’il bouge un peu trop, arrêtez.

Comment caresser un chat, comportement du chat

Mon chat miaule la nuit, mon chat me réveille la nuit, comportement chat

Mon chat miaule la nuit !

Pourquoi donc mon chat me réveille la nuit ?

Avoir un chat rappelle souvent les moments d’insomnie vécus par les nouveaux parents à cause des cris et des pleurs du bébé. La seule différence c’est au niveau du comportement. Celui du chat peut changer constamment, vous laissant connaitre de nouvelles surprises chaque nuit. Pour différentes raisons, il vous tire de votre sommeil. Si vous voulez tout savoir sur ce qui lui arrive et comment y remédier, découvrez d’abord ce qui l’anime en réagissant de la sorte. Ensuite, tenez compte des quelques conseils qui vous seront fournis comme solution. Et enfin, ayez un aperçu du comportement des chats en général.

 

Les raisons qui poussent votre chat à vous réveiller la nuit

 
Il est rare que le chat s’agite la nuit pour vous sortir de votre sommeil par simple plaisir. En temps normal, il se repose tout comme son maître. Sinon, il peut souffrir d’un manque de sommeil ce qui est couramment signe de trouble ou de maladie. C’est surtout évident lorsque vous savez que votre animal de compagnie a habituellement un sommeil paisible. Dans certains cas, il se peut qu’il s’ennuie étant donné qu’il a passé toute la journée à faire de longues siestes. C’est une mauvaise habitude car à ce moment là, c’est durant la nuit qu’il déborde d’énergie.
 

Voici quelques conseils pratiques pour vous aider à calmer votre chat la nuit

 
Pour éviter que votre chat ne devienne trop actif en cours de soirée, pensez à bien le fatiguer pendant la journée. En s’occupant en plein jour, il a le temps d’épuiser son énergie. Ainsi, en ignorant votre compagnon à quatre pattes la nuit, vous lui faites comprendre que les jeux sont terminés et qu’il faut reprendre des forces. Mis à part les règles que vous établissiez en intérieur et que vous faites suivre à votre petit protégé, il est aussi essentiel que vous modifiez ses heures de repas de manière à lui apprendre à attendre sagement les cloches du déjeuner.
 

Ce que vous devez savoir concernant le comportement des chats

 
Il ne faut absolument pas que vous oubliez que le chat est un animal nocturne qui choisir la nuit pour piéger ses proies. D’ailleurs, c’est précisément au crépuscule que son instinct de chasseur apparait. Il peut également être plus agité et venir déranger son propriétaire pour le mordiller ou le griffer doucement jusqu’à le réveiller. Certaines races choisissent même de faire un maximum de bruit pour se faire entendre de ses maîtres comme miauler à tue-tête, provoquer des dégâts dans une pièce ou encore se refaire les griffes. Le stress joue souvent un rôle important dans ce type de comportement.

Quelle que soit la raison qui pousse votre chat à vous réveiller tard dans la nuit, une fois qu’il s’est lancé dans son défi à capter votre attention, mieux vaut ne pas l’ignorer. Dans tous les cas, il a besoin soit de rester actif soit de vous transmettre un message. Abyssin, Chartreux ou autres, toutes les races de chat peuvent avoir de mauvaises habitudes la nuit. Seuls les propriétaires seront en mesure de les changer progressivement. Il vous faut tout simplement vous armer de patience et persévérer dans les méthodes que vous adoptiez. Vous observerez les résultats à la longue.

 

Mon chat miaule la nuit, comportement du chat

Comprendre son chat : vivre avec un chat actif ou inactif

 

Comprendre le comportement d’un chat actif ou inactif

 

Il est souvent question des races lorsqu’on aborde la possibilité d’adopter un chien. C’est moins le cas pour un chat, ou en tout cas la question concerne davantage l’aspect physique de l’animal, plus que son caractère. Pourtant, toutes les races de chats ne sont pas identiques, et certains animaux ne correspondent pas forcément à votre mode de vie. Afin d’effectuer un choix réfléchi, voici quelques explications et conseils sur le sujet.

 

Savoir prendre soin de son chat 

 

Avant d’envisager l’adoption, il faut envisager le travail qu’il y aura à faire avec le chat. Si vous êtes souvent absent, vous ne pourrez pas adopter n’importe quel chat, et certaines contraintes auront tout de même lieu. Si l’instinct de l’animal joue un rôle important, il faut également que vous lui imposiez des limites. Vous ne pourrez par exemple pas laisser une gamelle entière de nourriture en pensant qu’il va se rationner. Il mangera selon ses envies plus que selon ses besoins et grossira de façon alarmante. Il va falloir lui délivrer une quantité de nourriture contrôlée, matin et soir. De son côté, il s’habituera à vos horaires et commencera à montrer des signes d’activité une heure avant son repas. C’est là que vous pourrez jouer avec lui : son mode chasse est activé.

