Combien de fois sortir son chien en hiver

Combien de fois sortir son chien en hiver pour être sûr de tout de même le dépenser ? Car il fait froid, il pleut, les températures sont parfois négatives et vraiment vous n’avez pas envie de sortir de chez vous pour aller promener votre chien.

Sortir son chien pour répondre à ses besoins

Sachez qu’un chien a besoin de se dépenser, que ce soit physiquement, mentalement, socialement ou de manière olfactive, tous les jours, et ce, à n’importe quelle saison de l’année.
Le chien n’en a que faire de savoir s’il fait 5°C ou 20°C, le plus important pour lui c’est de sortir de chez lui avec vous, régulièrement.

Sortir son chien : Comment bien le dépenser ?

 

Sortir son chien en hiver : Pourquoi il nous faut pas changer la cadenceSortir son chien pour le dépenser physiquement

C’est la base, un chien a besoin de courir pour évacuer son éventuel trop plein d’énergie mais surtout pour garder et maintenir une forme musculaire.

Sortir son chien pour le dépenser mentalement

Les chiens ont besoin de stimulations intellectuelles, notamment les chiens de travail. Ils aiment et veulent apprendre pour se sentir bien. Pour se faire, en balade, proposez à votre chien des séances de jeux éducatifs et ludiques.

Sortir son chien pour le dépenser socialement

Le chien est un animal social, il a besoin de rencontrer ses congénères le plus souvent possible pour maintenir et parfois développer ses codes canins. Les rencontres doivent être contrôlées (bien choisir les chiens en question), positives et surtout régulières.

Sortir son chien pour le dépenser de manière olfactive

Puis, la plus importante des dépenses reste la dépense olfactive car le sens premier du chien est l’odorat, il faut donc le stimuler au quotidien. Les balades quotidiennes, en dehors du jardin, permettront alors au chien de sentir tous les messages laissés par ses copains.

Dépenser son chien à la maison

Néanmoins, il est possible que l’hiver, les balades soient plus courtes, moins régulières, souvent par manque de motivation ou de courage (et nous ne blâmons personne). Il existe donc des activités à faire à la maison pour tout de même dépenser son chien.

  • Jeu de pistage pour le dépenser de manière olfactive : cachez des friandises un peu partout et invitez votre chien à les chercher
  • Apprentissage de tours pour le dépenser mentalement : munissez-vous de friandises et apprenez de nouvelles indications à votre chien
  • Jouets d’intelligence pour le dépenser mentalement : il existe plein de jeux d’intelligence, pour toutes les bourses, sur internet. Néanmoins, vous pouvez également les fabriquer vous même si vous êtes un peu bricoleur

Combien de fois sortir son chien en hiver ?

Pour conclure, la réponse est donc : tous les jours, comme à toutes les saisons si vous respectez bien les besoins de votre toutou. Toutefois, si les balades sont moins riches et plus courtes, remédiez à cela en proposant de bonnes dépenses à votre chien à la maison.

Combien de fois sortir son chien en hiver ?

Habiller son chien en hiver, pourquoi et pour qui ? Lorsqu’arrive l’hiver, les promenades avec son chien sont parfois plus courtes, parfois plus humides, mais surtout plus froides ! Nous, en tant que maître, on s’habille chaudement et on se prépare psychologiquement à affronter le froid, mais quand est-il de nos amis les chiens ?
 

Habiller son chien en hiver : quels types de chien ?

 
Tout d’abord, il est important de préciser que si certains chiens ont besoin d’être couverts pour sortir dans le froid, pour d’autres en revanche, cela est absolument inutile, voire complètement ridicule.

En effet, n’habillez votre chien en hiver que si celui-ci est très sensible au froid et qu’il n’a pas l’habitude de l’affronter. S’il vit dans un appartement confortable et chauffé, le choc thermique pourrait le heurter. De plus, si votre chien a le poil court ou ras, le port d’un manteau pour sortir sera nécessaire.

En revanche, si vous avez un chien que l’on appelle rustique et donc robuste, nul besoin de le couvrir. De même, on ne fera pas porter un manteau à un chien qui a déjà le poil long et dense, ni à un chien qui vit déjà dehors toute l’année.

Exemple : Il ne sera jamais choquant de voir un Caniche ou un Yorkshire porter un manteau, en revanche, habiller chaudement pour l’hiver un Berger Allemand ou un Husky, cela pourrait prêter à rire.

Toutefois, même si votre chien est de nature robuste, vous pouvez le protéger du froid et l’aider à mieux gérer cette période :

  • Bien l’essayer (notamment sous le ventre) lorsque vous revenez de balade
  • Lui sécher les coussinets avec de l’eau tiède pour ensuite y appliquer une graisse (type vaseline)
  • Ne pas le tondre ou lui faire prendre trop de bain lors de cette période

Mais de manière générale, si vous voyez votre chien grelotter lorsqu’il sort, rustique ou pas, prenez les choses en main et faites en sorte qu’il vive mieux ses balades hivernales.
 

Habiller son chien en hiver : pourquoi ?

 
Habiller son chien en hiver n’est pas seulement un effet de mode, pour certains chiens très sensibles au froid ce sera même une action de prévention pour éviter certaines maladies. Et oui, les chiens aussi peuvent attraper froid.

De plus, l’hiver, notamment lorsqu’il neige : les coussinets de nos amis canidés sont soumis à rude épreuve car c’est une partie très sensible chez le chien. Par ailleurs, le sel étalé sur les routes et/ou les trottoirs en ville peut être très agressif pour les coussinets. N’oubliez donc pas de bien les sécher, les hydrater et veiller à ce qu’ils ne s’abiment pas.

Dans ces cas là, vous pouvez même faire porter des « chaussures » à votre chien, tout en l’ayant habitué, en amont, positivement à les porter bien entendu.

Puis, qu’on se le dise, le port d’un manteau ou de chaussures pour chien évite tout de même l’odeur de chien mouillé  quand on rentre de balade ou encore les pattes humides partout dans la maison, ce qui n’est pas négligeable, n’est-ce-pas ?

Mais attention tout de même, pour conclure : on ne viendra jamais « déguiser » son chien pour notre propre confort personnel, cette démarche doit être avant tout pour le confort et la sécurité du chien.

Habiller son chien ; Mettre un manteau pour chien

Dentition chien :Comment brosser les dents de son chien ?

Se brosser les dents, une activité que nous réalisons normalement plusieurs fois par jour ! Mais nos chiens ont-ils eux aussi besoin de se brosser les dents ? La dentition chien nécessite t-elle la même fréquence. Voyons-ici pourquoi et comment bien brosser les dents de son chien ?

 

Dentition chien : Faut-il brosser les dents de son chien et pourquoi ?

Et bien oui ! Brosser les dents de son chien est recommandé car cela permet de lui retirer sa plaque dentaire. Cela évite la mauvaise haleine et cela permet de prévenir le déchaussement des dents. Bien entendu, il est en parrallèle recommandé de choisir une alimentation de qualité pour votre chien afin de limiter les problèmes.

 

Quels matériels pour brosser les dents de son chien ?

Pour brosser les dents de votre chien rien de plus simple, il vous faut :

–       Une brosse à dent souple ou un embout en plastique spécifique, appelé doigtier, qui se met sur votre doigt.

–       De la pâte à dent pour chien qui aura la particularité de pouvoir être avalée. La plupart ont un goût de viande, ce qui rendra le brossage agréable et positif pour votre chien.

 

Comment bien brosser les dents de son chien ?

Pour bien brosser les dents de son chien, il faut soulever sa babine et brosser toutes les dents, en étant vigilant à ne pas oublier de brosser également les gencives de votre chien. Attention à brosser doucement ses gencives afin de ne pas lui faire mal.

De plus, sachez qu’il est fortement recommandé d’habituer votre chien très jeune à cette activité.

Pour finir, il n’est pas nécessaire de rincer ou de faire boire votre chien après le brossage. En effet, la pâte à dents pour chien peut être avalée sans risques pour votre chien.

 

A quelle fréquence dois-je laver les dents de mon chien ?

Il est recommandé de laver les dents de son chien le plus fréquemment possible. Vous pouvez donc lui laver les dents plusieurs fois par semaine sans problème.

 

A retenir :

–       Laver les dents de son chien évite le déchaussement et la mauvaise haleine

–       Utiliser une brosse à dent souple

–       Choisir une pâte à dents pour chien

–       Les pâtes à dents pour chien sont souvent au goût de viande. Cela aide à habituer votre chien à cette activité

–       Il est possible de laver les dents de son chien tous les jours

–       Penser à brosser toutes les dents, ainsi que les gencives en les brossant doucement afin de ne pas faire mal au chien

–       Plus le chien sera habitué tôt et positivement à cette activité, plus il sera facile de lui brosser les dents

Dentition chien : Comment brosser les dents de son chien ?