 

Savoir jouer avec son chat

 

Encore une fois, il y a des restrictions à l’activité, et toutes les races de chats n’aiment pas forcément le même style de jeu. Dans tous les cas, il est inutile de dépenser des centaines d’euros dans des jouets. Personne ne sait ce qui attire l’attention de tel ou tel chat. La légende selon laquelle votre chat sera plus intéressé par la boîte du jouet que le jouet lui-même est totalement fondée. Il pourra jouer avec des emballages, des bouchons de bouteilles, et tout ce qui traîne chez vous (en faisant attention aux petits objets, qu’il pourrait avaler). Les sons sont également importants, s’il vous chipe un couvercle, c’est peut-être parce qu’il aime le bruit qu’il fait lorsqu’il le traîne sur le sol ! Les mouvements doux et légers les intéressent également, puisqu’ils mimiquent parfaitement les proies qu’ils chasseraient dans la nature.

Chat actif / Chat inactif : Quel sport choisir ?

Il y a typiquement deux types de sport pour le chat : les sauts, et les courses. Chaque race a sa préférence, mais une vieille corde suffira pour chaque activité. C’est ce que vous en faites qui importe. Si votre chat préfère les sauts, vous balancerez la corde en l’air, hors de sa portée. Si votre chat préfère les courses, vous voudrez faire de la place dans votre logement pour pouvoir courir en laissant traîner la corde, afin qu’il puisse la chasser. Si l’idée de courir dans la maison ne vous correspond pas, il va falloir éviter un chat actif !
Vous pouvez également le laisser jouer avec un petit sac en tissus où vous auriez coud un peu d’herbe à chat. Il pourra l’attraper avec ses dents et ses griffes et le promener partout. L’herbe à chat stimule le côté joueur de l’animal. Attention, certains chats deviennent un peu fous avec cette herbe et ont tendance à griffer lors du jeu. Adaptée aux chats inactifs, cette technique peut définir quelle race vous voudrez adopter.
Enfin, adopter un autre chat est un bon moyen d’offrir de l’exercice, pour tout le monde dans la maison. Si vous souhaitez calmer un chat trop actif, laisser un carton près de ses endroits favoris pourrait le forcer à s’y blottir et rester calme.

Les chats actifs

Les abyssins sont de vrais athlètes, ils vivent pour jouer et adorent se dépenser avec des chatons. Ils veulent rester en présence de leur maître et adorent courir.
Les bobtails japonais et les american shorthair sont similaires aux chiens, ils aiment jouer à aller chercher ce que vous lancez, et adorent nager. Très sociables, ils aimeront marcher à vos côtés.
Les manx ne dorment quasiment pas de la journée ! Il faut être très présent, vouloir faire des promenades ou des voyages en voiture.

Les sibériens sont aventureux, drôles et surtout très joueurs ! Ils aiment les promenades, les jeux avec la corde, et sont robustes.
Les savannahs sont pleins d’énergie et souhaitent jouer tout le temps, où que ce soit. Ils sont dociles et aventureux.
D’autres races actives : angora turc, bombay, sacré de Birmanie, ocicat, bengal, sphynx, etc.

Les chats inactifs

Les chats inactifs sont beaucoup moins exigeants, et se contentent bien souvent de faire des siestes tout au long de la journée. Jugés plus indépendants, bien qu’ils apprécient de jouer avec leurs maîtres, rester seuls ne les dérangent pas. Ils peuvent être timides, relaxés, et adaptables. On y compte les : scottish folds, highland folds, Maine coon, ragdoll, british shorthair, persans, ragamuffin, selkirk rex, chartreux, etc.

Devis blog chat

Chat sauvage : Mon chat n'est pas sociable, chat solitaire

 

Chat sauvage : Comment rendre son chat sociable ? 

 

Les chats ont parfois mauvaise réputation. Ils seraient naturellement asociaux, malicieux et vengeurs. Cela est totalement faux et provient juste d’une incompréhension des émotions de l’animal. Si votre chat est asocial, ce n’est pas normal, et il y a peut-être une solution à votre problème. Il existe différentes situations, peut-être que votre chat est asocial face à toute personne et tout animal, ou alors choisit qui il tolère et qui ne doit pas l’approcher. Ses réactions peuvent cacher des problèmes bien enfouis.

 

Le test H.I.S.S.