Clonage chien : cloner son chien est-ce possible

Clonage chien : Cloner son chien, est ce possible ? Et bien oui ! Aussi fou que cela puisse paraître, cloner son chien est scientifiquement possible aujourd’hui !  

Clonage chien

2005 : L‘année du premier chien cloné

C’est en 2005 que le Dr Hwang Woo-suk, un chercheur sud coréen, réussit pour la première fois à cloner un chien. Très rapidement, cette nouvelle fit le tour du monde scientifique, mais elle fut aussi très rapidement controversée, au point que le chercheur soit expulsé de son université. Mais cela n’arrêta pas Dr Hwang Woo-suk ! Aujourd’hui, il est à la tête d’une société de biotechnologie appelée Sooam Biotech et cette société propose un service assez unique, à savoir cloner un chien mort !

100 000 dollars : le prix pour faire cloner son chien

Cloner son chien est donc possible, mais cela n’est pas donné à tout le monde. En effet, le prix de ce service proposé par la société Sooam Biotech reste très élevée, à savoir 100 000 dollars, soit environ 80 000 euros pour faire cloner son chien mort !

Cloner son chien est donc possible, mais est ce une bonne idée ?

Il peut être étonnant de se demander si faire cloner son chien est une bonne idée et rien que la somme à débourser pour envisager cette option rend ce procédé inenvisageable pour une majeure partie de la population.

Mais, cette “avancée” scientifique n’est elle pas dangereuse ?

Vouloir cloner son chien, c’est chercher à éviter de faire son deuil. Affronter la mort de quelqu’un ou d’un animal qui nous est proche est certe compliqué, mais il s’agit pourtant d’une étape aussi naturelle qu’essentielle. Cela nous ramène à notre propre mort et bien que cela ne soit jamais simple, apprendre à accepter la finalité de notre vie et celle de ceux qui nous entourent est un travail que nous devrions tous faire sur nous.

Clonage chien, c’est avoir exactement le même chien ?

Non ! Il faut comprendre que même si cloner son chien mort revient à adopter “exactement” le même chien vis à vis de son ADN, une grande partie des traits de caractère de votre chien ne vient pas de son ADN, mais des expériences qu’il a vécu tout au long de sa vie. C’est pourquoi même si vous cherchez à cloner votre chien, vous ne pourrez jamais avoir le même chien en termes de comportement et de caractère tout simplement car nous changeons tous et qu’il est strictement impossible de faire revivre au clone toutes les expériences que votre chien avait vécu.

En conclusion, cloner son chien est aujourd’hui possible, scientifiquement parlant, même si cela reste moralement assez dérangeant. Mais, le véritable progrès ne devrait il pas être d’apprendre à profiter de nos chiens tant qu’ils partagent notre vie et accepter leur départ naturellement ?

Clonage chien : Cloner son chien, est-ce possible ?

Que faire de son chien mort, mon chien est mort

Votre chien est décédé à la maison ? Vous ne savez pas quoi faire de son corps ? Vous souhaitez l’enterrer dans votre jardin, mais vous ne savez pas si cela est autorisé ? Voyons ici les différentes options dans ce genre de situation.

Que faire de son chien mort ?

Enterrer son chien dans son jardin, que dit la loi ?

La loi est très stricte concernant ce point, vous pouvez enterrer votre chien dans votre jardin si :

  • Vous êtes propriétaire de ce terrain
  • Votre chien pèse moins de 40 kg
  • Votre chien est enterré à 1.20 mètre de profondeur et recouvert de chaux vive avant de remettre de la terre
  • Votre chien est enterré à une distance de 35 mètres de toute habitation et point d’eau

Si vous ne respectez ces conditions, vous ne pourrez pas enterrer votre chien dans votre jardin. Voici donc d’autres possibilités.

Que faire de son chien mort ?

Quelles sont les autres options ?

 

♦ L’incinération

Faire incinérer son chien est payant et différentes options existent, à savoir l’incinération individuelle ou l’incinération collective. Avec la première option uniquement, vous aurez la possibilité de repartir avec les cendres de votre chien.

♦ Le cimetière pour animaux

Vous avez également la possibilité de faire inhumer votre chien dans un cimetière pour animaux. Cette option est payante également et vous permettra de vous recueillir sur la tombe de votre chien quand vous le souhaitez.

♦ Le service d’équarrissage

Vous pouvez aussi contacter un service d’équarrissage, une personne viendra alors chez vous pour récupérer la dépouille de votre chien. Souvent en lien avec les mairies, n’hésitez donc pas à contacter votre mairie pour en savoir plus.

Demandez à votre vétérinaire

Pour finir, sachez que si votre chien est décédé chez votre vétérinaire, vous avez également la possibilité de lui laisser le corps de votre chien. Votre vétérinaire s’occupera alors de son équarrissage. De plus, il sera capable de vous renseigner pour toutes questions concernant sujet. Vous pourrez ainsi commencer votre période de deuil.

Que faire de son chien mort, mon chien est mort que faire ?

Les chats savent-ils nager

Les chats savent ils nager ? Cette question, une majorité de propriétaire de chats ont du se la poser. Alors si vous aussi vous avez déjà vu votre chat complètement paniqué à l’idée de tomber dans l’eau ou si vous craignez que votre chat ne se noie car vous habitez à proximité d’une rivière ou autre, voyons les différentes opinions qui existent sur ce sujet.

Les chats savent ils nager ?
Et bien, ils sont capables de nager !

Et bien oui ! De façon innée les chats sont capables de nager, même si ce n’est pas leur spécialité première. En réalité, cette compétence est instinctive, votre chat n’a donc pas besoin de l’apprendre à nager. La nage est un réflexe automatique qui se mettra en place s’il tombe à l’eau et ce pour en sortir au plus vite.

De plus, le chat en tant que prédateur peut être incité à se rapprocher de l’eau afin de pêcher, même si la plupart des chats prendront grand soin de rester dans une zone où ils “ont pattes”. D’autres, plus téméraires, pourront être beaucoup plus débrouillards et ainsi se mettre à nager afin d’atteindre leur objectif de chasse.

Le risque de noyade reste présent 

Le véritable danger pour un chat n’est donc pas de tomber à l’eau et de couler. En réalité, le risque serait plutôt lié à l’épuisement si votre chat tombe l’eau et ne parvient pas à en sortir, par exemple si votre chat tombe dans une piscine bâchée, etc. Un autre risque potentiel vient de l’hypothermie. En effet, si votre chat tombe dans une eau très froide, il est tout fait possible qu’il se noie car, à cause du choc thermique, il lui sera difficile voir impossible de nager pour s’en sortir.

Mais pourquoi les chats n’aiment pas nager ?

Les chats de façon générale ne sont absolument pas fan de l’eau et rares sont ceux qui iront volontairement dans l’eau. Cependant, il faut savoir que cela n’est pas fondamentalement impossible. En effet, certaines races de chats sont réputées pour apprécier davantage l’eau que d’autres. Cela viendrait probablement de leur origine. Le plus connu reste le chat du turc de Van, originaire de Turquie. Cette race de chat est aussi surnommée le “chat nageur”. Mais le Bengal, l’Angora turc ou encore l’Abyssin sont également des races réputées pour “apprécier” l’eau.

En conclusion, bien que la majorité des races de chat n’aiment pas nager, ils ont tous cette capacité en eux et ce de façon instinctive.

Les chats savent ils nager ?

Aboiement du chien : Comment fonctionne un collier anti-aboiement

L’ aboiement du chien peut rapidement importuner vos voisins et il peut être tentant de songer à acheter un collier anti-aboiements ! Alors cette solution est-elle la bonne ? Nous allons voir ici si opter pour un collier anti-aboiements est une bonne ou mauvaise idée !
 

L’ aboiement du chien, un comportement naturel

 
Tout d’abord, il faut comprendre que l’aboiement a été favorisé durant la domestication du chien car il était plus efficace pour prévenir d’un danger que le hurlement encore très présent chez l’ancêtre du chien, à savoir le Loup.

Il est également intéressant de savoir que certaines races de chien ont moins tendance à aboyer et à vocaliser que d’autres.

Attention donc lors du choix de la race de votre futur chien !

De plus, l’aboiement est un comportement qui s’exprime naturellement. Le chien peut ainsi aboyer pour différentes raisons et cela est un fonctionnement canin qui ne peut être pas supprimé.

Ainsi donc, il est normal que votre chien aboie. Tant que ce comportement ne devient pas excessif et qu’il vous est facile de le stopper, il n’y a pas de problème en soi.
 