H.I.S.S. est un anagramme anglais correspondant à Health, Instinct, Stress, et Symptom. Comprenez Santé, Instinct, Stress, et Symptôme. Ce test se veut facile d’accès et doit vous permettre de diagnostiquer la plupart des problèmes de comportement de votre félin.

 

Santé

Les chats sont comme les Hommes, il suffit d’une maladie, d’une douleur ou d’une gêne pour que leur comportement change du tout au tout. Si vous avez l’impression que votre chat a toujours été peureux et que cela est juste son comportement naturel, ce n’est pas forcément le cas. Peut-être est- il malade depuis son plus jeune âge, ce qui le pousse à agir de façon asociale. Il est donc important de rendre visite à un vétérinaire afin de réaliser un check-up complet. Il est rare de pouvoir obtenir un chat dès sa naissance, et beaucoup de choses peuvent arriver en quelques jours.

 

Instinct

Votre chat sera toujours prudent, c’est dans sa nature. Il sera toujours dubitatif face à quelque chose d’étranger et de nouveau, qu’il s’agisse d’une personne, d’un animal, ou même d’un objet. Le chat va forcément penser que quelqu’un ou quelque chose est dangereux, tant qu’il n’a pas pu passer du temps en sa compagnie. C’est d’ailleurs pour cela, qu’il va renverser des objets : voir s’ils sont dangereux, ou s’ils vont se défendre. Il convient alors d’éduquer le chaton très tôt, entre ses 2 et 7 premières semaines de vie. Passé ce délai, les chats peuvent toujours apprendre à se sociabiliser, mais ce sera plus ardu. Si vous adoptez un chat qui n’a pas été suffisamment sociabilisé, il risque d’être très peureux.

 

Stress

L’environnement dans lequel vous mettez votre chat peut être plus ou moins stressant pour lui. La présence d’autres animaux peut être à double tranchant. Soit ils s’entendent bien et il n’y a pas de problème, soit il existe des conflits, et tout le monde sera sur le qui-vive. Il y aura finalement un seul chat qui essayera de contrôler les interactions avec vous. Il existera une échelle sociale, et il suffit que le chat que vous trouvez asocial soit au bas de cette échelle pour que les autres animaux l’empêchent d’interagir avec vous.

 

Symptômes et résolution

Il est important de pouvoir identifier des symptômes, et y trouver des solutions. Attention cependant, ce test est une opportunité pour vous de mieux comprendre votre chat, si vous voulez vous assurer de son bien-être, il est vital que vous preniez rendez-vous avec votre vétérinaire. Des problèmes de santé peuvent affecter votre animal, et son asociabilité proviendra alors d’un sentiment de peur ou d’une réaction de défense. Ce n’est pas sain pour votre chat. Si votre vétérinaire dit que tout va bien, alors à ce moment-là vous pourrez essayer de changer son comportement.

Gardez en tête que certains chats sont juste nés avec moins d’inclinaisons sociales que d’autres, tout comme les humains. Certains animaux seront ravis de vivre à vos côtés et vous côtoyer au quotidien, sans pour autant vouloir être touchés. C’est normal, et vous devez accepter ce trait de caractère. N’essayez pas de toucher, d’attraper ou de jouer avec un chat qui ne veut pas de votre attention. Si votre chat s’approche de vous pendant que vous mangez, ou pour vous demander une friandise, cela veut dire qu’il s’intéresse à vous et qu’il vous fait confiance. Pour certains chats, ce geste pourrait même être une vraie déclaration d’amour ! Peut-être la seule qu’ils puissent vous délivrer. Chérissez ce simple geste, et interagissez avec eux selon leurs propres règles.

 

Un simple exercice

Il peut être intéressant de réaliser différents tests avec votre chat. Si vous remarquez qu’il s’enfuit dès que vous l’approchez, trouver un endroit où vous pouvez rester immobile, assis, allongé, debout, peu importe. Invitez votre chat à vous rejoindre, sans le brusquer. N’hésitez pas à utiliser de la nourriture et des friandises afin de l’appâter et lui faire comprendre qu’il y a un intérêt à vous approcher. Lancez de la nourriture de loin, puis laissez-le se rapprocher de plus en plus. Au fur et à mesure, il sera enclin à se rapprocher de vous.

Chat sauvage pas sociable

Comprendre son chat : Les chats ont-ils des émotions, comprendre la psychologie du chat

Comprendre la psychologie du chat :

Les chats ont-ils des émotions ?