L’aboiement excessif : des solutions concrètes

 
Comment fonction un collier anti-aboiementEn revanche, si l’aboiement du chien est excessive et que vous ne parvenez pas à le stopper, il existe des solutions autres que le collier anti-aboiements.

Ainsi, commencez par vous intéresser à la cause du problème : pourquoi votre chien aboie-t-il ? En répondant à cette question il vous sera alors facile de trouver les solutions. Pensez également à contacter un professionnel, sachez qu’un éducateur canin pourra vous aider dans ce travail.

Puis, si votre chien aboie excessivement voici quelques pistes pour vous aider :

  • Promenez suffisamment votre chien afin qu’il se dépense
  • Apprenez lui à se stopper en mettant en place de l’éducation
  • Modifiez l’environnement de votre chien afin de limiter le comportement d’aboyer. (Par exemple : Investir dans des brises-vue afin de limiter l’aboiement sur les personnes dans la rue.)

 

En conclusion, le collier anti-aboiements n’est pas une bonne idée !

 
Ainsi donc, le collier anti-aboiements n’est pas une bonne idée pour plusieurs raisons :

  • 1er raison : Cet outil est douloureux est donc stressant pour votre chien
  • 2ème raison : Le collier anti-aboiements n’est absolument pas cohérent, ni juste, pour votre chien car il sanctionne tous les aboiements sans distinction
  • 3ème raison : Le collier anti-aboiements ne réglera pas le problème car il ne traitera pas la cause du problème mais simplement le symptôme.

En conclusion, si aucune autre solution n’existait que le collier anti-aboiements, il serait possible d’envisager son utilisation, mais des solutions existent et elles sont beaucoup plus adaptées et respectueuses pour votre chien. Et n’oubliez pas que très souvent permettre à son chien de se dépenser plus, l’éduquer et être cohérent avec lui restent les meilleurs moyens pour solutionner la plupart des problèmes gênants !

Aboiement du chien : Comment fonctionne un collier anti-aboiement ?

Chien et nouveau né : Découvrez nos conseils pour faciliter la cohabitation entre chien et bébé

Chien et nouveau né : Comment réussir la cohabitation ? 

 
Vous allez avoir un bébé et vous vous demandez comment préparer au mieux l’arrivée de votre nouveau-né avec votre chien ? Voici 3 conseils pour préparer au mieux votre chien à ce changement de vie !
 

Conseil n°1 : Adaptez le rythme de vie de votre chien et habituez le aux objets de puéricultures

Quand un bébé arrive dans notre vie toutes nos habitudes sont bousculées, l’organisation des journées (et des nuits) est alors complètement modifiée. C’est pourquoi, il est important d’habituer votre chien progressivement à ce changement de rythme.
 
L’idéal est donc de diminuer progressivement le temps de vos balades quotidiennes, mais aussi l’attention générale portée à votre chien. Bien entendu, il faudra malgré tout conserver un contact régulier et positif avec votre chien, mais comprenez que si actuellement vous baladez votre chien 2 heures par jour, cette habitude ne pourra probablement pas être conservée une fois bébé arrivée !

 
Dans tous les cas, il sera nécessaire de balader votre chien au minimum 30 minutes par jours ou même plusieurs fois par jour et conserver une attention positive, comme des séances de jeux et/ou de câlins régulièrement dans la journée.
 
Un autre point important consiste à s’assurer que votre chien n’ait pas de craintes vis à vis des nouveaux objets qui feront bientôt partis de son quotidien. Ainsi donc pensez à habituer votre chien à la poussette, au transat, à la chaise haute etc. Pour finir, si votre chien manifeste une réaction de peur vous aurez alors le temps de mettre en place des séances d’habituation positives autour de ces objets.
 

Conseil n°2 :

Pour faciliter la cohabitation entre chien et nouveau né : Éduquer votre chien à avoir les bons comportements

Ce conseil est l’un des plus important ! En effet, il sera important de modifier certains comportements de votre chien, comme les sauts ou encore l’accès au canapé par exemples. En réalité, vous devez identifier toutes les attitudes que votre chien a aujourd’hui et qui potentiellement seront gênantes voire dangereuses quand bébé sera né.
 
Une fois ces comportements ciblés, vous aurez le temps de les modifier via l’éducation. Donc, si votre chien vous saute dessus quand vous rentrez, apprenez lui à s’asseoir ou encore à aller au panier, afin qu’il se calme et puisse dire “bonjour” plus tranquillement, etc.
 

Conseil n°3 :

Les premiers jours à la maison en compagnie du chien et nouveau né

 
La première rencontre entre votre chien et votre nouveau né est souvent un moment important. En réalité, il n’est pas nécessaire de présenter votre bébé à votre chien. Votre chien vit principalement dans un monde d’odeur, c’est pourquoi il n’a pas besoin de voir votre bébé pour comprendre qu’il est présent. Attention également, à l’excitation de votre chien quand vous allez rentrer de la maternité. En effet, ne vous ayant pas vu depuis plusieurs jours, il peut être nécessaire de rentrer d’abord seule afin de lui dire bonjour avant de faire rentrer votre bébé. Votre chien sera alors plus calme et les premières habitudes se mettront en place alors plus facilement.
 

En conclusion

 
Malgré tout ces conseils, avoir un bébé reste toujours une aventure inconnue, n’hésitez pas à prévoir une aide, comme une personne de votre famille ou même un dog-sitter qui pourra être présent et vous seconder avec votre chien.

Chien et bébé : conseils pour faire cohabiter un chien et nouveau-né

 

Mon chat dort tout le temps

 

Mon chat dort tout le temps

Lorsque l’on passe la semaine à travailler et que l’on souhaite profiter du week-end pour passer du temps avec son chat, il peut être frustrant de constater qu’il passe son temps à dormir. Est-ce qu’il dort autant en semaine, est-ce que c’est normal, est-ce un signe de mauvaise santé ? Toutes ces questions peuvent trouver réponse grâce à un simple constat : votre chat n’est pas humain. Nous avons tendance à humaniser nos amis les animaux, et il serait facile de penser que nos 7-8 heures de sommeil sont suffisantes pour tous les mammifères. En réalité, la plupart des chats dorment environ 16 heures par jour ! Ce chiffre a même tendance à grimper lorsqu’il s’agit d’un chaton ou d’un vieux chat. Il est alors facile de se dire que votre chat dort en permanence. Puisque c’est un peu vrai.

Pourquoi ce besoin de sommeil ?

Mon chat dort tout le temps, dois-je m’inquiéter ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le passe-temps favori d’un chat n’est pas la chasse à la souris, mais bien la sieste. Ces temps de pause sont constants, et nos amis les félins y excellent ! Il faut garder en tête que les animaux agissent à l’instinct. Dans la nature, un chat sauvage se doit de chasser sa propre nourriture. Peu importe qu’il s’agisse d’un tigre du Bengal ou d’un chat sauvage, ils doivent tous les deux trouver un moyen pour se procurer de la viande. Cette chasse prend beaucoup de temps, et ces animaux dépensent énormément d’énergie durant le procédé.

Il n’est pas rare qu’une proie échappe à l’emprise du chasseur, s’en suit alors une course poursuite épuisante. Les siestes permettent alors au chat sauvage de conserver toutes ses forces durant la journée, il pourra ainsi chasser à n’importe quel moment afin de récupérer son déjeuner, ou son dîner, dès qu’il se présente à lui.
Cet instinct est également présent chez le chat domestique. Même s’il n’a pas besoin de chasser sa nourriture, puisqu’elle arrive toute préparée dans un bol, son besoin naturel de se reposer et conserver son énergie est toujours là. C’est donc pour cela qu’un chat dort en moyenne jusqu’à 16 heures par jour, juste au cas où une proie se présente durant les 8 autres heures de la journée.

Les chats, des êtres nocturnes ?

Mon chat dort tout le temps, est-ce normal ?Il existe un mythe dans le monde animal, qui dit que le chat est un prédateur nocturne. Cela est faux. Le chat est un prédateur crépusculaire. Il n’est donc pas actif et réveillé durant toute la nuit, il est actif lors du lever et du coucher du soleil. Dans la nature, ce sont les meilleurs moments pour chasser leur nourriture. Cela est durement ancré dans leur cycle du sommeil, qu’ils soient sauvages ou domestiques. Le comportement génétique d’un chat de maison est identique à celui qu’on peut trouver dans la nature, cela peut expliquer pourquoi vous voyez très peu souvent votre chat réveillé.

Mon chat dort tout le temps : quand s’inquiéter ?