 

C’est une question qui réside dans chaque maître possédant un chat. Est-ce que mon chat interagit avec moi émotionnellement ? Les chats ont toujours été mis à part parmi les animaux domestiques. Ils sont indépendants, mais ils acceptent les caresses, et ils semblent toujours curieux, tout en étant apathiques. Mon chat vient de renverser un verre d’eau au sol, est-ce de la colère, une vengeance pour la fois où je l’ai grondé ? Afin de répondre à ces questions, l’étude de Jennifer Vonk et Moriah Galvan servira de base documentaire. Si le sujet vous intéresse et que vous parlez parfaitement anglais, leur thèse s’appelle « Man’s other best friend: domestic cats and their discrimination of human emotion cues ».

 

L’étude de Vonk et Galvan

L’étude des deux scientifiques est très simple. Elles ont réuni 12 chats et leurs propriétaires respectifs. Les maîtres et maîtresses ont affiché plusieurs émotions. La joie, la tristesse, la colère. Les scientifiques ont étudié la réaction des chats, et elle serait plutôt encourageante. Lorsque le maître était enjoué, le chats réagissait de manière plutôt joyeuse : il ronronnait, il venait se frotter contre son maître, et il cherchait à monter sur ses genoux. Au contraire, lorsque le maître n’affichait pas de sourire, le chat perdait tout intérêt et s’éloignait. Le « problème » est survenu lorsqu’ils ont décidé de coupler les chats avec un inconnu : leur comportement était similaire. Qu’il s’agissait d’une personne qu’ils connaissaient depuis tout petits ou une personne totalement nouvelle, les chats avaient le même genre d’affection et de désintérêt.

chat-emotion-psychologie

Psychologie du chat – Les émotions des chats

Cette étude parle autant d’émotion que de sentiments, et la différence est importante. Lorsque vous souriez, votre chat le voit, et y pose une émotion, mais il ne ressent en aucun cas de l’empathie, la balance penche plutôt du côté de l’opportunisme. En effet, si le chat est plus enclin à venir vous voir lorsque vous souriez, c’est qu’il a bien compris que c’était le moment parfait pour recevoir des caresses ! Lorsque l’on arrête de sourire, le chat pense que nous ne sommes pas disposés à lui accorder une seule minute de notre temps, et il part. Il n’est donc pas forcément question d’émotions, mais plutôt d’apprentissage visuel.

Mon chat ne ressent rien ?

C’est là que le jargon scientifique et philosophique entre en jeu. C’est un peu difficile à comprendre, mais si votre chat ne fait pas entrer d’émotions dans sa relation avec son maître, il en possède tout de même ! Il éprouve de la joie, de la colère, de la tristesse, et de la peur, comme les humains. Seulement, elles sont utilisées différemment. Les émotions des chats servent seulement à 7 choses : à trouver de la nourriture (recherche), à s’éloigner des éléments potentiellement dangereux (peur), à se divertir (jeu), à créer une famille (soin des bébés, création des liens sociaux entre chats), etc.

Nos rapports avec les chats

L’entente peut être difficile, puisque nous n’interagissons pas de la même façon. Si vous punissez un chien, il comprendra qu’il a fait une erreur, il se sentira coupable, et évitera de refaire la même bêtise. Un chat ne comprendra jamais pourquoi vous êtes méchant avec lui. Il ne fera pas de lien avec son action et vous prendra pour un ennemi. Votre chat ne vous aime pas comme un chien, mais il vous affectionne. Vous faites parti de son cercle social, vous l’apaisez, et il se sent en sécurité avec vous. C’est pour cela qu’il a besoin de gestes affectifs, comme se faire caresser. En échange, il va ronronner, se frotter à vous, vous lécher, et miauler. Un chat peut être plus affectif qu’un autre,
cela dépend, entre autre, de l’âge auquel il aura été sevré. Attention cependant aux chats trop câlins, ils peuvent souffrir d’une dépendant affective, et vivront très mal chaque séparation, au point de devenir agressif ou malpropre (encore une fois, ce n’est pas une vengeance, mais un moyen de montrer sa frustration).

Ne lisez pas cet article en vous disant que votre animal ne vous aime pas plus que cela. Après tout, les chats sont comme les hommes : ils sont tous différents et peuvent avoir leurs propres caractéristiques. Seulement, pensez bien que votre chat ne se venge pas forcément lorsqu’il renverse un verre d’eau, il est juste curieux. Le meilleur moyen pour lui de savoir si le verre est agressif ou non, c’est de le pousser. Il n’y a pas de malice ou de colère, il y a juste un système d’apprentissage différent, et il faut admettre que le chat possède un système émotionnel opposé au nôtre.

Comprendre son chat : Les chats ont-ils des émotions, comprendre la psychologie du chat

1 2

Rechercher

+