 

Si votre chat dort réellement plus que d’habitude, cela pourrait être un symptôme de maladie. Gardez bien en tête qu’il est tout à fait normal pour un chaton de dormir davantage, ses hormones de croissance agissent durant le sommeil, il est donc vital pour lui de dormir le plus souvent pour bien se développer. Les vieux chats dorment également plus, c’est un procédé normal qui accompagne le vieillissement de tout être sur Terre. Un vieux chat, tout comme un jeune chat, peut dormir jusqu’à 18h par jour.
Dès que vous avez l’impression que le cycle de sommeil de votre chat est anormal, vous devez contacter votre vétérinaire, qui pourra vous rassurer ou détecter un problème. Si une augmentation du temps de sommeil est noté, un simple examen, que vous pouvez faire vous même, peut aiguiller vers une explication. Si vous examinez les gencives de votre animal et remarquez qu’elles sont très pales, cela pourrait être un signe d’anémie. L’anémie est une maladie mortelle pour le chat, il est donc, encore une fois, vital de demander l’avis d’un professionnel !

Une vie tranquille

Si toute maladie est écartée, c’est bien que votre chat a juste un besoin de sommeil plus développé que le vôtre. Les chats adorent les siestes, c’est tout à fait normal. S’il n’existe aucun signe de maladie, de détresse ou de désintérêt complet pour le jeu, vous ne devriez pas vous inquiéter pour votre chat. S’il dort plus longtemps, c’est peut-être aussi parce qu’il n’y a rien qui le rend actif ? Afin de réduire ses siestes, pensez à enrichir son environnement avec quelques jeux interactifs.

Mon chat dort tout le temps

Perte de poil chat : Mon chat perd ses poils

Perte de poil chat :  Mon chat perd ses poils

Vous avez remarqué que votre chat perd ses poils de façon importante, voir anormale ? Tout d’abord, il faut savoir que la perte de poil chez le chat est normale tant qu’elle n’est pas excessive, c’est à dire qu’elle reste non perceptible sur le pelage de votre chat. De plus, vous remarquerez logiquement une perte de poil plus importante en période de mue. Cependant, si vous constatez des pelades, c’est à dire des pertes de poils localisées sous forme de plaques, ou autres problèmes de peau comme des rougeurs ou encore des démangeaisons, il sera important de consulter votre vétérinaire afin d’en déterminer la cause et de trouver le traitement adapté.

Pour vous aider, voici des causes possibles aux pertes de poils chez votre chat

Perte de poil chat : Et si c’était un problème alimentaire ?

 

Une alimentation inadaptée est souvent la cause de problèmes de peau, entraînant une perte de poil. Le chat est un carnivore strict, son alimentation doit donc être adaptée à ses besoins physiologiques. De plus, les matières premières (notamment la viande ou le poisson) composant l’alimentation de votre chat devront être de qualité premium et les plus digestes possibles.

 

Perte de poil à chat :  Les problèmes de stress

 

Le stress peut également avoir des conséquences sur la santé de votre chat. Un stress important ou prolongé peut se traduire en problèmes de peau, grattages ou léchages excessifs, entraînant parfois des pertes de poils plus ou moins importantes.

De plus, un animal stressé sera sensible aux maladies et parasites car le stress diminue sa capacité à lutter contre les maladies. Votre chat peut stresser pour plusieurs raisons : un environnement inadapté, un changement de routine, des agressions répétées, etc. Dans tous les cas, il sera nécessaire d’identifier la cause du stress afin de trouver des solutions pour aider votre chat, éventuellement avec l’aide d’un comportementaliste félin.

 

Les problèmes de parasites 

 

De plus, les parasites externes peuvent eux aussi être la cause de pertes de poils chez le chat. Un traitement préventif afin de lutter contre les puces, les tiques ou autres parasites, sera nécessaire. En cas de contamination, il sera également nécessaire de traiter votre chat. N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire afin de trouver le meilleur traitement possible pour soigner votre chat. Sachez également que des champignons, comme la teigne, peuvent eux aussi être responsables de problèmes de peau entraînant des pertes de poils.

 

Que faire si mon chat à une perte de poil chat de façon anormale ?

 

D’autres causes peuvent entraîner une perte de poils anormale chez votre chat, comme des allergies au pollen par exemple. Il est donc important d’analyser l’ensemble des symptômes, ainsi si votre chat a des rougeurs, une perte d’appétit, de la fièvre ou tout autres symptômes inquiétants, il est préconisé de consulter votre vétérinaire sans tarder.

Perte de poil chat : Mon chat perd ses poils

 

 

1 2 3 46

Rechercher

+